4

Jack m’a laissé seul pour réfléchir pendant qu’il terminait les préparatifs de notre départ.  Plus j’absorbais ce qu’il m’avait dit, plus les questions s’accumulaient dans mon esprit. J’avais besoin d’en savoir plus sur l’endroit où nous étions. L’oana m’a dit quelque chose de très différent et crédible sur notre emplacement.  J’étais étudiant en métaphysique depuis un certain tempsdéjà,  donc je savais très bien qu’il y avaitdes dimensions sur terre; c’est pourquoi l’explication de L’oana était si facile à accepter.  Je savais et comprenais aussi que la Terre n’était pas la seule planète avec de la vie humanoïde sur elle. Humanoïde, pas comme un lézard! C’est juste que je ne m’attendais pas à ce qu’on me dise que j’étais l’une de ces espèces extraterrestres humanoïdes et que je m’étais téléporté sur ma planète qui était apparemment envahie par les Dragos ressemblant à des lézards.

Quand il est revenu, je me suis lâché avec une foule de questions.  Il a été étonnamment patient avec moi et y a répondu du mieux qu’il pouvait.  Il n’a pas nié les différentes dimensions de la terre, juste l’histoire de L’oana. Il m’a expliqué que L’oana avait lu dans mon schéma de pensée ma croyance sur les dimensions et avait créé une histoire autour d’elles.  Il a également dit qu’elle pouvait prendre n’importe quelle forme ou personnalité qu’elle choisissait, mais sa préférée était la femme avec les oreilles et les pieds étranges.  Cela l’amusait.  Il m’a averti d’être très prudent chaque fois qu’elle était là.  C’était une filoue et je ne pouvais trouver que la misère en sa compagnie.  Quand je lui ai demandé comment il en était venu à être si sûr de cela, il s’est détourné et a changé de sujet.  Si mon instinct me servait correctement, je devrais dire qu’il parlait d’expérience.

Ayant épuisé  le sujet de L’oana, je suis passé à moi-même et d’où je venais.  Il m’en a dit autant qu’il le pouvait.  Fait intéressant, alors qu’il partageait ce qu’il savait,  j’ai réussi à combler les lacunes avec des souvenirs inhérents.  Si j’avais douté de sa prétention à mon origine auparavant, on ne peut plus le nier maintenant.

La maison de tante Jenny se trouvait à l’extérieur d’un petit village de New York, près de la frontière canadienne.  Avec une population de moins de mille habitants et aucune télévision par câble, il était facile de me garder à l’abri du monde principal. Cela ne m’avait jamais vraiment dérangé.  Tante Jenny a fait de la vie une aventure intéressante chaque fois que possible; nous emmenant faire des voyages de camping, des excursions de recherche de nourriture pour les herbes sauvages, les champignons et les plantes comestibles, et la chasse à l’arc et aux flèches.  Dire que j’étais un garçon manqué était un euphémisme, mais je ne l’aurais pas eu autrement.  C’était ce que Mark et moi avions le plus en commun.

Un de nos voisins et le fils de l’ami le plus proche de ma tante, Mark nous accompagnait le plus souvent.  En regardant notre relation de plus près, nous étions vraiment plus comme un frère et une sœur qu’un couple amoureux.  C’est peut-être la raison pour laquelle tante Jenny a eu une réponse si douce à notre engagement.  Elle s’y attendait depuis le début ou savait dans son cœur que cela ne prendrait rien. Quelle qu’en soit la raison, ma tante généralement animée était étonnamment réservée avec ses félicitations. 

J’ai mentionné sa réponse cool à mes fiançailles avec Jack et il m’a dit que Jenny avait travaillé pour savoir comment me dire qui j’étais. Elle savait qu’un jour on s’attendrait à ce que je retourne sur ma planète natale et que j’assume le rôle de leader. Elle avait fait de son mieux pour me former à diverses méthodes de survie tout en les camouflant lors d’excursions de chasse, de camping et de recherche de nourriture.  Je m’étais avéré une étudiante adepte et elle n’avait aucun doute dans son esprit que je serais capable desurvivre, si  le besoin s’en faisait sentir. Si elle avait réagi avec moins de plaisir que prévu, c’était probablement parce qu’elle savait qu’il n’y avait pas de place dans mon avenir pour Mark et qu’elle n’avait aucune idée de la façon de nous le casser.

Comment dire à quelqu’un qu’elle est une princesse extraterrestre qui devrait bientôt rentrer chez elle ?  Eh bien, si vous êtes Jack, vous le laissez échapper et espérez lemeilleur.  J’ai pensé avec amusement. 

Je pense que tante Jenny aurait trouvé de l’humour dans son choix d’action.

J’avais vu un minimum de mon environnement et j’avais hâte d’en savoir plus à leur sujet.  C’est là que Jack a échoué. Il avait appris un peu par mon père – dont je savais maintenant qu’il n’était pas mon père – et avait fait un peu d’exploration en attendant que je récupère et régénère ma santé, mais il était assez limité avec ses informations. 

Il m’a dit que Kurr  était à cent cinquante années-lumière de la Terre.  Sa surface était semblable à celle de la terre.  En fait, il reflétait la terre à bien des égards; c’est pourquoi tante Jenny a pris tant de peine à m’apprendre autant qu’elle le pouvait sur les moyens de survie.  C’était aussi la raison pour laquelle je ne réalisais pas que je n’étais pas sur terre chaque fois que je sortais de la grotte.  Le terrain semblait familier et l’air était propre et vif comme ce à quoi j’étais habitué dans la nature sauvage du nord de l’État de New York.  Bien que la vie végétale et le terrain étaient très proches de ceux de la terre, la vie animale avait une variation plus distincte. 

Il commençait tout juste à décrire quelques-uns des animaux inconnus que nous pourrions rencontrer lorsqu’une grande silhouette remplissait la porte. J’ai serré mon cou pour prendre toute la hauteur de l’homme debout avec une présence qui a dominé la grotte.  Son mentonavançait  d’un air qui puait l’arrogance, mais il y avait quelque chose en lui que je trouvais familier et sympathique.  Il était attrayant à regarder à sa manière.  Oh, il ne pouvait certainement pas se comparer aux caractéristiques divines que Jack possédait, mais il pouvait être considéré comme beau à part entière.  Son cadre était grand, mais il avait peu de viande sur les os.   Si j’avais été  aussi grand que lui en stature, j’aurais pu être décrit comme le même.  Ses yeux sombres étaient centrés sur son visage carré juste en dessous des sourcils qui devenaient épais et burley.  Sa bouche s’ajustait parfaitement sous son nez.  Quand il souriait, c’était un sourire d’amitié qui englobait tout son visage.  Je l’ai tout de suite aimé.

« Votre Altesse, dit-il avec un léger arc dans ma direction, le sergent Org à votre service. »   

J’étais clairement confus en regardant Jack.

« Je ne sais pas comment nous sortir d’ici.  Org sera notre guide », a expliqué Jack.

« Comment êtes-vous arrivé ici? » J’ai demandé avec surprise.

Jack hocha la tête dans la direction d’Org.

« Il est en contact avec moi depuis que j’ai pris le relais pour vous surveiller », a-t-il expliqué. « Quand tu as été enlevé, il m’a amené ici pour te retrouver.  Je ne peux pas me téléporter tout seul. »

« C’est vrai, ta grâce. J’ai appris votre enlèvement et j’ai immédiatement récupéré Jack.  C’était un appel serré », a ajouté Org avec empressement.

« Oui, c’était le cas.  En fait, si j’avais eu de la viande sur les os, je ne serais pas ici en ce moment », ai-je dit nerveusement. 

C’était la première fois que je parlais ce fait à haute voix et je trouvais cela troublant.

« Votre manque de viande n’avait rien à voir avec cela, votre grâce. Nous avons des alliés dans toutes les nations qui sont impatients que vous preniez le trône et rameniez Kurr  à un état d’excellence.  C’est l’un des nôtres qui vous a fait sortir de la ligne », m’a assuré Org.

« Vous êtes en co-hoots avec des hommes-lézards? » J’ai dit, stupéfait.

« Nous travaillons avec qui nous devons pour accomplir notre mission.  Heureusement, nous avions quelqu’un à l’intérieur pour vous faire sortir de cette ligne », a expliqué Org.

« Où j’ai attendu pour te récupérer », a ajouté Jack.

“You never told me this,” I hissed at Jack.  “It would have been nice to have known the truth.”

« Il y a un temps et un lieu pour toutes choses. Ce n’était pas le moment », a déclaré Jack avec un haussement d’épaules. Il s’est levé et m’a tendu la main, « Maintenant, il est temps de partir. »

Je me suis levé pour le rejoindre et je me suis arrêté au milieu du courant quand Org s’est éclairci la gorge aussi fort qu’il le pouvait.  Ai-je fait quelque chose de mal?  Est-ce que quelque chose n’allait pas?  Les gens ne se sont tout simplement pas éclairci la gorge de cette manière sans raison.  

Quand il était sûr d’avoir l’attention de Jack, il a chuchoté: « Elle attend dehors. »

« Merde! » Jack a aboya.

« Je suis désolé, je n’ai pas pu la convaincre de rester derrière.  Elle a promis de ne pas être dérangée », a déclaré Org en s’excusant.

« Ce sera une journée froide en enfer quand L’oana sera tout sauf un ennui », s’est sind jack.

« Les gens croient-ils encore que l’enfer est une fournaise en feu? » L’oana gloussa en posant son menton sur l’épaule d’Org. « Je trouve cela vraiment incroyable.  Tu ne penses pas ça, n’est-ce pas princesse? »

Il était clair par la façon dont elle a souligné le mot princesse qu’elle en avait du rancunier.

« Vous n’êtes pas les bienvenus ici », s’est sind jack.

« Tu aurais dû me dire qui elle était, Jack », dit-elle catégoriquement.  « Dites-moi Sergent, que pensez-vous de Jack comme votre futur roi?  Quand il épousera la princesse, c’est ce qu’il sera. »

L’œil d’Org s’ouvrit avec surprise et il m’étudia attentivement.

« Est-cevrai,  votre grâce? Envisagez-vous d’épouser Lord Jack ? demanda-t-il.

« Est-ce ainsi qu’ils pensent ici? » J’ai demandé. 

J’étais non seulement désespéré de changer desujet,  mais j’étais vraiment curieux de la capacité d’Org à croire de telles absurdités si facilement.

« Oui, » dit Jack catégoriquement. Il m’a attrapé par le coude et a poussé son chemin devant Org et L’oana. « Personne n’épouse personne.  Si vous venez avec nous, dit-il  en passant devant mon faux ami, vous vous comporterez.  Pas de ruse!  Est-ce que je me fais comprendre? »

« Complètement, » roucoula-t-elle, « mais si vous n’avez pas l’intention de l’épouser, pourquoi tout ce dorlotage? »

J’avais eu peu d’exposition à L’oana et à ses pitreries, mais je doutais qu’elle s’abstiendrait de tirer quelque chose de temps en temps sur le chemin du retour; aussi long ou court soit-il.

« Pourquoi vient-elle? » J’ai chuchoté à Jack. « Elle est mauvaise.  À quoi cela servira-t-il de l’avoir avec nous? »

« Rétracte tes griffes, dit-il à L’oana avant de se tourner vers moi, c’est une filoue, mais elle veut aussi voir Kurr  revenir à son état légitime.  Elle peut s’avérer utile si nous rencontreons des Dragos ou des Mannadors. »

« Mannadors? » J’ai demandé.

« Ils font ressembler les Dragos à des lézards de compagnie », grogna Org.

« Les Mannadors viennent d’une planète mourante.  Ils sont la raison pour laquelle vous avez été exilé d’ici.  Ils ont tué vos parents et remplacé la monarchie par la leur », a expliqué L’oana. « Ils n’étaient pas au courant de votre existence ; c’est pourquoi le capitaine Berger a pu vous mettre en sécurité.  Je ne me rendais pas compte qu’il t’avait emmené sur terre et je ne me rendais surtout pas compte que j’avais passé du temps à faire du knobbing avec ton gardien tout ce temps.

« Je ne fais pas de bouton de plaque de cuisson », a déclaréJack.

« Peu importe comment tu veux l’appeler, chérie », dessina-t-elle.

Avec sa main toujours sur mon coude, je pouvais sentir la vibration du corps de Jack alors qu’il frissonnait de répulsion.  Il avait évidemment fait quelque chose avec L’oana qu’il regrettait sérieusement et qu’il ne voulait pas rappeler.  J’ai décidé de ne pas lui demander.  Certaines choses étaient mieux laissées en suspens.  De plus, chaque homme mérite une certaine intimité.

«Ne commencez pas », s’accrocha Org à L’oana. « Tout le monde, suivez-moi.  Je n’ai aucune envie de me faire prendre sur le chemin du lancement de la téléportation.  »

« Est-ce loin? » J’ai demandé.

« Cela dépend », répondit L’oana.

« Sur quoi? » Demandai-je, ignorant ses regards jaloux.

« Sur la question de savoir si nous rencontrerons quelqu’un ou quoi que ce soit en cours de route », a-t-elle déclaré  avant de s’élancer devant nous.

« Je ne lui fais pas confiance », dit doucement Jack.

Le sergent Org et moi n’avons rien dit.

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status