Chapitre 15

  

  

  La soirée se déroulait bien pour les deux tourtereaux Mélania et Mickael. Ils étaient plus qu’heureux et surtout prêts à tout braver. Ils n’avaient peur de rien.

  Mélania réfléchissait à comment trouver une fille de cet âge vierge.

  Le lendemain, elle était sortie avec des amis de sa faculté. Elle était partie voir les premières années. Les nouvelles étudiantes qui étaient ambitieuses comme elle. Elle avait décidé d’organiser une fête dans une boite de nuit. Elle avait partagé cela dans toute sa faculté. Elle savait qu’il devait avoir plusieurs personnes.

  Le jour même de la fête, elle avait réussi à privatiser une boîte de nuit. Il y avait du monde et beaucoup de premières années. 

  Ce même soir, elle avait organisé des jeux. Notamment le jeu d’actions et vérités. Mais, comment pouvait-elle réellement savoir que ces filles disaient la vérité. Elle avait donc repéré une fille assez spéciale qui se disait vierge.

  Celle-ci était avec deux amies. Elles profitaient de la soirée. Mélania ne pouvait pas kidnapper qu’une seule fille au cas où elle ne serait pas vierge.

  Il y avait de l’alcool comme pas possible. Mélania avait drogué ses filles avec l’aide de Mickael.

  Tard dans la nuit, ils avaient réussi à amener ces filles très loin sans que personne ne capte quelque chose.

  

  Il était exactement quatre heures du matin quand ils se retrouvèrent dans un trou perdu avec ses filles.

  

  Mélania : on ne peut pas rester ici

  

  Mickael : allons à l’endroit habituel retrouver quelqu’un

  

  Mélania : qui ? 

  

  Mickael : tu verras

  

  Ils étaient partis retrouver la reine mère et tout son clan.

  

  Reine mère : vous avez mis du temps

  

  Achille : waouh c’est qui cette bombe ? 

  

  Mickael : si tu es un homme répète encore

  

  Achille : oh désolé j’appréciais juste la beauté de cette jeune fille avec toi

  

  Mélania : je suis Mélania. Aujourd’hui je viens remplir ma part du marché pour avoir mes pouvoir. Voici trois filles

  

  Les filles avaient les bouches et les yeux bandés. Elles pouvaient quad même écouter ce qui se disait autour et à l’instant où Mélania avait ouvert sa bouche, elles commencèrent à paniquer.

  

  Reine mère : ehh fermez ça

  

  Mickael : aha le njoka (fête) a payé

  

  Mélania : vous commencez par qui ? 

  

  Reine mère : on va les séparer de pièce

  

  Ils avaient mis les trois filles dans des pièces différentes. Toutes refusaient d’avouer si elles étaient encore vierges sauf celle qui l’était vraiment.

  

  Mya : je vous jure que je ne suis pas vierge. Je peux même donner pour vous hein… laissez-moi partir s’il vous plaît. Je vous en supplie. Je ne vais dénoncer personne

  

  Les deux autres filles jouaient aux dures en cherchant à les embrouiller.

  

  Mickael : on va vérifier si elles le sont encore

  

  Mélania : et comment ? D’ailleurs c’est quoi le but d’avoir une fille vierge

  

  Mickael : je dois prendre sa virginité puis faire des sacrifices

  

  Mélania : n’importe qui peut prendre ça. Pourquoi toi ? 

  

  Mickael : je suis le chef

  

  Mélania : et ? 

  

  Mickael : ce rôle me revient

  

  Mélania : tu as déjà pris ma part, ça ne te suffit pas ? 

  

  Mickael : ça va renforcer mes pouvoirs

  

  Mélania : si tu montes sur une fille ici nor je te tue de mes deux mains

  

  Reine mère : tu parles à qui comme ça ? 

  

  Mélania : vieille peau, tu fermes ça

  

  Achille : il est le chef c’est lui qui décide. Moi aussi je peux me charger de manger ça hein

  

  Mélania : voilà. En tout cas, Mickael tu es prévenu

  

  Mickael : Reine mère, il faut vérifier qui est vierge parmi les trois

  

  Reine mère : et par la suite on fait comment ? 

  

  Mickael : exécute et que ça saute

  

  La reine mère était donc partie pour vérifier. Avant de toucher à ses outils elle avait d’abord bien tabassé les trois filles. Les deux premières avaient fini par avouer qu’elles n’étaient plus vierges. L’autre insistait ils étaient donc dans l’obligation de vérifier par eux même.

  Après vérification, on avait vu que c’était Mya l’innocente.

  

  La reine mère la tira jusqu’aux pieds de Mickael.

  

  Reine mère : c’est elle l’innocente

  

  Mya : pardon, ne me faites rien

  

  Mickael : les deux autres sont où ? 

  

  Reine mère : dans leur salle. On fait quoi d’elles

  

  Charles : c’est quoi cette question ? Il faut les tuer on a besoin de sang

  

  Mya : eh papa oh qui m’a envoyé à cette soirée ? 

  

  Charles se dirigea dans une autre salle avec Mya. Mélania était derrière eux.

  

  Mickael : tu fais quoi ? 

  

  Mélania : ne me pousse pas à bout hein

  

  Mickael : ce n’est qu’une formalité

  

  Mélania : je refuse l’autre là. Je vais donc la dévierger moi-même

  

  Mickael : tu es folle ? 

  

  Mélania : j’ai dit que tu ne touche pas cette fille ou je te tue. Regarde-moi dans les yeux si tu es courageux

  

  Il n’arrivait pas à la regarder.

  

  Mickael avait laissé la jeune fille dans cette salle et avait suivi Mélania jusqu’aux autres.

  

  Reine mère : eh mon roi, vous faites quoi là ? 

  

  Mickael : je ne peux pas

  

  Achille : vous pouvez tout

  

  Mickael : là, c’est impossible

  

  Reine mère : elle ne peut rien contre vous

  

  Mélania : vieille mère moi je vais te tuer

  

  Mickael : avait désigné quelqu’un pour exécuter cela

  

  Mélania : tu avais intérêt

  

  Achille : mon roi moi aussi je ne suis pas encore fini hein. Je peux le faire

  

  Mélania : on rentre

  

  Reine mère : elle parle trop hein

  

  Mélania : calme tes ardeurs hein

  

  Reine mère : je vais te tuer et boire ton sang si tu parles encore comme ça

  

  D’un coup, Mickael avait levé son bras vers la reine mère. Un vent souffla et elle était au sol.

  

  Mickael : c’est la dernière fois que tu lui parles comme ça. Exécutez vite

  

  Le garçon qu’il avait envoyé avait abusé de Mya. Elle criait et tout le monde l’entendait. Cela étant, il avait planté un couteau dans son cœur. Charles s’était chargé d’éliminer les deux autres filles. Ils avaient mis le sang de la fille vierge dans un bol et Mélania devait le boire.

  Mickael avait tendu le bol vers Mélania.

  

  Mélania : je fais quoi avec ? 

  

  Mickael : tu dois être la première à le boire

  

  Mélania : quoi ? Ah non c’est mort hors de question que ce truc passe par ma bouche

  

  Mickael : tu n’as pas le choix

  

  Mélania : pourquoi ? 

  

  Mickael : c’est ton sacrifice. Tu dois boire la première

  

  Mélania : tu as le pouvoir de m’épargner de ça non

  

  Mickael : là non. Si tu ne bois pas, le sacrifice n’aura servi à rien. De plus, tu tomberas gravement malade et tu perdras la vie. Il faut finaliser ton sacrifice

  

  Mélania : s’il te plaît, en pleurant.

  

  Mickael : tu peux le faire

  

  Mélania avait pris le bol. Elle regardait d’abord ça en étant dégoutée.

  

  Mélania : je ne peux pas

  

  Mickael : tiens-moi la main et ferme les yeux

  

  Elle serrait la main de Mickael et avait mis une gorgée dans sa bouche.

  Elle avala et avait envie de vomir.

  

  Mickael : il ne faut pas vomir ou tu recommences le processus

  

  Il avait passé le bol de sang aux autres du clan.

  

  Mélania : tu ne bois pas ? 

  

  Mickael : jamais

  

  Mélania : pourquoi ? 

  

  Mickael : bah je ne veux pas

  

  Mélania : tu vas alors boire ça aujourd’hui

  

  Mickael : werr bébé laisse comme ça nor

  

  Mélania : non bois ça vite

  

  Il avait exécuté à l’instant même. Avec une envie de vomir après

  

  Mélania : si tu tentes de vomir du bois le double

  

  Toute le monde avait bu cela Charles était le dernier à boire il avait même léché le bol.

  Ils avaient fait un cercle et Naomie était au centre. Ils avaient fait des incantations. Mélania tremblait déjà. Elle s’était écroulée car c’était plus fort qu’elle.

  Quand elle se réveilla, il était rentré avec elle.

  

  Reine : on fait qui des trois corps mon roi ? 

  

  Mickael : ce que vous faites d’habitude. A la prochaine ey n’oublie pas ce que je t’ai demandé de faire

  

  Quand Mickael et Mélania avait tourné le dos, Charles s’interrogea.

  

  Charles : il t’a demandé de faire quoi ? 

  

  Reine mère : ça ne te regarde pas

  

  Charles : si. Depuis qu’il a pris le contrôle de tout, j’ai l’impression que vous me tournez tous le dos

  

  Reine mère : tu racontes des bêtises

  

  Achille : il est arrogant. Comment peut-il donner le pouvoir à sa copine de nous parler comme si nous étions de la merde

  

  Charles : je suis dépassé

  

  Achille : on peut tous se réunir contre lui

  

  Charles : je suis avec toi

  

  Reine mère : avec quel pouvoir ? 

  

  Charles : l’élève ne peut pas dépasser les professeurs. C’est nous qui l’avons conçu on peut trouver sa faille

  

  Achille : c’est elle sa faille

  

  Reine mère : n’oses pas la toucher

  

  Charles : tu as peur ? 

  

  Reine mère : j’espère juste que vous tenez à vos vies. Achille ta famille

  

  Achille : il exagère

  

  Reine mère : vous savez qu’en une seconde il peut nous finir

  

  Charles : laisse ça

  

  Reine mère : au moins j’aurais essayé de vous prévenir

  

  La reine mère avait libéré les lieux. Achille était resté avec Charles pour planifier un plan. Ils étaient vraiment sérieux dans leur démarche. Ils attiraient la foudre contre eux sans le savoir. Ils avaient même fini par sous-estimer les pouvoirs de Mickael.

  

  Le lendemain, Mélania avait tenu à discuter avec Mickael.

  

  Mélania : lève-toi !

  

  Mickael : oh je suis fatigué

  

  Mélania : lève-toi ehh

  

  Mickael : il est quelle heure ? En se tournant dans le lit

  Vous voyez un peu quand on vous réveille et que le sommeil est encore bien sucré là.

  

  Mélania : l’heure de se lever

  

  Mickael : j’ai sommeil

  

  Mélania : je ne vais donc plus te parler

  

  Mickael se tourna vers elle.

  

  Mickael : il y a quoi ? 

  

  Mélania : tu voulais me faire quoi comme ça hier

  

  Mickael : tu es encore sur ça ? 

  

  Mélania : si tu oses un jour mettre une fille dans ton lit si ce n’est moi tu vivras un sacré calvaire

  

  Mickael : ou tu m’as ensorcelé oh je ne sais pas. C’était juste pour le rituel rien de sérieux

  

  Mélania : mais, tu savais pertinemment que j’étais avec toi. C’est quel manque de respect ça. Tu veux faire ça alors que je suis là. D’ailleurs même tu as déjà fait ça ? 

  

  Mickael : non

  

  Mélania : tu peux d’abord dire oui

  

  Mickael : je n’ai jamais fait ça avec une autre que toi, en la touchant.

  

  Mélania : enlève tes pattes

  

  Mickael : tu commences le matin comme ça on va arriver ? 

  

  Mélania : demanda la poule, au coq. Tu es prévenu

  

  Elle se leva du lit et se précipita dans la douche. Il l’avait suivi mais elle avait fermé la porte à clé.

  

  Mickael : depuis quand tu fermes la porte à clé quand tu prends ta douche

  

  Mélania : depuis aujourd’hui

  

  Mickael : s’il te plaît ouvre

  

  Mélania : laisse-moi tranquille

  

  Mickael : allez !

  

  Mélania : j’ai dit dégage

  

  Il était parti s’asseoir sur leur lit. Quand elle avait fini sa douche, elle était parti dans la chambre pour s’habiller. Elle portait ses vêtemnts sans regarder vers Mickael.

  

  Mickael : tu vas où ? 

  

  Mélania : j’ai besoin de sortir prendre l’air

  

  Mickael : tu es toujours fâché ? 

  

  Mélania : ne me cherche pas je vais passer toute la journée chez mes parents

  

  Ce qu’il ne savait pas c’est que Mélania avait mal et regrettait ce qu’elle avait fait la veille. Elle voulait se rapprocher des siens pour goûter à cette vie simple qu’elle avait. C’était difficile pour elle d’assumer cela. Si les autres pouvaient continuer leur vie tranquillement ça restait très compliqué pour elle.

  Quand elle voulait sortir, il l’avait retenu.

  

  Mickael : je suis désolé pour hier

  

  Mélania : je sais, en étant désespérée.

  

  Mickael : c’est alors quoi le problème ? 

  

  Mélania : tout ça. Par ma faute, trois filles ont perdu la vie

  

  Mickael : tu sais que dans la prochaine étape de nos missions, beaucoup de sang coulera

  

  Mélania : oui mais là, j’ai besoin de temps

  

  Mickael : je comprends. Il faut prendre ton temps. Tu reviens quand même

  

  Mélania : je vais voir

  

  Mickael : fais-moi la promesse de revenir

  

  Mélania : je t’aime. Mais là, c’est trop dure

  

  Mickael : sans toi rien ne sera plus jamais pareil

  

  Mélania avait pris son sac et était partie chez ses parents. Allait-elle revenir ? 

  

  

DMCA.com Protection Status