LE VAMPIRE, LE GESTIONNAIRE, et MOI

LE VAMPIRE, LE GESTIONNAIRE, et MOI

By:  Eileen Sheehan, Ailene Frances, E.F. Sheehan  Completed
Language: French
goodnovel16goodnovel
0.0
Not enough ratings
30Chapters
730views
Read
Add to library
Report
Overview
Catalog
Leave your review on App

Dans un triangle romantique de bon et mauvais, c'est difficile de dire qui est bon et qui est mauvais. Lizzy Ewing est pris dans un triangle amoureux entre deux ennemis : le beau vampire, Nevi, et le surnaturel hunky handler, Geoffrey. Un gestionnaire surnaturelle, Lizzy elle-même doit choisir entre Nevi et Geoffrey. L'un veut être avec elle pour toutes les bonnes raisons, on ne veut pas. Elle va découvrir qui est qui avant l'mauvais détruit la bonne ?

View More

Latest chapter

Interesting books of the same period

Comments
No Comments
30 chapters
1
L’horloge sonnait minuit.Finalement.Le temps a traîné beaucoup plus tortueusement que je n’aurais jamais pu l’imaginer. Je n’ai aucune idée de ce qui m’a possédé pour assister à un enterrement de vie de garçon du Nouvel An. Ajoutant au vide de personne à embrasser lorsque la télévision a montré la balle tomber à Times Square alors que l’horloge sonnait minuit, était la piqûre de ne pas connaître une âme dans la pièce. Je me sentais complètement hors de propos. Ma promesse à moi-même de faire quelque chose de nouveau le soir du Nouvel An ne m’a jamais manqué, jusqu’à présent. Cette foule de fête était un lot cliquiste et hostile.Je n’avais pas ma place ici.Je n’aurais jamais dû venir.Je ne suis pas mal. Bien que,
Read more
2
Jour de l’An.Gémir.L’effort d’ouvrir les yeux pour faire face au filet de soleil qui jetait un coup d’œil à travers la fenêtre de ma chambre était épuisant. Après un long étirement semblable à celui d’un chat, j’ai balancé une jambe sur le bord du lit, puis j’ai forcé le reste de moi à suivre. J’ai toujours détesté me lever le matin. Aujourd’hui, c’était particulièrement difficile. Non seulement j’étais suspendue et usée par ma fête de vomissements la nuit précédente, mais je savais que je devais me préparer pour le dîner du Nouvel An chez mes parents. Ce ne sont pas mes parents que je redoutais de voir. Je les aimais beaucoup et j’aimais passer du temps avec eux. C’était ma sœur Lisa, et son mari Brad, qu
Read more
3
Mon corps était en pilote automatique alors que ma voiture accélérait sur l’ancienne route de comté en direction du dépanneur où j’avais rencontré Nevi Sharpe. C’était comme si un dispositif de repérage prenait le relais. C’était une bonne chose aussi, car mon esprit était parti dans tant de directions. Je n’avais pas ma place au volant d’une voiture. J’étais ébranlé et confus et dans le déni absolu de ce que Geoffrey Jenkins avait insisté sur le fait.Mon esprit tourbillonnait alors qu’il essayait de déchiffrer le fantasme de la réalité. C’était une affirmation tellement scandaleuse. Il devait simplement l’inventer.Geoffrey m’avait regardé droit dans les yeux – aussi sobre que vous le souhaitez – et m’avait informé qu’il &eacut
Read more
4
Au fil des jours, mon humiliation à propos de mon rendez-vous s’est lentement estompée. Je suis tombé dans ma routine normale. C’était comme si ma nouvelle année n’avait pas commencé de la manière étrange qu’elle avait commencée. J’ai commencé à regarder devant moi plutôt que vers l’arrière. C’est pourquoi j’étais assez agacé lorsque Geoffrey Jenkins s’est promené dans le restaurant et s’est effondré au comptoir.Je cuisinais et je ne servais pas. Dieu merci pour les petites merveilles.Il s’est commodément planté sur le tabouret au comptoir, le plaçant directement en face de la fenêtre de commande. S’il n’avait pas su que j’étais à l’arrière en train de cuisiner quand il s’est assis, il n’a pas fallu long
Read more
5
Ma tête battait. Je me suis retourné dans mon lit et j’ai claqué ma main sur l’interrupteur d’arrêt de l’alarme. J’ai jeté les couvertures sur mes yeux pour éviter l’éblouissement anticipé de la lumière qui s’allumait automatiquement pour accompagner le son de mon réveil. L’horloge était une concoction que mes parents ont extirpée d’un magasin de nouveautés lors d’un de leurs nombreux voyages à l’étranger pour m’aider avec mon aversion à sortir du lit. C’était ennuyeux, mais ça a marché.Je n’arrivais pas à y croire. Encore une fois, j’étais devenu vide et je ne me souvenais pas de la fin de mon rendez-vous avec Nevi. Une fois de plus, je m’étais réveillé pour me retrouver en sécurité dans mon lit. Comme
Read more
6
Je ressentais encore les effets de l’étreinte de Geoffrey quand Nevi est arrivé pour notre rendez-vous. Heureusement, la présence de Nevi était telle qu’elle exigeait toute mon attention. J’ai vite tout oublié de ma petite aventure de l’après-midi.J’avais travaillé la majeure partie de la journée sur l’insistance de Geoffrey sur le fait que Nevi était un vampire. Je ne pouvais pas m’en secouer, même si je savais que ce n’était pas vrai. Maintenant que j’avais décidé que Geoffrey n’était pas fou, comment pourrais-je ne pas justifier cette affirmation ? C’était un vrai casse-tête.La journée était grise et morne. Le soleil avait eu la chance de maîtriser la projection des quelques rayons qui suintaient à travers la mer de nuages lourdement chargés. Cela ressemblai
Read more
7
J’ai dormi comme un bébé bien caché sous ma couette en dunte préférée pendant que Mère Nature attaquait le monde noirci à l’extérieur avec une vengeance enneigée. J’ai revécu ma fabuleuse nuit au cinéma dans mes rêves avec une satisfaction béate. Je ne pouvais pas dire quel film nous avions vu. Cela n’avait vraiment pas d’importance. J’avais passé deux heures incroyables dans l’obscurité du cinéma – un véritable paradis pour les amoureux – et un peu plus de temps dans mon allée quand il m’a ramené à la maison dans les bras de l’homme le plus parfait. Nous avons alterné entre les jets d’une passion profonde et un câlin satisfait. C’était la nuit parfaite. Toutes mes prières et mes rêves de rencontrer M. Right ont porté leurs
Read more
8
J’étais misérablement raide et douloureux quand je me suis réveillé le lendemain matin.J’étais, une fois de plus, seul dans les plis mous de son énorme lit à baldaquin. Cette fois, il y avait une note sur l’oreiller à côté de moi. Il n’y avait pas d’horloge dans la chambre, mais j’ai senti que c’était en fin de matinée. Attrapant la note, j’ai glissé hors du lit et je me suis accroché à la fenêtre. J’ai souri en jetant un coup d’œil derrière les drapés épais et dessinés. Le soleil commençait tout juste à grimper à l’horizon. Les nuages sombres s’étaient un peu séparés. Il semblait que le soleil allait enfin nous orner de certains de ses rayons brillants.Les routes avaient été déneigées
Read more
9
Our footsteps echoed off puke colored pea green walls as Jim and I stepped out of the elevator and followed the attendant down the desolate hall to the room at the end of the building. The door to the morgue swung open and two men in puke colored pea green lab coats walked out. They were in deep conversation and paid little, if any, attention to us as they passed by.I felt like the walls were closing in as we drew closer to our destination. The temperature dropped drastically. Perhaps it was just my imagination. If so, my body responded by shivering uncontrollably. I wrapped my arms across my chest and hugged myself protectively.Jim held his arm out to signal for me to remain in the hall while he went into the examining room to speak to the coroner on duty. I peeked through the doorway while he walked through it. I was overwhelmed by the amount of bodies on an ocean of gurneys. My heart did a somersault. Frank was one of those bodies.Their muffled conversatio
Read more
10
Nevi attendait dehors quand j’ai tiré sa Volvo dans la longue allée circulaire. Il semblait si longtemps que je n’avais pas involontairement donné à l’homme qui nettoyait la passerelle un coup d’œil de mes seins – mais ce n’était que ce matin-là. Même dans mon état surchargé, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer à quel point il avait fait un excellent travail. Contrairement au désordre presque impénétrable chez moi, la route et les allées étaient complètement exemptes de neige. Si le reste du monde n’avait pas ressemblé à une carte Hallmark, on n’aurait jamais deviné que c’était l’hiver. En fait, je me sentais un peu bête en portant mes bottes jusqu’aux genoux, qui étaient plus fonctionnelles qu’élégantes.Nevi s&rsq
Read more
DMCA.com Protection Status