Missy's Sélection: Un Loup Affaire [Livre Trois]
Missy's Sélection: Un Loup Affaire [Livre Trois]
Author: Eileen Sheehan, Ailene Frances, E.F. Sheehan
1

Cela faisait une semaine que j’avais accepté la proposition de Godwin de l’épouser.   J’étais encore en train d’accepter le fait que j’étais fiancé.

Ma mère passait chaque instant qu’elle parvenait à me voler loin de Godwin pour converser avec moi sur la réalité de l’engagement que je prenais.  Elle m’a rappelé que je n’avais que dix-huit ans avec une très longue vie d’hybride devant moi.  Godwin avait quatre cents ans et c’était son premier mariage.  Elle sentait que je précipitais les choses.  D’une certaine manière, je devais être d’accord avec elle.  Le mariage n’avait pas été sur ma liste de choses à faire après l’obtention de mon diplôme.  C’était mon plan de prendre une année de congé de l’école pendant que je décidais d’une majeure pour l’université.   J’avais obtenu mon diplôme d’études secondaires si confus quant à qui j’étais et à ce que je voulais que, si j’étais entré à l’université tout de suite, je serais entré en tant qu’étudiant en arts libéraux.  Non pas que ce soit une si mauvaise chose de suivre cette voie, mais, après avoir vu ma mère tâtonner pour saisir la réalité pendant quelques années après la mort de mon père, je voulais avoir un peu plus de concentration avant d’entrer dans un nouveau chapitre de ma vie..

Godwin, d’autre part, était catégorique sur le fait qu’il lui avait fallu beaucoup trop de temps pour trouver la bonne femme avec qui s’installer.  Il a rappelé à ma mère qu’elle avait à peu près mon âge quand elle a épousé mon père.  Il se sentait trompé et était impatient de rattraper le temps perdu.  Il m’a assuré que je pourrais toujours aller à l’université et étudier tout ce que je voulais étudier avant de commencer une famille.  J’y ai vu un certain sens aussi.

Je me sentais comme un jouet préféré disputé par deux enfants qui avaient chacun une revendication valable sur moi.

Pendant ce temps, Kenton m’a évité autant qu’il le pouvait.  Nous avons été forcés d’entrer dans la compagnie de l’autre une fois quand il a dû rendre compte à Godwin des affaires de l’Association, mais, pour la plupart, je ne l’ai pas vu.  C’était mieux comme ça.  Le voir n’a fait qu’apporter de la douleur et de la confusion à une situation déjà déroutante.

Mon monde s’est tellement tordu dans mon esprit que j’ai insisté pour dormir seul dans mon lit pendant que je réglais les choses.  Bien que, pas satisfait de ma décision, Godwin l’a respectée.  Cela ne signifiait pas qu’il se tenait complètement à l’écart.  Il se glissait quand il était confiant que ma mère n’était pas au courant et me ferait l’amour passionné jusqu’à ce que mon corps soit pratiquement usé, puis se rendait dans sa propre chambre avec maman pas plus sage. 

Il y a eu quelques matins où je me suis réveillé avec lui à l’intérieur de moi.  Cela me frustrait qu’il puisse grimper dans mon lit et utiliser mon corps pour son propre plaisir et se libérer sans que je m’en rende compte.  Je lui en ai parlé et il a finalement dit la vérité et a admis que tout cela faisait partie du processus de retournement.   Pas son habitude de faire l’amour du matin avec un demi-cadavre, mais le fait que je ne pouvais pas me réveiller très facilement.  Le sexe du matin était quelque chose dont il avait simplement envie et, comme il insistait sur le fait que j’étais animée et que je consentais verbalement - même si je n’en avais aucun souvenir - il n’allait pas s’arrêter.   Je me suis contentée de son assurance que je finirais par me réveiller quand il entrerait dans la pièce et que je serais consciente de chaque moment de notre amour.

Je dois être honnête.  Je n’étais pas sûr de ce que je ressentais à propos de son attitude sexuelle matinale, mais, en même temps, je ne me sentais pas obligé d’en faire une grosse affaire.  J’ai trouvé que c’était plus irritant qu’offensant.

C’est à ce moment-là que je me suis souvenu comment Cindy dormait pratiquement jour et nuit quand elle était tournée pour la première fois.  Il a dit que, même si j’étais plus fatigué et que j’avais besoin de dormir que d’habitude, je ne dormais pas comme Cindy parce que la transition se faisait de manière lente et facile grâce au transfert du vampirisme par le biais de son sperme.  Parce que c’était une situation de vie ou de mort pour Cindy, elle n’avait pas le luxe d’une transition lente.  Kenton a été forcé d’introduire son venin dans son système afin de lui sauver la vie.  C’était une façon beaucoup plus dure de faire les choses. 

Pauvre Cindy.  Sa vie avait été une série d’événements durs qu’elle ne méritait pas.  J’ai été blessé et troublé qu’elle ait jeté notre amitié à la poubelle et insisté pour que je lui fasse du tort avec des messages télépathiques affirmant qu’elle méritait d’avoir les crocs arrachés et d’être violée collectivement par ces garçons loups-garous, mais cela n’a pas changé le fait qu’elle occupait une place spéciale dans mon cœur.

Elle purgeait une peine pour avoir contredé la loi des vampires et bu mon sang sans mon consentement alors que j’étais invitée chez moi.  Je ne l’aurais jamais dit, mais elle a bêtement donné l’information pendant l’enquête avec le conclave alors qu’elle supposait qu’ils l’excuseraient parce qu’elle était encore nouvelle dans le vampirisme.  C’était une fille si innocente et confuse qui avait été jetée dans un monde étrange qu’elle avait du mal à gérer et à comprendre. 

C’était peut-être à cause des quelques années où j’ai dû grandir et intervenir pour remplir les chaussures de ma mère pendant qu’elle sortait de la vie avec une bouteille de Jim Beam, ou peut-être que j’étais simplement plus adaptable.  Je ne pourrais pas le dire.  Mais, je semblais comprendre et faire face aux changements et aux découvertes d’un monde caché mieux que mon meilleur.

Godwin m’a assuré que la phrase qui a été prononcée sur Cindy était beaucoup plus facile que ce qui serait normalement prononcé, mais je me sentais mal quand même.  J’étais d’avis qu’elle avait assez souffert aux mains de Michael et de ses sbires.  Malheureusement, l’Association a considéré les choses différemment.   Ils ont insisté sur le fait que, peu importe ce que quelqu’un à l’extérieur de l’Association faisait pour la faire souffrir, c’était leur loi qu’elle enfreignait et, par conséquent, c’était à eux de punir.

Il était clair pour moi que l’Association et moi n’étions pas d’accord sur les choses.   Je me demandais comment cela aurait un impact sur ma vie à l’avenir, mais j’ai rapidement repoussé la pensée de mon esprit alors que je me souvenais des paroles de ma mère la nuit où elle m’a aidé à fuir ma maison pour échapper à la capture de Michael: « Traversons une épreuve à la fois ».

Ce matin-là, je me réveillais pour ne trouver que moi dans mon lit et mon corps se sentait rafraîchi.   Godwin avait été appelé la veille au soir pour des affaires de l’Association et n’était pas encore revenu.  Je dois admettre que ça faisait du bien d’avoir ce petit peu d’espace de sa part.  

C’est cette prise de conscience qui m’a poussé à vraiment réfléchir à ce que je faisais.  Si je me sentais étouffée si tôt dans notre relation, à quoi me sentirais-je après quelques années de mariage?  Soit je me serais installé dedans, soit je serais hors de mon esprit à vouloir la liberté.  Je ne savais pas lequel.

Ne vous méprenez pas.  J’ai pensé au monde de Godwin et je me suis senti chanceux d’avoir son amour.  Qui ne le ferait pas? Il était beau avec un corps de tueur, il était gentil, drôle, spirituel, adepte de la magie des fées, un fournisseur prévenant et un chef badass d’un système juridique vampire.  Alors, quel était mon problème?

Je ne pouvais pas le dire, mais quelque part dans le fond de mon esprit, j’étais hanté par les paroles de Kenton la nuit où Godwin m’a proposé : « Tu m’aimes toujours.  Je peux le sentir.

Je ne savais pas si Kenton me pardonnerait un jour d’avoir accepté la proposition de mariage de Godwin.  Leur relation était volatile avec un ton très compétitif.  Pour que j’accepte la proposition de Godwin quelques minutes seulement après que Kenton m’ait dit qu’il m’aimait toujours, cela a dû être un coup dur pour lui.  Je sais que cela aurait été pour moi.

J’ai poussé un soupir en sortant du lit.  Jamais de ma vie je n’ai pensé qu’une fille moyenne comme moi gagnerait le cœur de deux hommes chauds et sexy.  Quelles étaient les chances?  J’ai repensé à ma vie dans la banlieue de Chicago où les gars d’apparence moyenne demandaient aux filles d’apparence moyenne.  Les mecs chauds se sont accrochés aux filles chaudes.  J’ai fantasmé avec mes copines d’apparence moyenne sur quelque chose qui était maintenant ma réalité.  Ce qui est drôle, c’est que ce n’était pas aussi merveilleux que dans mon fantasme.  En fait, c’était un peu horrible.

Ce qui ne me semblait pas terrible, c’était le fait que Godwin n’avait pas été dans mon lit pour défaire la douche que j’avais prise juste avant de grimper dedans en me faisant transpirer et salir le sexe.  Pour la première fois depuis si longtemps que je ne me souvenais plus quand, j’ai pu sortir du lit en me sentant frais et propre et simplement m’habiller.  J’ai un peu aimé.

L’odeur riche et aromatique du café fraîchement moulu flottait dans les escaliers alors que je descendais pour le petit déjeuner.  Comme Godwin n’était pas dans la maison, cela ne pouvait que signifier que ma mère était debout et occupée dans la cuisine.  C’était l’une des choses qui me manquait le plus quand elle était errante à Wolf Mountain sous sa forme animale.  Il n’y avait rien de mieux que d’entrer dans une cuisine le matin à l’odeur du café frais et à la vue d’un bon petit déjeuner copieux qui vous attendait. 

Ce matin-là, non seulement le petit-déjeuner était sur la table quand je suis entré dans la cuisine, mais un homme étrange d’âge moyen y participait déjà.   Un rapide coup d’œil à l’horloge m’a dit qu’il était à peine sept heures du matin.  Qui est venu visiter à cette heure-là?

J’ai arrêté de marcher dès que je suis entré dans la cuisine et je me suis tenu en place pendant que j’admirais les cheveux blonds sales courts et proprement coupés de l’étranger, le dos large et les bras musclés qui se tendaient contre un tee-shirt qui avait l’air frais et neuf pendant que j’attendais que ma mère fasse les présentations.

« Bonjour, chérie. Prenez place.  Je t’ai entendu descendre les escaliers alors j’ai mis tes œufs dans la casserole. Ils seront terminés dans une seconde », a déclaré ma mère de sa voix matinale habituelle et pétillante.  Alors que j’hésitais à côté de la chaise vers laquelle elle m’avait dirigée – qui était juste à côté de l’homme étrange qui me regardait curieusement – elle a ajouté: « Oh, où est ma tête?  Chérie, c’est ton grand-père, Ebenezer Cramby.  C’est le père de ton père. »

Les yeux bleus d’Ebenezer scintillaient alors qu’il souriait d’un sourire amical tout en lavant ses œufs avec une énorme gorgée de café.  Pendant une brève seconde, j’ai cru voir mon père me sourire.  Il m’a tendu la main pour que je la secoue tout en disant: « Je suis sûr que vous ne vous souvenez pas de moi.  La dernière fois que je t’ai vu, tu étais un bébé à la tétine de ta mère. »

J’ai souri et j’ai rapidement secoué l’image de mon père alors que je glissais poliment ma main mince dans sa main surdimensionnée tandis que mon esprit tremblait devant l’horrible dicton qui venait de sortir de sa bouche.  J’ai senti une poussée de chaleur à travers mon corps alors que ses longs doigts engloutissaient toute ma main alors qu’il la pompait de haut en bas pour saluer.  C’était une sorte de sentiment confortable qui était en conflit avec l’attitude froide que je arborais pendant son interruption matinale.  Quelque part, au fond de moi, je savais que si je me permettais d’aimer cet homme, je l’aimerais très, très. 

« Votre grand-père est venu vous rendre visite.  N’est-ce pas gentil ? demanda ma mère en glissant des œufs au plat hors de la poêle à frire et dans mon assiette.  « Aidez-vous à des crêpes, ma chérie.  C’est étrange de ne pas vous servir de bacon, mais Godwin et Kenton insistent sur le fait que c’est mauvais pour nous. » Elle a ri: « Plus toi que moi, puisque je suis loup maintenant. »

« Ils ont tout à fait raison, ma chérie », a déclaré Ebenezer tout en se faisant la liberté de mettre quelques crêpes dans mon assiette pour moi.  « Je comprends que tu as une bonne maîtrise de ta magie, Missy.  Nous ne voudrions pas que vous ingériez quoi que ce soit qui nuirait à cela, n’est-ce pas?  Surtout en ces temps troublés. »

« Des temps troublés? » J’ai dit.

« Pourquoi, ce qui se passe ici sur Wolf Mountain se qualifie certainement pour être étiqueté comme une période troublée.  Ne pensez-vous pas? »  dire.

« La guerre est finie », dis-je fermement.

« La bataille est peut-être terminée, mais la guerre ne fait que commencer, ma chérie », m’a-t-il assuré.

J’ai regardé ma mère et je me suis renfrogné.  La sensation chaleureuse et confortable que j’avais ressentie en lui serrant la main avait disparu – remplacée par une attitude d’agacement froid.  Qui était cet homme qui était assis à ma table en train de prendre son petit-déjeuner à l’aube tout en prétendant être mon grand-père perdu depuis longtemps et en m’appelant sa chérie?  Il avait l’air d’avoir à peu près l’âge de ma mère, mais il devait être beaucoup plus âgé pour faire une telle affirmation.  Qui était-il pour dire que la guerre venait de commencer ?  Où était-il quand mon père est mort ?  Ma tête était sous le choc des questions de qui, quoi et où.

J’ai écouté mon grand-père et ma mère parler de l’horrible Michael Jefferson et de sa méthode scandaleuse et dégoûtante qu’il avait l’intention d’utiliser pour augmenter la taille de son sac pendant que je préparais mon petit-déjeuner.  Une fois mon assiette propre, je me suis poliment excusé pour pouvoir m’occuper des chevaux.

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status