Cette Colocation
Cette Colocation
Author: Handride Lydia Rustique
Page 1

NÔAM NAHIL DAVIS: 24 ans

Je rentrais comme tous les soirs voir mes  parents avant de rentrer chez moi, je me gare à ma place habituelle avant de descendre de la voiture, je remarque plusieurs voitures garées , je commence à me poser des questions, d'habitude s'il y autant de voiture c'est qu'il doit avoir une réunion de famille ce qui n'est pas le cas sinon maman m'en aurait parlé bref. Sans tarder je rentre à l'intérieur de la maison et remarque certains membres de ma famille me fixer et d'autres baisser la tête ne daignant pas confronter mon regard confus

-qu'est-ce se passe ? Dis-je pourquoi vous me regarder tous ainsi?

Ma sœur cour vers moi lorsqu'elle me voit, elle me serre fort avant de commencer à pleurer, j'aimais pas ça

-Léna pourquoi tu pleures?en me baissant à sa hauteur-je t'ai dit qu'une femme ça pleure que de joie n'est-ce pas ?

Elle a accentué ses pleures, je l'ai donc pris dans mes bras en essayant de la calmer

-maman et pa' ils ont fait un accident de voiture Nono, ils sont monté au ciel, je vais plus les revoir

J'ai eu du mal digérer ce qu'elle venait de dire, comment ça mes parents sont morts ? C'est quoi ce bordel, j'ai posé ma Soeur et lui ai gentiment demandé d'aller dans sa Chambre ce qu'elle fit sans broncher

-dites-moi qu'elle a menti , qu'elle s'est juste trompée de personne ! et qu’elle n’a pas la moindre idée de ce qu’elle raconte!

Ma tante Célia se rapproche de moi les yeux  enflés, ça se voyait qu'elle avait beaucoup pleuré

Célia -tu sais Nono que ta sœur ne mens jamais, je suis désolé

-non tata c'est impossible !dis-je énervé, je l'ai eu au téléphone cet après-midi comment tu peux dire un truc pareil !

Célia -je sais que c'est dur à admettre,  mais je sais aussi Que t'es un homme fort et Que tu pourras supporter cette épreuve

J'arrive pas à réaliser, ma mère mon père, morts? Non je peux pas y croire, je ...je non c'est impossible.

-je l’a tenait dans mes bras ce matin et demandais à papa quand est-ce qu’il partait pour son voyage, je peux pas y croire...

Célia- je suis désolé

-.... où sont leur corps?

Célia- Ton oncle s’en charge..il

- lorsque tu oncle j’espère que tu parles de oncle Nassim ??

Célia- non Nahil je parle de ton oncle Josh

-pourquoi lui!?.m’enervais-je. Il ne s’est jamais entendu avec papa et sa relation avec maman s’est détérioré au fur et mesure des années alors pourquoi c’est lui que vous avez choisi pour toucher de ses sales mains le corps de mes parents!

Célia - mon Cheri calme toi s’il te plaît, ta sœur ne doit pas te voir ainsi, tu sais que sa santé est fragile alors calme toi je t’en prie

- je veux qu’ils partent d’ici! Eux tous sans exception, je veux rester seul avec ma sœur

Célia- c’est compris mon chéri mais calme toi

Je ne dis rien et passe mon chemin en direction de la chambre de ma sœur où j’entre . Elle vient dans mes bras en pleurant de plus belle, je la porte.

Léna: elle a dit qu’elle m’enverrai une grosse peluche comme moi et elle n’est plus là.. elle n’a pas tenu sa promesse Nana

Elle me surnomme Nana ou Nono en référence à mes prénoms Nahil et Noam

-ça va aller ma puce..si le monsieur tout là haut a décidé de les prendre auprès de lui c’est qu’il a une bonne raison .

Léna: il veut qu’il soit heureux? Plus là bas qu’ici?

-je pense bien . Dans tout les cas ils auront une vie paisible, soit pas ma chérie moi je suis là

Léna: alors toi aussi ne le sois pas mon grand frère...si c’est le gentil monsieur tout là haut qui nous les a pris, il n’y pas de quoi s’inquiéter. Faisons lui confiance

Cette petite est bien plus forte que moi. Elle a même essuyé mes larmes alors que c’est moi qui aura du le faire.

Toc toc

Ma tante entre dans la chambre avant de nous prendre dans se bras

Célia- il va falloir être fort mon fils. Demain il va falloir que tu partes choisir le cercueil de tes parents et..

-je veux pas faire ça

Célia- c’est de ton devoir Nahil, qui est mieux placé ici pour choisir l’endroit où leur corps va demeurer pendant plusieurs années?

-tu pourrais t’en charger

Célia- j’en serais ravi mais je ne veux pas le faire à ta place , en ce moment se sont tes émotions qui parlent, je te laisse souffler deux jours pour reprendre tes esprits. Je pourrais juste t’aider pour organiser les funérailles mais tu devras prendre tes responsabilités envers tes parents. Pense à eux ils n’auraient pas voulu que quelque d’autre à part toi organise leur funérailles.

Elle sort de la chambre rejoindre les autres. Ma sœur s’était endormie toute épuisée. Je l’es donc porté pour la coucher avant de sortir de sa chambre à mon tour.

- comme vous le savez, j’ai perdu mes parents aujourd’hui, demain je me rendrais à la morgue pour leur identification. Merci à vous d’être venu nous soutenir. Je vous tiendrai informer pour les obsèques et je vous souhaite de bien rentrer.

Ils se sont tous levés pour me faire des accolades en me glissant des mots de réconfort, nous étions une famille très soudé sans pour autant être parfaite. Les condoléances ont duré près de tente minutes avant que chacun ne prenne la route pour sa maison . J’ai demandé à tante Célia de rester chez nous jusqu’à ce que les funérailles prennent fin et elle a gentiment acceptée.

Célia est la Soeur de mon père et meilleur ami de ma mère . Elle a fils un nommé Marwan (marouane) il à deux ans de plus que moi, c’est d’ailleurs mon meilleur ami. En ce moment il n’est pas présent puisqu’il est en voyage pour sa dernière année d’étude de pilote. C’est bientôt les vacances alors je crois bien qu’il sera là d’ici deux mois.

-Célia?

Elle me frappe avant même que je dise quoique ce soit

-mais qu’est-ce que j’ai fais?*me grattant la tête *

Célia-c’est tata où tante Célia, je suis pas ton amie vieux fils

Il n’y a qu’elle pour me faire sourire quand ça va pas

-Marwan..il est courant? Pour la mort de mes parents?

Célia-je n’ai pas eu le courage de le lui annoncer, il était vraiment proche d’eux c’était ses deuxièmes parents après moi

-ne lui en parles pas s’il te plaît pas avant qu’il n’arrive ici

Célia- tu le connais , il sait toujours qu’en ça va pas. Il a un sixième sens

-je le sais mais je ne veux as qu’il s’inquiète surtout en ce moment où il doit se concentrer sur ses examens.

Célia: je te promets rien mais je ferais de mon mieux pour qu’il ne soit pas au courant. Bonne nuit mon fils

-bonne nuit à toi

Je me retrouve donc seul pendant un moment. Tous les instants passés avec eux me remontaient en pleine face et je faisais de mon mieux pour ne pas laisser mes Émotions prendre le dessus.

Ma sœur s’est réveillée et m’a demandée de dormir avec elle, J’ai accepté car je savais même que ça facilitera notre première nuit sans eux.

Enterrement 📌

Je tiens  la main de ma sœur qui s’est accrochée à moi comme si sa vie en dépendait. Tout le monde pleurait à chaude l’arme sauf moi . Les larmes j’en avais plus tellement j’en avais versé lors reconnaissance de leur corps vendredi dernier. C’était bien eux. J’ai du leur dire au revoir malgré moi et aujourd’hui c’était au tour de ma petite sœur, je me devais de rester fort pour elle.

-Léna ça va.. arrête de pleurer s’il te plaît tu vas tomber malade. Qu’est-ce je t’ai dis l’autre jour?

Léna-quand ..ils..sont partis?

-oui

Léna: qu’ils étaient dans le ciel et que le monsieur tout gentil prenait soin d’eux

-exactement alors il faut pas pleurer ma puce tout ira bien

Elle hoche la tête puis jette une fleure pour leur dis adieu

Léna- vous allez me manquer papa et maman.

Les obsèques se sont bien déroulés jusqu’à ce qu’on dise au revoir

Léna-Nono?...

-oui, qu’est-ce qu’il y a?

Léna- ça va pas.. j’arrive à respirer, ça recommence..

En un instant je voyais ma sœur criée comme si on lui tirait dessus. Je m’habituerai jamais à ses cris lors de ses crises de drépanocytose.

-Célia! :Criais-je , que quelqu’un m’aide s’il vous plaît

Célia et mon oncle arrive en courant

Célia -oh mon Dieu! Tu es venu avec ses médicaments et ses appareils?

-oui, ils sont dans la voiture! Vite s’il vous plaît

Mon court à toute vitesse vers la voiture pour récupérer le matériel tandis que ma tante se précipite pour appeler les ambulances.

Mon oncle revient avec le nécessaire soit des antalgiques et un masque à oxygène.

- Léna je suis là d’accord?, ça va aller , l’ambulance ne va tarder ma puce tiens bon.

J’étais tellement paniqué que je n’arrivais à me calmer pour qu’elle puisse respirer à travers le masque convenablement. Mon oncle me prend à part tandis que Célia prend le relai jusqu’à l’arrivé des secours .

-journée merdique!

*******

CYANA PEREZ

Aléandra- tu es rentré cyana? Tu as tardé aujourd’hui

-oui maman. Tu peux pas comprendre à quel point je suis épuisé! Heureusement que le dernier jour de la composition.

Aléandra- tu devrais souffler un petit peu maintenant que tu es libre. Va te doucher pendant que je mets ton père ne va pas tarder à descendre.

-il a put signé pour sa deuxième boîte?

Aléandra- oui mais ne lui dis faudrait pas gâcher le plaisir qui nous le dises lui-même

Je rigole puisqu’elle venait de me le dire, maman ne savait pas garder sa joie pour elle.

Je vais prendre un bon avant de les rejoindre à table, je me demandais maintenant qu’est-ce que j’allais faire si j’obtenais ma licence en droit. L’idée m’est parvenue mais je n’y jamais vraiment songé, j’aimerais bien étudier en France.

Maman venait de sonner l’alarme qui annonçait le début du repas. Je les es donc rejoins

-alors papa le boulot..

Rafaël- et bien j’ai pu signé pour la deuxième boîte

-félicitations à toi papa*souriant*

Aléandra - felicitations mon chéri

Rafaël- il ne manque plus que tes résultats pour couronner le tout

-puisqu’on n’en parle père... et bien je me suis dis que si j’obtiens ma licence je pourrais..

Rafaël- tu pourrais ? Tu sais que si c’est pour tes études je suis d’accord à moins que ce soit pour autre chose

-c’est pour les études, je pourrais continuer mes études en France?

Rafaël-quoi? Pourquoi aller si loin alors que tu as tout ici?. Je ne suis de cet avis cyana

-mais papa qu’est ce que ça changerait? Le taux de réussite là bas est aussi élevé et je me ferais de nouvelles connaissances qui peut-être m’aideront mieux qu’ici

Rafaël- ma décision est tu n’étudiera pas là bas ! Un point c’est tout.

-mais..

Aléandra- cyana écoute ton père et rassieds toi!

-non !je suis fatigué de faire tout ce qu’il me demande à lettre! Les études, les études et puis quoi encore? Et même quand c’est pour les études il décide encore comment je dois m’y prendre. Je ne lui demande jamais rien et pour une fois que je le fais bah il ne prend même pas la peine d’y penser!

Après ce discours qui m’a pris tout  l’énergie qui me restait et je suis allé me coucher en espérant que le début de ses vacances soit meilleur vu que j’avais planifié une sortie entre amie.

Centre commercial 📌

Maria- tu es sûr que ce film ne fait pas peur cyana?

-je suis une adepte des films d’horreurs si je te dis que ce film ne fais pas peur alors tu devrais me croire

Maria- on parle quand de conjuring 3!

-et alors ? C’est que de la bouche je te dis allez viens

Nous allions rentrer dans le centre commercial lorsque j’entendis une ambulance immédiatement l’alerte à attirer mon attention puisqu’il y avait des embouteillages et l’ambulance essayait de se freiner un chemin.

Maria- tu sais ce qui se passe?

-non puisque je suis À côté de toi idiote

Maria- je parle au monsieur pas à toi en voiture

Un monsieur dans son véhicule était bloqué à cause du bouchons et elle lui parlait

Inconnu- apparemment une fillette a fait une crise aux funérailles de ses parents

-oh la pauvre..petite, j’espère qu’elle ira mieux

Maria- les garçons sont là

Je regarde devant moi et effectivement il était là

Pierre- ça fait une qu’on vous attend!

-n’abuse pas non ! Où est zack?

Pierre- ton petit copain te manque? Il est allé pendre les pop-corn

Je lui fais un doigt d’honneur ce qui lui fait rire. Nous entrons dans le centre commercial où on trouve zack devant l’entrée du cinéma les sourcils froncés

Zack- Pourquoi vous avez mis autant de temps? Et toi Pierre qui devait aller les chercher tu t’es tapé la causette

Maria- détends toi , on n’est désolé ça va? Embrasse ta copine non?

Il s’approche de moi avant de me faire un bisou sur la joue et place sa main autour de mes épaules

-désolé pour le retard

Zack- t’inquiète pas . Avec Maria dans les parages c’est tellement évident

Maria- je t’entends zack! Et je ne suis pour rien

Zack- bien sûr je te crois

Je rigole tellement elle était dépitée. Maria à la réputation de la plus grande retardatrice. Elle arrive toujours la dernière à chaque sortie qu’on organise.

On finit par entrer dans la salle et s’installer . Le film commença dix minutes plus tard.

Trois mois passés

Mes derniers cartons fait, je les portes jusqu’à ma voiture où se trouve d’autres effets. Je partais pour la France dans quatre heures.

Mon père a fini par accepter mon choix à contre coeur

Dans le passé

Je rentrais de chez Maria et la porte se trouvait le gardien qui me dit que mes parents veulent me voir.

Je pris donc le chemin du salon où je finis par les trouver assis côte à côte.

-jonas m’a dit que vous avez demandé à me voir

Mon père prit la parole sous l’incitation de ma mère qui restait toujours souriante

Rafaël -et bien, cyana tu as toujours obéi aux règles que je te fixais malgré les belles conditions dans lesquelles tu vis. Tu ne m’a jamais désobéit et toujours tout fait pour que je sois fière de toi. Aujourd’hui je te rends la pareil en acceptant de te laisser partir étudier en France

Mon sourire s’est élargi et j’ai pas pu m’empêcher de leur sauter dessus

-merci merci! T’es le meilleur papa

Aléandra-pas si vite cyana, cest hors de question que tu dormes dans l’université alors nous allons te louer un appartement qui remplira les conditions de travail

Rafaël- nous voulons que tu sois le plus à l’aise possible et que tu ne manque de rien là bas

-je sais mais je ne suis plus un bébé faites moi confiance, vous n’avez qu’à me m’envoyer de l’argent. Je veux découvrir les choses par moi-même. Vous m’avez déjà assez gâté comme une reine et ce que je veux c’est voir cette autre facette de ce monde qui dit qu’il fait travailler à la sueur de son pour obtenir son pain.

Rafaël-quel beau discours ma fille mais c’est non! Tu auras accès à tout

-c’est d’accord, je préfère ça que tu me dises non tout court

Aléandra-tu es maintenant raisonnable je voudrai pas qu’il arrive quoique ce soit parce qu’on aurait manqué à nos devoirs de parents

-je sais et je vous comprends vous avez juste peur de me laisser partir

Je leur fais un gros câlin et leur dis que je ne les oublierais pas.

Dans le présent

Et maintenant que c’est la rentrée, je prends l’avion aujourd’hui. Nous étions arrivés à l’aéroport. Maria, Zack et Pierre était également présent pour les adieux.

Zack- tu vas me manquer..

Je le prends dans mes bras avant de serrer très fort lui aussi il allait me manquer.

Maria une très grande émotive ne s’est pas privé de pleurer comme un bébé

Pierre-tu vas pas commencer..Maria. Elle n’y va pas pour toute la vie non plus

Maria-laisse moi pleurer non! C’est tout comme

Je lui fais un gros bisou ce qui l’a fait rire

-je reviendrai à chaque fois que j’aurais le temps et puis vous pourrez aussi me rendre visite

Pierre- bien sûr comme si tu partais à deux pas d’ici

Il le montrait pas mais ça se voyait qu’il était dégoûté de mon choix. Je l’embrasse lui aussi puis fais de même avec mes parents. Ma mère avait les larmes aux yeux ça me faisait de la peine

-ne t’en fais pas maman. Je vous appèlerai tous les soirs au point même où tu seras dégoûté de voir ma tête s’afficher sur ton écran

Aléandra-*rire* tu as intérêt!

-Papa..

Il se contente de me serrer dans ses bras

Rafaël-s’il y’a quoique ce soit appelle nous . Entendu?

-oui chef, reçu cinq sur cinq

Il rigole puis je prends la route pour l’embarquement.

C’est ainsi que j’ai quitté ma famille pour une nouvelle vie.

********

Nahil

-Léna où ton cartable?

Léna- je sais pas trop..

-Léna je vais commencer par me fâché contre toi, tu sors de ta chambre et tu chercher ton cartable! Je dois te déposer à l’école parce que tata ne pourra pas

Léna-je veux pas y aller moi

Elle me tapait vraiment sur les nerfs ces temps-ci avec ses caprices. Mais je prenais sur moi car je me disais que c’est du au départ soudain de mes parents. Aujourd’hui je devais aller voir un avocat pour la garde de ma sœur.

Deux mois plutôt

Le notaire était présent pour la lecture du testament. Il enlève quelques documents dans son sac avant de commencer.

Notaire-*********

À suivre

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status