Share

Chapitre 6

Assise dans la décapotable bleue de Hendrick, elle pose sa tête contre le dossier du siège, pensant à la réaction de Rachel lorsqu'elle trouvera le mot qu'elle lui a laissé. Elle a comme une boule au ventre, elle n'est pas très fière de la façon dont elle est partie avec Hendrick. Elle aurait dû l'appeler pour lui faire part de sa décision. Mais au lieu de cela, elle lui a juste laissé  quelques mots sur un bout de papier, qu'elle a soigneusement deposée sur sa valise. 

-Je te trouve bien silencieuse aujourd'hui Léa, tu es pas contente de passer le week-end avec moi? lui demande Hendrick. 

Elle tourne furtivement la tête vers lui tout en laissant échapper un soupir avant de reprendre sa position initiale. 

-Ce n'est pas ça, c'est juste que je pense à Rachel. 

-Que vient faire Rachel dans cette discussion? 

-Elle doit être furieuse contre moi. Et le pire, je n'imagine même pas la déception sur le visage de ma mère. 

-Je comprends pas ce que tu essaies de me dire. 

-Je t'avais dit que j'avais déjà quelqu'un d'autre avec qui j'allais passer le week-end. Et bien c'était avec elle. 

-Tu aurais bien pu l'inviter à venir avec nous, ça ne m'aurait pas déranger. 

-C'etait une invitation de nos mères. Elles sont soeurs, elles nous ont invitées à passer le week-end avec elles. 

Hendrick fait une tête, puis il gare la voiture. 

-Tu aurais dû me le dire Léa. Je n'aurais pas autant insister. On annule le week-end, je vais te reconduire chez toi. 

-À cette heure elle doit déjà être partie. rétorque Léa. Je lui en parlerai à mon retour. 

-Je te promets de tout lui expliquer lundi au bureau. 

Après ces mots, il redémarre la voiture. Une heure après, il arrête la voiture devant une grande maison. Il descend la voiture, puis ouvre la portière pour que Léa puisse descendre. 

-Où est-ce qu'on est? demande Léa en admirant la gigantesque maison devant elle. 

-Bienvenue au manoir des Riggs. déclare théâtralement Hendrick. 

Léa pouffe de rire en posant une main contre sa bouche. Hendrick enlace ses doigts aux siens. 

-On entre? dit-il avant de lui tirer par la main. 

Une fois à l'intérieur, ils se retrouvent dans un grand salon. 

-Wow! Cette maison est magnifique. déclare Léa ébahie. 

-Etant donné qu'on est fatigués, je vais te décrire la maison, je te ferai visiter demain. commence Hendrick. Ici on est au salon, à gauche sous l'escalier se trouve la cuisine et la salle à manger, à droite on trouve le bureau de mon père. Au premier étage on trouve les chambres à coucher, au deuxième se trouve la salle de sport, mon atelier, la salle de cinema et quelques chambre d'amis. 

Il part ouvrir la porte en vitre qui donne sur le jardin, ou trône une piscine. 

-Passant par cette porte, on se retrouvera au sous sol. dit-il en indexant la porte à quelques pas d'eux. 

-Qu'est ce qu'il y a au sous-sol? 

-Au sous-sol il y a une discothèque, une salle de jeux et un sauna. 

-Il y a un sauna dans cette maison? demande Léa les yeux écarquillés 

-Oui, c'était une idée de ma mère. répond-il d'un ton badin. 

Il saisit la main de Léa, il la conduit derrière la maison. Ils se retrouvent sur une pente. Et en bas, les vagues de la mer s'écrasent contre les énormes roches. 

-Ici c'est l'endroit que j'aime le plus. J'adore venir ici pour regarder le coucher de soleil. dit-il en pointant l'horizon du doigt. 

Léa suit la direction de son index. Elle eu le souffle coupé en admirant le magnifique tableau du coucher de soleil. 

-Je n'aurais jamais penser que le coucher de soleil était si beau. déclare-t-elle les yeux brillants. 

-Je me lasse jamais de l'admirer. 

Il entoure les épaules de Léa de son bras, elle en profite pour poser sa tête contre son torse. Ils restent ainsi pendant de longues minutes, jusqu'à ce que la brise froide leur oblige de rentrer. 

-Tu veux manger un truc? demande Hendrick téléphone en main. 

-Une pizza fera l'affaire. 

Il compose le numéro puis la commande avant de balancer le téléphone sur le canapé. 

-Je vais aller prendre une douche, tu viens? propose Hendrick un sourire coquin aux lèvres. 

-Je préfère attendre le livreur. 

-Tu sais pas ce que tu va rater. lance Hendrick avant de monter l'escalier à quatre. 

°°°°°

Le lendemain, Léa se réveille eblouie par les rayons solaires. Doucement, elle se libère des bras de Hendrick puis s'assoit sur la table basse pour le regarder dormir comme un bébé. C'est un très bel homme, pense-t-elle en jouant avec une mèche de ses cheveux. Son téléphone qui était posé par terre près du canapé s'allume, à l'écran s'affiche pile faible. Elle écarquille les yeux en voyant l'heure qu'il est; 13 heures déjà. Elle monte à l'étage, prendre rapidement un bain, puis redescend pour préparer à manger. 

Ne sachant pas ce qu'il aime, elle prépare plusieurs choses: des crêpes, des oeufs, des viennoiseries, du café, du lait chaud, une salade, il ne lui manque que la sauce vinaigrette pour finir. Elle danse énergiquement au son de la musique qui joue de son téléphone. 

-Tu es très énergique ce matin dis donc. lance une voix depuis l'entrée. 

Elle sursaute et failli renverser la sauce qu'elle prépare. Une main posée sur le coeur, elle expire bruyamment en voyant Hendrick adossé à l'embrasure de la porte. 

-Tu m'as fait peur, ne refais plus jamais ça. dit-elle en coupant le son. 

D'un pas décidé, Hendrick s'avance vers elle. Arrivé à sa hauteur, il pose chastement ses lèvres contre celles de la jeune femme, ce qui la trouble. 

Ce genre de geste se fait entre des personnes en couple, mais eux ils sont juste... Quoi déjà? Amis...? Amants...? Il est son client? Elle ne trouve même pas de mots pour décrire leur relation. 

-Tu as préparé un vrai festin. 

Elle bat les paupières en se retournant pour lui faire face. 

-Y-a du café? J'en prends tous les matins pour me réveiller. continue-t-il sans se rendre compte de l'état dans lequel il a mis Léa par son geste... anodin. 

-Oui, je vais t'en servir. 

Elle lui sert une tasse de café, puis continue de perfectionner sa sauce.

-Hendrick. 

-Hmm! 

-Le frigo est plein. 

Derrière sa tasse fumante il lève les yeux vers elle. 

-Et...?

-Comment ça se fait que le frigo soit plein si personne ne vit ici? 

-J'avais appelé la femme de ménage, je lui avais demandé de faire des courses. 

-Voila ce qui explique tout. 

Elle pose une assiette devant Hendrick. 

-Bon appétit! lance-t-elle en s'éloignant. 

De ses bras, il lui encercle la taille pour l'empêcher de partir. 

-Où est-ce que tu vas? dit-il alors qu'elle est blottie son dos contre le torse de Hendrick. 

-Je vais me servir une assiette. 

-Pas la peine, on va manger dans le même plat. déclare-t-il en posant un baiser sur son épaule dénudée. 

Joignant la parole aux gestes, il place une crêpe devant sa bouche. Troublée par leur proximité, elle hésite avant d'ouvrir timidement la bouche. Un sourire se dessine au coin de ses lèvres avant de porter l'autre moitié de la crêpe dans sa bouche. EIle tire le plateau qui contient la salade et la sauce vinaigrette vers lui tout en machant sa bouche.

-Comment fais-tu pour manger ça? Le concombre est tellement fade. demande-t-il en faisant une grimace. 

-Avec de la sauce vinaigrette il est délicieux. 

Elle prend une rondelle de concombre, qu'elle trempe dans la sauce. 

-Vas-y, goute moi ça. ordonne-t-elle. 

Hendrick plisse ses lèvres en regardant Léa. 

-Ça ne va pas te tuer Hendrick. 

Il ouvre finalement la bouche, puis la jeune femme met la rondelle de concombre dans bouche. Doucement, il commence à mâcher sa bouche sous le regard interrogateur de Léa. 

-Alors? demande Léa curieuse. 

-C'est pas du tout délicieux, c'est succulent. Je veux en reprendre. 

Léa éclate de rire la tête rejetée en arrière, sur l'épaule de Hendrick. Ils continuent de manger tout en rigolant. 

-Ça ne t'a jamais traversé l'esprit d'avoir un bon travail, un travail décent? Sans vouloir te vexer. lui demande-t-il.

La jeune femme se libère de son emprise pour s'asseoir sur une chaise en face de lui. 

-Tu ne me vexes pas. Et pour répondre à ta question, saches que j'en ai cherché mais je n'ai rien trouvé. 

Elle passe une main dans ses cheveux en expirant bruyamment. 

-Je ne suis pas fière de cette vie là, mais j'ai été obligée de la mener pour pouvoir acheter les médicaments de ma mère. Elle a besoin de moi pour prendre soin d'elle. 

Elle émet un petite rire nerveux. 

-Tu ne pourras pas comprendre ça, vu que tu es né avec une cuillère en or à la bouche. 

-Je te comprends. La vie ne fait pas de cadeau, et saches que mon père m'a fait commencer en bas de l'échelle comme n'importe quel autre employé. J'ai travaillé dur pour arriver à ce niveau. explique Hendrick ses yeux rivés aux ceux de la jeune femme. 

Ils restent un long moment à se regarder dans les yeux. Léa est captivée par ses yeux noirs. Son regard doux augmente les pulsations de la jeune femme, sans savoir pourquoi. 

-Allons prendre un peu de l'air maintenant. lance Hendrick en se levant. 

-C'est une bonne idée, allons-y. Je vais juste me changer. 

-Tu es parfaite comme ça, allons-y. 

Il la prend par la main en direction de la porte. Il l'emmène tout en haut de la pente, là où il l'avait emmenée pour admirer le coucher de soleil. Et c'est parti pour une nouvelle journée rien que tous les deux... 

Comments (2)
goodnovel comment avatar
Senatus Esther
c'est trop beau ...mais si on doit à voir de l'internet pour jouer pourqu'oi nous devons aussi payer ...
goodnovel comment avatar
Na Sco
pourquoi doit on payer pour lire puisque c'est avec la connection qu'on arrive à lire?
VIEW ALL COMMENTS

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status