Share

Chapitre 127 La contradiction et la douleur d’Haydn

Jane détestait le mot “puni”.

- M. Stewart me punit toujours. Et si je ne veux pas vous écouter aujourd'hui? Comment allez-vous me punir alors, M. Stewart? Ne l'avait-il pas déjà assez punie?

“S'il veut me punir, alors il devrait le faire!” la femme a pensé en s'asseyant sur le siège passager. “Si vous voulez me punir, M. Stewart, faites-le. ” Il devrait juste la punir. Elle s'en fichait plus.

Sur le siège du conducteur, les yeux de l’homme brillaient. Puis, ils se sont assombris. Il a tourné la tête et a dit de sa voix grave: “Très bien, si vous voulez savoir, je vous le ferai savoir. ” Après avoir dit cela, il a passé ses longs bras autour du cou de Jane et l'a attirée vers lui. Puis, il a utilisé une autre main pour frotter les lèvres de Jane furieusement. Sa voix grave résonnait dans la voiture silencieuse.

“Je déteste que vos lèvres aient été polluées par d'autres personnes, le savez-vous? ” Le coussin de son pouce caressait les lèvres de Jane à plusieurs reprises. Soudain, il
Chapitre verrouillé
Continuer à lire ce livre sur l'application

Related chapter

Latest chapter

DMCA.com Protection Status