Share

CHAPITRE  .07

                                            

                                                  

" No boyfriend no problem ? "

                              

Mehdi : une vraie sorcière. Non mais je l'aimais bien mais elle s'est dévergondée, je sais pas si tu sais...

                              

Moi : Si je sais quoi?

                              

Mehdi : je.. non je peux pas le dire comme ça. Elle a couché avec moi 

                              

Moi : rigole pas sur ce genre de chose par contre, les rumeurs ça part vite 

                              

Mehdi : je te parle sérieux, depuis qu'elle reste avec Sarah elle est grave bizarre, elle lui a fait un lavage de cerveau. Demande-lui 

                              

Moi : je suis choquée là, mais tu peux pas la lâcher après ça. Ça se fait pas. C'est une grosse bouffonne mais c'était ma pote j'arrive encore à avoir de la pitié pour elle, Mehdi fais pas le con. 

                              

Mehdi - en parlant à quelqu'un d'autre - : ouais c'est elle.

                              

La personne : .... 

                              

Mehdi : je te passe Rayan boxeuse et je vais vraiment la lâcher laisse tomber 

                              

Moi : on reparlera de ça, c'est pas bien Mehdi. 

                              

Rayan : Allô

                              

Moi : vous êtes qui?

                              

Rayan : ah ouais c'est comme ça?

                              

Moi : ouais, je te connais pas désolée 

                              

Lui : tu fais trop la ouf, je suis pas Sarah moi. Tu te fight pour moi, c'est mignon mais j'aime pas les bonhommes 

                              

Moi : tu m'aimes pas c'est cool alors, va aimer Sarah alors petit con 

                              

Lui : t'es jalouse d'elle - rire - 

                              

Moi : Mais bouge de là moi jalouse d'elle MDR rends le téléphone à Mehdi c'est bon tu m'as saoulé 

                              

Lui : c'est la vérité qui blesse?

                              

Moi : t'es relou comme mec toi 

                              

Lui : comme ça on est deux bouffone. Demain on se voit?

                              

Moi : ça dépend tu m'emmènes où ?

                              

Lui : c'est une surprise, fais toi fraîche 

                              

Moi : - rire - on verra ça 

                              

Lui : arrête de faire ta star par contre, je t'ai dis tu viens bien habillée point. Je rigole pas Sana 

                              

Moi : t'es susceptible toi purée, je rigole.

                              

On a continué à parler pendant un moment puis il a raccroché. 

                              

J'étais choquée pour l'histoire de Leila, l'amour l'a rendu aveugle celle-là. Elle fait ce qu'elle veut je juge pas. Si elle m'en a pas parlé c'est qu'elle ne veut pas que je le sache donc je ne dirai rien et je ne lui en parlerai pas.

                              

La soirée est passé et il n'y avait rien d'intéressant en vrai, il y avait juste Selma qui est venue passer la soirée à la maison avec Amine. Bizarrement mes frères n'ont rien dit par rapport à la bagarre. 

                                          

              

                    

Selma m'a rejoint dans la chambre.

Selma : alors avec Rayan?

Moi : t'as pas peur qu'on nous entende toi!

Elle : t'inquiètes, ils sont sortis, je suis pas folle.

Moi : on sait jamais avec toi, bah genre je lui ai laissé une chance mais je dirais pas qu'on est en couple, je vais le faire ramer un peu 

Elle : t'as raison, ça va le calmer avec son ego surdimensionné la.

Moi : arrête de faire genre tu sais grave bien parler "surdimensionné".

Elle : je parle bien, je suis pas toi!

Moi : - rire - ah ouais t'es sûre ?

Elle : non j'ai rien dis je rigole, on va pas se fight pour ça ?

Moi : t'es une petite tapette toi en faite 

Elle : non juste je suis enceinte, personne n'est au courant encore t'es la première, je sais pas comment le dire à Amine.

Moi : je vais être tata YOUYOUYOU

Elle : - en me frappant - arrête tu vas niquer ma surprise.

Moi : désolée je suis juste trop contente. Tu lui prépares un bon petit plat, genre petit tête à tête en amoureux et tu lui annonces comme ça avec un petit cadeau genre " tu vas être père"

Selma : t'es pas bête mais il aime pas trop les délires comme ça lui.

Moi : Il est pas frère avec Mehdi pour rien.

Selma : je sais ce que je vais faire c'est bon et tiens ta langue dis le pas pour le moment il faut que je lui dise et ensuite on préviendra la famille. 

Moi : motus et bouche cousue. Je sais gardé des secrets qu'est-ce que tu crois

Selma : de toute façon si tu le dis je balance à So que tu sors avec quelqu'un, tu vas prendre chère 

Moi : t'es pas capable sinon je dirais que tu sortais avec Amine depuis 4 ans avant qu'il vienne demander ta main.

Selma : je dirai à yemma que c'est toi qui a brisé le vase qu'elle aimait de fou

Moi : je dirai à Samir que c'est toi qui a niqué sa voiture et mais t'es cramée c'était toi le vase 

Elle : chut, on va t'entendre 

Moi : je m'en fou, yemma pense que c'est moi. 

On a continué à se chamailler et balancer les dossiers des unes des autres.

Selma et Amine sont partis vers minut, demain c'était jour de boulot.

Vers les coups de 3h, j'ai reçu un appel de Rayan.

Moi : il est 3h du mat je te signal 

Lui : pour demain c'est mort je dois voir quelqu'un je sais pas si je reviendrai tôt 

            

              

                    

Moi : ok. Tu dois voir qui?

Lui : qqn.

Moi : pourquoi autant de mystère ?

Lui : c'est pas des histoires de meufs c'est tout 

Moi : genre, au pire je t'accompagne ?

Lui : c'est pas ici

Moi : tqt je gère 

Lui : À 13h t'es pas prête je t'attends pas

Moi : - rire - à croire je prends 10 ans pour me préparer. À 12h50 je suis vers le parc c'est bon? Je laisse ma voiture la bas?

Lui : ok grosse 

Moi : t'es même pas un peu romantique 

Lui : je vais t'en foutre du romantisme tu vas voir.

J'ai pas bataillé plus, je me suis rendormie sans problème. À 11h je me suis réveillée pour ne pas être en retard. 

Mes frères dormaient toujours, ils font tout à l'envers eux, ils dorment la journée et sont dehors la nuit. 

Mes parents étaient au taf donc j'étais toute seule c'était trop calme. 

Je me suis douchée, maquillée, bouclé mes cheveux et je me suis vêtue d'un jeans taille haute noir, un haut noir avec des écritures,un bombers verts et des baskets. J'ai pris au cas où des cv, on sait jamais, j'irai postuler après. 

Je regarde l'heure il était déjà 12h40. J'allais me faire tuer.

Je suis arrivée à 13h05. Il était dans sa voiture entrain de fumer. Il me regardait trop mal avec son regard noir 

Rayan : tu te fou trop de la gl toi!

Moi : désolée j'ai eu un problème sur la route - rire -

Rayan : continue à te foutre de ma gl je vais te lâcher dans les champs tu riras moins. Et monte dépêche j'ai pas ton temps

Trop impoli ce mec. Je monte, j'allais bien rire aujourd'hui je le sens..

On a pris la route. Pendant le trajet on écoutait de la musique, je chantais, je faisais trop genre je sais grave bien chanter alors que pas du tout.

Après une bonne trentaine de minute, le gars il a commencé à être grave bizarre et à me regarder trop mal. 

Rayan : tu crois tu vas ou habiller comme ça enfaite ? Je viens juste de remarquer

Moi : je suis habillée normalement, arrête.

Rayan : tu me prends trop pour un con toi, t'es habillée normalement la tu vas me dire ?

Moi : bah oui t'es malade toi 

Rayan : et ftg hausse pas le ton avec moi

Moi : j'hausse pas le ton t'es fou toi

Rayan : continue à faire la p*te.

Moi : moi je fais la p*te? 

Rayan : ouais tu fais la p*te là. Tu veux essayer de gérer mes potes ? Je suis un dèp moi?

Moi : Après ce que tu viens de dire sur moi ouais t'en est un et un gros même. Je veux même pas me prendre la tête avec toi, pense ce que tu veux en vrai si tu veux je suis une p*te si ça peut te faire plaisir, vas y gare toi je descends.

Rayan : tu descends pas, t'as voulu venir tu restes jusqu'à la fin.

Moi : - en commençant à crier - gare toi je t'ai dis. Sinon j'ouvre la porte et je saute rien à foutre.

Il a verrouillé les portes le mec. 

J'étais tellement énervée que je lui ai envoyé une gifle, je crois à ce moment là je réalisais pas ce que je venais de faire.

Il a arrêté de regarder la route et m'a lancé un regard noir, je m'attendais au pire. 

Rayan : t'es morte. 

Il a freiné d'un coup. À déverrouiller les portes et est sorti de la voiture. Je savais juste une chose : faut que je cours. J'ai enlevé la ceinture et je me suis mise à courir comme une folle. Je savais pas où je courais mais j'ai couru. 

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status