PARTIE 3

AYANA NIANG :La fleur du milliardaire

PARTIE 3: ENCORE ELLE

***UNE_VOIX_DANS_L'OMBRE 

-Papa c'est elle que je veux et je voudrais faire d'elle ma femme dis je

-Pour cette décision je dois consulter son père répond mon géniteur.

-Tu sais bien qu'il ne vas point accepter ,de gré où de force elle sera à moi , peut importe notre lien c'est elle que je veux retroquais je

-Comme tu veux ,une chose est sûr j'aime pas cette fille,ta mère non plus . Si tu veux l'épouser alors bien attends d'abord que j'en parle à mon frère termina mon père

Dring.... dring....dring......,quand la sonnerie de mon téléphone retenti je quitte immédiatement la pièce et décroche l'appel.

-Alors des nouvelles demandé je à mon interlocuteur.

-Oui monsieur tout est fait ,il est mort comme nous l'avons décidé dit ce dernier.

-Bien bien je suis fière de vous dis je à mon interlocuteur. 

Et bien ce vieux fou est mort , plus rien ne m'empêchera d'épouser Ayana ,ma belle Ayana. Cette petite ne me laisse pas indifférent et je l'ai aimé depuis la première fois que nos regards se sont croisés. Je m'en fiche complètement de cette foutue lien de parenté , c'est elle que je veux pour femme. 

J'entends mon père crié mon nom,je me précipite vers lui en souriant ,il vient sûrement d'être mise au courant. 

-Qu'est ce qu'il y a lui demandé je. 

- Sacrilège, j'ai une mauvaise nouvelle à t'annoncer je viens de perdre mon frère dans un accident de route.

-Oh mon dieu crie je ,la vie est vraiment souvent injuste que va faire Aya sans la présence de son père dis je faussement triste. 

-Prepare toi nous allons immédiatement à sevaré , même mort il me cause toujours des ennuis,je dois me déplacer pour ça aussi dit il énervée.

-Papa c'est ton frère après tout ,je me sens mal pour Ayana ,on y va..... 

Une chance pour moi , c'est le moment idéal pour conquérir ma belle déesse. Après avoir informé les membres de la famille nous y allons tous à Sevaré. Le trajet à duré quelques heures, nous sommes arrivés tard dans la nuit et avions logé dans l'hôtel. J'ai toujours détesté cette ville. 

-Nous n'avions pas bien de venir nous installer dans l'hôtel dit mon frère jumeau.

-C'est pas le moment et si tu veux bien me laisser dormir lui dis je avant de me reposer sur le lit.

-Comme tu veux, j'ai vraiment de la peine pour Aya dit il de nouveau.

-Moi aussi murmuré-je. 

Fatiguée du trajet, chacun ferme les yeux et puis s'endort.

C'est avec le sourire aux lèvres que j'ouvre les yeux..... 

-Tout le monde est prêt, alors fait vite nous devrions aller dit il.

-Tout de suite. 

[......]

Une fois arrivé dans la maison de mon oncle,Aya était avec beaucoup de personnes à l'intérieur. La pauvre elle était complètement effondré je m'approche d'elle et la prends dans mes bras.

-Snif c'etait mon père,mon héros dit elle en pleure. La seule personne qui me restait.

-Shut je suis là ma belle, nous sommes désormais ta famille l'assuré je en carressant son visage.

-Je...suis... désolé dit elle avant de se détacher de moi.

-Pleure autant que tu peux dis je de nouveau avant de la prendre dans mes bras. 

Mon père et les autres étaient occupés à discuter et à remercier les personnes présentes tandis que je consolais ma future femme. Tout allait bien jusqu'à ce que cet Imbécile apparaît.

-Bonjour mon amour toute mes condoléances dit cet Imbécile. 

Elle se détache immédiatement de moi avant de se jeter dans les bras de ce dernier.....

****KHALED TOURÉ

Quand je vois Ayana dans les bras de cet imbécile je deviens rouge de colère. Lui et moi on se connait trop bien pour se fréquentée. Je ne l'aime pas et vice versa. J'essaie de consolé ma copine du mieux que je peux, elle est vraiment effondré par la mort de son père . Quand elle m'a annoncé la nouvelle je ne savais quoi faire. Plus que jamais je dois être là pour elle ,prendre soin d'elle. 

-J'ai besoin de toi mon amour et je ne veux pas te perdre dit elle en pleure. J'ai peur d'être désormais seule.

-Shut Rassure toi ma reine je serai toujours là pour toi peu importe lui dis je en fixant cet Imbécile. 

-Papa m'avait toujours promis d'être là, où ai je fauté pour qu'il m'abandonne aussi rapidement,Snif je voulais l'aidé à traverser la route Snif.....je m'en veux tellement.

-Euhhh bébé ne dit pas ça ,ce n'est nullement de ta faute ,je sais que de là où il est ton père est vraiment fière de toi lui rassuré je. La police a t'elle retrouver la personne qui l'a renversé lui demandé je.

-Aya mon père te demande intervint encore cet Imbécile. 

-Je viens avec toi lui dis je.

-Dieu se chargera de cette maudite personne ,s'il était en face je jure que je l'aurai étranglé dit Ayana tristement.

Quelques jours PLUTARD.....

***PDV DE L'AUTEUR 

Une semaine était déjà passé et tout semblait pour le mieux dans la famille Niang, à croire qu'ils n'avaient perdu un membre de la famille. Ayana depuis ce jour était devenu calme. Son père fut enterré à sevaré et elle est retourné au Bamako avec son oncle et sa famille. Khaled malgré son travail était toujours là pour elle même si cela déplaisait à sa nouvelle famille. Il était son soutien,sa force , l'homme de sa vie et pour qui elle donnerai n'importe quoi. Sa vie se résumait désormais aux études, Ayana n'arrivais toujours pas à croire que son père était parti pour toujours. Hamza et Bilal étaient au petit soin avec elle...... 

À la descente l'un des jumeaux l'attendais à la porte de l'université ,sauf que Khaled aussi était déjà présent.

-Je sais que tu ne va pas bien alors laisse mon te raccompagner à la maison dit son cousin.

-Mon amour je suis justement venu pour toi , j'ai une surprise alors tu viens retroqua Khaled son petit ami. 

-Je...je.....bégayait la jeune femme.

-Dit moi tu veux vraiment que cet Imbécile t'accompagne lui demande l'un des jumeaux , c'est un pauvre commerçants Aya tu l'aimes Vraiment ? 

-Qui tu traite de pauvre commerçants imbécile s'ecria Khaled 

-Laisse moi rire un peu tu veux vraiment te battre avec moi ?

-ASSEZ JE RENTRE AVEC KHALED ,TU PEUX RETOURNER AU TRAVAIL S'ECRIA-T-ELLE EN FIXANT SON COUSIN.

-Bien alors, Vraiment BIEN AYANA ,TU LE PRÉFÈRE À MOI TON COUSIN ,BIEN , BRAVO CRIAIT CE DERNIER avant de disparaitre complètement énervée.... 

-Je suis désolée Khaled,Hamza est souvent agressif mais il veut juste me protéger on y va maintenant dit Ayana à son homme. 

****KAYDEN ABDOUL SY 

Je fixe ma femme débattre tout les questions posées, elle y répond avec douceur et intelligence. Nos partenaires sont plus que convaincu. Comme toujours elle a assuré. 

-Bon je crois qu'il n'y a plus rien à ajouter,la décision vous revient désormais , signé ce contrat où bien le laisser dit elle avec assurance. 

Nos deux partenaires se murmurent quelques choses entre eux avant de dire ceci.

-Nous acceptons de signer le contrat car nous sommes vraiment convaincu disent ils ensemble.

-Bien alors ,signée ici svp dis je avant de leur montrer des documents..... 

Chose qu'ils font immédiatement, comme d'habitude ma femme et moi avions réussi. 

-Veuillez nous excuser disent nos partenaires avant de s'éclipsé..... 

-Je suis tellement fière de toi mon amour.

-Merci...... 

Dring dring dring dring..........

La sonnerie de mon téléphone me fait sursauter,quand je vois le numéro de la personne qui apparaît je commence à trembler.....

-Excuse moi bébé j'arrive tout de suite dis je avant de lui fossé compagnie. 

Elle m'offre son plus beau sourire avant de me libérer. 

-BORDEL QU'EST CE QUE TU NE COMPRENDS PAS QUAND JE TE DIT DE NE PLUS JAMAIS M'APPELER CRIE JE DE COLÈRE.

-Ah mon beau,je voulais juste te dire que je rentre bientôt au Mali ,tu me manques tellement me nargue-t-elle.

-Quoi? Comment est ce possible lui demandé je en tremblant .

-Et oui baby ma famille me manque,tout le monde me manques ,tu te souviens de nos folie ,ahh je veux juste être dans tes bras et humé ce beau parfum à la vanille ,et ma petite sœur humm ,la petite Malia...... 

-VA TE FAIRE VOIR CRIE JE AVANT DE RACCROCHER SOUS L'EFFET DE LA COLÈRE...... 

C'est pas vrai,mon dieu c'est pas vrai putain, cette fille a vraiment le don de me bousillé la vie. 

-BORDEL C'EST PAS VRAI CRIE JE QUAND ON ME FAIT RENVERSÉ UN LIQUIDE JAUNÂTRE DESSUS.... 

Je soulève ma tête et revoit de nouveau cette fille. Non je rêve sûrement. Je cligne plusieurs fois mes yeux pour en être sûr , c'etait pourtant belle et bien elle. IL NE MANQUAIT PLUS QUE ÇA CRIE JE INTÉRIEUREMENT. En plus d'être sauvage et grossière j'ignorais qu'elle était maladroite... 

-NON MAIS VOUS ÊTES AVEUGLE ?LUI CRIE JE. 

-..................................

Elle me toise tellement fort que j'ai crû que le monde allait nous tombée dessus, elle est vraiment sérieuse cette arrogante? 

-VOUS ÊTES AUSSI DEVENU SOURDE ET MUETTE ?ÇA M'ÉTONNES PAS LE MOINDRE DU MONDE. AHHH JE VOIS VOUS ME SUIVEZ MAINTENANT.... 

-.................................... 

Cette fille a vraiment un problème, pendant que je criais comme un perroquet , elle me fixait sans rien dire. 

-BON SANG DITES QUELQUES CHOSES ET ARRÊTEZ DE ME PRENDRE POUR UN FOU LUI CRIE JE DESSUS. 

-Vous voulez savoir une chose dit elle doucement telle une fillette

-Je vous écoute lui repondé je sur le même ton.

-JE VOUS EN MERDE S'ECRIA-T-ELLE TELLE UNE CINGLÉ. 

Elle se retourne pour partir mais je sers son poignet pour l'en empêcher.

-VOUS ÊTES SÛR D'ÊTRE NORMALE S'ECRIA-T-ELLE ?

-ET VOUS, VOUS ÊTES TOUJOURS AUSSI MAL ÉDUQUÉ ET GROSSIÈRE LUI CRIE JE AUSSI.

-JE NE VOUS PERMET DE ME PARLÉ AINSI , QUE  CROYEZ VOUS POUR ME JUGÉ SUR MON ÉDUCATION,BREF LÂCHEZ MOI VOUS ME FAITES MAL 

-AH OUI JE VOIS MAINTENANT, MADEMOISELLE SE SENT BLESSÉ PAR MES MOTS, VOUS ME RENVERSÉ DU JUS DESSUS, COMME SI CELA NE SUFFISAIT PAS VOUS ME MANQUEZ DE RESPECT,QUI ÊTES VOUS À VOTRE AVIS RETROQUAIS JE À MON TOUR.

-LACHEZ MOI IMBÉCILE , VOUS ÊTES MALADE JE L'AI SU DEPUIS LA MÉMOIRE FOIS QUE JE VOUS AI VU RAJOUTA-T-ELLE. 

Ah ça ,je vois qu'elle se souvient toujours de moi. On se fixe quelques instants,tout les deux sans pouvoir rien dire. Contrairement à la dernière fois son regard avait quelque chose de différent,de la tristesse ,oui c'était ça de la tristesse. 

-LACHEZ MOI MAINTENANT DIT ELLE AVANT DE DÉTOURNER SON REGARD DU MIEN.

-PAS AVANT QUE VOUS NE VOUS EXCUSEZ AUPRÈS DE MOI. 

Elle ouvre grandement la bouche ,et bien la route tourne dit on souvent. Il y'a une semaine de cela elle m'avait obligé à me rabaisser devant son supposé père , maintenant c'est mon tour.

-Vous vous souvenez n'est ce pas de cette phrase :Je veux que vous vous incliné devant mon père et lui demander son pardon. Alors dites moi votre papa chéri il est toujours en vie. 

À cette phrase son visage s'inonde de larmes. J'étais perdu,il n'y a aucun doute cette fille était folle...

-Snif je....je..ne.. vous.. permet pas... c'etait donc vous... c'etait toi dit elle en me donnant des petites tapes au torse.J'AURAI DÛ M'ENDOUTÉ ,TU ES UN ASSASSIN,UN MONSTRE JE TE DÉTESTE JE TE HAIS SALE MEURTRIER PLEURE-T-ELLE DE PLUS BELLE. 

-AYANA S'ECRIA UN JEUNE HOMME QUI APPARAÎT DEVANT NOUS.

-KAYDEN QU'EST CE QUI NE VA PAS ME DEMANDE AUSSI LEÏLA SÛREMENT ALERTÉ PAR SES CRIS. 

Je relâche immédiatement son poignet sans pouvoir rien dire, elle criait toujours en disant ceci

-C'EST UN MONSTRE SANS SCRUPULE ,IL A VOULU SE VENGER DE MOI DIT ELLE EN PLEURE.

Le jeune homme en question lui prends dans ses bras. Sans pouvoir rien comprendre je me masse le visage. 

-Shut mon amour c'est fini , calme toi dit le jeune homme. 

-SNIF JE LE DÉTESTE, C'EST UN ANIMAL,UN HOMME SANS CŒUR ,IL M'A PRIVÉ DE LA PERSONNE QUE J'AIME LE PLUS AU MONDE, J'AI PERDU MON PÈRE SNIFFFF

SON PÈRE ME SUIS JE DEMANDÉ INTÉRIEUREMENT.

À SUIVRE............................

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status