PARTIE 8

AYANA NIANG :La fleur du milliardaire

PARTIE 8: L'ACCIDENT

***Kayden Abdoul Sy

À peine nos regards se croisent qu'elle s'évanouit. C'est encore cette même fille AYANA. J'ignorais que c'est elle ces hommes poursuivaient même s'ils s'approchaient toujours. Et oui ils étaient un peu nombreux. La seule idée qui m'est venue en tête était de la déposer sur le sable et me mettre au dessus d'elle. Pour ne pas nous faire voir je commence à l'embrasser , fût ma surprise de me faire mordre aux lèvres par cette sauvage.

-Vous voulez me violé vous aussi imbécile dit elle en essayant de se relever.

-Jouez le jeu avec moi si vous ne voulez qu'on finisse tout les deux assassiné ce soir lui murmuré-je. 

-Vous m'étouffer me répond-t-elle alors que je retire ma chemise afin de couvrir son corps. J'avais bien couvri son corps ,et avec la faible pente ,on risquait de ne pas la reconnaître.

- Je ne veux pas mourir dit elle cette fois en pleure,mon fiancé est entre leurs mains.

-On Vera ça après en attendant embrassé moi lui dis je avant de capturer ces lèvres d'un baisé................. 

Elle répond à mon baisé Malgré elle , J'avais pas non plus le choix c'est venu comme ça.

-EUHHHH VOUS N'AVEZ PAS VU UNE JEUNE FILLE PASSÉ PAR LÀ NOUS DEMANDES LES HOMMES QUI L'A POURSUIVAIENT.

-OUI EN EFFET , ELLE ÉTAIT VRAIMENT COURTE AVEC SON APPARENCE TRÈS MOCHE ,EUH OUI ELLE PORTAIT UNE ROBE LONGUE QUI N'ALLAIT PAS DU TOUT, ELLE ÉTAIT AUSSI VOILÉ OUI OUI C'EST ÇA , CETTE FILLE ÉTAIT VRAIMENT MOCHE DIS JE À CES HOMMES.

- ET SI VOUS NOUS DISIEZ DE QUELS CÔTÉ EST ELLE PARTI S'ECRIA UN DES HOMMES COMPLÈTEMENT ÉNERVÉE.

-AH OUI DE CE CÔTÉ, MENTIS JE EN LEUR DONNANT UNE FAUSSE PISTE.

-Qui est cette fille allongé au dessous de vous ?Me demande un des hommes. 

Oupsssssss c'etait la panique totale ,on se fixe droit dans les yeux cette problème et moi. Oui c'est une sorte de problème cette fille. Elle m'en crée toujours. 

-Ah elle c'est l'amour de ma vie ,n'est ce pas mon amour lui demandé je 

Elle répond d'une voix qui ne l'a correspondait Vraiment pas. Dans d'autres circonstances j'aurais pouffer de rire mais là j'avais deux vrai problème ,mon boss commençais à devenir dure ,la pression était vraiment pesante. Pour paraître plus convaincant je capture de nouveau ses lèvres qui m'attirait sans le vouloir. On s'embrasse tout les deux pour paraître crédible au yeux de ses monstres.

-NE RESTEZ PAS LÀ, C'EST DANGEREUX S'ECRIA UN AUTRE AVANT DE SE SUIVRE. 

Ouffffff nous avons eu vraiment chaud me suis je dit intérieurement quand je me sens valser de l'autre côté avec un coup de pied dans mon entrejambe.

-NON MAIS VOUS ÊTES MALADE CRIE JE AVANT DE ME RESSAISIR.

-POUR QU'ELLE DROIT IMBÉCILE,JE SUIS UNE FEMME MARIÉ BON SANG. 

Attendez ? C'est bien ma part de récompense après l'avoir sauvé ?

-VOUS ÊTES COMPLÈTEMENT CINGLÉ MA PAROLE,JE VIENS DE VOUS SAUVÉ LA VIE ET C'EST BIEN COMME ÇA QUE VOUS ME REMERCIEZ CRIE JE AUSSI.

-VOUS ÊTES UN PUTAIN DE LÂCHE , VOUS AUREZ DÛ VOUS BATTRE CONTRE EUX ET NON PROFITER DE LA SITUATION .

-Et votre cher fiancé il a réussi à se sauver lui ?

Elle se stoppe quelques minutes et me fixe durement avant d'éclater en Sanglot comme si j'avais dit quelque chose de mal. Sans émettre aucun son , elle se retourne pour partir en pleure. Je ne suis pas aussi Méchant que ça donc je m'approche d'elle, c'est une gifle que je reçois à la place d'une réponse.

-VOUS DÉPASSEZ VRAIMENT LES BORNES CRIE JE DE RAGE. 

-Snif je dépasse les bornes moi ?En faites c'etait un plan monté de toute pièce,je comprends maintenant tout est de votre faute c'est vous l'auteur de tout ceci dit elle en pleure. Surtout ne mentez pas je vous ai aperçu aujourd'hui entrain de me fixé. Pourquoi dites moi ?Que vous ai je fait de mal ? Parceque je vous ai humiliée ce jour devant Snif devant tout le monde?Je vous déteste vous m'entendez. Allez y vous faire voir et jamais je ne vous pardonnerai s'il arrive quelque chose à mon fiancé dit elle complètement effondré. 

J'essaie de tout récapitulé dans ma tête sauf que c'est impossible, cette fille est vraiment complètement folle. Comment vais je m'en prendre à un homme que je ne connais que de vue?

-Vous me croyez capable d'avoir assassiné votre père ?M'en prendre à une fille aussi banale et pauvres que vous dis je en m'approchant dangereusement d'elle. Vous me croyez capable de tout ceci dites moi Ayana? 

-Ne....ne.... vous...approchez..dit elle en respirant doucement...

J'essaye de la rattrapper il était trop tard car elle venait de s'evanouir. Apparemment ce weekend n'est vraiment pas fait pour moi. Je l'a soulève et l'amène dans notre villa.

-Oh mon amour c'est qui cette fille me demande ma mère quand elle m'aperçu.

- Aidez moi svp , c'est Ayana maman la fille de la plage.

À l' attente de cette phrase Aymen se précipite vers nous et tout le monde d'ailleurs. 

-Que lui ai t'elle arrivé me demande Leïla ? Comment se retrouve-t-elle ici dans tes bras.

-Je vous expliquerai après en attendant vient avec moi mon amour. 

Avec Leïla on l'amène dans une des chambres sous le regard de mon cousin. Je sors de là tandis que ma femme prend soin d'elle. 

-Et si tu m'expliquais du début à la fin m'attaque mon cousin.

-C'est pas le moment Aymen. Je suis vraiment fatiguée lui dis je.

-Hummmmmmm.

-Hummm fais Je aussi en pensant à ce baisée que nous avons échangé Ayana et moi. 

-Mon amour c'est fini , elle va bien désormais. Je crois juste qu'elle est fatiguée retroqua Leïla. 

-Bien alors vous devriez allez vous reposer maintenant dis je aux personnes présentes.

-Je peux veuillez sur elle ça me coûte rien dit Aymen.

Il est vraiment malade cet homme.

-Non je vais m'en occuper,mon amour je viens tout à l'heure dis je à Leïla avant de partir dans la chambre de cette fille. 

Elle dormait profondément avec son regard triste. Maman a vraiment raison,ils s'aiment beaucoup tout les deux. Je ne l'en veux point de m'avoir tenue coupable de ses malheurs. Je reste assise à veiller sur elle comme si ma vie en dépendait. J'avais encore bien dit qu'elle était vraiment très moche et courte ,une fois de plus je retire mes mots. 

-Khaled mon amour je t'en supplie ne m'abandonne pas dit elle en cogitant sur le lit. 

Je m'approche d'elle et la rassure du mieux que je peux. Elle s'est de nouveau calmé. Au moment de rejoindre ma chambre , elle tient fort ma main tout en dormant , nous restons dans cette position Jusqu'au petit matin.

Le lendemain...............

****LEÏLA TOGOLA 

Ma petite Malia dans mes bras je reste debout au seuil de la porte en leur fixant. Kayden l'a tient fermement dans ses bras , elle fait de même en reposant sa tête sur ce dernier. Cela me blesse beaucoup car il avait promis d'être là pour ma fille et moi cette première nuit dans la villa. Ayant senti ma présence  cette fille se redresse d'un coup ,acte qui réveille mon mari aussi. 

-OH MON DIEU QU'EST CE QUE JE FAIS ICI S'ÉCRIA-T-ELLE. TOI ENCORE DIT ELLE QUAND ELLE APERÇU KAYDEN. 

-Bonjour leur salué je tout les deux,(à cette fille) Rassure toi mon mari ne t'a absolument rien fait,bien au contraire il a veillé sur toi toute la nuit alors qu'il m'avait promis d'être dans notre chambre dis je en essayant de me retenir.

-Chérie, c'est pas ce que tu crois dit Kayden.

-Ne te justifie sur tout pas ,les autres vous attendent en bas ,(à cette)Voici des tenues de rechange pour vous dis je sec avant de sortir de leur chambre.

****AYANA NIANG

Après que cette femme soit sorti avec une fillette dans ses bras ,on se fixe tout les deux lui et moi sans savoir trop quoi dire. 

-Pourquoi m'avez vous ramener ici si tout n'était que de votre faute lui demandé je. 

-Vous savez quoi ,oui c'est de ma faute , tout ce que vous avez subit avec votre fiancé est de ma faute ,TOUT VOUS M'ENTENDEZ ABSOLUMENT TOUT . Maintenant la porte est grandement ouverte,si vous voulez appelez la police ,J'EN AI MARRE S'ECRIA-T-IL AVANT DE SORTIR LUI AUSSI À SON TOUR ME LAISSANT SEUL PENSIFS. 

Quel épisode de cette nuit avais je râté ? Khaled se faisait battre à mort par ces hommes. Mes Larmes coulent encore de plus belle je ne veux pas le perdre,non pas après tout ce que j'ai enduré je ne veux pas. Après mes ablutions j'opte pour une longue robe que cette femme m'a offert. 

-VENEZ nous rejoindre à nous me demande la même dame qui était présente à la plage.

-Non merci je dois rentrer chez moi dis je quand mon regard tombe sur celui de Kayden. 

-Vous vous souvenez de moi ? Se précipite un homme vers moi . Je suis Aymen le cousin de Kayden.dit il 

-Excusez moi dis je simplement avant de m'éclipser car je ne supportait plus le regard de cet homme et sa femme. 

[....]

Quand je franchi le seuil de la porte Hamza se précipite vers moi et me prends dans ses bras sous le regard haineux de sa mère et Adja. 

-Oh ma princesse,tu va bien,je me suis fait un sang d'encre pour toi. Je suis vraiment désolée de t'avoir blessé ce jour ,tu sais que je t'aime et que mon amour pour toi dépasse tout les montagnes, j'ai vraiment eu si peur pour toi dit il en me serrant tellement fort que j'ai crû m'étouffer.

-J'arrive pas à respirer Hamza , lâche moi stp et Pourquoi t'inquièté pour moi lui demandé je. 

-Bilal et moi avions parlé et je te promets de changer désormais,je ferai tout ce que tu veux Aya ,je te protégerai en tant que frère,cousin ,je ferai tout ce que tu veux. 

-Commence d'abord par me lâcher lui dis je en toute honnêteté. 

Chose qu'il fait immédiatement. 

Je dépose ma petite valise que j'ai récupéré à l'hôtel. Personne n'avait vu mon homme,sa chambre d'hôtel était intacte comme nous l'avions laissé. Je ne voulais pas penser au pire il m'a promis de venir me chercher après.... 

-Et ton fiancé me demande Hamza pour la toute première fois de sa vie. 

-Oui il va bien lui mentis je. 

Je prends un taxi et me rend dans la famille de mon homme. Personne ne parle de cette nuit alors que les nouvelles se répande très vite à Bamako. Je fuis accueillis par la bonne qui me propose une place sur le fauteuil. Quand j'entends des cries de douleur vers le couloir je me lève et prend cette direction. 

-Ohhhhhhhhhhh mon dieu crie je quand je vois l'état dans lequel se trouve mon homme. Mes yeux se remplissent de larmes.

-QU'EST CE QUE TU FAIS LÀ ME CRIT SA MÈRE , SURTOUT NE T'APPROCHE PLUS DE MON FILS RAJOUTA-T-ELLE QUAND JE FAIT UN PAS DE PLUS. 

-Maman murmure Khaled.

-MAMAN QUOI?TOUT EST DE SA FAUTE JE T'AVAIS POURTANT DIT QUE CETTE FILLE N'ÉTAIT PAS UNE BONNE ÉTOILES,UNE FILLE QUI PERD SES DEUX PARENTS EN MOINS DE SIX ANS TU TROUVE ÇA NORMAL ,JE NE VEUX PLUS L'AVOIR APRÈS TOI. 

-Cette fois je suis d'accord avec ta mère mon fils ,regarde ton état , c'est un miracle si tu es toujours là devant nous. Je n'ai rien contre cette fille mais je ne veux plus que tu l'a voit rajouta son père. 

-Snif qu'est...ce que j'ai bien...pu..faire..leur demandé je sans savoir de quoi m'accusait elle.

-FIGURE TOI QUE NOTRE FAMILLE A REÇU UNE LETTRE DE MENANCE QUI ÉTAIT DESTINÉ À MON FILS, TU NOUS AS CAUSÉ ASSEZ DE TORD MAINTENANT VA T'EN IL NE VEUX PLUS RIEN À FAIRE AVEC TOI.ABDIQUA DE NOUVEAU SA MÈRE.

-Tu....tu....sais que...je t'aime bien... Khaled...Snif j'ai rien à voir dans tout ça je te jure ...tu es le seul homme de ma..vie...croit moi. Dit quelque chose lui supplié je.

Khaled :.....................................

-Mon amour parle moi,tu es la seule personne en qui j'ai le plus confiance et la personne que j'aime le plus au monde,je sais que tu m'aimes mon amour je le sens au fond de moi ,pardonne moi bébé lui dis je en pleure.

-Don..ne...moi....du..te....

-NON MAIS TU ES TOUJOURS LÀ TOI DIT SA MÈRE ME TRAÎNANT COMME UNE PUTE. NOUS NE TE VOULONS PLUS DANS NOTRE FAMILLE ET D'AILLEURS JE NE L'AI JAMAIS SOUHAITÉ , VA-T-EN LOIN D'ICI ,PAS ÉTONNANT QUE TU ES SEULE ME POUSSE -T-ELLE AU SOL AVANT DE FERMÉ LEUR PORTIÈRE. 

Tout ceci ne peut pas m'arriver , pourquoi moi seigneur. Khaled m'aime je le sais,il m'aime de tout son être. Lui et moi c'est pour la vie. Je pleure mon mal ,je pleure parce que cette fois je suis fatiguée, Pourquoi dois je toujours être là seule à me battre contre le monde. Parceque mes parents sont morts, parceque je suis une orpheline ? Pourquoi a-t-il fallu que tout ce gâte maintenant. 

La porte s'ouvre de nouveau devant la mère de ce dernier qui me verse un sot rempli d'eau fraîche. 

-J'ESPERE QUE TU AS BIEN COMPRIS LA LEÇON ,NE REVIENS PLUS ICI ET OUBLIE MON FILS PAUVRE FILLE S'ECRIA-T-ELLE AVANT DE CLAQUER SA PORTE.

Une masse de personnes viennent m'entourer comme si j'étais une moins que rien.

-Tu te fais humiliée pour un simple homme , Vraiment les filles d'aujourd'hui dit un jeune homme.

-Ma fille rentre chez toi,dieu te le rendra un jour,ta valeur vaux plus que ça ,rentre vite dit un vieil homme. 

La tête baissée je prends la direction de la route, la honte que je ressentais était au delà de toute imagination. J'étais faible il avait raison. Sauf que quand on aime une personne c'est ainsi je l'aime Khaled, pourquoi ne m'as-t-il pas défendu devant ses parents ?Je marche toujours sans savoir où aller ,je ne faisais point attention à ses nombreux personnes qui me regardait , encore moins aux klaxons des voitures.... 

Piiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip fait une voiture qui s'approchait à vive allure et son klaxonnement s'approchait de plus en plus. J'ai juste eu le temps de relever la tête avant de me faire sauvagement et brutalement renversé par cette voiture....

TROU NOIR.............

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status