Share

Séjour à Las Vegas
Séjour à Las Vegas
Author: Fatima chro

Bonjour Las Vegas

Partie 1: la ville du péché !

- ouff ! Ce n'était vraiment pas trop tôt j'étais pressé qu'on arrive enfin...venait de dire Kader en descendant les quelques marches des escaliers de l'avion avec Binta qu'il tenait les mains.

Yasmine: j'ai mal aux fesses à force de m'assoir.

Djibril se tournait vers elle au même moment, il mit derrière ses oreilles une mèche rebelle qui s'était échappé de ses cheveux.

Djibril : je peux te porter si t'es fatiguée.

Yasmine : ça me fera plaisir seulement que tu blague....aaaaah!

Il venait de la soulever.

Djibril : le dernier qui arrive est un idiot.

Ils ont tous portés leurs femmes chacuns avant de se mettre à courir avec eux vers l'entrée mais ils étaient tous arrivés au même moment donc il n'avait plus eu d'idiot finalement.

Zeinab : les gens vont dire qu'on est fou.

Ils ont réglés quelques trucs avant de sortir avec leur affaire que des gens transportaient. Le chauffeur les attendait déjà dehors et vu que c'est Kassim qui avait tout réglés quand il était à Bamako, il le connaissait déjà donc ils se sont approchés de lui.

-bonjour et bonne arrivée...avait il dit avant d'ouvrir la porte de la limousine pour qu'ils entrent.

Binta: waouu !

Zeinab : je ne suis jamais entré dans une limousine.

Yasmine : t'es sérieuse ?

Binta: elle n'est pas la seule...bon on a pas grandi comme toi.

Kassim : vous êtes malades.

Yasmine : j'ai sommeille dites au chauffeur de se dépêcher...

Djibril ; tu as sommeille ? Vraiment ? Faut prendre quelque chose pour tuer ça on dort pas ici.

Ils l'ont tous regardés.

Djibril : je veux dire on dort pas dans cette ville ne me regarder pas comme ça. Tout le monde sait comment l'ambiance se passe à Las Vegas.

Yasmine : anh ! Je vois!

Elle a regardé son mari bizarrement.

Djibril : quoiaa ?

Yasmine : rien...euuh partez vous asseoir là bas un peu au fond.

Kader: et pourquoi on va faire ça ?

Elle a roulé les yeux avant de se lever en disant aux deux autres de venir avec elle. Elles parlent en chuchotant et en regardant les hommes.

Kader: elles racontent quoi entre elles?

Kassim: on sait pas mais c'est pas quelque chose de bon,quand Zeinab me regarde comme ça c'est qu'elle prépare quelque chose,je la connais comme les lignes de mes mains.

Kader: Djibril a tout gâché avec sa bouche...

Djibril : haiiii...

Kassim: tu pouvais pas te taire?un peu ?

Djibril : j'ai rien dis de méchant moi,j'ai juste dis que...

Kader: ça va !

10 minutes plus tard le chauffeur a garé devant un restaurant. Et comme toujours tout était réglés donc ils sont directement partis à leur table qui se travait dans un coin vip...La table était déjà remplie de tout sorte de plat, de ce fait il n'avait pas besoin de commander.

Binta: si seulement Assia était là, elle allait bouffer tout ce qui se trouve ici.

Zeinab : elle mange comme une vache cette fille.

Yasmine : moi elle me manque déjà, surtout les enfants...

Djibril : tu fera aussi tes propres enfants dans peu de temps t'inquiète pas bébé. Il se peut même que dans seulement une semaine tu choque une grossesse on sait jamais.

En lui chuchotant...

Kader : ta bouche encore tu l'ouvres pour dire des bêtises c'est ça non? Si elles nous font des sales coups je vais te tuer parceque je veux dormir avec ma femme aujourd'hui,si tu vois ce que je veux dire.

En élevant la voix...

Djibril : aah moi je vais parler daih. Je ne sais pas ce que toi et Kassim vous avez derrière la tête mais je dirais ce que je veux parceque je suis sans tache dans mes mots c'est vous qui penser à des idées louches.

Kassim: à ton avis tu penses qu'on est ici pour quoi? On s'est marié et tout le monde sait que le mariage c'est pas pour se faire à mangé...

Kader: mais si mon ami,c'est pour se faire a mangé mais d'une autre manière si tu comprends ce que je dire.

Yasmine les regardait en restant en suspens avec sa fourchette. Binta elle avait mis ses airpods dans ses oreilles pour ne rien entendre et Zeinab ne s'occupait de rien d'autre que de la nourriture.

Djibril : et...

Yasmine : tu fermes ta bouche eeuh on mange !

Djibril : bon on fait vite pour arriver à destination.

Là encore sa femme la regardé.

Djibril : s'il te plaît ne me regarde pas comme ça.

Après le restaurant,en partant enfin à destination, c'est-à-dire là où ils devraient passer leur séjour...Sur la route,y'a des filles qui dansaient sur des places à moitié nu.

Binta: qu'est-ce que tu regardes?

Il s'est approché d'elle encore plus qu'il ne l'était déjà.

Kader: tu sais que je ne t'ai jamais vue en maillot de bain?enfin une fois,là j'avais vue ton corps et on n'est même sur le point de coucher ens tu te rappelles ?

Elle a roulé les yeux.

Kader: Tu es tout le temps en jean et sweat,même ta cuisse je n'avais jamais vue...

Binta: je t'en supplie y'a les gens ici hein.

Kader: parceque les gens savent pas que tu es désormais ma femme?

Binta: arrête de me toucher comme ça,on est pas seule...

Kassim: ça ne nous dérange pas continuer.

Yasmine a mit sa main sur son visage.

Yasmine : c'est pas possible !

Ils sont arrivée seulement vingt-cinq minutes après...à l'entrée de la maison une femme très élancée les a accueillies ainsi que deux hommes.

Elle: bonjour monsieur-dame et bienvenue à () nous sommes ravie de vous rencontrer enfin. Veillez me suivre s'il vous plaît.

Une fois à l'intérieur...

Zeinab : Waouuuu!

Yasmine : je quittera jamais plus cette maison.

-- vous devez sans doute être fatigué dû au long voyage, je vous accompagne dans vos chambres.

Binta: vous venez pas?

Kassim: partez on arrive !

Elles ont suivi la femme en regardant partout dans la maison comme si c'était la première fois qu'elles voyaient une maison pareille.

La première pièce était celle de Zeinab et Kassim donc elle y est entré et la première chose qu'elle a fait c'est de se jetter dans le lit.

La deuxième était celle de Binta et Kader...Quand elle s'est entré, contrairement à Zeinab, elle visitait déjà sa chambre parcequ'elle le voyait à son image. Ni trop grande ni trop petite, la taille parfaite quoi. La pièce était composée une chambre ce qui est obligatoire,une salle de bain, un petit salon et une cuisine...en fait c'était une maison à part.

La troisième pièce était celle de Yasmine et Djibril qui entrait en même temps que l'objet de ses pensées parcequ'il était pressé de la rejoindre. En fait quand il se séparait d'elle ne se qu'une qu'une minutes, elle lui manquait terriblement et surtout il avait peur de la perdre une deuxième fois, raison pour laquelle il ne voulait jamais être loin d'elle.

-- ça te plaît?...avait-il demandé sa femme en la couvrant de tout ses bras.

A ce moment,elle se sentit protéger et rassurer vu que même si elle ne voulait pas que les gens le sache elle avait terriblement peur de ce voyage puisqu'elle se gardait dans la tête que quelque chose pouvait surgir de nul part pour mettre fin à son bonheur. Mais son mari avec elle,enlevait toute crainte dans son cœur.

Yasmine : oui,ça me plaît.

****

Elle venait de sortir de la douche quand elle vit Kader dans le canapé et celui-ci m'annipulait son téléphone. Il n'avait pas remarqué que celle qu'elle attendait avant fini de prendre sa bouche.

Binta: t'as duré dehors tu faisais quoi?

En entendant cette phrase il a levé les yeux vers elle et la seconde qui a suivi, il a ouvert la bouche en laissant son téléphone s'échapper de ses mains.

-God!...venait il de dire sans détacher ses yeux d'elle.

Binta: Kader ? Je te parle est-ce que tu m'entends ?

Toujours avec la même tête...

Kader : non!

Binta: non? T'es sérieux ?

Vu qu'il ne disait rien,elle à secoué la taille en partant vers ses valises.

Pendant qu'elle faisait sortir ses affaires de la valise, Kader avait mit sa main sous sa bouche et il regardait sa femme en souriant comme un petit enfant.

Binta,les gouttes d'eaux de ses cheveux lui tombaient de temps en temps soi sur le visage soit sur le corps vu qu'elle ne s'était pas séché les cheveux.

Kader: au lieu de resté là à me regarder comme un malade va prendre ta douche.

Deux minutes après, elle va venu se mettre en face de lui.

Binta: non mais tu es normal toi? J'ai quoi sur le visage.

Kader: je ne sais pas,tu es...belle !

Binta: oh!

Kader : en plus tu es tellement clair que souvent je me demande si tu ne te laves pas en cachette avec du lait.

Elle a éclaté de rire.

Binta: fou là !

Elle voulait partir mais il lui a prit le bras et quand il l'a tiré elle a tombé direct sur lui. Il a ensuite fait une moue en disant à Binta de lui faire un  bisou.

Binta: tu es devenu fou lache moi et tu me serre trop fort Kader tu vas m'étouffer.

En changeant de position ils sont tombés par terre et cette fois c'est Binta qui était en bas.

Binta: tu...

Kader: tu te rappelles le jour où tu m'as dis " même si dans le monde entier il restait un seul homme et par malchance c'est toi Kader,si cet homme demandait à m'épouser, je resterai célibataire toute ma vie parceque tu me répugne plus que tout" tu te rappelles?.

Binta: j'ai jamais dis ça à quelqu'un de toute ma vie t'es en train de mentir sur moi...

Kader: là il y'a des milliers d'hommes dans le monde mais c'est avec moi que tu t'es marié. Ça dit quoi? J'ai besoin d'explications.

Binta: tchiip lève toi...

Kader: tu me réponds d'abord.

Elle a levé un sourire.

Kader : j'adore quand tu fais cette tête tu sais? Il disait ça en approchant son visage du sien mais Binta a arrêté avec sa main.

Binta : c'est quoi qui se forme en bas?

Kader: eeuh je...

Binta: faut te ressaisir hein,là tout ce que je veux c'est dormir et va te laver.

Elle lui a donné un baissé sur la bouche avant de le pousser et se levé.

Quand Kader s'est déshabillé devant en elle pour partir dans la salle de bain elle a crié...

(...)

______

__

Quand il ouvra la chas d'eau et que l'eau froid toucha son corps,elle sursaute en s'accrochant à son mari qui la tena directement par la taille pour après passé sa main dans son d'eau pour l'attirer encore plus de lui.

- j'ai tellement rêvé de ce moment si tu savais...dit il avant de prendre goulûment ses lèvres et sa femme n'hésita pas une seconde à répondre à ce baiser qu'ils imprégnaient tout ce qu'ils ressentaient l'un pour l'autre.

Ils ont devenait fou !

Quand elle ouvra les yeux,et Djibril aussi, elle pouvait lire clairement dans ses yeux qu'à ce moment précis, il l'a désirait plus que toute chose au monde...

En fait  Djibril avait passé trente ans de sa vie à s'abstenir de son envie qui commençait à le tuer. Il n'avait jamais touché une femme...enfin une seule fois et c'était quand il n'avait que 22ans.

En deux secondes, il avait porté sa femme toute mouillée sur le lit,il avait enfuit sa tête au creu de son cou pour humer son parfum.........

A un moment donné ou disons au moment où il allait entrer doucement en elle,comme un clic dans sa tête elle ouvra subitement les yeux. Son visage était soudain horrifié donc elle cria où point où Djibril eu peur. Elle le poussa de toute ses forces avant de se couvrir du drap et se recroqueville vite sur elle-même...

Yasmina: ne...ne me touche pas...toi...aussi tu veux me faire du mal...

Djibril : Yasmine?

Yasmine: TU VEUX ME VIOLER COMME LA FAIT MON ONCLE.

Il s'est sentit subitement très mal dans sa peau et vu que la chambre de Kassim et Zeinab était juste en face de la leur,ces deux derniers qui rigolaient comme des fous en entendant le cri horrible que Yasmine avait fait,leur visage se sont décomposés.

Djibril : noon...je ne vais pas te faire du mal...Yasmine c'est moi...c'est moi Djibril je ne suis pas ton oncle.

En réalité, les choses que son oncle l'avaient fait subir à l'âge de 12ans,c'était comme si a ce moment précis la douleur avait réapparu et elle tremblait tellement qu'on pouvait dire qu'elle avait une machine dans son corps qui la faisait vibrer.

Djibril : ne me regarde pas comme ça s'il te plaît, je suis ton mari...

Yasmine: ne t'approche surtout pas de moi...

Djibril : je...

Il voulait la toucher mais elle a brusquement pris le premier objet que sa main a touché puis elle l'a jeté vers lui et il s'est brisé en mille morceaux. Heureusement que ça n'a pas touché à Djibril.

Djibril : ok ok je ne vais pas te toucher,mais arrête de me regarder comme si j'étais un monstre, je ne te ferais jamais du mal,moi je t'aime tu es ma femme Yasmine.

Ses larmes se sont mise à couler.

Zeinab : tu crois que ça vient de la chambre de Yasmine ?

Kassim: je ne sais pas trop mais on dirait.

Quand Zeinab s'est levé...

Kassim: où est-ce que tu pars comme ça ? Reste ici j'arrive dans quelques minutes ne bouge pas.

Il lui fait un clin d'oeil avant de porter quelque chose et de sortir.

Il a frappé devant la porte et Djibril est sortit en sueur en se tenant la hanche.

Kassim : Dji...

Djibril : non pas de commentaire, s'il te plaît.

Kassim : mais j'ai rien dis d'abord.

Djibril : vu comment elle a crié tu as sans doute entendu et comme que tu es venu jusqu'à frapper à la porte, ça signifie que tu sais aussi que son cri là ressemble à tout sauf un cri des gens,je veux dire de deux jeunes mariés qui font l'amour.

Kassim: je me demande pourquoi tu as toujours été direct dans tes mots,je ne t'ai pas dis de me dire ça...

Djibril : je ne sais pas tourner autour du pot frère.

Kassim: Qu'est-ce qui se passe ? Tu as l'air...perturbé.

Djibril : c'est exactement ça, Yasmine a besoin d'un psychologue étant donné qu'elle en est une. J'ai jamais pensé à ça, en fait je croyais que son passé l'avait quitté mais c'est très loin d'être le cas. Elle vient de passer de l'état douce à l'état...je ne sais pas,tout ce que je sais maintenant c'est que y'a une autre personne dans cette chambre et c'est pas ma femme,celle qui est dedans là est sauvage et est prête à me tuer.

Kassim : qu'est-ce que tu racontes ? Je ne...

-DEGAGEZ...depuis la chambre elle venait de crier encore donc Djibril a fermer la porte vu qu'elle était légèrement ouverte.

Djibril : je suis dans la merde encore une fois...BON SANG ÇA NE VA JAMAIS FINIR...

DMCA.com Protection Status