FACE A LA VIE
FACE A LA VIE
Author: Destin Ally
Chapitre 1

1

Bonne lecture !

** Rick JACKSON 

         

Il est sept heures de matin quand je me réveille en sursaut. Si je ne fais pas vite, je vais être en retard pour le boulot. Mais je n’ai aucune envie de  me lever sur ce lit . La moindre de force pour soulever mes bras me manque. Je suis tellement fatigué. Je n'ai pas bien dormi de la nuit. 

Il y a déjà plusieurs jours que l'insomnie est devenue mon compagnon de toutes les nuits et à chaque fois au petit matin, j'ai difficile à me lever.

Je suis seul couché sur mon lit, imaginant ce que je dois faire dans les jours à venir. Je jette un coup d'œil à travers la fenêtre de ma chambre, et j'aperçois le soleil qui s'est fait une bonne place au zénith. Je dirige directement mes pensées à ce que j'ai vu hier. Cette fille vraiment était très belle, je l'ai perdu sans savoir où s'était-elle enfuis. Je compte la chercher encore et encore, peut-être qu'elle me sera une bonne et fidèle femme. 

Celle  que je trouvais bonne vient de faire la même chose que les autres. Je suis seul, je pleure dans mes moments des déceptions. À quoi sert bon d'avoir beaucoup d'argent si ce n’est que pour être déçu à chaque fois? Cette vie va de mal en pis à mon égard. Les filles qui viennent des familles nobles me paraissent maintenant des vraies diablesses. Je ne commettrai plus cette erreur. 

                                                                                                                     

          

Je ravale tout le reste de mes forces pour me lever et m diriger vers la douche afin de ne pas être un mauvais exemple pour mes employés.

Je réponds au nom de Rick JACKSON, j'ai 28 ans. 

Je suis l'ainé d'une famille de deux enfants. Notre famille a toujours été l'une des familles les plus riches du pays. Je suis également né et grandi dans cette abondance richesse. Ma vie tourne à l'envers à mes 19 ans, quand j'avais voulu avoir une copine comme mes amis, mes frères, ... Mais ce fut tout simplement le contraire de ce que j'imaginais vivre. J'ai pu survivre dans une pluie des déceptions. Je ne comprenais pas pourquoi les filles ne faisaient que me décevoir. Je suis riche, beau, élégant, ... Mais je ne parviens toujours pas à comprendre pourquoi tant de déception dans ma vie. À chaque déception, je pleurais, pleurais, pleurais comme pas possible. Pour finir, je m'étais habitué. C'était déjà une moindre chose à ma vue et je me suis abstenu pour le moment.                                                      

Mon père n'a toujours pas compris pourquoi je n'amène plus les filles à la maison tel que je le faisais auparavant. Tout simplement parce que mon cœur est rempli des douleurs, de tristes événements que je ne pourrais jamais oublier. Mon meilleur ami fait la même chose, il ne comprend pas pourquoi je suis toujours célibataire jusqu'à mon âge. J'ai sans relâche voulu savoir ce qui empêche les filles de m'aimer comme il faut, rêver m'avoir un jour comme leur mari. Voilà l'histoire de mon passé. 

                                                                                                                                                                               

Je prends une douche et je sors de ma chambre après m'avoir habillé. Je compte déjà aller au boulot. J'aperçois depuis l'étage toute ma famille entrain de dîner. Je m'arrête une minute avant de descendre et les saluer. C'est mon père qui m'invite dans sa chambre pour je ne sais quoi. 

Après quelques minutes, je l'y rejoins.

Il me fixe un moment, avant de prendre la parole.                                           

- Mon fils, dit-il. Y a vraiment quelque chose que j'aimerais comprendre sur la vie que tu es en train de mener. N'oublie pas que tu es mon premier fils à part ta grande sœur et ton petit frère. Et je compte assez sur toi. Dis-moi, n'as-tu plus envie de te donner en mariage ? 

                                                                                              

- Papa, dis-je en laissant un sourire. Je ne veux pas être célibataire toute ma vie. Je hâte de me marier mais mon plus grand problème c’est les filles. Papa, tu ne peux pas imaginer combien de fois j'ai été déçu par les filles. J'en ai oublié certaines. Je ne compte plus épouser une fille qui vient d'une famille riche comme la nôtre. Je compte prendre en mariage une fille pauvre. Ainsi elle aura de l'estime pour moi. Les filles riches sont très capricieuses, orgueilleuses, impolies... 

On dirait que je cours derrière elles au profit de leurs richesses. Le mariage n'est plus dans ma tête actuellement. Je vais rester ainsi jusqu'à ce que Dieu fera un miracle pour moi. 

                                                                                                      

- Écoute mon fils, l'amour n’est pas ce que tu penses. Que la fille soit riche ou pauvre, le grand problème est qu'elle te soit fidèle. Si elle t'aime, elle ne te quittera pas. Parfois c'est toi qui fait le mauvais choix.

                                      

- Père, je ne pense pas que ce soit vrai. Je fais bien mon choix ! 

- Voyons ce que le seigneur fera dans ta vie. Mais tu dois tout faire à ce que tu te maries, le temps coule vite. Force-toi de te trouver une bonne femme! Nous sommes là pour t’aider ! 

- Merci père. Je vais y penser 

- Penses-y maintenant. 

      Je sors de la maison et démarre ma voiture pour le travail. Je conduis avec une petite vitesse pour éviter de créer d'accidents. Le paysage de ma ville me semble un peu bizarre ces derniers temps. La ville est dominée par l'insalubrité, le chômage, les vols, les fraudes et la pauvreté qui ne cesse d'accroître. Je ne réussis plus à saisir ce qui se passe dans ce pays. 

Comment est-ce qu’un si grand et vaste pays comme le nôtre peut s'appauvrir au point où tout le monde se lamente? Je dois quitter ce pays où chacun se lève tôt et se met devant la rue pour demander de l'aide à tout passager. 

J'arrive au boulot après quelques minutes. Je descends de la voiture et prend l'ascenseur pour me retrouver devant la porte de mon bureau. Je fais une petite prière avant d'y entrer. Je m'assois et prie de nouveau, puis je commence mon travail. Je me mets à fouiller tous les documents, en signant certains, jusqu'à ce que je tombe sur un autre qui me terrorise. C'est mon secrétaire qui me l'a laissé. Apparemment c'est une lettre.

J'hésite avant de l'ouvrir.

<< Bonjour mon monsieur Rick. Je pense que vous êtes surpris de ma lettre. Pour vous, j'ai pensé procéder dans ce sens. Au fait, je me marie dans deux semaines et vous êtes invité. Je souhaite vivement votre présence ce jour-là. Si je suis absent aujourd'hui, c'est parce que nous sommes en train de tout faire pour la bonne organisation de notre mariage, ma future femme et moi. Donc, veuillez m'excuser pour ça. Demain je serai présent. Portez-vous bien, j'avais juste voulu vous mettre au courant de mon mariage à travers ces mots. Bonne journée! Merci bien >>. 

     Je n'arrive pas à prendre pour véritable ce que je viens de lire. Franck se marie déjà? Ah non, ce n’est pas possible. Mais pourquoi la vie est-elle si méchante envers moi ? 

Je me sens triste, ennuyeux et joyeux à la fois. Malgré tout, c'est quand-même honorifique de ma part. Il m'a invité à son mariage parce que je suis son chef. Alors je dois bien me tirer à quatre épingles le jour-là. Je serai vraiment ravi de faire connaissance de sa femme ainsi que toute sa famille. Ça tombe à pic pour moi.

                                                                                                                                                                  

Je me reconcentre dans mon travail après une demi-heure. À peine je jette mes yeux sur un document qu'on indique la pose. Je n'ai encore rien fait et c'est déjà la pose. C'est ainsi dans notre entreprise. Après quatre heures de travail, on donne trente minutes de pause. Ainsi je profite de cette occasion pour me procurer de l'air à l'extérieur et acheter également de la nourriture, vue que je n'ai rien mangé depuis le levé du soleil.

À ma sortie, j'aperçois deux de mes travailleurs qui s'amourachent sans soucis. Je m'arrête une minute avant de les interpeller. Ils n'écoutent toujours pas. Je racle ma gorge et ils se tournent avec étonnement. Je ne veux pas échanger avec eux tous, car mon regard minutieux a tout interprété. Je peux lire la peur dans les yeux de chacun d'eux. 

Je sors calmement et me dirige dans un restaurant plus chic et propre de l'endroit. Je mange avant que les trente minutes ne prennent fin. Je reprends la route de l'entreprise. Je marche à petit pas, regardant de gauche à droite avec mes mains croisées derrière ma veste tel un musulman. 

Je me remets au travail sans rien attendre. Cette fois-ci, j'ai tant des choses à faire.

****

                                

C'est la fin du boulot. J'ai hâte de me retrouver chez moi et me reposer. Je réalise que ma vie entière est un rêve. 

Si non, comment tout le monde se donne en mariage comme si les femmes étaient toutes les mêmes, alors que moi je suis là que pour être victime des déceptions?

Je me monologue sans savoir que je suis dans la grand-route et que je conduis tout en étant dans un grand embouteillage. Je fais tout et je m'en sors. Mon esprit me revient et je continue normalement ma route. J'arrive chez moi et me dirige directement dans ma chambre après avoir salué mes parents. Je m'assois sur mon lit et change mes habits. Puis je sors afin de dîner ensemble avec la famille. 

J'arrive au salon et tout le monde lance le regard sur moi.  Je m'incline et relève ma tête avant de me mettre sur l'une des chaises qui entourent la table. Notre cuisinière vient me servir et je commence à manger. C'est comme si j'ai honte de je ne sais quoi. 

Je fini de manger et je retourne dans ma chambre pour me coucher. 

C'est avec une démarche pas bonne que je quitte le salon. Papa me regarde et sourit. J'ignore ce qui réside derrière son sourire.

J'entre dans ma chambre et referme la porte tout en jetant un coup d’œil pour voir si quelqu'un était derrière moi. À peine je commence par somnoler quand je me souviens de certains documents que je devais vérifier avant de dormir. Je remets mon ordinateur en mains.

Je suis sur le point de commencer quand la porte s'ouvre sur ma mère. Elle a l'air inquiète. 

Elle me dit

''Rick mon fils, qu'est ce qui ne vas avec toi? Je veux dire, n'as-tu pas envie de te marier aussi comme les autres ? Mais voyons Rick, tu es déjà assez mature. Mon fils, j'ai besoin de petits enfants et c'est toi qui peux me le donner avant que ton petit frère ne le fasse''.                                                            .                                                                                                                                         

- Maman ! Je manque quoi te dire. J'ai envie de me marier mais toutes les filles ne font que me décevoir et je ne sais pourquoi. Je me demande aussi ce qui en est la cause mais je ne parviens pas. Si tu as une solution ou autre chose à me proposer, dis-le-moi. J'en ai marre de toutes ces personnes qui ne font que se moquer de moi. Les autres me qualifient d'un impuissant, d'un homme faible et incapable de courir derrière une femme. Donc tu vois maintenant ce qui m'empêche de me donner en mariage? Ce n’est pas de ma faute!

- Là c'est grave. Si toutes les filles ne veulent pas de toi ou te déçoivent, alors c'est toi le grand problème. Tu dois changer tes idées.

- Comment ça ? Je ne comprends pas.

- Quand tu vas vers une fille, ne la prouve pas que tu es riche et que tu viens d'une famille riche. Soit humble comme tous les autres hommes. 

- Maman, c'est un peu difficile ce que tu me dis. Donc je ne dois plus utiliser mes voitures et tous mes autres bien si je vais me trouver une femme?

                                                                                                                                                                                                          

- Bien sûr ! Voilà tu as tout compris. Toute femme a toujours aimé l'argent peu importe ce qu'elle ressent pour toi. Aujourd'hui l'amour chez les jeunes filles n'est plus tel qu'on le pensait auparavant. Si tu utilises l'argent pour attirer les jeunes filles, tu ne trouveras jamais le vrai amour. 

- Je comprends mère. Merci pour tes conseils. J'essayerais de les mettre en pratique, peut-être avec ça, la chance me sourira. 

- D'accord mon fils. Je prie toujours pour toi afin que Dieu t'épargne de tous pièges de tes ennemis. Tu vas sourire un jour, crois-moi.                                                                                                

- Je te crois maman. Merci beaucoup 

- Ne me remercie pas. Ça fait partis des devoirs d'une mère. Personne ne viendra te le dire à part moi. Je m'en vais.                                                            

   Elle sort de ma chambre et je reste à me sourire seul. Je remercie Dieu de m'avoir donné une telle mère. Elle est généreuse, douce et tendre envers nous. Que Dieu m'aide à épouser une femme comme elle. Ses paroles viennent de me redonner espoir. Je vois que la faute était toujours dans mon camp. Je compte appliquer ses plans, et par là, je peux m'en sortir.  

   

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status