Péché
Péché
Author: la plume d’espoir
Épisode 1

Etes-vous déjà tombé amoureuse ? De toute votre âme ? Avez-vous déjà vécu le fait que ce seul sentiment de bonheur est un péché ?

        J’ai toujours été très reconnaissante envers cette femme au noble cœur qui a fait de moi sa fille sans même me connaitre. Comment l’oublier ? Son mari et elle m’ont aimée envers et contre tout comme s’ils protégèrent leur fille. Mr et Mme Mengue n’ont jamais fait de différence entre nous bien que ça devrait être le cas…

Tous les jours, je me rappelle sans faillir de cette nuit où elle m’a prise à l’orphelinat Saint-Anastasie en me disant simplement : - tu es ma fille !! Je me suis juré à jamais de lui être reconnaissante dans tout c’est-à-dire dans mes attitudes ou bien mes études. Ma mère m’aimait tellement.

C’est donc à l’âge de 9ans que j’entrais dans la demeure des Mengue pour la première fois. 

Je me souviens encore de la stupéfaction infantile que j’ai eue en entrant dans leur demeure ultra luxueuse. Ils étaient riches, ce qui captivait mon attention. Pourquoi s’étaient-ils mis à la quête d’une pauvre orpheline abandonnée comme moi ? 

Monsieur Mengue, son mari, m’a aimé dès le premier regard  m’acceptant officiellement comme sa fille légitime.

 

Mon étonnement fut encore plus grand lorsque je vis un petit garçon qui m’observait d’un mauvais œil près de la porte qui menait vers un couloir ; quand je me suis approché de lui, il s’est enfuit de rage on dirait… j’étais plus que perdue. C’est alors que ma mère adoptive me lança :

-  Ne te fais pas de soucis pour lui chérie… c’est Richard, mon fils !!  Il est comme ça !! Elle l’a dit avec une telle légèreté.

Moi par contre, cette situation n’a fait qu’agrandir ma stupéfaction. Pourquoi un jeune couple capable de procréer voudrait d’une orpheline ? 

Jusqu’à aujourd’hui n’ai pas eu réponse à cette question qui me perturbait sur cette volonté de m’adopter si soudainement.

Au fil des jours que je passais dans cette grande maison, j’ai appris à connaitre les gens ; comme notre nourrice Léonie ainsi que Richard mon ainée de 3ans donc à cet époque, 12 ans et il me détestait car il pensait que je n’étais qu’une sale profiteuse qui veut voler tout leur argent. Je n’en dis rien de 1 par respect et de 2 parce qu’il était tout de même dans sa maison et il avait des droits, vu que je sortais de nulle part tout de même ! 

Mme Mengue a fini par accoucher un an après une fille, Maria ; elle remplissait la maison de bonheur et moi plus parce que j’avais une petite sœur ‘’ en quelque sorte '’.

Richard n’aimait pas me voir près d’elle et me l’interdisait aussi en répétant ces mots qui ne m’ont jamais quitté « tu n’es pas de notre famille ! », ça me faisait si mal !! Est-ce un péché d’être une orpheline dans une famille d’accueil ? 

Je n’osais me plaindre parce que Mme Mengue est devenue une mère pour moi donc j’endossais toute la haine de Richard sans dire mot afin de ne pas ruiner cette chance que m’offrait la vie d’avoir ma propre famille.

DMCA.com Protection Status