LA DESTRUCTION DU DESTRUCTEUR PARTIE 02-RAM

Ils sont enfin devant la maison de Talk et en convoi, ils prennent la route. 

Après avoir passé quelque temps sur la route, ils sont enfin à un lieu chic de la ville. Ils avaient garé leurs voitures et descendirent. Une fois à l'intérieur, il avaient pris place dans le restaurant pour se rafraîchir un peu. Ils étaient là, autour d'une table et leurs enfants étaient juste à côté autour d'une autre table et eux aussi dégustaient leur plats et tout le reste. 

Ils étaient là quand le portable de Talk avait sonné et après avoir répondu à l'appel, il demanda à ses amis de lui donner une minute et les avait faussé compagnie. 

Alex et Rokiny étaient là et discutaient lorsque Talk était revenu en compagnie de trois belles demoiselles. Ses amis ne comprenaient rien et le regardaient quand il avait commencé par les faire la présentation des demoiselles. 

Rokiny et Alex avaient bien salué les trois demoiselles et elles avaient pris place d'une manière qu'on dirait qu'elles avaient reçu une instruction. 

Talk avait commandé d'autres boissons après sa commande. La serveuse avait apporté les commandes et ils se régalent. Mais la façon dont les femmes que Talk avait invité se comportaient, on pouvait comprendre pour Talk. 

Mais concernant les deux autres, non, parce qu'eux autres avaient bel et bien des femmes et en les connaissant, si c'était qu'il voulaient être en compagnie de femme, il allaient venir avec leur différente femme. 

Rokiny n'avait pas aimé ce qui se passait et la manière dont ces femmes les touchaient, tournaient leurs fesses devant eux, caressaient leurs têtes et tout le reste. Et il décide de parler en solo avec Talk. Il avait demandé à Talk de le suivre et ils sont partis. Alex était en train de discuter avec les demoiselles. Une fois loin des autres, Rokiny avait pris la parole. 

– Talk tu nous avais pas dit que tu avais invité des femmes qui vont nous rejoindre une fois que nous serons ici. C'est quoi cette affaire au juste alors que tu sais très bien que nous avons des femmes et que nous sommes pas seuls ici. Tu veux que les gens pensent quoi de nous?

– Tu veux parler de Alex et toi non? Parce que moi j'ai pas une femme pour avoir peur. 

– Mon frère, on dirait que tu ne me comprends pas et tu ne veux pas me comprendre. Nous sommes mariés, Alex et moi et c'est pas que j'ai peur de ma femme. Mais le truc c'est très simple je ne veux pas commencer par mettre en place la destruction de mon mariage.

Je suis un homme très jaloux et je sais très bien que ma femme aussi est vraiment jalouse. J'aime pas aussi faire aux autres ce que j'aime pas qu'on me fait. 

– Rokiny si je comprends bien, tu me fais comprendre que je veux détruire votre mariage tout juste parce que j'ai invité des femmes qui vont nous tenir compagnie ? 

– C'est ce que toi tu appelles tenir compagnie ? Tu ne vois pas la manière dont elles se comportent ? Mon frère, je sais très bien que tu me comprends et tu dois me comprendre. Imagine si, c'est que tu as une femme et cette dernière vient te surprendre avec ces choses que ces femmes font. C'est vrai que nous voulons passer de bons moments ensemble comme au bon vieux temps. Mais il y aura des modifications dans tout, parce que nous sommes plus libres qu'avant. À présent on appartient à quelqu'un. Bon bref, moi je pense bien que je vais vous fausser compagnie, parce que ma femme aurait certainement besoin de moi. 

– D'accord c'est pas grave. 

Sur ce Talk laissa Rokiny et alla prendre siège. Rokiny avait demandé à Alex si lui aussi veut rentrer et Alex lui a dit de le devancer parce qu'il veut encore rester un peu.

Rokiny avait pris la main de son garçon et voulait prendre la route quand celle qui le gérait, voulait se lever pour suivre Rokiny et Talk demande à cette dernière de s'asseoir et il avait commencé par gérer les deux.

Rokiny était venu à la maison après avoir passé dans un restaurant pour payer de pizza et quelques autres bouffes pour sa femme et la petite Rina. 

Étant sous la colère à cause du comportement de son ami Talk, Il avait garé sa voiture et sortit de la voiture avec son garçon. Une fois au Salon, elle vit Alida qui était en train de suivre un feuilleton à la télé. 

Alida s'est levé pour l'accueillir et il lui avait remis le sac qui contenait ce qu'il avait payé et monta dans sa chambre après avoir fait un baiser à sa reine. 

Rémy avait pris siège à côté de sa mère, sa mère regardait ce qu'on lui avait amené et il avait commencé par parler à sa mère. 

– Maman, c'est vraiment joli là où papa m'a amené. 

– C'est vrai ça ? 

– Oui maman, et j'ai vu une femme qui était venu rejoindre papa là-bas et elle dansait et tournait les fesses pour ...

– Ferme ta bouche, je t'ai envoyé quelque part ? Alors pourquoi me racontes tu tout cela ? C'est ce qu'on vous apprend à l'école ça ? Je ne veux plus voir ça une autre fois, parce que je ne veux pas que tu commences par devenir comme des gens qui n'arrêtent pas de fouiller dans ce qu'il ne les regarde pas. J'espère que tu m'as compris ? Je ne t'ai pas demandé de m'amener des informations. 

– Maman j'ai compris désolé. 

– C'est mieux pour toi, tu as juste 5 ans et même si tu arrives déjà à connaître le bien dans le mal, sache garder des secrets et sache regarder sans voir. Sinon je ne serai pas contente de toi. 

– Bon va réveiller ta sœur. Je n'ai pas dit Julie hein, mais Rina. 

– Oui je sais maman.

– Bien. 

Pensez-vous que le peu de chose que Rémy avait dit à sa mère et voulait dire plus quand sa mère l'avait stoppé, n'avait pas affecté sa mère ? Ça l'avait bien affecté, mais c'est mieux de chercher à savoir sur les constructeurs de son foyer que sur les destructeurs. Ce qu'elle avait compris et employé. 

Alex était venu lui aussi à la maison et sa femme était déjà du retour. Il avait discuté un peu avec sa femme et monta dans sa chambre. Directement, Clémentine la femme de Alex avait commencé par poser des questions à sa fille, concernant tout ce qui s'est passé lors de la sortie et sa fille lui a tout dit. 

Elle qui était en joie, s'était rapidement laissé animer par la colère après avoir écouté ce qu'elle veut écouter et avait même commencé par chuchoter. 

Alex avait fini de s'échanger et revint s'asseoir dans le salon. Il regardait la télé, mais les vas et viens que Clémentine faisait et les chuchotements de cette dernière firent qu'il décide d'aller la voir dans la cuisine, lorsqu'elle était de retour dans la cuisine.  

Alex est enfin dans la cuisine et une fois posé les yeux sur sa femme, il réalisa que quelque chose ne va pas et décide de demander en s'approchant de sa femme.

– Mon amour, qu'est-ce qui ne va pas encore ? Y a-t-il un souci ? 

– Pourquoi tu me demandes ça ? Je t'ai dit qu'il y a un problème ? 

– J'ai pas dit que tu m'as dit quelque chose, mais tu n'es pas comme ça quand je suis rentré à la maison. Ou bien c'est au marché que tu as eu un souci ? 

– Monsieur je t'ai déjà dit que tout va bien. Alors laisse moi tranquille. 

– OK comme tu veux, dans tous les cas je suis ici pour écouter ce qui ne va pas si tu veux bien. 

Sans plus tarder Alex était sorti de la cuisine et alla s'asseoir dans le sofa pour continuer à suivre la télé. 

Chez Rokiny...

Rokiny n'arrivait pas à comprendre leur ami Talk, avec les comportements de ce dernier, il avait commencé par se demander, s'il n'allait pas mettre fin à leur amitié. Car il voyait déjà des problèmes qui s'annonçait, mais il se disait encore que Talk est comme un frère pour lui donc il n'y a pas de problème à se faire. Comme il n'a pas eu sa nouvelle, ni celle de Alex depuis qu'il était de retour à la maison, il avait décidé d'appeler Alex pour voir. Ce qu'il avait fait et quelques secondes après, Alex avait répondu à son appel. 

Ils s'étaient échangés des salutations et Alex lui avait demandé la raison pour laquelle il était vite rentré et il avait mis Alex au courant de sa vision des choses. Mais on dirait que Alex n'avait pas trouvé quelque chose de mal à ce que Talk avait fait. Selon lui, Talk avait bien fait d'inviter les femmes pour qu'elles soient en leurs compagnies.

- Alex je te comprends très bien et si s'était pas que nous sommes déjà mariés je vais plus te comprendre aussi, mais maintenant c'est plus le cas. Tu es un homme marié et je le suis aussi, Talk peut bine inviter des femmes, mais juste pour lui et non pour nous. Il peut inviter des femmes qui vont nous tenir compagnie. Mais pas ces genres de femmes, avec ce monde qui est présent au lieu où nous étions et tu vois bien ce que ces femmes font. Tu veux qu'on crée des problèmes dans notre mariage ? N'oublie pas la promesse qu'on s'est faite, imagine si nos femmes étaient venues nous voir avec ce que ces femmes font. 

– Mon frère je te comprends, très bien mais nos femmes peuvent bien nous comprendre, elles ne nous ont pas surprise au lit avec une femme quand-même. Mon frère, ces choses n'ont rien de grave je te dis, c'est juste quelque chose de quelques minutes et c'est pas que tu as couché avec une autre femme ou que tu trompes déjà ta femme. Tu es un homme et tu es le maître de ta famille. Arrête de penser comme ci tu es un gamin. Tu es père de trois gosses ou bien tu as oublié ?

– C'est compris mon frère, mais sache juste que je ne veux pas qu'on crée des problèmes dans nos foyers. J'espère que tu me comprends ? 

– Oui je te comprends, mais il n'y a rien de si grave là mon frère. 

– D'accord je vais appeler Talk alors pour m'excuser auprès de lui. 

– OK je vois, mais ce dernier n'est pas fâché contre toi, il nous a même invité à une fête organisée dans sa boîte. 

– Une fête? 

– Oui, c'est lorsque tu es parti qu'il m'a dit que les filles seront du partie. Ces femmes sont dingues, elles savent bien tourner les fesses et je suis trop fan de ça. 

– Toi vraiment tu as un souci. OK c'est compris et c'est quand cette fête ? 

– Mardi soir, il ne m'a pas encore donné l'heure. Mais je sais que ce sera dans la soirée quand-même. 

- D'accord je verrai bien si je serai de la partie. 

– Tu dois être de la partie parce que c'est notre frère, ne l'oublie pas.

– D'accord c'est noté. Bon on se dit bonne soirée et n'oublie pas de saluer toute la famille. 

– Je ne manquerai pas mon frère. 

Rokiny raccrocha l'appel et décida d'appeler Talk, il avait parlé avec Talk et ils avaient bien discuté après qu'il s'était excusé et Talk avait dit qu'il n'y avait pas de problème. Talk lui avait aussi mis au courant de la fête qu'il avait organisée dans sa boîte et tout le reste.

Rokiny avait déjà fini de converser avec Talk et décide de jeter quelques coups d'œil dans son ordinateur. Il était dans sa chambre les yeux plongés dans son ordinateur quand Alida est venu le voir pour lui dire que la table était prête. Il avait dit à Alida qu'il allait descendre dans peu, mais cette dernière avait refusé et il était dans l'obligation d'éteindre l'ordinateur et de la suivre dans la salle à manger. 

Une fois dans la salle à manger, il vit ces prince et princesse qui dégustaient déjà leur plats et après avoir demandé d'après la petite princesse Julie, il avait pris place et Alida avait commencé par le servir toujours en ayant le sourire aux lèvres. 

Ils prient et commencent par se régaler. Sans oublier les taquineries et autres qu'ils se faisaient. 

Chez Talk ...

Talk avait déjà fini de se régaler avec son gosse et ce dernier était déjà monté dans sa chambre pour dormir. Alors il restait que lui qui avait sa tête plongé dans ses pensées. Il se demandait comment il fera pour monter des coups concernant ses meilleurs amis.

Après quelques réflexions, il sourit et décide d'aller se coucher. 

Chez Alex...

Alex était toujours au salon et regardait la télé, il était là quand sa fille aînée est venue lui dire que la table était prête. Il ne comprenait plus rien, car c'est sa femme qui vient lui dire ça d'habitude. Il s'est levé et une fois dans la salle à manger, il vit sa femme qui était déjà assise et se régalait. Comme les enfants étaient présents, il décide de ne rien dire et prend siège. 

Clémentine s'était levée et commence par le servir, elle avait fini de le servir et Alex avait commencé par se régaler toujours en ayant ses yeux fixés sur Clémentine. Car il ne savait pas la mouche qui avait piquée cette dernière.

Ils avaient fini de se régaler, Alex était monté dans sa chambre, après avoir accompagné ses enfants dans leur chambre. 

En ce moment, Clémentine était encore dans la cuisine et nettoyait certains trucs. Elle a fini et est montée dans la chambre en pensant qu' Alex serait déjà couché. Mais elle était surprise de voir que son homme était assis dans le lit en l'attendant. 

Elle n'avait rien dit à Alex et alla mettre sa robe de nuit. Après avoir passé quelques pommade au visage, elle était partie s'allonger dans le lit et voulait faire dos à Alex quand ce dernier la stoppa. 

– Ma reine, qu'est-ce qui ne va pas avec toi au juste ? Pourquoi as- tu subitement changé de comportement ? Je te demande ce qui ne va pas et tu ne veux rien me dire, qu'y a-t-il ? 

– Mon mari, il n'y a rien c'est juste la fatigue. 

– Juste de la fatigue? Tu me parles comme ci, c'est notre première fois de rester ensemble alors que nous sommes ensemble maintenant ça fait déjà sept ans, sept bonnes années ou bien tu as oublié ? Alors ne me ment pas s'il te plaît. 

– Chéri ne te fais pas de soucis pour moi, c'est juste la fatigue. Alors ne t'inquiète pas. 

– OK si tu le dis, alors tu veux qu'on laisse ce qu'on s'est dit aujourd'hui avant que tu n'ailles au marché c'est ça hein. 

– Mais Alex, je viens de te dire maintenant que je suis fatiguée, comment je serai fatigué et ayant encore la force de faire l'amour? S'il te plaît, comprends-moi. 

– OK OK c'est bon. Bonne nuit à toi. 

– Merci bonne nuit à toi aussi. 

Sur ce, Clémentine s'était couchée en faisant dos à son homme. Alex aussi ne savait plus quoi dire et décida de se coucher.

À suivre…

RICHY PLUME-RAM

GOD'S INSPIRATION

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status