ENVY & LUST
ENVY & LUST
Author: Thelizaak
ENVY - 1

- J'ai toujours vécu dans l'ombre de ma sœur. Depuis que nous sommes petite, rire nerveux le monde ne tourne qu'autour de mademoiselle parfaite.

Je m'arrête un instant pour reprendre juste après.

- Mais laissez moi vous dire quelque chose, elle n'est pas si parfaite que ça. Je me souviendrai toujours de ce jour, le jour où je me suis retrouvée du mauvais côté de la scène.

FLASHBACK

Je me gare devant la maison et quitte ma voiture pour entrée.

Je dépose mes affaires sur le plan de travail et ouvre le frigo.

- Je suis épuisée.

Maman: Je n'ai jamais compris pourquoi t'as choisis de faire une école de police.

- Je sais pas, je veux devenir policière.

À vrai dire le choix de l'école de police c'est pour prouver à ma famille que moi aussi je peux faire quelque chose d'important dans ma vie.

Ma sœur elle, fréquente des hommes riches et ma famille ne lui dis rien.

Moi chaque soir j'ai droit à "pourquoi tu veux travailler dans la police", "t'es pas faite pour ce job", "tu vas risquée ta vie à chaque fois que t'iras sur le terrain" et d'autres trucs du genre mais merde, je veux dire, j'ai 21 ans laissez moi faire ce que je veux faire.

Maman: Aide moi à faire à manger.

- Paigy n'est pas encore rentrée ?

...: Si.

Je regarde derrière moi et vois ma sœur.

Paige: Salut ma soeur, comment va mon beau frère.

- Il va bien.

Maman: Et entre vous ça va ?

- Oui ça va. On a décidé de faire l'école de police ensemble et je pensais que ça allait créer quelque désaccord entre nous mais non tout va bien on est même encore plus complice qu'avant.

Maman: J'espère que vous arriverai jusqu'au mariage.

Paige: Ils ont intérêt même.

je ris légèrement et retrousses mes manches pour commencer à couper les légumes.

Paige: 5 ans de relation et aucune manifestation de "je veux finir ma vie avec toi".

- J'suis pas pressée toute façon.

Paige: Bah qu'il ne soit pas étonné si un autre prends sa place.

- Ça n'arrivera pas, j'aime Isaiah.

Maman: Coupez moi ces légumes je reviens.

- Paigy ?

Paige: Je vais pas m'enfuir cette fois-ci t'inquiète pas.

Ma mère revient avec mon frère et ils étaient dans une  quelconque discussion.

Maman: Qui a utilisé les assiettes dans la vitrine ? C'est pour les invités !

Paige: Lewis.

Lewis: Elle ment, c'est elle.

Paige: Arrête de mentir.

Lewis: C'est M-

FLASHBACK INTERROMPU

...: Ok ok qu'est-ce que cette histoire a avoir avec tout ça ?

- Pour comprendre il faut la connaître dès le début. Je reprends ?

...: Reprenez mais essayez de faire plus court.

- Même si ma sœur attirait tout les regards sur elle je l'aimais et elle aussi.

FLASHBACK

Papa: Je vais te couper les cheveux avec de la crème épilatoire, c'est quoi cette coupe de voyous ?

Lewis: Oorh t'aime pas mes locks ?

Papa: On dirait des ficello, c'est quoi ça.

Quelques heures sont passées et Papa et Lewis vont faire je ne sais quoi en ville et maman va faire les courses.

Ça sonne alors je me lève pour ouvrir.

...: Salut bébé.

- Salut chéri.

Je passe mes bras autour de lui pour l'embrasser langoureusement.

Paige: Salut Isaiah.

Il me lâche pour regarder derrière moi.

Isaiah: Salut Paige.

Paige: Vazi entre.

Je lui souris avant d'attraper sa main et de le tirer vers l'intérieur.

Paige: On parlait de toi tout à l'heure.

- Paigy.

Paige: soupire Ok, je vais chercher des pizzas ça vous intéresse ?

- Prends moi comme d'habitude.

Isaiah: La même chose qu'elle.

Elle me regarde avant de regarder Isaiah et de se lever et de s'en aller.

Isaiah: Tes parents ne sont pas là ?

- Ils sont tous dehors.

Isaiah: Mmh intéressant, on va faire un tour en haut ?

- rire Isaiah.

Isaiah: Là on vient de perdre 25 seconde.

Je souris et passe mes bras autour de sa nuque pour ensuite déposer mes lèvres sur les siennes.

Il me porte et monte jusqu'à ma chambre. Il me dépose sur le lit et-

FLASHBACK INTERROMPU

...: Qu'est-ce que cette scène a avoir avec toute cette histoire.

- Ooh rien, c'est juste que ça fait longtemps que j'ai fait l'amour, je me commémore ces quelques instants de plaisir.

...: soupire Eeh bien je m'en passerai et essayer de la faire beaucoup plus court s'il vous plaît.

- Patience, patience. Je vous ai dit que pour comprendre il faut connaître l'histoire du début.

...: Oui bah faites des résumés, c'est pas une autobiographie.

- Non, ça vous fait chier et moi ça m'amuse.

...: Dites lui de faire plus court.

Angie: Fais plus court.

- Elle a besoin des moindres détails non ?

...: J'ai pas besoin de connaître les détails de sa vie sexuelle avec son petit-ami.

- Ex petit-ami.

...: Peu importe, vous avez besoin qu'on vous aides ou non ?

- Oui bah pour que vous m'aidez vous avez besoin de connaître toute l'histoire alors fermez la et laissez moi me prendre pour un des frères Grimm s'il vous plaît.

...: Je vais m'arrêter là si elle continue, je vous préviens.

Angie soupire et passe sa main sur son visage.

Angie: Reprends s'il te plaît.

...: Et sans les scènes contenant des actes sexuels s'il vous plaît.

Je souris en entendant sa remarque.

- Et on a fait l'amour comme si c'était la dernière fois.

...: Mais c'est pas possible.

- Je vous ai dit, les moindres-

...: Les moindres détails, oui j'ai compris.

- sourire ...Détails.

La porte s'ouvre mais je reste sur mes positions.

...: Numéro 45-78, ton temps est écoulé.

Angie: Je peux avoir quelques instants avec ma cliente ?

Gardienne: 2 minutes.

Elle quitte la pièce et Angie vient vers moi.

Angie: Si tu veux qu'on t'aide tu dois être plus coopérative.

- Vous trouvez que je ne le suis pas assez ?

Angie: Si mais là tu nous pondais une autobiographie en commençant par "il était une fois", on est pas une maison d'édition.

- Ça me permet de savoir ce qui motivait ses actes.

Angie: Rappelle moi pourquoi je suis ton avocate encore ?

- Parce que t'es ma meilleure amie.

Angie: soupire On reprendra demain, t'as intérêt à terminer ton histoire Meg'.

Je lui affiche mes dents en faisant semblant de sourire et elle me prends dans ses bras avant que je ne retourne dans ma cellule.

C'est fou, un matin je me suis réveillé avec 2 policier devant ma porte me disant "vous êtes en état d'arrestation" et en quelques heures je me retrouve enfermée dans cette cellule.

C'est d'une ironie incroyable parce que j'ai toujours voulue dire cette phrase mais je me suis retrouvée du mauvais côté de la scène.

J-3, bientôt libérable !

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status