Share

Chapitre 4

-Je connais pas le tarif, est-ce que ce montant te convient? dit Hendrick en tendant quelques billets vers elle après avoir fini de se rhabiller. 

Tu me tutoies maintenant ? C'est pas trop tôt. se dit Léa intérieurement. Après tout, ils ont franchi l'étape, plus besoin de formalité entre eux. 

Son corps enveloppé dans un drap, elle prend les billets pour les compter. 

-C'est presque le triple du tarif. exclame-t-elle laissant échapper un sourire entre ses lèvres. 

-C'est pas grave, garde la monnaie ou prend la comme un bonus.

Il récupère son blouson qu'ils avaient lancé à l'autre bout de la pièce un peu plus tôt. 

-Je t'attends dans la voiture. siffle-t-il en jetant négligemment son blouson sur son épaule avant de sortir. 

-Laisse moi vingt minutes pour m'habiller. 

•••••

Depuis cette soirée, Hendrick ne retourne plus au LOVE MONEY. Léa fini par croire qu'il ne reviendra plus jamais vu que deux semaines se sont déjà écoulées. 

Tout beau et parfumé, vêtu d'un jean délavé et d'un polo bleu nuit, il pousse la porte du club. Ses yeux balayent la salle à la recherche d'Elyn, mais sans succès. Il fait un signe de la main à une jeune femme qui se rapproche de lui immédiatement. 

-Je cherche Elyn, tu ne l'aurais pas vu dans le coin ? 

-Elle est partie avec un client monsieur. répond la jeune femme. 

Un sentiment de déception s'empare de lui, il tourne les talons pour partir.

-Il reste d'autres jeunes femmes aussi belles qu'Elyn à votre disposition. Si vous le souhaitez, je vais aller vous en chercher une. propose la jeune femme. 

-Je suis venu pour Elyn, comme elle n'est pas là je ne prendrai aucune autre. 

Les poings serrés, les mâchoires crispées, Hendrick sort du club énervé. Quelque chose le dérangement à l'idée qu'Elyn soit avec un autre. Il monte dans sa voiture, puis démarre en direction de la maison de son ami Marcus qu'il n'avait qu'un peu delaissé ces derniers jours. 

  *****

-Elyn!? demande Hendrick les yeux plissés en la voyant s'approcher de lui. J'ai failli ne pas te reconnaitre. C'est bizarre de te voir avec les cheveux bruns. 

-C'est exactement le but du changement de look, faire en sorte qu'on ne nous reconnaisse pas dans la rue. lui explique-t-elle une fois arrivée à sa hauteur. Tu es venu aujourd'hui. dit-elle curieuse. 

-Je t'attendais, par peur que tu ne partes avec un autre comme la nuit dernière. 

Léa ne répond rien à son propos. 

-Est-ce que tu as faim? demande-t-il en enfouissant les mains dans ses poches. 

-Pardon? lâche-t-elle en croisant ses bras sur sa poitrine. 

-Je suis sorti du bureau assez tôt pour passer un moment avec ma famille, mais on a fini par se disputer. Ça m'a coupé l'appétit, je suis parti sans attendre que le dîner soit servi. Mais maintenant mon ventre crie famine. explique-t-il calmement. 

-Je ne refuse jamais une invitation à manger. Est-ce que des hamburgers te conviennent? 

-Oui ils m'iront. 

-Alors suis-moi, je connais un endroit pas loin d'ici. 

Après quelques minutes de marche, ils s'arrêtent dans un fast food en plein air. 

-Léa, ça fait un bail que t'es pas venue ici. dit un homme grand en prenant la jeune femme dans ses bras. 

-Ouais c'est vrai, j'étais un peu prise ces temps-ci. 

-Y a une table vide pour nous ? demande Hendrick voulant pas qu'ils s'attardent avec leurs retrouvailles. 

-Y aura toujours une table pour elle ici. Suivez moi. 

Ils suivent le monsieur qui zigzague entre les tables pour les placer dans un petit coin discret. 

-Asseyez-vous. Qu'est-ce que vous voulez commander. demande-t-il en sortant son calepin. 

-La même chose que d'habitude pour moi. répond Léa en posant son sac sur l'une des chaises vides. 

-Toujours avec la sauce piquante ? 

-Exactement. dit-elle avant d'embarquer le serveur dans un fou rire. 

Pour une raison qu'il ignore, Hendrick n'appcommencérre la complicité entre ces deux-là. 

-Et vous monsieur ? 

Oh, ils se sont rendus compte que j'étais là. J'allais croire que j'étais invisible. se dit-il. 

-Apportez-moi n'importe quoi, tant qu'il soit comestible. 

L'homme se retire après un hochement de tête. 

-Tu viens souvent ici ? demande Hendrick pour faire la conversation. 

-Ouais, mais ça fait quelque temps que j'y suis pas venue. Pourquoi tu t'es disputé avec ta famille? 

Hendrick la regarde dans les yeux, surpris par sa question. 

-Si ma question te dérange tu peux ne pas répondre. 

-J'ai mis la moitié de mon héritage au nom de Christine pensant qu'on allait se marier. Après m'avoir laissé comme un imbécile devant l'autel, elle a envoyé ses avocats pour réclamer la moitié que je lui avais léguée. commence-t-il d'une voix faible. 

Il prend une profonde inspiration avant de continuer. 

-C'était déjà assez tendu au bureau avec cette histoire. Aujourd'hui ils sont revenus pour me prévenir qu'elle veut tout. L'autre moitié de mon héritage, la part qui revient à ma sœur, tout et tout. Mes parents ont commencé à me dire que je suis un parfait imbécile, que tout est de ma faute, d'empêcher cette arriviste d'arriver à ses fins. Je me suis laissé emporter par la rage qui bouillonne en moi depuis le jour de ce foutu mariage, je me suis disputé avec eux. J'ai quitté la maison tel un fou furieux. J'avais qu'une envie, c'était de te voir. finit-il d'une voix plus douce. 

Elle pose sa main sur la sienne tendrement. 

-Laisse sortir la rage que t'as en toi, sinon elle va te détruire.

Il passe sa main libre dans ses cheveux en expirant bruyamment. Et c'est à ce moment là que le serveur apporte leur commande. Sans attendre, Léa attaque son hamburger. Les yeux fermés, elle laisse échapper un gémissement sous le sourire moqueur de Hendrick. Il la regarde savourer son hamburger telle une enfant, puis se décide d'attaquer le sien. 

- En ce moment je n'arrête pas de penser à elle. Je me demande où est-ce que j'ai merdé dans notre relation? Je pouvais jurer qu'elle m'aimait. 

Il laisse échapper un sourire sans joie. 

-Je ne sais même plus à quoi penser, mon cerveau est en surchauffe. 

-Alors pense à toutes les cochonneries que je vais te faire ce soir. balance Léa en essuyant sensuellement un filet de sauce qui coulait au coin de ses lèvres du bout de son pouce. 

Pris par surprise, Hendrick manque de s'étouffer avec la gorgée de boisson qu'il allait avaler. Les yeux de Hendrick restent accrochés aux lèvres de Léa quand cette dernière lèche son pouce en lui lançant un regard aguicheur. 

-Chez faim. dit-elle.

-Alors régale toi, y a un hamburger dans ta main. répond Hendrick sans la quitter du regard. 

-Pas de la bouffe, mais de toi. mime-t-elle en bougeant lentement ses lèvres pour qu'il comprenne. 

Cette phrase a suffit pour faire monter la température. 

-Emportons tout, on mangera après. propose Hendrick dans l'espoir qu'elle accepte. 

Sa lèvre inférieure emprisonnée entre ses dents blanches, Léa fait semblant de réfléchir. 

-Ne perdons pas plus de temps. finit-elle par répondre. 

Avec empressement, Hendrick pose quelques billets sur la table avant d'agripper Léa pour sortir du fastfood. Une fois dehors, il se jette littéralement sur ses lèvres pour un baiser fougueux, tout en prenant la direction de sa voiture. Une fois à l'intérieur, il met les contacts et démarre en trombe. Ses yeux rivés sur la route, impatient de trouver un petit hôtel dans le coin, il sent les doigts de Léa défaire sa braguette. 

-Qu'est-ce que tu fais? 

-T'es un bon chauffeur Hendrick? 

-C'est quoi cette question? Bien sûr que oui. 

-Alors évite nous un accident pendant que je vais m'occuper de toi. Ce sera juste un avant-goût de ce que je vais te faire cette nuit. 

Avant même qu'il ait le temps de comprendre, les lèvres de Léa entouraient déjà son gland. Il serre ses doigts autour du volant en poussant un râle de gémissement. Léa commence de lent va et vient sans lâcher Hendrick du regard. La tête en arrière, ce dernier ferme les yeux un bref instant. 

-Regarde la route Hendrick, je veux pas mourir aussi jeune. lance Léa d'un air faussement sérieux. 

-C'est toi qui est en train de me tuer là. répond Hendrick les yeux ouverts à la recherche d'un motel. 

Au loin, il voit la pancarte d'un motel, un sourire se dessine sur ses lèvres. Une fois la voiture garée devant le motel, il s'empresse de descendre après avoir remonté sa braguette, suivi de Léa. Ils avancent à grand pas vers l'accueil, d'où un jeune homme les attend, un sourire fatigué aux lèvres. 

-Y a t-il une chambre libre? 

-Bonsoir à vous. répond courtoisement le jeune homme. Évidemment qu'y en a. 

-On la prend. dit Hendrick en sortant son portefeuille. 

Rapidement, il paie avant de prendre la clé que lui tendait le jeune homme, puis ils s'en vont. Une fois la porte poussée, ils pénètrent dans la chambre en s'embrassant fougueusement. D'un coup de pied, Hendrick ferme la porte avant de coller Léa contre celle-ci. Sans interrompre leur baiser, ils se déshabillent à la hâte, envoyant choir leurs habits un peu partout dans la pièce. Hendrick trace un chemin de baiser partant du cou de Léa, traversant ses seins qu'il en profite de torturer un court moment. Il continue sa route, direction son entrejambe. D'un geste brusque, Léa l'arrête dans son élan. 

-Qu'est-ce qu'il y a? demande Hendrick d'une voix grave. 

-C'est moi qui suis payée pour te donner du plaisir et non l'inverse. commence Léa les mains posées sur les pectoraux de Hendrick. 

D'une légère pression sur sa poitrine, elle le conduit jusqu'au lit. Arrivés au pied du lit, elle le pousse assez fort, pour qu'il atterrissent dans le lit. Une jambe après l'autre, elle se positionne à califourchon sur lui. Elle commence à onduler ses hanches contre son bassin. Ses mains caressent la peau de Hendrick, avant de le couvrir de baiser. Elle trace le chemin que Hendrick a tracé sur elle quelques secondes plus tôt. Arrivée à destination, elle lui jette un regard aguicheur tout en emprisonnant sa lèvre inférieure entre ses dents. 

-Je vais m'occuper de toi mon coco. déclare-t-elle avant de s'effectuer à la tache... 

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status