Share

CHAPITRE  .49

                                    

                                          

Tout le monde s'est préparé. Hafsa a fini par venir s'excuser. Je pardonne mais j'oublie pas. On était toutes prêtes pour la mairie. Idriss est venu me récupérer. Je vous passe les détails de la mairie, Faress et Hafsa se sont dit oui. C'était assez mignon. On passait une bonne après-midi. Je suis allée en avance à la salle pour préparer la soirée. J'étais en cuisine entrain de ranger les sachets et de sortir les décos pour les mettre en salle quand je tombe nez à nez avec Rayan, comment vous dire après tout ce temps j'étais choquée de le voir. J'étais étonnée de le voir là à cette heure-ci, les invités n'arrivaient pas avant deux/trois heures. Je sors de la cuisine et lui y rentre. 

                      

Lui : salam Sana.

                      

Moi : Salam. - en essayant de passer - 

                      

Lui : ça va ?

                      

Moi : ça va ouais! 

- je parlais froidement histoire qu'il comprenne que j'avais pas envie de parler avec lui - 

                      

Lui : on peut parlé là vite fait?

                      

Moi : parlez de quoi? On s'est deja tout dit. 

                      

Lui : toi t'as peut-être rien à dire mais moi j'ai des trucs à dire. 

                      

Moi : ça fait des années qu'on s'est pas vu ni parlé, je vois pas ce qu'on aurait à se dire là maintenant. J'ai pas envie de parler avec toi et j'ai pas envie de parler du passé. J'ai pleins de trucs à faire avant que les invités arrivent, je suis pressée donc salam. 

                      

Il m'a gentiment poussé dans la cuisine et a refermé la porte derrière lui. 

                      

Moi : tu fous quoi là? 

                      

Lui : fais pas la meuf qui n'a pas mon temps alors qu'il y'a de ça quelques années t'aurais tout fait pour moi. 

                      

Moi : il y a quelques années de ça comme tu dis j'avais de la considération et du respect pour toi chose que je n'ai plus maintenant et tu sais pourquoi. Donc pousse-toi, on m'attends. 

                      

Lui : on t'attends? Ton vieu gars là il s'appelle comment déjà?  

                      

Moi : mon MARI déjà, c'est pas mon gars et c'est pas un vieu gars donc évite de mal parler de lui, il est plus respectable que toi. 

                      

Lui : ton mari? Si les choses se seraient passés autrement tu serais mariée à moi. 

                      

Moi : Le destin fait bien les choses, t'es la plus grosse erreur de ma vie, je t'ai donné ma confiance et t'as fais quoi? Tu m'as sali, humiliée et t'as voulu tué mon frère. T'es une erreur de jeunesse et à l'heure qu'il est je suis avec un vrai homme et je remercierai jamais assez Dieu de l'avoir mis sur mon chemin, de me l'avoir fait rencontré et d'avoir fait de lui mon mari. T'es content c'est ce que tu voulais entendre ?

                      

Lui : - en donnant un gros coup dans le mur ce qui m'a fait sursauté - tu sais ce que t'es ? Une grosse ********. C'est à cause de petite **** comme toi que des mecs comme moi deviennent de gros batards avec des meufs qui ne le méritent pas et qui sont sincères. 

                      

Moi : je suis une **** alors c'est bien. C'est l'hôpital qui se fout de la charité ça. C'est à cause de gars comme toi que des filles finissent en dépression et n'ont plus confiance en les hommes ni en l'amour. C'est à cause de gens comme toi qu'on pense que les gars sont tous les mêmes alors qu'il y a encore pleins de mecs bien, sincères et honnêtes. Pense ce que tu veux de moi en vrai ça me fait ni chaud ni froid. A l'heure actuelle je suis heureuse dans ma vie tu peux en dire autant ? 

                                  

              

                    

Lui : ... 

Moi : c'est bien ce que je me disais. Pousse-toi stp, on m'attend vraiment. 

Il s'est poussé et j'ai ouvert la porte pour sortir. 

Moi : tu sais quoi Rayan ? Je te pardonne, je te pardonne pour tout le mal que tu m'as fais. Je te pardonne parce que Dieu pardonne et j'espère que mon pardon t'aidera à aller de l'avant. Je suis heureuse dans ma vie et je te souhaite vraiment de trouver le bonheur et le droit chemin, c'est sincère. - en sortant de la cuisine sans le laisser répondre - 

Je me retourne pour continué mon chemin quand je fonce sur quelqu'un. C'était Idriss. 

Lui : regarde où tu marches. 

Moi : c'est toi tu m'es rentré dedans. 

Lui : inverse pas les rôles. Tout le monde te cherche depuis tout à l'heure. 

Moi : j'étais... 

Rayan : - en me coupant - tiens t'as oublié ton sac - en me le donnant - salam - et en traçant son chemin - 

Idriss : je comprends mieux pourquoi tu regardes pas devant toi.. - avec sa mâchoire contractée - tu foutais quoi avec lui?

Moi : rien du tout, je ....

Il m'a attrapé par le bras et m'a tiré dans la cuisine. 

Moi : Arrête-là, on a..

Lui : - en me coupant - me monte pas les nerfs. Tu foutais quoi avec lui?

Moi : pourquoi tu t'énerves?

Lui : après tout ce qu'il t'a fait je vois tu parles ENCORE avec lui, normal je m'énerve non? Ça t'a pas suffit de passer pour une p**** une fois? Tu cherches quoi? Je suis là je te cherche comme un teubé et au final je vois quoi? MA FEMME parlait seul à seul avec son EX! C'est normal ça?

Moi : j'ai rien fait de mal Idriss. Je suis d'accord avec tout ce que tu dis mais je pouvais rien faire. J'ai jamais voulu parlé avec lui, j'ai tout fait pour fuir et il m'a bloqué ici pour parler.. J'avais pas à être seul avec lui je le reconnais mais c'est pas de ma faute moi j'ai rien fait de mal donc me crie pas dessus et t'en prends pas à moi. 

Lui : je m'en prends pas à toi j'ai la haine là tu vois pas? Le gars il t'a humilié, sali et toi normal..

Moi : - en le coupant - et moi normal rien du tout. Je lui ai dit ses 4 vérités. On est au mariage de ta sœur c'est pas le moment de faire des problèmes. Il est perdu dans sa vie. Il a voulu me salir mais le mal revient toujours à celui qui l'a causé, là preuve aujourd'hui moi je suis heureuse, je suis mariée à l'homme que j'aime et je vais donné la vie, lui il peut pas en dire autant, il est emprisonné dans son mariage sans amour. Donc calme-toi.

Lui : je me calme pas, on me manque de respect une fois pas deux. Si je l'attrape lui mariage ou pas mariage il va voir si c'est correct de parler à MA femme seule dans une pièce. 

Moi : c'est pas le moment de faire des scandales. Laisse-le il en vaut pas la peine. - en lui faisant toucher mon ventre - regarde, le bébé il bouge. 

Le bébé s'est réveillé au bon moment, bon prétexte pour le faire se calmer et lui faire oublier son idée d'aller attraper Rayan. Il s'est mis à écouter mon ventre et a parlé au bébé. C'était mignon. 

Lui : c'est un bon mon petit. 

Moi : il a réussi à te calmer en deux secondes. 

Lui : vas-y retourne à tes occupations, je sors vite fait. 

Moi : sortir pour? 

Lui : je t'en pose des questions moi?

Il est parti à ses occupations pendant que les filles et moi finissions nos préparatifs. Les invités et les mariés ont fait leur apparition. C'était un beau mariage. Idriss est revenu une bonne heure après. Il s'est à peine approché de moi que je l'ai senti : il a fumé. J'avais l'odorat très développé en ce moment, il pouvait pas mentir. 

Moi : t'en as mis du temps. 

Lui : j'ai pris l'air. 

Moi : hmm. 

Lui : j'ai rien raté? 

Moi : non, juste ta sœur qui est partie se changer. Et moi j'ai rien raté? 

Lui : une embrouille de meuf devant la salle.

Moi : c'est tout?

Lui : ouais. 

Moi : hmm. J'ai pas raté un truc t'es sur?

Lui : va droit au but. 

Moi : non je préfère que tu assumes de toi même. 

Lui : je sais pas ce que tu veux que j'assume. 

Moi : t'as fumé Idriss. 

Lui : j'ai pas fumé..

Moi : me mens pas je le sens d'ici. 

Lui : j'ai pas fumé je te dis. 

Moi : donc je suis folle ?

Lui : ...

            

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status