Amour de vacances
Amour de vacances
Author: Lakhita
Chapitre 1

Je sortais enfin de la voiture après cinq interminables heures de route. J'avais essayé de dormir mais le fait que mon frère adoptif, Kevin 15 ans, mette son rap (nul) à fond dans toute la voiture n'a pas aidé. Évidement son père, Robert, n'a rien dit et si Robert ne dit rien alors sa femme, Camille, n'ose rien dire non plus. Il y a eut une période où j'ai eu pitié pour elle mais c'est vite passé quand je me suis rendue compte qu'elle était pareil que son mari une fois qu'il n'était pas là. J'étais jalouse d'Alexandre (mon autre frère adoptif de 19 ans) parce que lui avait dormi tout le long. Moi j'avais donc fini de lire le seul livre que j'avais pris avec moi la première heures et j'avais traîné sur mon portable le reste du temps. Résultat il me restait vingt pourcent de batterie.

La vue me rendit tout de suite ma pêche. Le camping où nous allions passer deux semaines se trouvait à côté de la mer et j'adorais cette dernière. La dernière fois que je l'avais vue c'était à mes huit ans pendant les dernières vacances d'été où mes parents étaient encore en vie alors ça me fit un choque. Comme quand on revoit une ancienne meilleure amie. J'étais médusée par la couleur de l'eau, le sable brillant m'électrisait, le soleil me réchauffait, le vent me berçait.

Soudain je me pris un coups sur la tête.

"Aie!

-Tu m'écoutes quand je te parle?s'énerva Robert.

-P-pardon.

-Pourquoi on l'a prise avec nous? Elle est insupportable cette gamine!"

Il s'en alla en grognant et je le suivais pour prendre ma valise à l'arrière de la voiture. Kevin trouvait visiblement que le coups que je m'étais pris était mérité et un sourire satisfait planait sur son visage plein de boutons. Alexandre lui n'avait rien vu trop absorbé par son téléphone dernier cri. Quant à Camille... J'ignorais si elle avait fait semblant ou si elle n'avait vraiment rien vu.

"Prends la valise de Kevin aussi!m'ordonna Robert.

-D'accord."

Ce coups sur ma tête m'avait ramenée à la réalité. Même en vacances je n'étais pas à l'abri de cette famille... Comment je m'étais retrouvée avec eux? Je venais d'avoir neuf ans. Ma mère souffrait du cancer et venait d'accoucher de mon petit frère, Noah, qui était en parfaite santé. Nous étions une famille soudée contre toutes les horreurs de l'extérieur et j'étais la petite fille la plus heureuse au monde. La venue de mon petit frère avait comme par magie guérit ma mère. Ils l'avaient laissé seul avec moi à la maison le temps de faire quelques tests à l'hôpital. Mon père conduisait mais ce n'était pas sa faute. Un chauffard qui était bourré a grillé un feu rouge et les a percutés de plein fouet. Il n'est pas mort mais mes parents si... Le chauffard a laissé sa voiture et s'est enfui. Ça n'a pas été dure de le retrouver.

Robert était le cousin de mon père. Le membre de la famille qui était le plus proche de nous. Il était évident que ce serait lui qui allait nous accueillir. Il avait beaucoup d'argent mais dont on ignorait la source. Mon frère n'avait même pas un an et Robert déclara qu'il ne pouvait pas s'en occuper. Je refusais d'être séparée de mon frère. J'avais hurlé, tapé des pieds, supplié. C'est là que je me pris le premier coups de Robert. Je m'étais retrouvée au sol sonnée et il était parti signer les papiers.J'étais persuadée qu'il avait accepté de prendre soin de moi pour l'argent. Je n'ai plus jamais revu Noah.  C'était il y a huit ans. J'avais 16 ans dorénavant. Presque 17.

Tout ce qu'il me restait de mon ancienne vie était un collier. Un collier en forme de cœur que m'avait offert ma mère quand on l'avait diagnostiquée malade. Je le portais tout le temps mais même si c'était un collier qu'on pouvait ouvrir je n'avais jamais osé le faire.

"Violette!m'appela Robert.

-Pas besoin de crier je suis là...

-Qu'est-ce que t'as dit?

-Rien...

-Trouve Margot.

-Elle est où?

-Tu crois que je te demanderais de la trouver si je savais où elle était?

-Non mais...

-Elle est quelque part sur le parking! Elle a trouvé une place libre je sais pas où! Dépêche toi!"

Je m'exécutais. A l'autre bout du parking je trouvais Margot. Elle sourit de toutes ses dents quand elle me vit.

"Ma puce! Je suis désolée je ne vous trouvais pas...

-Ne t'en fais pas.

-Je suis trop contente de te voir!"

Elle se jeta dans mes bras et me serra aussi fort qu'elle le pu. Margot habitait à Bordeaux et était la sœur de Robert. Elle était à la fois ma tante et ma meilleure amie et elle était la raison pour laquelle j'avais pu venir en vacances avec eux. Elle était petite et ronde comme son frère mais contrairement à Robert qui était chauve, Margot avait de magnifiques boucles rousses. Elle fini par me lâcher hors d'haleine.

"Alors la route s'est bien passée?

-Si on veut..."

Elle me sourit triste. Elle avait déjà essayé de me prendre sous sa tutelle mais Robert avait tout fait pour qu'elle n'y arrive pas. Il avait même réussi à dissimuler l'endroit où se trouvait mon frère.

"Violette tu es magnifique! Tu as tellement grandi en un an c'est pas possible! Tu es une vrai femme maintenant!"

Je souris gênée. Je n'avais rien de magnifique. J'étais grande par rapport aux filles de mon âge, petite par rapport aux garçons de 17 ans. J'avais des cheveux courts et fins blonds ainsi que des yeux bleus-gris.

"Merci mais tu exagères...

-Pas du tout! Tu es une magnifique jeune femme et ne me dis pas qu'il n'y a pas une ribambelle de garçons qui se bousculent pour sortir avec toi!"

Je rougis encore plus.

"Désolée de te décevoir mais non...

-Ils sont timides!"

Je ris. Margot me reprit dans ses bras.

"Je t'aime tellement...souffla Margot à mon oreille.

-Moi aussi..."

Nous rejoignîmes donc ma famille adoptive. Margot prit son frère dans ses bras suivit de sa femme squelettique. Alexandre ne la regarda même pas et Kevin lui fit la bise par obligation. Margot m'aida avec les bagages et nous nous rendîmes à l'accueil du camping.

Nous allâmes de suite poser nos affaires dans nos bungalows. Ces derniers possédaient chacun trois chambres, une avec un lit double et deux avec deux lits simples.

"Alex tu prends la chambre de droite et Kevin celle de gauche.

-Et moi?demandais-je.

-Tu vas dormir sur le canapé.

-Mais...

-Elle peut dormir avec moi!proposa Margot.

-On ne va pas t'embêter! Violette sera très bien sur le canapé.

-Mais elle ne me dérange pas! Et comme ça vous aurez plus de place."

Robert fini par céder et je dus me mordre les joues pour pas sourire. J'étais aux anges. Finalement peut être que ces vacances allaient bien se passer. Je suivais Margot dans son bungalow qui se trouvait un peu plus loin et je posais ma valise sur un des lits.

"Ça ne te gêne pas de dormir avec une vieille fille comme moi?demanda Margot.

-Tu rigoles? Je suis trop contente!

-Allez mets ton maillot de bain on va se baigner!"

Elle ferma la porte et je mettais mon nouveau maillot toute excitée. Cependant mon sourire se fana très vite et je mis un t-shirt et un pantalon de bain en plus.

"On va à la plage pas au ski tu sais...

-Je sais..."

Ma tante me sourit tristement. Je ne lui avais jamais dit mais j'étais sûr qu'elle avait deviné. Ce n'était pas dure après tout.

"N'oublies pas la crème solaire.

-Ah oui. Tu veux que je t'en mette?

-Je veux bien."

Une fois prêtes, nous rejoignîmes les autres et nous descendîmes à la plage. Sentir le sable sous mes pieds me donna envie de pleurer. Un énorme sourire niais apparu sur mon visage et j'avais l'impression de retomber en enfance. J'étais heureuse. Nous posâmes nos affaires et je n'attendais que le signal de Robert. Mais ce dernier n'étais pas aussi excité que moi. Il me fit étendre toutes les serviettes, me fit déplier la chaise pliante puis m'envoya acheter une gaufre pour Alexandre. Pour couronner le tout, il y avait une queue immense. Une fille de mon âge se plaça derrière moi dans la queue. Elle avait des cheveux bruns bouclés et de magnifiques yeux verts. Elle portait un maillot de bain violet tout mignon.

"Oh je vais jamais avoir ma crêpe...se plaignit-elle."

Je ris en me tournant vers elle. Elle me sourit.

"Je m'appelle Emma et toi?

-Violette.

-Enchantée.

-Moi aussi.

-Tu es arrivée quand dans le camping?

-Aujourd'hui. Il y a une heure en fait.

-Moi ça fait depuis une semaine. Je reste une semaine de plus.

-Oh moi aussi je reste deux semaines.

-Tu t'es déjà baignée?

-Non! j'ai trop envie d'y aller mais je dois acheter une gaufre pour mon demi frère... Je te jure si cette queue ne se met pas à avancer je vais couper les têtes de tout le monde!"

Emma eu un fou rire et elle m'emporta avec elle. C'était si simple de lui parler. Je l'aimais bien. Elle ressemblait à une fille de ma classe, Adeline.

"Ne t'en fais pas. Je vais t'empêcher de commettre un meurtre.

-Merci.

-Tu viens d'où?

-De la banlieue parisienne et toi?

-De Nantes.

-Ma meilleure amie a déménagé là-bas. T'es venue en voiture?

-Oui et toi?

-Moi aussi. C'était archi long...

-M'en parle pas. J'avais les jambes en compote.

-J'ai ramenée qu'un seul livre pour les vacances et je l'ai fini en chemin...

-Dure t'as ramené quoi comme livre?

-La voleuse de livres.

-Sérieux? J'adore ce livre!

-C'est vrai?

-Oui! Max et Rudy sont les amours de ma vie!

-Pareil! Je les adore! Et Liesel est tellement forte!

-Mais oui c'est une héroïne 100%!"

Nous discutâmes longtemps de nos livres préférés et j'étais agréablement surprise de voir que nous avions les même goûts. Finalement la queue se fini trop rapidement... Je demandais ma gaufre puis j'attendais qu'Emma reçoive sa crêpe.

"On va se baigner ensemble?me demanda Emma la bouche pleine.

-Okay. Je dois juste donner la gaufre à mon demi frère et j'arrive.

-Oki en attendant je finis ma crêpe. On se retrouve ici?

-Ça marche."

J'eus à peine le temps d'arriver que Robert me cria dessus:

"Mais t'étais où à la fin? Alexandre a eu le temps de mourir de faim!

-La queue était très longue.

-Je ne t'ai pas demandé de me raconter ta vie!"

Kevin faillit s'étouffer de rire tandis qu'Alexandre se jeta sur sa gaufre sans même me remercier.

"De rien."

Je me tournais pour partir mais Robert m'interpella:

"Tu vas où?

-Je vais me baigner.

-T'as cru que tous tes souhaits allaient se réaliser?se moqua Robert.

-Roh laisse la se baigner bon sang!s'exclama Margot. Je veux bronzer en paix."

Robert devint tout rouge de colère mais je ne lui laissais pas le temps de répondre. Je rejoignais Emma au point de rendez-vous.

"Tu vas pas te baigner habillée si?

-Je suis frileuse..."

Emma rit et nous courûmes dans la mer. L'eau était plus froide que ce que j'aurais pensé et nous criâmes sous le choque.

"C'est froid!

-Ah!"

Nous passâmes des heures dans l'eau. Tantôt à nager tantôt à sauter dans les vagues ou à juste se laisser flotter.

Soudain une immense vague me percuta par surprise et souleva mon t-shirt. Emma me regarda horrifiée.

"Violette... Tu..."

Je baissais mon t-shirt avec précipitation rouge de honte.

"Comment tu t'es fait ça?

-C'est rien...

-Tu as des putain de bleus c'est pas rien!

-Chut!"

Je regardais autour de moi paniquée.

"Explique moi parce que je me fais les pires scénarios...me supplia Emma.

-C'est rien vraiment..."

Je n'arrivais pas à mentir. Je mentais très bien en général mais quelque chose m'empêchait de le faire avec Emma. Je me contentais donc de dire que ce n'était rien de grave. Emma n'était visiblement pas convaincu mais je parvins à détourner son attention et nous continuâmes à nous baigner dans la bonne humeur.

Mon moment d'euphorie se fini quand j'entendais Kevin m'appeler de la plage.

"Violette! Ça fait une heure qu'on te cherche! Papa est hors de lui! Ramène toi!"

Je regardais Emma impuissante.

"Désolée je dois y aller...

-On se revoit quand?

-Je sais pas...

-Tu me passe ton numéro?

-Bien sûr."

Je l'accompagnais vite à son téléphone et lui dictais mon numéro avant de courir rejoindre mon bourreau. Ils avaient déjà rangé leurs affaires et Robert me tira par les oreilles dès que je fus à porté de main.

"T'étais passée où salle gosse?hurlait-il. Ça fait deux heures qu'on te cherche!

-Aie ça fait mal!

-Robert lâche la!s'inquiéta Margot.

-Il faut lui donner une leçon sinon elle n'apprendra jamais!

-C'est pas une leçon ça c'est de la maltraitance!"

Robert fini par me lâcher. Mon oreille me brûlait et Margot me prit dans ses bras. Je tremblais et j'étais horriblement gênée par les regards que me lançaient les personnes présentes sur la plage. Quelques uns avaient de la peine mais la plupart étaient irrités par le bruit qu'on faisait.

"Je ne veux plus te voir jusqu'à demain!s'exclama Robert avant de partir suivit de près par sa meute."

Margot me garda dans ses bras encore quelques minutes puis fini par me lâcher après m'avoir embrasse le font.

"Ça va aller..."

Cela sonnait plus comme une prière qu'une promesse. Je me mis à ramasser mes affaires mais ma tante m'arrêta:

"Qu'est-ce que tu fais?

-Bah je ramasse...

-Il est partit c'est parfait profite! Vas t'amuser!"

Je souris malgré moi. Ma tante ramassa nos affaires et me tendit mon téléphone ainsi qu'un billet de 50€.

"Je ne veux plus te voir jusqu'à ce soir. Je vais laisser la porte ouverte. Tu peux traîner jusqu'à ce que tu veux.

-T'es sûr?

-Mais oui vas-y!

-Merci..."

Je la pris dans mes bras une dernière fois avant de regarder mon téléphone. J'avais un message d'Emma:

Inconnu: Coucou c'est Emma

Moi: Coucou

Emma: Tu ne t'es pas trop faite engueuler?

Moi: Non ça va t'inquiète. Tu peux sortir?

Emma: Maintenant?

Moi: Yep

Emma: Je suis encore en maillot de bain mais on se retrouve à la réception?

Moi: Oki à toutes!

Emma: Bisous!

Emma était déjà là quand j'arrivais. Nous avions séché mais nos vêtements étaient encore trempés. Heureusement il ne faisait pas froid. Nous commençâmes par nous promener en discutant. Je faisais exprès de ne pas aller vers le bungalow de ma famille adoptive.

"Désolée de t'avoir faite sortir comme ça...m'excusais-je.

-Oh t'inquiète! De toute façon j'étais seule dans le bungalow. Mes parents ont emmené ma grand mère au restaurant."

Nous nous retrouvâmes sur une air de jeu pour enfants. Nous retombâmes de nouveau en enfance et essayâmes tous les jeux. La nuit tomba entre temps et plus aucun enfant n'était présent à part nous deux.

Nous finîmes par nous remettre en marche. Soudain Emma m'attrapa par le bras et chuchota:

"Tu voies le gars près de la voiture?"

Je hochais la tête mais il faisait trop noir pour que je voies de qui elle parlait.

"C'est Lorenzo il est trop bg!

-Qu'est-ce qui te dis que ça m'intéresse?demandais-je mystérieusement.

-Qui est-ce que ça n'intéresserait pas?"

Nous rîmes. Alors que nous nous approchions de la voiture en question, une silhouette se dessina à côté de celle-ci. C'était une silhouette immense avec un dos bien sculpté. Quand nous fûmes assez proches Emma l'interpella:

"Lorenzo!"

Le Lorenzo en question se retourna d'un coups et nous sourit. Il était très grand et Emma avait raison il était assez beau gosse. Il avait la peau bronzée et des cheveux noirs coupés court. Ses yeux étaient plus sombres que la nuit mais brillaient de malice.

"Salut les filles!"

Sa voix était grave mais douce et chaleureuse.

"Salut! Je te présente Violette."

Lorenzo me sourit de ses dents parfaitement blanches et fit un léger mouvement de tête que je lui rendis.

"Y a la piscine nocturne. Vous venez?demanda-t-il."

C'est là que je vis ses amis pour la première fois. Ils se tenaient en retrait et attendaient Lorenzo. Ils étaient cinq et étaient tous immenses. Ils souriaient chaleureusement et leurs dents les distinguaient dans la nuit.

"Bien sûr! Tu peux Violette?

-Oui."

Lorenzo nous sourit et ferma le coffre de la voiture avant de nous faire signe de le suivre.

"Tu es arrivée quand Violette?me demanda Lorenzo.

-Aujourd'hui. Et toi?

-Il y a une semaine mais je reste encore une semaine.

-Comme Emma.

-Ouais. Tu restes combien de temps?

-Deux semaines à partir de maintenant.

-On va te manquer la deuxième semaine."

Lorenzo me fit un clin d'œil et j'eus un faible sourire. Je regrettais en effet qu'ils ne restent pas plus.

"Mais t'inquiète il peut se passer pleins de trucs en une semaine.

-Je n'en doute pas."

Un des cinq garçons qui marchaient devant nous se retourna et lança:

"Lorenzo arrêté de draguer et viens!

-Je reviens."

Il me lança un deuxième clin d'oeil avant de rejoindre ses amis. Avec Emma nous restâmes derrière. Elle me tapota le bras et chuchota toute contente.

"Tu plaies à Lorenzo!

-Mais non."

Elle s'arrêta une seconde de marcher et me regarda dépitée.

"Même un aveugle verrait qu'il a un faible pour toi!

-On a à peine parle une minute!

-C'est assez pour un coup de foudre.

-Il n'y a eu aucun coup de foudre.

-Tu n'as pas l'air convaincu...dit Emma en arquant un sourcil."

Je fis semblant d'être irritée mais je n'arrivais pas à en vouloir à Emma.

"Je vais vous caser!déclara-t-elle.

-Tu vas trop loin là.

-Il arrête pas de se retourner pour te regarder! Il y a pleins de filles qui essayaient d'attirer son attention mais il ne faisait que rester polie et ne s'intéressait jamais à elles plus que ça. Et toi t'arrive et d'un coups il n'a de yeux que pour toi!

-D'où tu le connais?

-Il y avait une soirée de bienvenue il y a une semaine. D'ailleurs il y en a une deuxième demain. Tu viendras?

-Je sais pas..."

Nous entrâmes dans la piscine et nous posâmes nos affaires sur des transats. Les garçons commencèrent à retirer leurs shorts et moi je me contentais de m'asseoir interdite. J'avais envie d'être seulement en maillot de bain... Mais je ne pouvais pas... Je rangeais mon téléphone et mon collier dans le sac d'Emma. Cette dernière s'assit à mes côtés pour me tenir compagnie.

"Vas avec eux!dis-je.

-Je vais rester avec toi.

-Non vas-y. Je suis bien.

-T'es sûr?

-100% sûr.

-Oki juste un peu. Je reviens."

L'un des amis de Lorenzo qui s'appelait Tom lança en me voyant assise:

"Tu vas rester nous regarder?

-Je verrai.

-T'es pas en sucre tu sais!"

Il sourit moqueur et plongea dans la piscine. Il ressorti un peu après pour aller chercher une balle. Lorenzo sortit aussi pour regarder quelque chose sur son téléphone qui se trouvait sur le transat à côté de moi.

"Tu viens d'où Vi?demanda Lorenzo.

-Vi?

-Ça te dérange si je t'appelle comme ça?

-Non pas du tout, Enzo."

Lorenzo sourit satisfait.

"Enzo c'est quoi ce surnom de merde?rit Tom."

Lorenzo se crispa. Il n'aimait visiblement pas la manière dont Tom me parlait.

"Mêle toi de ce qui te regarde!lui dit-il

-Oh ça va relaxe je rigolais. Si tu aime les fragiles sans personnalité alors libre à toi."

Lorenzo était prêt à bondir sur Tom tel un lion qui saute sur sa proie. Je n'étais même pas énervée contre Tom parce que j'étais trop préoccupée par ce que Lorenzo allait faire.

Avant que Lorenzo puisse le mettre à terre, Tom lança la balle. Elle était destinée à Maxime qui était dans la piscine. Alors que la balle volait, j'eus une impulsion. Je sautais sur mes jambes et courus vers la piscine. Avant que la balle ait touché l'eau je poussais sur mes jambes et fis un coup de pieds retourné qui le renvoya directement vers son expéditeur. Je fis un tour sur moi même et eus le temps de faire un doigt avant de plonger dans la piscine la tête la première.

De retour à la surface je vis la surprise et l'admiration sur les visages de mes nouveaux amis. J'avais l'impression que la mâchoire de Tom allait s'arracher. Lorenzo m'applaudit puis fit une bombe qui éclaboussa tout le monde.

Je ne le vis pas remonter à la surface. Soudain je me retrouvais en dehors de l'eau sur les épaules de Lorenzo ce qui m'arracha un cri de surprise. L'idée plut à Maxime puisqu'il fit signe à Emma de monter sur ses épaules et ils se mirent en face de nous. J'attrapais Emma par les mains et lui sourit avec un air de défi.

"On va vous ratatiner!me prévins Emma.

-C'est ce qu'on va voir..."

Nous poussâmes de toutes nos forces quand d'en bas Maxime me fit des guilis. Je me tordais d'un coups et tombais dans l'eau.

"On a gagné!s'écria Emma.

-Vous avez triché!répliquais-je.

-Mauvaise perdante!dit Emma."

Je soufflais avant de me mettre à rire. Je me jetais sur Emma et je l'enfonçais sous l'eau. Elle remonta à la surface faussement indignée et m'éclaboussa. La seconde d'après je me retrouvais la tête sous l'eau. Lorenzo m'avait coulée. Je le regardais trahi.

"C'est lâche d'attaquer les gens par derrière!"

Je me jetais sur lui mais ayant anticipé mon coup, il m'attrapa par la taille et me retint contre lui alors qu'il se jetait lui même dans l'eau par le dos. Je me débattais mais cela me permit juste de me retrouver dans la position de la princesse dans les bras de Lorenzo. Il me noya plusieurs fois en remontant à chaque fois à la surface quelques secondes pour que je puisse respirer. Il fini par arrêter mais me garda dans ses bras et me regarda reprendre mon souffle en riant. J'essayais de remettre mes cheveux en place tant bien que mal en réfléchissant à ma vengeance.

Utilisant le poids de mon cors je basculais vers Lorenzo pour lui faire perdre l'équilibre. La surprise joua en ma faveur et nous nous retrouvâmes de nouveau sous l'eau. J'en profitais pour m'éloigner de lui et dès qu'il fut remonté à la surface je l'éclaboussais.

"Okay! Okay! T'as gagné!dit-il."

Je mis fin au supplice et profitais de ma victoire le sourire aux lèvres. Jules nous appela pour jouer au volet ball. Je me retrouvais dans la même équipe que Lorenzo, Tom et Gabriel. En face de nous s'alignèrent Jules, Maxime, Emma et Alexy. Mon équipe gagnait d'un point. Le match était très serré. La balle décisive fut lancée et bien sûr fonça sur moi. J'étais la faiblesse de l'équipe étant la plus petite. Soudain des bras musclés me soulevèrent de l'eau et je frappais la balle en gagnant le match pour mon équipe. Lorenzo me maintint en l'air quelques secondes pour que je profite puis me fit descendre lentement. Une fois de retour dans l'eau, il garda ses mains sur ma taille et me tourna vers lui.

"Je viens de la banlieue parisienne.

-Moi je viens d'Alsace."

Je lui souris et me libérais doucement de son étreinte. Pourquoi avais-je mis fin à ce moment? Il aurait pu m'embrasser j'en étais consciente. Cependant j'avais comme peur. Peur de l'aimer? Aussi. Peur de tenir à quelqu'un. De me tromper. De souffrir. De m'attacher. De me dévoiler. Je ne croyais pas au coup de foudre et encore moins aux amours de vacances. Je ne connaissais pas assez Lorenzo pour l'aimer ou pour lui faire confiance.

Je rejoignais Emma qui s'était assise au bord du bassin. Les garçons finirent par nous rejoindre et nous dûmes sortir de la piscine qui allait fermer. On se rapprochait de minuit. Lorenzo profita que j'ai mon téléphone à la main pour me demander mon numéro. J'enregistrais le sien à mon tour sous le nom d'Enzo.

"Ça vous dit on se pose pour discuter?proposa Emma.

-T'as cru on était des meufs?se moqua Tom.

-Tout le monde aime discuter!répliqua mon amie.

-Moi ça me va.

-Je vais chercher des bières dans le bungalow."

Maxime partit chercher les bières tandis que le reste du groupe se posait dans le sable du terrain de jeu.Je me retrouvais aux côtés d'Emma et de Lorenzo. Maxime me proposa une bière mais je déclinais son offre.

"La princesse n'a pas le droit de boire de l'alcool?se moqua Tom.

-Tu l'appelle princesse après le coup du ballon?se moqua Alexy à son tour."

Tom ne se découragea pas et bu sa bière en silence. Lorenzo profita du fait que les autres discutaient pour me demander:

"Au fait comment t'as fait... Tu sais. Le coups de pieds?

-Ma tante me paye des cours de taekwondo depuis mes sept ans.

-Oh... Tu es ceinture quoi?

-Noire.

-Une vraie machine de guerre.

-Quand même pas mais je sais me défendre...

-C'est important. Surtout quand tu traîne avec des cons comme Tom!"

L'intéressé releva la tête d'un coups. Il avait beau faire une tête de moins que Lorenzo, le petit blond n'était pas moins grande gueule.

"Qui c'est que tu traite de con?"

Nous rîmes avec Lorenzo et Tom grogna mais le sourire qu'il nous lança ne m'échappa pas.

Vers deux heures je me dis qu'il fallait que je rentre. Je ne voulais pas abuser de la gentillesse de Margot et je sentais qu'elle était encore debout et qu'elle attendait que je lui raconte tout en détails. Les autres décidèrent de suivre mon exemple.

"Tu es dans quel bungalow?me demanda Lorenzo.

-Le 172.

-On est au 210. Je te raccompagne.

-T'es pas obligé...

-C'est sur la route et puis il fait noir. C'est pas parce que tu sais te défendre que je dois te laisser rentrer seule."

Il me fit un énième clin d'œil et nous nous mîmes en route.

"Demain on se retrouve quand?demanda Emma.

-Avec les gars on va à la piscine à dix heures. Donc si vous voulez les filles...proposa Maxime.

-J'y serai!accepta Emma.

-Vi?me demanda Lorenzo.

-Je vous enverrai un message."

Arrivés devant mon bungalow je fis la bise à tout le monde avant de m'engouffrer dans l'appartement portable le plus silencieusement possible. Il était deux heures trente du matin et j'avais raison. Margot était assise sur le canapé une tasse de thé fumante à la main. Une autre tasse avait été posée à côté d'elle. Je pris place en face de la tasse et bus une gorgée.

"Merci..."

Ce mot me semblait tellement faible à côté de tout ce que Margot faisait pour moi mais je ne savais pas quoi dire d'autre.

"Raconte moi tout! Tu t'es fait des amis?

-Oui. J'ai rencontré Emma dans la queue à la plage.

-La queue?

-Quand je suis allée chercher la gaufre pour Alexandre.

-Comme quoi tes demis frères t'aident sans faire exprès.

-Emma est adorable. Nous nous sommes très bien amusées. Le soir elle m'a présentée à des garçons qu'elle a rencontré à la fête de bienvenue de la semaine dernière.

-Ils restent combien de temps?

-Encore une semaine.

-C'est dommage...soupira ma tante.

-Oui...

-Il y a des garçons mignons?insista-t-elle.

-Je ne sais pas encore...dis-je sans réussir à retenir un sourire."

Ma tante émis un son agui. Elle avait très bien compris ce que je voulais dire.Nous finîmes nos thés en silence puis nous allâmes nous coucher.

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status