Share

CHAPITRE 06

Quand maman rentre à 17 heure, je suis encore devant la télé :

- Ne me dit pas que tu es resté là toute la journée, Zoey !

- Je suis resté là toute la journée.

- Pourquoi est-ce que ma fille n’est pas comme toutes les autres filles de 17 ans ?

- Parce que ma mère n’est pas comme toutes les autres mères peut être ? J’aurais eu une vie normal si tu n’avais pas annuler mes plans.

Elle attrape la télécommande et éteint la télé, je proteste :

- Maman ! S’il te plait, c’était un épisode inédit des Simpson ! Je ne l’avais jamais vu !

- Ok, ma fille tu te lèves et tu te remus. On reçois cinq hommes , on a beaucoup de nourriture à préparer !

- Je pensais qu’ils étaient que trois les nouveaux ?

- Oui mais j’ai invité Edd et Tim pour ne pas être à cours de conversations pendant la soirée.

Edd et Tim sont les meilleurs amis de ma mère, ils sont en couple vous l’aurez donc deviné, ils sont gay.

- Chouette ! Ça va être génialissime comme soirée !

J’aide tout de même maman à cuisiner. Quand elle s’y met, elle est un vrai cordon bleu je ne sais pas si je lui suis d’une aide si précieuse que ça, mais elle affirme que si, mon travail consiste à éplucher des légumes et sortir les poubelles. Ah ! Et à laver quelques ustensiles de cuisine,et elle me fait croire que ça c’est précieux ? J’en doute.

A 19h, nous avons terminé. A la carte :

- Salade multiple maison (carottes, céleri rémoulade, laitues, tomates assaisonnées).

- Poulet aux oignon (spécialité de ma mère).

- Potatoes aux herbes.

Et Tiramisu pour finir, quand je pense que Cooper le pourri va avoir le droit à la bonne cuisine de ma mère, ça me dégoûte parce qu’il ne la mérite clairement pas.

Maman commence à mettre la table :

- Va enfiler des vêtements.

J’avais complètement oublié que j’étais en pyjama :

- Ok, j’y vais.

Je monte à l’étage et me poste devant mon armoire, qu’est-ce que je suis censé mettre ? Décontracté ou plutôt strict ? J’opte pour un entre deux, un chemisier blanc et un short bleu marine à pince, ne voulant pas que Cooper me voit à travers la fenêtre, je décide d’aller dans ma salle de bain.

Je fignole ma tenue avec un chignon,un trait d’eye-liner sous les yeux, un bracelet large en argent et quelques bagues au doigts, je m’inspecte dans le miroir, ma soirée sera peut-être une catastrophe mais je serais belle pour l’événement.

Il est 19h30 quand Edd et Tim débarquent, maman a troqué son jean slim et sa chemise contre une robe bleu nuit, elle fait ni trop habillé, ni trop décontracté, elle est très belle comme toujours.

Edd parle beaucoup, il me demande comment va l’école puis discute de son travail (il est infirmier), du prix du pétrole et d’un tas de trucs avant même que les autres arrivent, je suis en train de me demandé ce qu’il va bien pouvoir dire plus tard quand on sonne à la porte. Maman se lève et va ouvrir aux nouveaux.

Edd et Tim sont en train de me parlaient de leurs vacances en France, ils me font les éloges de la Tour Eiffel quand deux hommes entrent dans le salon.

Il n’y a aucune trace de Cooper..étrange.

Je m’avance vers le plus âgé des deux, il doit avoir la quarantaine et il a des cheveux poivre et sel, il a ce genre de sourire magnétique qui vous donne envie de sourire aussi :

- Bonjour, Zoey c’est ça ?

Je lui souris :

- C’est bien ça.

- Enchanté ! Tu ressembles beaucoup à ta maman, je m’appelle Enric je suis le père de Cooper et Luis, Cooper n’a pas pu venir, il était épuisé à cause de l’entraînement et de la fête où il a était hier soir.

- Oh je vois, ce n’est pas grave.

Je me sens soulager et étonnement un peu déçu mais je ne creuse pas se sentiment, le prénommé Luis s’avance vers moi et me sourit, il est aussi beau que son petit frère maiq diamétralement opposer a lui physiquement, avec ses yeux marrons claires et les cheveux noirs, il a le même sourire que son père :

- Salut voisine.

- Salut voisin.

J’apprend pendant la soirée que Luis a 19 ans et qu’il a arrêté les cours pour prendre une année sabbatique, il faisait partie d’un groupe de musique dans leurs ancienne ville, les Alvarez sont donc bien des latinos, ce sont des Colombiens par leurs mère et Mexicain par leurs père et si tous les latinos sont aussi beau je veux bien aller vivre de se côté du monde.

Je suis déçu que Cooper ne soit pas là, non pas que je voulais le voir mais j’avais placé toutes mes espérances de vengeance sur cette soirée, j’ai du mal à croire que Luis puisse être son frère, ils sont totalement différents physiquement autant que moralement.

On passe une agréable soirée, Enric est un homme plein de cultures, il nous parle du Mexique et de la bonne cuisine qu’on y trouve, il est venu s’installer en Floride parce qu’il a eu une promotion, il est chef de travaux, je me demande comment il a pu payer une aussi grande maison mais je ne dis rien, ça ne me regarde pas.

Ni Luis, ni son père n’abordent le sujet de Cooper, on n’en parle pas de la soirée et je trouve ça bizarre, mais je suis peut-être la seule à trouver ça étrange ?

Quand tout le monde a quitté la maison je me rend compte que je savais au fond que Cooper n’allait pas venir, il n’est pas vraiment du genre à répondre aux invitations du voisinage, je suis étonné de découvrir que son père et son frère sont tellement normaux et pas froids et mauvais comme lui.

Maman s’affale sur le fauteuil à côté de moi, je pose ma tête sur ses genoux et elle caresse mes cheveux :

- Tu avais demandé à Cooper de ne pas venir ?

- Non ! Mais je suppose qu’il me déteste tellement qu’il n’a pas voulu venir.

- Si c’est ça, je me demande pourquoi il te déteste tellement.

- J’en sais rien mais je suis contente qu’il ne soit pas venu parce que je le déteste autant maman.

C’est un mensonge mais peu importe je me lève :

- Bon je vais aller dormir, demain Emy et les filles viennent, c’est toujours ok ?

- Oui c’est toujours ok, j’ai un déplacement dans une semaine, il faudrait que tu en parles à Émilie.

- Ah déjà ? T’es partie il y a trois semaines à peine !

- Oui mais il faut que je vois un acheteur en Allemagne.

Je déteste quand maman part même si je suis bien chez Emy je ne me sens pas comme chez moi.

- Ok, je lui en parlerais.

Je lui fais un câlin et monte dans ma chambre, je me douche et met un pyjama, je suis en train d’allumer mon ordinateur quand mon portable sonne :

- Salut chérie, qu’es-ce que tu fait ?

C’est Lucas :

- Je suis au lit et toi ?

- J’étais chez Dylan.

Dylan est son meilleur ami depuis la maternel :

- Tu t’es bien amusé ?

- Disons que j’aurai aimé que tu sois là.

- Tu es rentré tard ?

- Nan ça fait une heure que je suis chez moi, dans mon lit, et j’attend que ma petite copine m’appelle mais elle n’en fais rien donc je me suis décider à le faire.

Je ne suis pas du genre à l’appeler mais je lui ai dit que je ferais des efforts je suppose qu’il les attends, je remonte ma couverture sur moi et enfonce ma tête dans mon oreiller moelleux :

- Ah bon ? Et pourquoi ?

Lucas se racle la gorge :

- J’ai penser à un truc, on a jamais fait l’amour ça c’est un fait mais que penses-tu de faire l’amour par téléphone.

Alors ça c’est bizarre ; je ne m’attendais pas à ça ! Je sais que je ne devrais pas être surprise puisque Lucas est un ado comme les autres et ne pense qu’au sexe mais quand même :

- Par téléphone ?

- Oui, si c’est trop dur en vrai on pourrait le faire comme ça, caresse toi bébé, raconte-moi ce que tu es en train de faire ça m’excitera beaucoup.

- Ah et pendant ce temps, tu fais quoi toi ?

Il rigole :

- La même chose ! Tu ne pense quand même pas que je vais compter les moutons.

Je ris, d’un rire nerveux :

- Aller Zoey, dis-toi que c’est un entraînement avant le vrai truc, retire tes vêtements et caresse toi.

- Lucas…

- Ouais ?

- Désolé, vraiment, mais je le sens pas là, pas maintenant.

- Ah..t’es sûre ?

- Oui, tu m’en veux ?

- Non mais j’aimerais qu’il se passe quelque chose, je..enfin ce n’est pas grave, je proposais c’est tout.

- Tu t’ennuis dans notre relation hein ?

- Je…je veux plus bébé je suis prêt, je veut te montrer ce qu’on peu ressentir quand on essait.

- Comment tu pourrais le savoir ?

Il y a un blanc et Lucas soupire :

- Je sais pas, j’imagine.

- Ah..je suis désolé.

- Moi aussi bonne nuit bébé ?

- Bonne nuit.

Je raccroche, Lucas a changé, il n’a jamais demander autant de sexe, je repense à son visage triste, ces baisers d’excuses, sa larme dans le parc…je pense qu’il vient de se trahir..je pense que Lucas m’a trompé, je suis même sûre que Lucas m’a trompé.

Je me lève avec difficulté, j’ai passé une horrible nuit et il est quatorze heure quand je sors de ma chambre, je me suis remémoré toute la dernière semaine.

J’ai hésité au moins cents fois à décroché mon téléphone pour insulter Lucas mais je n’en ai rien fais, je me suis endormi d’épuisement vers 7 heures , il m’a trompé, se connard de fumier m’a trompé.

Ce qu’il me faut c’est une preuve mais j’ai eu beau me creusé la cervelle, je n’ai pas découvert comment en trouver une.

Je pense qu’il a voulu me le dire à plusieurs reprises mais qu’il s’est dégonflé, je le déteste de m’avoir fait ça et je me déteste de mettre remise en question par rapport à notre relation, si j’avais été prête, j’aurais coucher avec un garçon infidèle, il m’aurait laissé faire, ça me rend malade. Il me rend malade .

Je descend les escaliers, maman est devant la télé, dans le salon :

- Zoey, tu as une tête épouvantable !

- Merci maman, ça fait toujours plaisir.

Je me jette dans le fauteuil et consulte mon portable, Maddy m’a laissé un message :

- A quelle heure chez toi ?

- Quand tu veux.

Elle répond dans la minute :

- Maintenant ? J’ai rien à faire !

- Je t’attend, tu peux venir.

Je pose mon portable sur la table :

- Zoey tout va bien ?

Je regarde ma mère, j’ai envie de pleurer parce que j’ai été prise pour une conne, j’ai envie de lui raconter mais je préfère avoir une preuve avant de dire quoi que ce soit, je me lève :

- Oui juste encore un peu endormi, Maddy ne va pas tarder, tu l’envoies dans ma chambre ?

- Oui d’accord.

- Merci.

Je monte à l’étage me douche et enfile une tenue confortable, j’attrape ensuite mon ordi et me met à la recherche de preuve.

Je recherche « Lucas Davis « sur tous les réseaux sociaux, nous sommes amis partout mais je ne suis pas de celle qui traine tout les jours sur F******k, I*******m ou Tumblr mais je suppose que quand on veut espionner quelqu’un ce sont les bons outils ?

Il y a des dizaines de photos de la soirée de Kyle où il était, il est avec Dylan sur certaine, Chad, Emy, Maddy ou avec Kyle, il n’y a aucune photo qui mérite un soupçon, sur une des photos j’aperçois Cooper en arrière plan, il est identifié dessus, je clique sur son profil « Cooper Avi Alvarez « .

Il n’a pas beaucoup de photo de lui et il n’est pas très actif sur sa page, il a quelques photos avec des amis, ils ont tous des prénoms latinos,ils ont tous le même style vestimentaire, ils ont tous l’air d’être de mauvais garçons,

Si ici, en Floride et à Blindell, Cooper paraît différent il devait être normal pour son pays. Le dernier message publié sur son mur est d’une fille qui se prénomme Angela Sanchez :

« el hombre de mi corasone te quiero Avi tu es le meilleur tu me manques déjà «

Ça doit être sa petite copine ou pas loin, je clique sur son profil : c’est une fille au long cheveux ondulés noirs, elle a de grand yeux noirs encadrés de mascara et elle tire la langue, elle porte sur sa photo de profil un jean noir troué et un top décolleté qui révèle son ventre bronzé et une bonne partie de sa poitrine parfaite, elle a un tatouage sur le bras gauche, c’est une rose, je comprend mieux pourquoi Cooper me prend pour une fille plastique, cette fille est mon opposée totale, c’est le genre de fille sexy et sûr d’elle-même sans ses accessoires, on voit qu’elle a un beau corps et un beau visage. Elle est mon opposé, totalement.

Quelques coups à ma porte me font sursauter, je quitte vite la page :

- Entre Maddison.

Maddy entre suivie de Nina :

- J’ai pris Nina en chemin et Émilie ne devrait pas tarder.

Je sourie à mes amies et tapote sur mon lit :

- Super, venez vous asseoir les filles !

Je suis réellement contente qu’elles soient là, je n’ai pas été la meilleure des copines pour elles ces derniers temps, mais je compte bien me rattraper aujourd’hui, pour ça je mets ma vie entre guillemets le temps d’un après-midi, j’oublie Lucas, Cooper et tout le reste.

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status