Share

Étiquetée !
Étiquetée !
Author: Une_lady223

-1-

Tata : Qu'est-ce qui se passe ?

- Bakary vient me chercher pour qu'on aille chez sa mère. 

Tata : Subitement comme ça. Pourquoi ?

- Je ne sais pas Tata. 

Tata : Bon calme-toi, ce n'est peut-être rien.

- Oui sûrement mais je crois que cette dame ne m'apprécie pas. Tu dois voir comment elle me regarde. Elle a l'air trop compliquée.

Tata : J'espère juste pour toi que ça ne soit pas une méchante belle-mère. 

- J'espère aussi, elle me fait peur.

Tata : Ne t'en fais pas, tout ira bien. 

- J'espère j'espère. 

Tata : Regarde comment tu es apeurée ! _en rigolant 

- Arrête de rigoler.

Tata : Tu devrais faire pareil. Tu stresses trop, ça t'aidera à te détendre. 

- Je ne peux pas me détendre avec tout ceci et l'autre qui s'acharne sur moi sans même que je ne rentre dans ce mariage, imagine comment sera la suite. 

Tata : Ah i kôrômousso de be k'i la siran keih ? (C'est ta grande sœur qui te fait peur)?

- Tu ne sais pas tous les noms qu'elle me donne, ko je suis une arriviste qui vient prendre le mari des gens, une petite fille sans honte qui veut épouser son mari pour son argent. Tu te souviens que la dernière fois je t'ai dit qu'elle m'avait appelé ?

Tata : Fo tu te morfondais là non ? Je m'en souviens bien, prends en considération mes dires.

Flashback 

Tata : Tu n'es pas obligée tu sais.

- Je sais mais je veux être sa femme, on s'aime.

Tata : Alors arrête de te morfondre.

- C'est que sa femme m'a appelé, elle m'a dit des choses qui m'ont fait me sentir mal.

Tata : Je comprends, mais ma chérie tu devais t'attendre à cela, tu sais bien qu'elle est contre. Tu dois juste te boucher les oreilles sur ses mots sinon renonce à ce mariage car elle n'ira pas de mains mortes avec toi.

- C'est comme ça que tu es censée me réconforter ?

Tata : Ah mais si je ne te dis pas les choses comme ça, tu vas fuir sans affronter la réalité. Donc si tu tiens à ton fiancé tu trouveras la force d'affronter les choses qui t'attendent.

- Tu es méchante.

Tata : Non je veux juste te pousser à crier que tu ne renonceras pas à ton bonheur quitte à te mettre à dos des personnes. C'est ton choix Sitan donc bats-toi pour.

Fin Flashback 

- Je les prends en considération c'est juste que.. tu vois quoi !?.

Tata : Je ne vois rien, je te dis juste de t'accrocher à ton bonheur c'est tout car c'est ton choix, personne ne t'a obligé. De toute façon sa femme devait s'attendre à une coépouse vu qu'elle a accepté qu'il soit polygame. 

Je la regardais. 

Tata : Pourquoi tu me regardes comme ça ? Ai-je menti ?

- Non.

Tata : Alors ?

- Rien.

Tata : Voilà ! Donc comme on a fini avec les achats pour aujourd'hui, je vais rentrer moi, Van m'attend et je dois manquer à ma fille aussi. 

- Attends que Bakary vienne me chercher, comme ça on va te pousser un peu. 

Tata : C'est sur la même route ? 

- Même si ce n'est pas sur la même route. En plus tu ne vas pas me laisser seule ici l'attendre. 

Tata : Hum ok mais s'il tarde je m'en vais.

- D'accord.

Tata : Mami viens !

Je commençais à regarder mes habits, lui aussi comment tu peux vouloir m'emmener à l'improviste comme ça voir ta mère ?

- Je suis présentable là Tata ?

Tata : Oui, t'inquiètes. 

- Je m'inquiète, bon tu sais quoi je vais lui dire de me laisser prendre une douche et me changer chez nous d'abord. 

Tata : Si ça pourrait te faire te sentir bien, vas-y ma Sitan.

- Oui.

Tata : Je ne t'ai même pas demandé, c'est avec ta grande sœur là que tu vas vivre ?

- Iih non ! Si je vis avec ma coépouse, je n'en finirais pas avec les problèmes vu comment elle me cherche déjà. 

Tata : Mdr, c'est ce que je me disais. C'est toi qui as choisi d'avoir une coépouse deih.

- Toi aussi tu n'approuves pas mon choix c'est ça ?

Tata : Mais non, tu sais que je te soutiendrai toujours surtout sachant bien que ton homme là te rend heureuse. Tu m'as tellement soutenu et poussé sur le bon chemin que si je voyais ton malheur dans tout ceci que je t'aurais forcé à abandonner mais là ton Bakary te tiens vraiment à cœur. Et ne t'en fais pas, si on te touche Tata est là, on va régler le problème vite et bien fait !

Je la regardais en rigolant. 

- Tu sais que y'en a de ma famille aussi qui me disait non, que je ne peux pas accepter d'être une deuxième femme alors que je suis encore très jeune. Y'en a qui ont même douté de mes intentions. 

Tata : Je sais bien mais l'amour ne se commande pas et tant pis ce que l'on pense de toi du moment où tu es heureuse. 

- Tu penses que je le serai ?

Tata : Oui j'y crois fermement. _en souriant 

- Si Dieu le veut.

Souvent, on a tendance à se dire que si la polygamie subsiste toujours au delà de la religion c'est parce que les femmes l'acceptent, parce que d'autres femmes acceptent d'épouser des hommes déjà mariés pour venir le partager avec une autre ou d'autres alors que presque la totalité de la gente féminine n'aime en aucun cas partager son mari. Moi-même, Sitan, j'étais pour ne pas dire que je suis parmi ces dernières au point même que je me demandais aussi "Pourquoi faire aux autres ce que l'on aime pas que l'on nous fasse ?" Oui, on se le dit tous, personne n'aspire à faire partie d'un ménage à plusieurs. Mais que faire quand les sentiments s'en mêlent quand l'amour fait voir au delà des contraintes ? 

J'ai décidé d'être une seconde épouse et c'est bien pour cela qu'on m'accuse d'avoir détourné le mari des gens, de vouloir me créer une place dans la vie d'un homme qui est déjà bien construit, de ne venir me pointer que quand cet homme a été bien pomponné et embelli par une autre femme, d'être arriviste et sans vergogne, de ne désirer que ce qui appartient à autrui, d'être une profiteuse. 

Des étiquettes me sont collées comme si être une épouse de plus était un crime.

___________

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status