L’amour de l’enfance.
L’amour de l’enfance.
Author: Bree
Chapitre 1.

1.

      Ils venaient à peine de mettre les pieds dans leur nouveau quartier qu'ils l'ont tout de suite aimé. L'atmosphère était incroyable : Il y avait une longue et grande route sur laquelle ils pouvaient s'amuser, il y avait des champs et des fruitiers partout. Il y avait une source, une église,  et quelques enfants qui jouaient sur la route.

La joie que dégageaient ces enfants était énorme: Ils étaient au nombre de trois.

Alors Noé et Brenda se sont regardés et ont souri en espérant nouer une amitié avec eux.

     Alors une fois dans leur nouvelle maison qui était plus grande et plus belle que la précédente,  ils ont remercié leurs parents pour ce beau cadeau: Ils étaient vraiment contents. 

Il faut savoir que tout avait déjà été mis en place avant leur arrivée donc ils n'avaient plus rien à faire comme par exemple aider leurs parents à classer les chaises, à ranger les chambres,  à balayer la cour...

     Et comme ils s'ennuyaient, ils ont décidé de sortir avec leur ballon pour aller  jouer.

Brenda avait porté une petite jupe rouge avec des pailles, une jupe qui brillait beaucoup. Elle avait un t-shirt normal et des rastas sur la tête. 

Son frère quant-à-lui portait un maillot de sport vert et rouge pour jouer.

Les deux sont sortis et ont remarqué que les enfants qui jouaient étaient toujours là. 

Brenda a eu honte et a demandé à son frère de remettre ça à plus tard...

— NOÉ : Tu étais d'accord pour qu'on joue n'est-ce pas ?

— BRENDA : Oui mais les gens là sont encore là. Tu sais que j'ai trop honte nor?

— NOÉ : Et? Wair petite sœur s'il te plaît.

— BRENDA: Hum d'accord. 

     Les deux jeunes enfants sont allés jouer au "tirs - tirs" dans leur cour. Ça se voyait dans leurs yeux et gestes qu'ils étaient contents. 

Était-ce parce qu'ils étaient en train de jouer? Ou parce que leur intuition par rapport à cette nouvelle ambiance était plutôt positive et s'annonçait bien?

     Pendant qu'ils jouaient, ils ont remarqué que ces autres enfants ne faisaient que passer devant leur porte, ce qui a attiré l'attention de Noé, qui n’a pas hésité à faire la remarque à sa petite sœur.

--NOÉ : Il y a une longue route là-bas non? Pourquoi viennent-ils jouer ici?

--BRENDA : Je ne sais pas hein. Et ils ne font que nous regarder, c'est bizarre.

--NOÉ : Ils veulent sûrement êtres amis avec nous.

--BRENDA : C'est possible! Et à les voir on dirait qu'ils sont dans la même tranche d'âge que nous. Sauf la plus grande bien sûr. 

-- NOÉ : Exactement ! On dirait que la fille là c'est ta jumelle,  et le garçon là mon jumeau. 

--BRENDA : Oui. 

--NOÉ : On fait comment alors? On part leur parler ?

--BRENDA : On avec qui? J'ai honte!

--NOÉ : Tu as même honte de quoi? De qui? Bref laisse tomber. Viens on joue…

     C'est comme ça qu'ils ont continué à jouer jusqu'à ce que  l'un des enfants vienne les saluer...

-- Salut, je m'appelle Joël. Apparemment vous êtes nouveaux!

--NOÉ : Salut Joël, oui nous sommes nouveaux. 

--BRENDA : Salut Joël (d'un ton timide).

Les deux autres étaient en train d'observer la scène quand Joël leur a demandé de venir se joindre à eux…

--JOËL : La plus grande c'est Aurélie ma grande sœur,  et la plus petite c'est Sandrine, ma petite sœur. 

     Aurélie et Sandrine se sont approchés et on salué leurs nouveaux voisins.

    L'ambiance était plutôt calme.

Ils venaient à peine de se connaître et chacun était timide.

Noé et Brenda avaient trouvé leurs voisins courageux : Ils avaient eu le courage de faire le premier pas et et ce geste était à féliciter et à encourager. 

Alors Brenda a laissé sa timidité de côté et leur a proposé de jouer avec eux.

C'est comme ça qu’ils se sont mis à jouer à la course.

Le jeu consistait à courir pour toucher une personne.  Et la personne touchée devait courir pour en toucher une autre.

Les rires, les cris, les bruits se faisaient entendre de partout et ils témoignaient une joie immense…

     Noé et Joël se ressemblaient beaucoup : c'étaient deux garçons plutôt mignons, mannequins et ils avaient la même taille. Noé était brun et Joël noir sinon à part ça,  ils étaient comme deux gouttes d'eau : On aurait dit des frères. 

Pendant qu'ils jouaient, ils papotaient en même temps et ils se rendaient compte qu'ils avaient beaucoup de points en commun : Ils aimaient bien le football,  la mécanique (réparer des objets), pédaler le vélo et bien plus…

     Brenda et Sandrine étaient aussi comme des jumelles.  Elles avaient la même taille et elles aimaient les trucs de filles : les séries,  les dessins de fleurs et princesses, le tricotage etc. Elles avaient aussi la même taille. Sandrine était plutôt brune et Brenda noire, c'était ça leur différence. 

     Quant-à Aurélie,  elle était la plus grande.

C'était une fille très gentille. Tout le monde avait remarqué son humour. Elle aimait bien jouer avec ses frères de temps en temps,  chose qu'ils appréciaient beaucoup. 

Elle était très intelligente et elle savait beaucoup de choses sur la vie en général.  Elle était très cultivée et mâture.

     Après avoir fini de jouer, ils se dirent au revoir et à la prochaine. 

Noé et Brenda rentrèrent chez eux, tout joyeux!

--PÈRE : Ah vous êtes déjà là ! Vous avez bien joué avec vos nouveaux amis?

--NOÉ : Oui papa. Ils sont très sympas tu sais. 

--BRENDA : En vrai. Papa j'ai trouvé ma jumelle.  Elle s'appelle Sandrine.

--NOÉ : Et moi j'ai trouvé mon jumeau.  Il s'appelle Joël. 

--PÈRE : Ah c'est bien ça les enfants.  J'ai eu raison d'emménager ici alors?

-- NOÉ et BRENDA : Oui papa, merci beaucoup. 

--PÈRE : Okey, Bon, allez vous doucher. On va passer à table dans quelques minutes. 

Ils allèrent se doucher le plus rapidement possible. 

Après,  ils passèrent à table avec leur père et leur belle-mère. 

     Il devait être 19h quand Noé et sa sœur ont décidé d'aller puiser de l'eau à la source. 

Ils ont pris leurs seaux d'eau et net quand ils ont franchi le seuil de leur cour, ils ont rencontré Joël, qui apparemment était pressé…

--NOÉ : Yo Joël où vas-tu comme ça ?

--JOËL : Je vais à la boutique.  Et vous?

--NOÉ : À la source…

--JOËL : Je comprends pourquoi vous avez des seaux. Mais pas la peine d'aller à la source car il y a un puit chez nous.

--BRENDA : Waouh ça tombe bien.

--JOËL : Mais je propose qu'on aille à la source comme c'est à presque 5 minutes d'ici là.  Comme ça on aura le temps de papoter un peu. 

--BRENDA : Tu as raison!

--NOÉ : Et tu vas faire comment pour la boutique?

--JOËL : Non t'inquiète,  Je voulais acheter une nouvelle pile pour un robot que je suis en train de fabriquer.  Mais j'achèterai ça demain. 

--NOÉ : Waouh.  Moi aussi je suis en train de fabriquer une voiture…

--BRENDA : Pardon venez on part. Il se fait déjà tard hein et en plus j'ai peur.

--JOËL : N'aies pas peur. Nous sommes là…

Ils sont allés à la source et Joël a aidé Brenda à porter son seau: Il était très romantique ce garçon!

Une fois devant leurs maisons,  ils se sont dit au revoir et Brenda a suivi Joël en entrant dans le portail de leur maison pour voir où se trouvait le puit. 

--JOËL : Voici le puit. C'est très profond!

--BRENDA : Ah oui. Vous avez un goyave waouh c'est génial,  j'aime trop les goyaves.

Joël s'est mis à rire aux éclats et son rire à contaminé Brenda qui s'est mise à rire à son tour avant qu’il ne rajoute…

-- JOËL : Tu as un beau sourire et une belle façon de rire. J'aime bien. 

-- BRENDA : Ahi merci beaucoup. 

--JOËL : Bon à demain alors.  Bonne nuit et dis bonne nuit à ton frère de ma part…

--BRENDA : D'accord oh,  bonne nuit. 

     Brenda est rentrée toute joyeuse à la maison car non seulement elle avait rencontré de nouveaux amis, mais aussi aussi ils étaient très sympas et gentils. 

Une fois à la maison,  elle a rejoint son frère dans la chambre,  question de faire le bilan de leur première journée dans leur nouveau quartier. 

--BRENDA : Une journée magnifique!

--NOÉ : Je te dis! À peine sommes- nous arrivés qu’on a  déjà de nouveaux amis. Je sens que je ne vais pas m'ennuyer.

--BRENDA : Tu as raison.  Mais on ira souvent dans notre ancien quartier pour saluer nos amis nor?

--NOÉ : Bien sûr.  Ils me manquent hein, surtout Janvier, ton petit gars.

--BRENDA : Ah mouf quitte! C'est mon ami c'est tout…

--NOÉ : Je te taquine t'inquiète petite sœur.  En parlant de ça hum, pourquoi c'est toi que Joël a aidée ?

--BRENDA : Tu voulais qu'il t'aide à porter ton seau? Mais je suis une fille non, c'est normal…

--NOÉ : Haha. Bon je m'en vais regarder un film, tu viens?

--BRENDA : Oui. J'ai même ma série à regarder avec tata.

     Tata, c’est comme ça qu’ils appelaient la femme de leur père.

--NOÉ : Les filles sont toujours comme ça.  Bon je vais continuer d'arranger ma voiture alors…

--BRENDA : Haha d'accord. 

  À 22h, ils se sont couchés : c'était le premier jour. 

     C'est avec joie que Noé et Brenda se réveillèrent. 

Ils avaient hâte de finir le ménage, de prendre leur douche et de manger afin d'aller voir leurs nouveaux amis.

     De leur côté,  Joël, Sandrine et Aurélie s’étaient réunis pour faire le bilan de la veille et aussi pour préparer celle du nouveau jour.

--AURÉLIE : J'ai l'impression que Brenda est timide et qu'elle a peur des gens. 

--SANDRINE : Je crois que c'est parce qu'elle vient d'arriver. Elle va s'habituer, tu verras.

--JOËL : Ah, moi j'ai déjà trouvé mon pote, mon jumeau. 

--SANDRINE : Ah oui Noé. Il n'est pas timide comme sa sœur.  Vous vous ressemblez jusqu'à. 

--AURÉLIE : Voilà… Joël pourquoi hier tu regardais trop Brenda comme ça ?

--SANDRINE : Hum ça a déjà commencé…

--JOËL : Comment ça ? 

--AURÉLIE : Ah tu le regardais trop.  Ou bien c'est parce qu'elle avait porté une petite jupe ?

--JOËL : Haha non. Je regardais tout le monde, pas seulement elle. 

--SANDRINE : En tout cas, même si tu mens on saura comment? Sinon j'ai apprécié la journée d'hier hein. Noé court très vite. On dirait Usain Bolt.

--JOËL : Ah bon? Depuis des années que je cours là tu ne m'as jamais félicité hein.

--AURÉLIE : Hum, pardon bye. Je dois sortir..

-- JOËL & SANDRINE : Garde nous oh…

--AURÉLIE : Eh mouf allez là-bas…

     Après le départ d'Aurélie, Joël et Sandrine sont restés seuls à la maison car leurs parents étaient en déplacement. 

Alors ces derniers ont eu une idée : celle d'inviter Noé et Brenda mais il ne savaient pas comment s'y prendre.

Alors, ils ont préféré sortir pour pédaler net devant la cour de ces derniers, question d'attirer leur attention. 

Pendant qu'ils jouaient, c'est deux les ont vus et ils sont venus se joindre à eux…

--JOËL : Ah vous tombez même bien.  Et si on pédalait chacun son tour?

--SANDRINE & BRENDA : Je ne sais pas pédaler.

--NOÉ : Ce n'est pas grave! On va vous apprendre…

Alors, ils ont utilisé le vélo de Joël pour apprendre aux filles à pédaler. 

Joël était le maître de Brenda et Noé celui de Sandrine.

Pendant que Noé apprenait à pédaler à Sandrine, Joël et Brenda en profitaient pour causer et vice-versa.

--JOËL : Tu apprends vite hein, tu sais déjà manier le guidons!

--BRENDA : Merci Joël.  C'est parce que j'ai un bon maître. (en souriant)

--JOËL : J'aime trop ton sourire tu sais (en la regardant droit dans les yeux).

--BRENDA : Merci c'est gentil Joël.  Tu es génial!

--JOËL : Non c'est toi qui es géniale.  En plus de cela tu es très très très belle.

--BRENDA : Tu vas me faire rougir hein…

Brenda était adossée contre un poteau et Joël était là,  debout devant elle, en l'admirant quand Noé leur a dit que c'était à leur tour.

Pendant ce temps,  lui aussi il causait avec Sandrine. 

--NOÉ : Waouh tu as vraiment peur du vélo hein.

--SANDRINE : C'est normal. J'ai toujours l'impression que je vais tomber et ça me fait peur.

--NOÉ : Je suis là et tu as peur?

--SANDRINE : Hum on ne sait jamais. Bon je suis déjà fatiguée. C'était mon dernier tour comme ça. 

--NOÉ : D'accord. Tu proposes qu'on fasse quoi alors ? 

--SANDRINE : Attendons mon frère et ta sœur pour décider de comment est-ce qu'on va finir cette journée alors. 

   Joël et Brenda sont venus et tous, ils ont trouvé bon d'aller chez Joël et Sandrine passer la journée ensemble. 

Une fois là-bas,  Joël a mis un film et ça intéressait bien Noé, mais pas Sandrine et Brenda.

Alors les deux filles se sont mises à part pour dessiner. 

--BRENDA : J'aime bien dessiner mais je ne suis pas douée. 

--SANDRINE : T'inquiète,  je vais t'apprendre. C'est très facile. 

Sandrine s'est donc levée et est allée chuchoter un truc à l'oreille de son frère Joël. 

Du coup ce dernier est venu demander à Brenda si elle voulait boire ou manger quelque chose et Sandrine a fait de même à Noé.  La réponse était 'non'.

Alors, chacun a continué ce qu'il faisait. 

Pendant qu'elles dessinaient, elles profitaient pour faire de plus en plus connaissance. 

--SANDRINE : J'aime bien comment tu t'entends avec ton frère.  Le mien m'énerve souvent. 

--BRENDA : Haha , moi aussi j'aime bien comment tu t'entends avec ton frère,  sérieux ! Et pour dire vrai, le mien m'énerve souvent aussi mais que faire? On les aime malgré tout.

--SANDRINE : Oui mais comme ils nous dépassent en âge,  ils profitent pour nous commander. Sinon ton frère est cool et gentil.  Il est patient quand il m'apprend à pédaler.

Subitement,  Joël a crié le nom de Sandrine en lui disant d'aller vérifier la nourriture qui était au feu.

--SANDRINE, (s'adressant à Brenda) : Tu vois ce que je disais nor?

Brenda était morte de rire.

Elle a accompagné son amie à la cuisine. 

     Du côté des garçons,  la conversation était plutôt différente. 

--JOËL : Ta sœur me plaît bien. Elle est très jolie et très intelligente. 

-,NOÉ : Hum c'est ce que tu dis. Bientôt elle va commencer à te faire chier, tu verras.

--JOËL : Haha non je ne pense pas. 

--NOÉ : Mais ta sœur a peur du vélo hein, je ne savais pas.

Joël a éclaté de rire avant d'ajouter…

--JOËL : Je te dis!  Ça fait des mois que je l'apprends à pédaler mais elle est plus concentrée sur la peur que sur le vélo.  Voilà pourquoi elle ne sait pas pédaler. 

--NOÉ : Elle a peur de quoi au juste ?

--JOËL : De tomber. Une fois, elle était tombée.  Depuis ce jour hum…

--NOÉ : Ah je vois c'est normal.  Je la comprends maintenant. 

--JOËL : Hum tu supportes ça hein? Bonne chance avec elle. Heureusement que mon élève c'est Brenda.

--NOÉ : Ah bon? Heureusement que mon élève c'est Sandrine aussi.  Bonne chance avec ma sœur. 

Quelques heures après,  ils se sont réunis pour jouer aux cartes (*Tchék games*).

Après cela, ils se sont séparés. 

  Après le départ de Noé et Brenda,  Joël a fait part de sa conversation avec Noé à Sandrine…

--JOËL : Je lui ai dit pour ta peur et le gars t'a supportée hein hum.

--SANDRINE : Waouh jure! 

--JOËL : Sérieux ! En tout cas je les  aime bien, ils sont très sympas.

--SANDRINE : Tu as raison.  Et je m'entends très bien avec sa sœur.  Maintenant je me sens moins seule.

--JOËL : Moi aussi avec Noé. D'abord que le quartier ci était presque vide. Maintenant ils sont là et c'est cool.

     De leur côté,  Noé et Brenda firent de même.

--NOÉ : Joël ne faisait que t'apprécier.  Que oh tu es belle, intelligente…

--BRENDA : C'est vrai nor?

--NOÉ : Ou même ? 

--BRENDA : Haha tu es jaloux. En tout cas, Joël est aussi cool. Il est très cultivé comme Aurélie. 

--NOÉ : Je dis hein, Sandrine ne t'a rien dit sur moi?

Brenda s'est mise à rire…

--BRENDA : Que voulais-tu  qu'elle dise?

--NOÉ : Ah je ne sais pas.

--BRENDA : Je rigole. Elle a dit qu'elle aime bien notre complicité et je lui ai dit que j'aime aussi la leur.

--NOÉ : C'est tout?

--BRENDA : Ah elle a dit que tu es cool nor.

--NOÉ : Elle aussi elle est cool. 

     Quelques jours après,  l'ambiance est devenue de plus en plus agréable. Les parents étaient contents de voir que leurs enfants s'entendaient bien.

     Les quatre mousquetaires passaient maintenant toutes leurs journées ensemble. C'étaient les vacances donc ils en profitaient au maximum.  Ils partaient souvent cueillir les mangues, goyaves et avocats, casser les palmistes, etc.

Joël et Brenda devenaient de plus en plus proches,  de même pour Sandrine et Noé.

    

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status