Holdon
Holdon
Author: Lakhita
Chapitre 1

Les planètes qui tournent autour du Soleil. Les électrons qui gravitent autour du noyau. L’infiniment petit et l’infiniment grand ont toujours été plus proches qu’on ne l’imaginait. Tout comme le serpent qui mord sa propre queue, le monde ne peut pas exister sans le signe du cercle. Notre histoire commence aussi avec un cercle. Une fin du monde tel que nous l’avons connu. Ou peut-être bien que c’est à ce moment qu’elle commence. Un Big Bang qui va s’étendre dans tout l’Univers et nous conduire vers un nouveau début. Mais à ce que je vois la catastrophe a été évitée. Enfin dans ce monde au moins.

« Tu es là ? demanda-t-il en frappant sur la porte en bois. »

Iel frappa encore quelques fois avant de retourner à la sonnette. La porte s’ouvrit enfin et fit apparaître un jeune garçon visiblement agacé par tout ce bruit. Iel ne fit pas attention à l’expression de ce dernier et lui demanda plein d’aplomb :

« Viens, il y a un nouveau burger super épicé en ville.

-Maintenant ? Ça ne peut pas attendre ?

-Non allez viens.

-J’ai un peu la flemme de sortir. On peut manger des nouilles si tu veux.

-Non. Viens. »

Iel avait été tellement sec que le garçon finit par céder sachant qu’il n’allait pas avoir le dernier mot de toute façon.

« Bon d’accord mais tu m’offres le burger. »

Iel se redressa satisfait.

« Okay. Allez, on y va. »

Sur ce iel se mit en route tandis que le garçon lui criait de l’attendre toujours sur le seuil :

« Deux secondes je mets mes chaussures ! Maman, papa, je vais en ville avec Ibiki !

-Rentre pas trop tard !

-Oui, oui ! Bonne journée ! »

Une fois avoir mis ses chaussures il courut après Ibiki et ensemble prirent la route qui menait vers la ville. Les maisons qui défilaient à leurs côtés tandis qu’ils marchaient furent petit à petit remplacés par une forêt dense.

« Apparemment dans ce burger iels mettent des piments niveaux 7 ! C’est du jamais vu !

-Niveau 1 ça me suffit, perso.

-Petit joueur… Pourquoi est-ce que je suis ami avec une personne comme toi ?

-Parce que je peux obtenir des bons de réduction gratuits ?

-Ah bon ?

-Non, je formulais simplement une hypothèse.

-Ce n’est sûrement pas pour ton humour. »

En passant près d’une clairière ils aperçurent au loin une jeune femme entourée de cinq inconnus aux visages cachés par des masques noirs. Ils avaient l’air de bandits voulant voler son argent. Les deux enfants s’approchèrent discrètement des inconnus en les observant de loin.

La jeune femme avait les mains dans les poches visiblement pas impressionnée par cet attroupement. Elle regardait les inconnus un par un avec un petit sourire en coin de bouche. Ibiki demanda doucement :

« On ne devrait pas l’aider ? Elle est seule contre cinq après tout.

-On est que des enfants qu’est-ce que tu veux faire ? »

Soudain les cinq inconnus jusque-là se tenant debout se retrouvèrent allongés par terre. La seule à rester debout fut la jeune femme les mains toujours dans les poches et avec le même sourire en coin. Les yeux des enfants s’agrandirent sous la surprise ne comprenant pas ce qu’il venait de se passer.

« Mais quoi ?

-Y a eu des étincelles ou j’ai rêvé ?

-Elle était si rapide qu’on ne l’a même pas vue bouger !

-Non c’est impossible on n’est pas dans un manga. »

Les cinq personnes masquées essayèrent de se relever visiblement irrités de ce qu’il venait de se passer et attaquèrent la jeune femme tous en même temps ne comprenant pas ce qu’il leur arrivait. L’inconnue les esquiva sans problème ce qui les énerva encore plus. Quand ils lancèrent leur deuxième assaut elle garda ses mains dans ses poches et ne bougea pas d’un pouce. Elle se tourna vers le premier assaillant et leva la jambe gauche sans pour autant le toucher. La seconde d’après l’attaquant heurta l’arbre le plus proche dans un fracas monstre. Il tomba par terre inconscient tandis que les autres se tournaient vers leur ami surpris.

La jeune femme regarda les quatre restants comme en leur demandant s’ils voulaient continuer. L’un d’entre eux était visiblement têtu et se lança à son tour à l’attaque. Le même sort lui fut réservé à la différence qu’il brisa le premier arbre qu’il rencontra et fut arrêté par celui juste derrière.

Les trois inconnus manquants comprirent leur impuissance et s’enfuirent sans demander leur reste. En les voyant faire la jeune inconnue reprit son chemin le pas léger tout en chantonnant un air connu.

Ibiki sortit de leur cachette et courut après l’inconnue impressionné par ce qu’iel venait de voir. Le garçon hésita mais finit par les rejoindre à son tour.

« Madame ! Attendez ! »

La dame se retourna avec un petit sourire visiblement perplexe d’avoir été appelée ainsi.

« Madame ? »

Elle regarda autour d’elle confuse tandis que les enfants arrivaient à sa hauteur.

« Serait-ce moi que vous appelez madame ?

-C’était incroyable ce que vous venez de faire ! Vous êtes trop forte ! Comment vous avez fait ? Le bandit a cassé un arbre en deux ! »

L’inconnue rit tandis que son sourire s’élargissait en regardant les enfants.

« C’est gentil merci.

-Vous pourriez devenir notre maître ? On veut être aussi forts que vous !

-Oh, ça me touche beaucoup mais malheureusement je ne peux pas être le maître de qui que ce soit.

-Pourquoi ?

-Pas que cela ne vous regarde mais je suis beaucoup trop occupée.

-S’il vous plaît ! Mon ami Newty qui se fait tout petit derrière est super fort. Vous n’allez pas le regretter !

-Quoi ? Moi ? »

L’inconnue rit de plus belle avant d’ébouriffer les cheveux d’Ibiki avec un sourire.

« Je suis vraiment désolée mais je suis sûre que vous deviendrez très forts même sans mon aide.

-Allez, s’il vous plaît… Je vous invite pour un burger épicé niveau 7 ! »

Elle se tut un moment penchant sa tête de côté tel un chat.

« Niveau 7 ? Je ne savais pas qu’iels classaient les épices. »

Ibiki haussa les sourcils.

« Quoi ? Mais tout le monde sait ça ! C’est de la culture générale ! 0 c’est neutre, 1 c’est doux, 2 c’est chaleureux, 3 c’est relevé, 4 chaud, 5 fort, 6 ardent, 7 brûlant, 8 torride, 9 volcanique et 10 explosif ! Je n’ai encore jamais pu trouver d’épices niveau 7 ou plus ! Le niveau 6 ne me fait aucun effet je veux ressentir une larme couler sur ma joue tellement ma gorge me brûle. Je veux que mes poumons crachent du feu ! Je- »

L’inconnue posa de nouveau sa main sur la tête d’Ibiki.

« Tout doux. Tu m’as donnée envie pour ce burger niveau 7 alors je vais me joindre à vous. Mais je ne vous promets pas d’être votre maître. D’accord ?

-Marché conclu. »

Ainsi iels se mirent en route vers la ville. Iels suivirent Ibiki au restaurant servant le fameux burger niveau 7 et attendirent patiemment leurs commandes. Après avoir vite balayé la pièce du regard la jeune femme brisa le silence :

« Où sont mes manières ? J’ai oublié de me présenter. Je m’appelle Akita Khan et vous ?

-Je m’appelle Ibiki Ojo et voici mon ami Newty Vezer.

-Enchantée. Vous venez souvent en ville ?

-De plus en plus ces derniers temps. Mais c’est toujours un périple de sortir Newty de chez lui. »

Akita rit avant de se tourner vers celui en question :

« Tu n’aimes pas sortir de chez toi ? »

Il secoua la tête. Ibiki reprit la parole, habitué aux silences de son ami :

« Avant il sortait beaucoup plus. Je le voyais tous les jours au parc de jeu. C’est là-bas qu’on est devenus amis. On a fait un château de sable ensemble et Newty ne me lâche plus depuis.

-Ce n’est pas moi qui suis venu te voir pour manger un burger.

-C’est une très belle histoire. Vous faites encore des châteaux de sable ensemble ?

-Non pas vraiment. On a passé l’âge. »

Akita secoua la tête en arborant un sourire chaleureux.

« On ne passe jamais l’âge de faire des châteaux de sable voyons. Vous faites quoi si vous ne jouez plus au parc ?

-Pas grand-chose. Je suis Ibiki.

-Ah bah tu vois. Je l’avais dit que tu me lâchais plus.

-C’est plutôt toi qui me traînes partout.

-Je veux que tu sois là le jour où je trouverai enfin le piment le plus fort au monde et pleurerai sous son effet.

-C’est ça ton rêve ? Trouver un piment super fort ? lui demanda Akita curieuse.

-Oui. Et quand j’aurai assez d’argent je voyagerai partout pour goûter tous les plats épicés du monde.

-Je vois, je vois. Et toi Newty ? »

Il haussa les épaules.

« Réaliser le rêve d’Ibiki ? proposa-t-il.

-Tu n’as pas de rêve pour toi même ?

-Pas vraiment. Je ne pense pas. »

Akita secoua la tête pensive.

« Tout le monde a un rêve. C’est ce qui nous pousse à nous accrocher à la vie. »

Newty haussa les épaules de nouveau.

« Je n’en ai vraiment pas moi.

-Rien ?

-Rien.

-Tu ne veux pas faire partie des 10 grands mages ? Tous les enfants rêvent de ça je crois. »

Il haussa les épaules pour la énième fois.

« Pourquoi pas. Ça peut être sympa.

-Ce n’est pas un rêve si tu es juste emballé comme ça.

-Et vous ? C’est quoi votre rêve ?

-Moi ? De vivre à fond de sorte de n’avoir aucun regret.

-C’est un rêve ça ?

-Moi au moins j’en ai un.

-Si vous le dites... »

Les burgers finirent par arriver et Ibiki sauta dessus excité. Cependant il ne ressentit pas de picotements dus aux épices tandis que Newty et Akita avaient du mal à respirer et buvaient une dizaine de verres de lait.

« Je suis déçu… souffla Ibiki. Je croyais que j’allais au moins devoir boire de l’eau pour rafraîchir ma gorge. Mais non.

-Ne t’en fais pas Ibiki je suis sûre qu’un jour tu pleureras de douleur.

-Merci c’est gentil.

-Bon vous savez quoi ? Vous pouvez rester un peu plus longtemps avec moi. Le temps qu’on trouve un rêve digne de ce nom au petit Newty. Ca me perturbe.

-Vraiment ? Super !

-Et je vais payer pour les burgers. Je suis quand même votre aînée.

-De mieux en mieux cette journée ! »

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status