Yorick
Yorick
Author: Écrivain rêveur
Prologue

  Prologue:     

   Ca fait 3h que j'attends les résultats de ce fichu baccalauréat. A vrai dire je suis stressé je me souviens qu'a chaque fois que je sortais de la salle j'oubliais tout ce que j'avais fait. Était-ce un bon ou un mauvais signe? En fin bref cela faisait déjà 3h de temps, il y'avait des éleves partout tous attendant les résultats du bac.

Charlene: stressé?

Moi: qui ca moi, du tout.

Elle: ca fait combien de temps qu'on se connaît?! Je sais quand tu es stressé et quand tu ne l'es pas.

Moi: Bon j'avoue que je ne tiens plus en place, je veux que ca se termine maintenant.

Elle: patience!

Moi:pfff!

 C'est vrai que charlene me connaît bien . Qui c'est? Charlene c'est ma meilleure amie. On se connaît depuis la classe de 6eme bizarrement on a été que dans les même classes. A vrai dire ca fait 4 ans déjà que je suis fou amoureux d'elle mais je n'ai jamais osé le lui dire parce que je tiens trop a notre amitié. Quand elle sourit même si je suis en colère, mon coeur s'apaise. Rien que le simple fait de la voir chaque matin, me rend heureux. J'ai tout le temps envie de l'embrasser, de la serrer dans mes bras, de la réconforter. Je l'aime!

Elle: hey, ca va?

Moi: désolé j'étais dans mes pensées.

Elle: j'ai vu ca mais t'inquiete tu l'auras forcément. Tiens pour tuer le temps tu ne voudrais pas qu'on aille prendre quelque chose au restaurant d'en face?

Moi: je veux bien allons y. C'est mieux que d'attendre sous ce soleil.

 Aussitôt dit, aussitôt fait. Nous nous dirigeâmes vers le resto dans face. Nous nous sommes installés . Je sais déjà que le jus préféré de charlene c'est l'orangina. Alors je le lui en ai commandé un. Et moi j'ai pris un djino pamplemouse.

Moi: et toi tu ne stresses pas?

Elle: pourquoi aurais-je des raisons de stresser? J'ai fait ce que j'ai pu,

 C'est vrai que la devise de charlene c'est de ne pas se casser le corps. Elle travaille quand c'est nécessaire.

 

Moi: mais où sont mickaël et jordan?

Elle: toi même tu les connais . Toujours en retard.

Moi: même a la proclamation du bac ?!

Elle: ah!

 Ca faisait 30 minutes. Qu'on était la.

 "T'aime te faire belle oui t'aime briller la nigth..." ( Sonnerie de mon phone )

Moi: allo

Mickael: oui type je suis la! Vous êtes où?

Moi: je t'ai déjà dit d'arrêter de m'appeler comme ca.

Mickael: bon ok man , on a commencés les proclamations amenez-vous!

Moi: ok, on arrive.

 Je déteste la façon de parler des jeunes d'aujourd'hui. Bon c'est l'heure! Une dernière prière avant de partir et charlene et moi quittions le resto pour le centre. Arrivés au centre on voyait des gens se ruer par terre, danser le ndem ou la tcham. Et bein dis donc. Au loin j'ai aperçu jordan courir vers moi.

Jordan: tu l'as eu, tu l'as eu man!

Moi: quoi?!0_0

Mickael: tu es même 6eme du centre avec 14 de moyenne mec!

Moi: j'y crois pas.

 Sincèrement personne ne peut imaginer la joie et la satisfaction qu'on éprouve moi aussi je voulais danser mais je me respecte trop pour m'abaisser a ca. Mais c'est vrai que je saute de joie, je ne cesse de rire, les autres me félicitent et je suis ...trop content! quant aux autres eux aussi ont eu leur bac avec mention.

 

Charlene: quand je te disais de ne pas stresser.

Moi: oui tu avais raison.

Jordan: alors on va fêter ca où? 

Mickael: les vrais célébrations viendront après on pourrait juste aller pendre un verre dans un bar.

Charlene: moi ca me va.

Moi: moi aussi. Mais svp les gas n'abusez pas de l'alcool.

Mickael: oh! Toi aussi des penseponsables (expression inventé en famille qui veut dire penser responsable) comme nous.

 On éclata de rire. Comme convenu nous nous sommes rendus dans un bar. Mais les mecs la ne jouent pas, ils boivent hein moi qui suis de nature calme, je me demande comment j'en suis arrivé a fréquenter des amis comme ca. Mais ce n'etait pas vraiment ce qu'on peut appeler de mauvais garçons, je les admirais beaucoup. Charlene, elle tout comme moi d'ailleurs,  prenait des jus. Après deux heures au bar " les sirènes" je suis rentré chez moi. J'habite a la mairie du haut de gué-gue . Vu comme ca on se dirait que je suis riche mais en fait c'est tout le contraire je suis issue d'une famille assez modeste , mon père s'est battue pour que je puisse continuer mes études. Et ma mère quant a elle est morte quand j'avais 14 ans...bref je suis rentré.

Tati mireille: eeeeeeeeeeeh! Felicitations mon fils! 6eme du centre! 

 

Elle me fit des bises.

Papa: félicitations fils!

 Il me fit quelques accollades. J'ai voulu partir immédiatement dans ma chambre mais papa m'a arreter.

Papa: viens fils j'ai a te parler.

 Je m'assis sur un fauteuil et je fixai mon père sachant déjà ce qu'il allait me dire.

Papa: je suis fier de toi et comme tu le sais c'est tout ce que j'ai toujours souhaité pour toi.

 Tati mireille s'assit a cote de lui et lui teint la main.

Papa: je t'ai toujours encouragé a faire l'école et tu as suivi mes conseils, j'ai toujours tout fait pour que tu ailles a l'école et je ferai toujours tout pour que tu obtiennes tous tes diplômes. C'est pourquoi j'ai décidé dernièrement avec ta mère de t'envoyer finir tes études a l'étranger et d'ailleurs je t'en ai parlé, tu étais d'accord. Ta mère et moi avons pendant une année chercher de bonnes universités et nous en avons trouvé une au USA. Pas trop chère ou tu pourras recevoir un bon enseignement.     Nous avons fait ton visa, nous t'avons inscrit. Et grâce a ta bourse tu nous aideras un peu.

Moi: papa tu as fait tout ceci sans m'informer.

Papa: on en avait discuté et tu étais d'accord.

Moi: oui mais tu aurais au moins pu m'informer que j'allais au USA, que tu avais tout préparer.

Papa: fils tout ca c'est pour ton bien et pour la réussite de ton avenir.

Moi: j'ai compris. Merci papa.

Papa: ne le prends pas comme ca.

Moi: non papa tout ca c'est pour mon bien tu as raison.

Papa: ok. Encore une chose... Tu pars dans deux semaines, ton billet a été reservé.

Moi: ok. Je peux m'en aller maintenant?

Papa: oui.

Moi: bonne nuit papa

Lui: bonne nuit fils.

Moi: a demain tati mireille.

Tati: a demain.

 J'ai tellement la rage si vous saviez. J'ai l'impression qu'ils veulent me chasser, qu'ils ne veulent plus de moi. Mais que puis-je dire, que puis-je faire c'est mon père après tout. Et d'après ce qu'il dit il ne veut que mon bonheur. Je me demande vraiment ce qui passe par la tête de nos parents quoi!...j'ai pris une douche et je me suis couché ainsi, le coeur a la fois léger et lourd.

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status