9

Des perles de sueur recouvraient le front et l’arrière de son cou de Cassidy alors qu’elle attrapait son sac sur le siège arrière de sa Volkswagen Beetle et se dirigeait vers le parking qu’Anton avait assigné au groupe paranormal pour garer leurs voitures pour la nuit.  Genice avait un conflit d’horaire et viendrait dans son propre véhicule dans l’heure. 

Cassidy s’est demandé si elle aurait dû attendre Genice au lieu de venir seule.  Elle n’était pas un membre réel du groupe d’enquête paranormal et n’était qu’une connaissance de leur chef, Scott - c’est ainsi qu’elle a réussi à se faire inviter elle-même et Genice à les rejoindre.  Aussi désireux que Genice était de réfuter l’existence du paranormal, Scott était tout aussi désireux de le prouver.  Il s’est félicité du défi que la présence de Genice a fourni.

« Ça va? » Demanda Anton en sortant de l’ombre d’un bosquet d’arbres à proximité.

Cassidy sourit de soulagement. « Contrairement à Genice, je suis un peu effrayé par le paranormal. »

« Pourtant, tu es là », pensa-t-il.

« En vérité, je me suis principalement inscrit pour y assister afin de pouvoir voir l’intérieur de votre place.  Je suis un grand fan d’histoire », a admis Cassidy.  « Si j’avais su que j’aurais la chance d’avoir une visite privée quelques jours plus tôt, je ne me serais peut-être pas inscrit à cela. »

« Êtes-vous obligé de rester ? » demanda-t-il.

« Genice sera bientôt là.  Nous le faisons ensemble.  Elle est déterminée à réfuter le surnaturel », a-t-elle expliqué.

« Tu es un ami fidèle », pensa-t-il.

« Telle qu’elle est », a déclaré Cassidy.  « Nous remontons jusqu’à la maternelle.  Je ne peux pas imaginer la vie sans elle. »

« Si c’est une consolation, vous dormirez dans l’une de ces pièces historiques que vous chérissez tant.  Cela devrait enlever une partie de la piqûre de votre peur », a-t-il déclaré.

« Je ne peux pas vous remercier assez pour l’invitation. Je suis tellement excitée à ce sujet », a-t-elle déclaré.

« Que se passe-t-il lorsque vous obtenez tous les deux votre diplôme et partez dans le monde ? », a-t-il demandé en se souvenant d’avoir vu Cassidy glisser son bras à travers celui de Genice la nuit où il les avait suivis à la maison.  « Allez-vous partir ensemble? »

« J’imagine que nous devrons nous séparer à un moment donné de notre vie, mais j’espère que nous ne serons jamais trop loin l’un de l’autre.  Je détesterais perdre le contact », a-t-elle déclaré.  « Ce serait une tragédie. »

« En effet, ce serait le cas », dit-il pensivement. Il a pris son sac de nuit à transporter.

« C’est assez chevaleresque », dit-elle en riant. « Merci. »

« Ne le mentionnez pas, » sourit-il.  « Le groupe se réunit dans la salle de jeux dans le nouvel ajout, mais je vais d’abord vous montrer votre chambre.  J’ai pris un soin supplémentaire à les sélectionner pour vous et Genice. »

« Nous ne partageons pas la même chambre? » Demanda Cassidy avec appréhension.

« Vous êtes dans des chambres adjacentes.  Le meilleur que j’ai », dit-il fièrement.

Cassidy n’a rien dit sur le fait que passer la nuit seule dans une pièce d’un manoir avec la réputation d’être hantée la nuit d’Halloween n’était pas ce qu’elle avait en tête quand elle s’est inscrite.  Quand il a fait l’offre, elle a supposé qu’elle et Genice seraient colocataires, mais voyant la fierté sur le visage d’Anton quand il lui a dit qu’il avait obtenu ses meilleures chambres pour eux, elle ne pouvait tout simplement pas demander à être déplacée.  Elle a dit une prière silencieuse que Genice avait raison et que le fantôme et les gobelins n’existaient pas alors qu’elle le suivait dans le grand escalier menant à la chambre qui lui avait été assignée.

Il tourna la poignée de porte dorée vers la pièce qu’il avait choisie pour elle et marcha pour lui permettre d’entrer. Elle entra prudemment dans une pièce qui semblait perdue dans le temps.  Le mobilier suédois Gustavien du XVIIIe siècle était en parfait état; ne montrant pratiquement aucun signe d’usure ou de vieillissement.

« Wow, » murmura-t-elle. 

« Aimez-vous ça ? » demanda-t-il avec fierté.

« J’ai peur de l’utiliser », dit-elle doucement.  « C’est tellement parfait. »

« Vous avez un placard d’eau Jack et Jill que vous partagez avec la chambre de Genice », a-t-il déclaré en se dirigeant vers une porte qui se fondait bien avec les murs crémeux garnis de jaune et de bleu et ouvrait la porte. 

« Placard à eau? » Cassidy gloussa à ce terme archaïque.  Elle jeta un coup d’œil dans la petite salle de bain de style allié et posa sa main sur sa gorge.  « Était-ce autrefois un vrai placard et vous l’avez transformé en un placard à eau? »

« Très bien », a-t-il gloussé.  « C’était autrefois un dressing pour les deux chambres.   Mon arrière-grand-père l’a transformé.  Comme vous pouvez le voir, il y a juste assez de place pour les nécessités. »

« Est-ce la baignoire d’origine sur pattes? » elle haleta.

« C’est le cas », sourit-il.

« Et la commode », cria-t-elle. « Il a une chaîne de traction! »

« Cela fonctionne parfaitement, je vous assure », a-t-il déclaré.

« Je n’en doute pas », soupira-t-elle. « J’ai l’impression d’avoir remonté le temps ! » Elle tournoyait dans la pièce comme un jeune enfant, sans se soucier du fait qu’il était dans la pièce à la regarder.  Quand elle s’est arrêtée, ses joues étaient rougies. « Si tu n’étais pas si accro à mon meilleur ami, je t’embrasserais maintenant. »

« Je suis flatté », dit-il avec un sourire narquois alors qu’il faisait un faux arc et se dirigeait vers la porte. « En parlant de ta meilleure amie, je pense que je vais descendre et la surveiller.  Il fait nuit noire là-bas.

« Anton, » dit Cassidy avec hésitation.  Quand il s’est retourné et l’a regardée avec interrogation, elle a avalé fort et a dit: « Genice n’est pas comme la plupart des filles.  Si vous voulez la garder, vous devrez ralentir. »

« Je vois », dit-il avec un renflement.  Après un moment de silence, le renflement s’est déplacé vers un sourire et il a dit: « J’apprécie le pourboire.  Merci.

Elle a attendu que la porte se referme derrière lui avant de placer son sac de nuit sur le lit et de sortir les quelques nécessités qu’elle avait apportées pour la nuit.  La chambre n’était pas une grande pièce, mais elle était de taille parfaite pour cette partie de la maison; la pièce d’origine.  Ce qui lui manquait en taille, il le compense par un décor luxueux. 

Elle a déballé son sac, puis s’est assise sur une chaise évanouie à proximité.  Elle ne voulait pas descendre pour rejoindre le groupe jusqu’à l’arrivée de Genice.

La chambre était si confortable et accueillante qu’elle a décidé de se blottir sous l’afghan tricoté à la main qui s’étendait sur le dossier de la chaise évanouie en attendant l’arrivée de son amie.  Elle avait hâte de voir à quoi ressemblait la chambre de Genice.

****

« Je ne peux pas croire que vous dormez », a déclaré Genice alors qu’elle entrait dans la pièce via le placard d’eau Jack et Jill.

Cassidy s’étira d’une manière semblable à celle d’un chat et se frotta les yeux. « C’est tellement confortable ici et je ne voulais pas rejoindre le groupe sans vous. »

« C’est bien que vous ayez fait une mini-sieste.  Nous serons debout presque toute la nuit.  J’en ai pris un cet après-midi pour la même raison », a déclaré Genice.  « Allons rejoindre le groupe. »

« Je veux voir votre chambre », a déclaré Cassidy.

« Nous pouvons passer par là en descendant », a déclaré Genice alors qu’elle se dirigeait vers le placard à eau.  Elle s’arrêta pour inspecter attentivement la chambre de Cassidy et dit: « C’est agréable, n’est-ce pas?  Le mien est sympa aussi.  J’ai presque peur de l’utiliser.

« J’ai dit la même chose », dit Cassidy en suivant Genice dans sa chambre. 

Comme la chambre qu’ils venaient de quitter, la chambre de Genice était en parfait état et sur le petit côté; mais c’est là que la ressemblance s’est terminée.  Là où la chambre de Cassidy était claire et aérée avec des murs peints d’un blanc crème avec des accents et des garnitures bleus, les murs de Genice étaient tapissés d’un riche imprimé floral avec un fond rouge brique.  Anton lui a assuré que le papier peint et le tissu de la pièce étaient originaux, même si elle ne pouvait pas imaginer comment ils auraient pu survivre plus de deux cents ans sans se décolorer.  La verrière et les rideaux entourant le lit correspondaient parfaitement au papier peint. Style victorien, mobilier de chambre en bois de cerisier ornait la pièce et un canapé évanoui en velours rouge garni d’une frange dorée lui a donné la touche finale. 

Après avoir répété le commentaire de Genice sur sa surprise d’apprendre que le tissu et le papier peint étaient originaux, Cassidy a suivi son amie hors de la pièce et dans le couloir.  Ses pieds ressemblaient à du plomb et elle ne faisait pas grand-chose pour suivre. Genice était beaucoup plus impatiente de commencer la nuit de l’enquête paranormale qu’elle ne l’était.

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status