DESTINÉE
DESTINÉE
Author: La plume et encre d'Espoir
Épisode 1

ÉPISODE 1 🌹

Ici le soleil est encore ardent. Difficile de sortir sans son parapluie. Oiseaux et autres animaux se font abris sous des arbres.

Pourtant, au bord de la rivière, se trouve la belle et charmante Mireille. Une fille de 25 ans, à la taille moyenne, le corps rond. Sa vue aussi belle que le bout des fleurs de printemps. Sa beauté fait rêver n’importe qui. Dès lors, elle n’a jamais pensé se mettre dans une relation amoureuse. Cela n’est guère son soucis, malgré les multiples avances des grands hommes de ce village. Pas que ses hommes ne sont pas ses genres, mais elle a peur d’être déçu. Déception dont l’a toujours parlé sa mère. Cette dame l’a toujours conseillé de faire attention aux hommes. Malheureusement, cette femme qui devrait rester avec elle encore et encore, est parti si tôt dans l’au-delà, des suites d’une crise cardiaque.

Mireille est orpheline de mère, étant encore la seule progéniture de sa petite famille. Elle sait se prendre. Son père, un pauvre vendeur de vin de palme.

Accroupie, une main à la hanche, elle se sert de la seconde pour prendre de l’eau de la rivière, la seule source du village. C’est bizarre que ça soit elle seule qui se retrouve là. Normalement, les villageoises viennent en quantité.

Il lui vient de penser à sa mère. Ell se rappelle aussitôt d’une des chansons de cette dernière, puis laisse un petit sourire envoûtant.

Elle entend derrière elle un bruit de véhicule. Aussitôt elle se retourne, aussitôt, elle voit sortir du véhicule un homme de qualité. C’est le prince Aaron.

Elle, elle le connait bien. Elle met de côté sa calebasse et se lève. Aaron avance, pas lourds et soucieux.

Peu à peu elle s’approche de Mireille…

-Mireille : bonjour, votre Altesse !

Aaron reste muet un moment, contemple la fille de la taille aux pieds avant de décoller ses lèvres…

-Aaron : euh bonjour

-Mireille : en quoi puis-je vous aider ?

-Aaron : tu es de ce village ?

-Mireille : euh oui mon prince. Vous ne me connaissez pas ?

-Aaron : si je te connaissais j’allais pas reposer la question ! Je n’ai jamais rencontré une si belle créature dans ce village !

-Mireille : merci pour le compliment, mok prince. Mais je suis la fille de Firmin, le vendeur de vin de palme du village

-Aaron : ah ! Euh c’est bien. Et c’est quoi ton prénom ?

-Mireille : Mireille

-Aaron : waouh c’est joli, ton prénom. J’aimerais te revoir, ça te dire ?

-Mireille : euh je suis désolée, mon prince. Je ne suis qu’une orpheline et je dois veiller à rendre propre la maison

-Aaron : tu veux dire que tu ne peux pas me revoir ?

-Mireille : c’est pas effectivement ça, mon prince. Mais…..c’est que…

-Aaron : je comprends, je comprends. Mais on passera juste cinq minutes, pas plus.

-Mireille : d’accord. C’est compris. Je demanderai la permission à mon père.

-Aaron : je serai heureux de te voir demain à pareille heure, ici même

-Mireille : c’est compris, mon prince.

-Aaron : à plus…

Certes Aaron dit qu’il n’a jamais rencontré Mireille, nul ne sait si c’est à cause d’elle qu’il a mit pieds là.

Aaron, un homme bien. Aaron, le seul Prince héritier du Royaume. Aaron, un bel homme, au visage de lapin 🐇.

Il grandit mais on dirait qu’il n’a guère pensé avoir à ses côtés une princesse.

★★★★★★★★★★★★★

Le palais est grand. Il occupe à lui seul le 2/10 de l’espace du village. Il a l’allure d’un château.

Assit dans son trône, la reine en face de lui, le roi semble avoir les idées loin.

-Reine : mon Seigneur, quelle inquiétude as-tu ? Depuis ce matin, je te parle, mais tu ne dis mot. Quelque chose va mal ?

-Roi : oui

-Reine : euh ! Fais-moi part de ton inquiétude ! Je suis ta femme, la reine de ce village, et je dois veiller sur toi

-Roi : sais-tu que tu es une mauvaise femme ?

-Reine : euh moi ?

-Roi : qui d’autres est en face de moi, si ce n’est pas toi !

-Reine : je…je ne comprends pas !

-Roi : je pensais que tu étais une femme intelligente, mais l’apparence est trompeuse. Tu est clairement le contraire de ce que je pense de toi !

-Reine : mais…Seigneur, que veux-tu signifier avec de tels propos ?

-Roi : bien ! Ton fils à quel âge ?

-Reine : euh Aaron…il…il a 29 ans !

-Roi : et ça ne te dit rien qu’il n’a jamais emmené une fille ici !

-Reine : une fille ? Mais c’est vague ! Mon roi, je suis désolée, mais parle moi sans détour, s’il te plaît

-Roi : Qui sera la future Reine ? Ton fils n’a pas de femme, et ça ne te dit rien. Sans te mentir, tu es bête

-Reine : euh attends ! Qu’est-ce qui ne va pas dans ta tête ? Tu m’insultes à cause d’Aaron ? Si Aaron n’a pensé avoir une compagne, est-ce moi qui suis à l’origine ? Eh bien, tu n’es pas aussi intelligent. Oui tu es bête que moi. Je le dis parce que tu as aussi la bouche pour discuter avec ton fils. Est-ce moi seul qui suis son parent ? Non ! Je n’ai pas à la fois un pénis et un vagin.

-Roi : c’est à moi que tu t’adresses de cette manière ? Oh c’est surprenant ! J’espère que tu as terminé ! Alors, j’exige des excuses de ta part, ici et maintenant ! Mais tu es audacieuse ! Tu t’adresses, à moi, le roi de ce village, le premier personnalité, le premier citoyen de ce village sur ce ton !

La reine éprouve du regret. Elle ne voulait pas parler ainsi. L’effet de la colère pousse à mal agir et regretter plus tard.

-Reine : toutes mes excuses, Seigneur ! Je suis désolée et je regrette du fond de moi

-Roi : bien ! Que ça soit la dernière fois que je t’attends parler ainsi. Tu me dois respect, respect et respect. Maintenant, tu as intérêt à discuter avec ton fils. Et je veux dans un bref délais la future reine

-Reine : compris, mon roi

-Roi : disparaît !!!

Ils terminent leur discussion et par la suite Aaron apparaît, le visage serré. Il regarde son père et sans dire mot, il va vers sa chambre, se jette dans son lit.

Il pousse un « ouf ».

Sa pensée le renvoi vers la créature qu’il a vu tout à l’heure ! Il repense à lui. Le prénom Mireille continue de résonner dans sa tête. Est-il amoureux ?

Tout à coup, il entend un cri…

-… : Aaroooonnnn !!!

Il sursaute du lit. C’était sa mère…

-Reine : es-tu devenu fou ? Depuis plus de 10 minutes je te parle, mais tu ne réponds pas !

-Aaron : je suis désolé mère. Que veux-tu me dire ?

-Reine : dis-moi d’abord, ce qui te fait rêver ?

-Aaron : c’est personnel

-Reine : bien, on a à dire !

La mère s’assied sur le matelas…

-Aaron : je t’écoute !

-Reine : c’est qui ta petite amie ?

-Aaron : ma petite amie ?

-Reine : oui je parle de la future reine

-Aaron : je ne sais pas encore

-Reine : tu veux dire que jusqu’à présent, tu n’es amoureux d’aucune des belles filles de ce village ?

-Aaron : si !

-Reine : bien ! Ton père me prend responsable du fait que tu n’as pas une épouse

-Aaron : et où est votre problème ?

-Reine : oh bien, tu as intérêt à vite faire un choix. Je te donne au plus 3 jours pour que tu réfléchisses. Dans le cas que où tu seras entrain de traîner, je te ferai un choix moi-même. Et d’ailleurs, c’est ma responsabilité de te faire un choix. Je ferai venir les filles de riches de ce village et je ferai un choix. Sache que tu n’as pas à t’opposer.

-Aaron : pffff 😂😂😂. Pas question 😂😂😂. Maman, ne vois-tu pas que tu déconnes un peu ? C’est ma vie et non ta vie, ni celle de ton époux. J’épouserai une femme quand je veux. Maintenant, je veux rester seul

-Reine : compris !

★★★★★★★★★★★★

Le jour a mûri. Il est déjà 13h. Mireille s’habille pour sortir. Elle qui pensait que son père serait au champs, malheureusement, il le voit venir de loin…

-Père : où vas-tu comme ça ?

-Mireille : j’ai un rendez-vous avec le prince héritier

-Père : tu rêves ?

-Mireille : non père. Il m’a donné un rendez-vous pour ce jour. Il m’a vu hier

-Père : je comprends. Mais il faut que tu te mefies de cet homme. Sûrement qu’il t’apprécie. Tu sais bien que la reine est méchante

Donc fait attention

-Mireille : compris père !

À suivre…

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status