Unforgettable ( inoubliable
Unforgettable ( inoubliable
Author: Xoxo
Chapitre 1: succès ( leaticia)

Chapitre 1 : le succès ( leaticia)

Au début une blague, aujourd'hui un rêve, et maintenant une réalité. Qui aurait pu savoir qu'un jour je serais prête à aller voir mon roman sous forme de film. Je suis excitée, et un peu anxieuse à l'idée de ce jour.

Je suis là, sur une chaise, à attendre de me préparer pour ma journée, cette nuit sera longue, je le jure ! Mais je vais prendre le contrôle de moi-même et essayer de profiter.

" C'est bon ", me dit la fille chargée de me maquiller. Je n'aime pas toutes ces choses extravagantes comme le maquillage, mais en fait, c'est un jour spécial alors je dois être spéciale.

Je me lève de ma chaise et m'avance vers le miroir de ma chambre, je me scrute et je ne reconnais pas la moi artificielle, avec tout ce maquillage. Peu importe, je peux admirer comme je suis belle dans cette belle robe rose-violet. On dirait un rêve !

Quelqu'un frappe à la porte de ma chambre et sans que je réponde, la personne est déjà entrée. Taylor ! Elle marche plus vite vers moi en me demandant si tout va bien. Elle avait toujours été comme ça, dès qu'elle devait organiser une occasion. Mais je ne peux pas lui en vouloir, ce n'est pas très drôle tout ce stress.

Je lui tiens les épaules pour qu'elle tienne une minute si possible car elle ne peut pas continuer à être anxieuse comme ça tout le temps.

" Hé, Taylor inspire..." J'ai dis en inspirant en même temps qu'elle. "Et maintenant expire", j'expire en même temps qu'elle avant qu'elle ne descende enfin. "Tu vas bien ?"

"Ouais... Ouais, ça va..." répond-elle en me regardant de haut en bas "Tu es magnifique !" 

" Merci... Toi aussi"

Elle reçoit un appel et prend rapidement mon sac, paie la fille qui m'a maquillée et me traîne jusqu'à une station de voiture en face de notre appartement. Je monte dans la voiture et discute avec ma plus chère amie Taylor de ce qui pourrait se passer pendant cette nuit. Mon cœur n'arrête pas de battre fort contre ma poitrine, mes mains sont déjà humides et je préfère regarder par la fenêtre pour prendre l'air.

Mon téléphone vibre et je le retourne sur mes genoux pour lire le message reçu. C'est mon confident et ami "Allan", il a été le premier à me faire confiance et à avoir confiance en moi, il a pris tout cela plus au sérieux que moi et je le remercie pour tout. Il est le fils du réalisateur de mon livre, il a été le premier à le lire, le premier à proposer de le publier, et le premier à me soutenir. Je l'aime tellement, il est comme le grand frère que j'ai toujours voulu.

Je suis originaire d'Afrique du Sud et lorsque je suis venue à Toronto pour mes études, mon objectif était de réussir mes études, cette voie est correcte... mais je ne pouvais pas imaginer une seconde ce qui m'arrive.

Après avoir répondu au message d'Allan, je porte à nouveau ma tête à la fenêtre de la voiture et une autre vibration de mon téléphone me distrait. Peut-il simplement attendre que je vienne ? Taylor tente de me calmer sans me laisser le temps de lire son message.

" Je sais que je n'ai pas eu le temps de te le dire mais... Je suis vraiment contente pour toi ma mignonne" dit-elle en me tenant la main avec un sourire. Je lui souris en retour avant que notre voiture ne s'arrête à la salle de cinéma, mon cœur part d'un coup en réalisant que nous sommes enfin ici au cinémas cineplex Empress walk de Toronto.

"Nous voici Léa", dit Taylor. Elle a l'habitude de m'appeler "LEA" parce que c'est plus facile pour elle que Leaticia. Ce n'est pas important, ce qui est important c'est maintenant !

Taylor descend de la voiture et avant de faire de même, je décide de répondre au texto d'Allan " Je suis sûre que tu es belle ". Je souris et je sens mon cœur se calmer en lisant son message. Je souris à nouveau et descends de la voiture en regardant devant moi la grande salle de cinéma. 

Taylor et moi entrons, mais avant que je ne m'avance avec elle, je vois que mon ami le plus cher me cherche : "Allan". Je m'avance vers lui et me place derrière lui puis me mets à sa hauteur pour lui couvrir les yeux avec mes mains couvertes de parfum.

" Qui est là ? " A demandé Allan avec ses yeux toujours fermés par moi.

" J'étais loin de toi et maintenant près de ton coeur, qui suis-je ?...devine !"

" Lady Lea ! "

"Bingo !" J'ai dis en enlevant mes deux mains et il s'est tourné vers moi avec un sourire. Quelques fans viennent vers nous en criant "lean!lean ! lean" la combinaison de mon nom et de celui d'Allan juste parce que des rumeurs disent que nous sommes plus que le mot " proche". Nous prenons quelques photos avec eux et ils me font signer quelques livres pour eux.

Lorsque les deux protagonistes de mon roman arrivent enfin, ils nous souhaitent une bonne nuit avec un sourire et nous laissent en  faisant la même chose avec Spencer et Elizabeth alias Zack et Tiara dans mon roman . Allan et moi nous nous dirigeons vers le hall pour prendre place avec mon éditeur, le producteur de film ( le père d'Allan) avec Taylor, Elizabeth, Spencer, Allan et moi.

Nous voilà assis dans le hall, attendant la projection. Mes mains sont une fois de plus mouillées, et je commence à douter de moi-même, vont-ils aimer le film plus que le livre ? Le stress me gagne maintenant, et je souris à tout le monde, mais s'ils savaient à quoi je pense en ce moment.

Allan me prend la main et je me retourne pour le regarder, les yeux pleins d'anxiété. Il sourit pour me rassurer et je fais de même. Bizarrement, je me calme, il me connaît mieux que moi. Je salue tout le monde et nous discutons un peu avant que la projection ne commence. La chanson du début du film passe, ce qui signifie qu'il est temps de regarder le film, je veux dire... Mon film. Je me redresse et tiens la main d'Allan pour me réconforter et me concentrer après l'extinction de la lumière de la salle.

.........................

La chanson de fin du film est terminée et comme dans le livre, tout se termine en suspens... Mes yeux commencent à me pincer un peu et deviennent humides, des larmes coulent de mes yeux en voyant la façon dont mon film a été apprécié par tous sous leurs acclamations.  Allan et les autres se concentrent sur moi probablement pour voir mon expression, mais je cache mes yeux derrière mes mains et la timidité me fait ressentir une grande nostalgie.

Allan retire mes mains de mes yeux tandis que les autres se rendent compte que je pleure.

"Oooo Léa pleure." Dit Taylor avec une voix taquine.

"Elle est pleine d'émotions" a répondu Elizabeth.

Spencer me tend un mouchoir en papier pour que j'essuie mes larmes, mais pas question, je suis encore en larmes. 

Mon éditeur et le producteur du film se déplacent sur la scène et remercient tout le monde.

"Vraiment... Merci de votre présence en ce moment, c'est un réel plaisir. Avant de publier " Above All ", j'étais sûr de la grande expérience que nous allions vivre, même si notre grande rédactrice Leaticia n'en était pas sûre. Mais finalement, nous sommes là. Je suis heureux de vous voir tous". A dit mon rédacteur en chef sous les acclamations de la salle.

" Eh bien, je crois que Xavier a tout dit. C'était aussi un très grand plaisir pour moi de réaliser ce film et merci à vous tous encore une fois. " A déclaré le producteur du film sous un applaudissement collectif. 

Elizabeth et Spencer remercient également tout le monde pour leur soutien et tous les fan clubs créés pour le film.

"Je n'ai rien d'autre à dire que de vous remercier tous pour votre soutien et d'inviter ma très chère amie Léa à venir ici pour faire un petit discours". Dit Allan en se joignant aux applaudissements collectifs de tout le monde.

J'avais besoin de le gifler en ce moment, il sait que j'ai peur de parler en public mais il veut que je le fasse. Taylor me traîne lentement pour monter alors que je refuse catégoriquement. Tout le monde applaudit pour m'accueillir sur scène et cela me fait peur, je pourrais parler mal  là-bas à cause de l'anxiété. Allan descend de la scène et prend ma main pour le suivre, je le regarde avec colère et il m'embrasse sur les joues, il fait toujours ça pour me calmer. 

Je monte sur scène et prends le micro.

" hum... Eh bien, je pense que... je veux dire que tout a été dit. Je suis encore reconnaissante envers tout le monde, envers vous tous qui êtes assis ici, envers mon mentor préféré, mon second père le réalisateur M. Kevin Blaise, mes deux protagonistes, ma douce meilleure amie Taylor, et mon seul confident...Allan'' J'étais sur le point de pleurer une fois de plus mais tout le monde m'a serrée dans ses bras et a transformé mes larmes en une étreinte collective et magnifique. Tout le monde applaudit.

Après tous ces moments d'émotion, nous décidons de nous rendre directement dans la grande maison des Blaise pour continuer à commémorer. Nous trinquons, buvons, et mangeons dans la joie de cette splendide nuit. Soudain, mon téléphone sonne, je pose mon verre de vin et je sors dans le jardin.

Pendant ce temps, je réponds à l'appel, 

"Salut!" personne ne répond, je vérifie sur mon téléphone le numéro qui a appelé pour moi, mais c'est un numéro étrange, je remets mon téléphone sur mon oreille et je répète "salut...qui êtes-vous s'il vous plaît ?" Et avant que je ne sois fatiguée et que je veuille arrêter l'appel, deux mains masculines se joignent à mes yeux. Je sais déjà qui est la personne.

"M. Allan..." J'ai dit en enlevant ses mains de mes yeux et en me tournant pour le regarder.

" Bingo", dit-il en riant tous les deux et en réalisant qu'il me taquinait. 

Nous nous promenons ensemble dans le jardin en discutant de la façon dont cette histoire a commencé avant d'arriver à ce stade. Je n'avais pas confiance en moi, mais lui avait confiance en moi, il m'a aidé et m'a donné tout le soutien nécessaire. C'est mon grand ami.

" Je savais que tu pouvais le faire. " A dit Allan.

". Oui, tu avais une confiance totale en moi, plus qu'en moi-même..." Je m'arrête et lui aussi avant de le regarder en tenant ses deux mains. " Et je te remercie pour ça." Je le serre dans mes bras.

Nous nous séparons avec un sourire. J'ai proposé d'entrer mais il retient ma main en me regardant plus profondément que jamais, il ne m'a jamais regardé comme ça, il veut sûrement me dire une chose importante.

"Oui... qu'est-ce qui ne va pas ?" Je demande.

"Tu es importante pour moi Leaticia." Dit Allan. J'étais sûre qu'il avait besoin de me dire quelque chose d'important, il m'appelait toujours par mon nom complet quand il avait besoin de me dire quelque chose d'important.

"Toi aussi !" Je réponds.

"Tu ne comprends pas… Je... Je veux dire, tu représentes tout pour moi." Il a dit en m'attirant vers lui. 

Nous étions plus proches que jamais, les yeux dans les yeux. En tant qu'écrivain, je sais déjà ce qui va se passer, mais dois-je laisser faire ? Dois-je faire cela et briser notre amitié ? Après tout, cela faisait longtemps que je n'avais pas eu de rendez-vous, et je suis fatiguée d'attendre quelqu'un qui ne viendra probablement jamais. Je pense que je devrais vivre mon présent car je suis sûre qu'il vit le sien. Je dois arrêter d'être stupide, quatre ans ont déjà passé, je ne peux plus l'attendre.

Allan s'approche de moi, ferme les yeux, prêt à m'embrasser. Je sais ce que je dois faire, Allan est mon ami mais il a aussi besoin d'une chance.

Je ferme les yeux et je laisse faire ce qui doit arriver. Nous nous embrassons... Nous nous embrassons lentement. Je pouvais sentir qu'il avait peur d'aller trop vite avec moi en m'embrassant, et je comprenais. Je m'adapte à son mouvement et nous gardons finalement une certaine distance pour reprendre notre souffle. 

Taylor nous appelle, nous nous regardons et nous sourions. Il me prend la main et nous entrons tous les deux...

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status