Share

Chapitre II

TRAHISON 

Flash Black 

Trois mois plus tôt 

Chez Jennifer 

Quelqu'un frappa à la porte 

Jennifer : Oui c'est ouvert entrer 

Moi: Ma chérie 

Jennifer : Oh ma puce comment tu te porte ? 

Moi : Pas mal et de ton côté ? 

Jennifer : Ah on est là inh. 

Moi : Et les préparatifs pour le mariage ça avance ? 

Jennifer : Oui mais on a reporté ça a un mois. 

Moi : Ah bon et pourquoi ? 

Jennifer : Non c'est Gédéon, sa mère est un peu malade donc il a décidé de s'occuper d'elle afin qu'elle soit en bonne forme pour participer à notre mariage. 

Moi : Ah je vois… 

Jennifer : Tout va bien ? 

Moi : Oh oui pourquoi ? 

Jennifer : Non, sinon j'ai l'impression que t'a la tête ailleurs 

Moi : Oh non t'inquiète, s'il te plaît je te reviens, j'irai chercher une bouteille d'eau fraîche rapidement en bas. 

Jennifer : OK en venant, apporte moi un aussi 

Moi : D'accord 

Ainsi j'étais descendue en bas, mais au lieu d'aller prendre de l'eau, je suis parti dans ma voiture pour prendre un appel urgent, eh oui c'était pour ça que j'étais descendue. 

Après quelques secondes de sonnerie, 

..… :Allô Sandra 

Moi: Oui allô Justine, comment tu vas ? 

Justine : Bien et toi ? 

Moi: Je vais bien aussi 

Justine : Alors quelle bon vent t'amène, je paris que tu as besoin de mon aide c'est pour ça que tu m'appelle. 

Moi: Ah toi aussi, tu sais que ces temps ci je suis un peu occupé nn, et les affaires ne bougent pas bien chez moi ici. 

Justine : Ouais c'est ça, pas grave, dis moi ceux pourquoi tu m'appelle 

Moi : Bon c'est pas un affaire de téléphone, là où je suis actuellement je ne peux pas tout te dire au téléphone maintenant, je suis un peu occupé, dis tu es libre dans la soirée vers 18h comme ça là je viendrai te voir ? 

Justine : Oui 

Moi : D'accord à ce soir alors. 

Justine : OK, mais dis tu es où actuellement ? 

Moi : Je t'expliquerai tout une fois chez toi, à présent je dois te laisser bye 

Justine : A+

Je respire un grand coup, je m'arrange un peu les cheveux et je descend puis me dirigeais vers le frigo pour prendre les deux bouteilles d'eau lorsque je croisais Jennifer 

Jennifer : Ah tu étais passé par où, j'ai cru que tu étais même parti déjà. 

Moi : Non non c'est ma mère qui m'avait appelé pour me demander si j'avais pris les clés de la maison en voulant sortir, donc j'étais allé voir, et malheureusement c'était avec moi donc je venais te le dire pour partir. Je suis vraiment désolée, j'aurai souhaité vraiment rester avec toi encore mais vois-tu actuellement elle m'attend donc.. 

J'avais même pas fini mon mensonge avant qu'elle ne reprenne :

Jennifer : Non non t'inquiète, d'ailleurs dépêche toi d'aller lui remettre ça avant de la faire attendre plus longtemps. 

Moi (faisant un faux sourire) : OK merci ma chérie, on s'écrit bye 

Jennifer : OK bye, prends soin de toi ma belle. 

Ainsi je venais de prendre le véhicule et je me mettais en route pour aller chez Justine. 

Non mais cette Jennifer ce prend pour qui même, non seulement elle est née avec une cuillère à la bouche, mais maintenant elle veut se marier avec un milliardaire, non ça ne va pas se passer, Gédéon sera à moi quoi qu'il arrive. D'ailleurs en parlant de lui, je ferai un escale chez lui avant de partir chez Justine, depuis j'essaie de l'amener dans mon camp et il me joue à l'homme fidèle mdr, il se fou le doigt dans, c'est la dernière opportunités que je l'offre, s'il ne l'a saisi pas eh bien je passe à la vitesse supérieure, il n'y a rien à dire et là ils vont me remercier hahaha, oui c'est moi Sandra, j'obtiens tout ce que je veux, avec une si belle forme, un joli teint, tout en forme, il me fait le sérieux, il va me sentir. 

Me voilà chez lui, je m'arrange, je me remarquille et avec une démarche séduisante, je descend, je sonne à la cloche et c'est leur gardien qui vient m'ouvrir la porte. 

Moi : Salue Tom, ton patron est-il là ? 

Gardien :Oui madame

Moi: Bien informe le que je suis là 

Gardien : Toute suite madame. 

Après quelques minutes, il revient et me laissa entrer 

Gédéon était dans son débardeur et un shorts, il n'est pas mal mais bon il ne m'intéresse pas, tout ce qui m'intéresse chez lui c'est son fric et pour ça je suis obligé de jouer le jeu pour obtenir tout ce que je veux. 

Moi(Affichant mon plus beau sourire) : Salue Gédéon 

Lui: Salue, que cherche tu ? 

Moi : Oh on ne me demande même pas de m'asseoir ? 

Lui : Parce que tu était venu t'asseoir ? 

Moi: (Avec une voix douce et séduisante) : Oh relax je viens en ami 

Lui: Ah oui, et qu'est ce qui t'amène ? 

Moi : Jennifer m'a dit que tu as repoussé votre mariage à un mois. 

Lui : Oui et qu'est ce que cela peut il bien te faire ? 

Moi: As tu changé d'avis ? 

Lui: (Avec un air d'étonnement) comment ? 

Moi : Je veux tout simplement demander si tu accepte d'être avec moi ? 

Lui : Écoute Sandra, ne viens pas gâcher ma journée, d'ailleurs tu peux partir. 

Moi : Tu me chasse à cause de ta sois disante futur fiancée ? 

Lui : Oui 

Moi: (Essayant de m'approcher de lui) mais voyons te fâche pas 

Lui :(Haussant le ton) ne t'approches pas de moi et dégage de ma maison, en  plus ne revient plus. 

Moi : Quoiiii ? 

Lui : Tu m'as bien entendu à présent j'ai du travail à faire. 

Moi : Très bien, on en restera pas là crois moi tu l'auras voulu. 

Lui : C'est ça qu'on verra. 

Je quittais sa demeure tout énervé, je rentrais dans ma voiture puis demarrai. 

Là il a dépassé les bornes et je vais lui faire avalé de la poussière, il aura voulu, comme je l'ai dis je passe à la vitesse supérieure et c'est pas là je commence maintenant en partant chez Justine. 

Je roulais à vive allure et me voilà chez Justine. 

Avant de continuer, beaucoup de personnes se demandent certainement comment j'ai eu cette voiture, eh bien avec les billets que je prends chez les hommes, Jennifer a dépenser également une bonne partie pour m'aider à l'avoir, je la remercie pour ça mais c'est pas encore une raison pour la laisser avoir tout seul non. 

À présent me voilà devant chez Justine, je toque à sa porte et c'est elle même qui vient m'ouvrir ça. 

Elle : Ah ma belle bonne arrivée (affichant son plus beau sourire) 

Moi : (Avec le visage froissé) Oui salut 

Elle : Mais on dirait que quelqu'un t'a énervé là 

Moi : C'est pas on dirait, ça l'est. 

Elle : Entrons d'abord et tu vas tout m'expliquer 

Nous entrons dans son salon, elle me servi de l'eau ce que j'avais pas refusé, après quelques minutes pour demander d'après nos familles, on entama 

Elle : Bien dis moi ce qui ne va pas, parce que là je vois que tu n'es pas du tout en toi 

Moi: Ah ma belle, je ne sais même pas par où commencer 

Elle : Eh bien respire un grand coup et commence par le commencement 

Moi: OK ça peut aller 

Elle : Eh bien vas y, je t'écoute.

C'est ainsi que je lui narrais tout l'histoire de comment nous nous sommes rencontrés Jennifer, Gédéon et moi , jusqu'à ce que Gédéon me renvoie aujourd'hui de chez lui. 

Elle : Hum, c'est un peu compliqué inh, et comment tu comptes faire maintenant ? 

Moi : C'est pour ça que je suis venu chez toi pour que tu puisses m'aider 

Elle : Hum comment, je peux t'aider ? 

Moi : Orrrr stp Justine, je veux que tu m'amène chez ton marabout pour qu'il puisse m'aider 

Elle : Tu vas devoir dépenser ooooh, il fait bien son travail mais ça coûte cher ooooh. 

Moi : T'inquiète pour l'argent, je me débrouillerai pour trouver. 

Elle : Et comment tu comptes t'y prendre ? 

Moi : Fait moi confiance 

Elle : Si tu le dis. 

Moi : OK, alors on ira le voir quand ? 

Elle : Je vais l'écrire pour prendre rdv avec lui et on ira. 

Moi: OK ça marche, si tu as des nouvelles, tiens moi au courant 

Elle : OK compte sur moi. 

Moi : D'accord à présent, je dois y aller. 

Elle : Déjà ? 

Moi : Oui, il fait déjà tard et je ne veux pas que ma mère boude sur moi aujourd'hui encore. 

Elle : OK, bien de choses à la famille. Je te raccompagne. 

Moi : ok merci ma chérie 

Elle : De rien, on est ensemble. Bye et sois prudente 

Moi: Je le serai, bye, bonne soirée 

Elle : Merci, à toi aussi 

Moi : Merci. 

Oufff, enfin je suis un peu à l'aise maintenant, ce pauvre type va me sentir, lui et ça bien aimé. 

J'arrive à la maison après une heure de route, ma mère était sortie, mon frère se reposait, certainement il serait fatigué. 

Je prends une bonne douche, et je porte mon pyjama et m'allonge sur le lit, le sommeil ne tarda pas à arriver et ça fait à demain. 

Le lendemain 

À suivre… 

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status