BLESSURES 3

....... L'entourage racontait même qu'il serait jaloux de ces hommes qui m'approchaient.

          Mon malheur commença un mercredi soir. Mon père, un mordu de tennis, allait chaque samedi matin et mercredi soir au Stade Charles de GAULLE de Porto-Novo où il était membre d'une équipe locale. Il sonnait dix-neuf heures quarante cinq minutes; après avoir pris part à une séance de travaux dirigés de dissertation, je rentrai à la maison, me débarrassai de mes affaires et allai vers la douche afin de me rafraîchir la peau qui était devenue crasseuse sous l'effet d'une chaleur canonique. J'y étais encore lorsque j'entendis des pas dans le salon. Sans difficulté aucune, je compris que c'était le propriétaire des lieux qui ne tarda pas à m'appeler.

👉 Efira, Efira, où es tu?

👉 Je prends un bain papa.

 
Locked Chapter
Continue to read this book on the APP

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status