Soline et le Monde des Rêves Abandonnés

Soline et le Monde des Rêves Abandonnés

By:  José Carli  Completed
Language: French
goodnovel4goodnovel
0.0
Not enough ratings
28Chapters
1.3Kviews
Read
Add to library
Report
Overview
Catalog
Leave your review on App

Synopsis

Édition

« Un conte fantastique, poétique et ténébreux, une passerelle entre les générations »Soline est une petite fille de 10 ans qui mène, auprès de ses parents Manon et Julien, une vie paisible dans un pavillon cossu d'une petite ville de la banlieue de Lille. C'est une enfant douce et rêveuse. Un peu têtue aussi. En somme, une fillette ordinaire... à un détail près. Elle n'existe pas. Elle est le fruit de l'imagination de ses parents qui, peinant depuis des années à avoir un enfant, se sont façonné en rêve une fille idéale.La vie de Soline bascule quand, un jour, Manon tombe enceinte.Instantanément, la fillette disparaît de son esprit et de celui de Julien, et se retrouve projetée dans un univers parallèle, étrange et biscornu : Le Monde des Rêves Abandonnés. Réceptacle de toutes les histoires inachevées, des amis imaginaires oubliés, des personnages et décors de romans jamais terminés ou de films jamais réalisés...

View More
Soline et le Monde des Rêves Abandonnés Novels Online Free PDF Download

Latest chapter

Interesting books of the same period

To Readers

Bienvenue dans Goodnovel monde de fiction. Si vous aimez ce roman, ou si vous êtes un idéaliste espérant explorer un monde parfait, et que vous souhaitez également devenir un auteur de roman original en ligne pour augmenter vos revenus, vous pouvez rejoindre notre famille pour lire ou créer différents types de livres, tels que le roman d'amour, la lecture épique, le roman de loup-garou, le roman fantastique, le roman historique et ainsi de suite. Si vous êtes un lecteur, vous pouvez choisir des romans de haute qualité ici. Si vous êtes un auteur, vous pouvez obtenir plus d'inspiration des autres pour créer des œuvres plus brillantes. De plus, vos œuvres sur notre plateforme attireront plus d'attention et gagneront plus d'adimiration des lecteurs.

Comments
No Comments
28 chapters
L'Auteur + Chapitre 1 L’enveloppe au logo bleu
José Carli est né en 1976. Il grandit dans une petite ville du Pas-de-Calais, avant de s’installer dans la métropole Lilloise. Il étudie d’abord les Lettres et Civilisations anglaises et américaines, avant de renouer avec son amour d’enfance pour les nouvelles technologies en devenant responsable informatique dans une école internationale renommée.  Guitariste, compositeur, et grand mélomane, il publie en 2006 sous le label Musea Records, un album de musique électronique intitulé Garajazz, aux accents rock, jazz, et world music. Mais par dessus tout, José est un passionné de littérature. Ses romans et contes fantastiques sont inspirés de tous ces univers qu’il affectionne tant. Ses textes se nourrissent de ses lectures classiques, autant que des auteurs de littérature fantastique qu'il admire, comme Graham Joyce, Neil Gaiman et Orson Scott Card, ou encore du cinéma américain des années 80-90 auquel il voue un véritable culte (Zemeckis, Spiel
Read more
Chapitre 2 Manon
La journée passa dans un calme maussade. Soline était restée une bonne partie de l’après-midi dans sa chambre, à ruminer son inquiétude. D’ordinaire, elle se plaisait à fouiner dans le coffre à jouets pour en extirper et disposer autour d’elle, tout ce qu’elle pouvait trouver de poupées, de peluches, et autres figurines. Elle posait devant eux un livre ou un cahier, des crayons, et restait des heures entières à dispenser l’instruction à sa silencieuse assemblée. Elle singeait parfaitement toutes les postures et les attitudes d’une véritable maîtresse. Elle était douce et patiente, mais savait aussi hausser la voix quand un trublion avait décidé de perturber l’atmosphère studieuse de la classe.Ce jour-là, le cœur n’y était pas. Elle se contenta de feuilleter quelques livres, et de regarder par la fenêtre l’immense saule pleureur des voisins qui se balançait dans le vent.Elle descendit en début de soirée pour aider Manon à préparer le repas. Elle sentait q
Read more
Chapitre 3 Julien
Le samedi suivant, dans l’après-midi, Julien se prépara pour son footing hebdomadaire. Il avait enfilé son survêtement et ses baskets, et s’apprêtait à quitter la maison, quand Soline vint se poster devant lui, insistant pour l’accompagner d’un habile regard apitoyé. Il connaissait cette mine et soupira, en se laissant tomber les bras le long du corps, sans même prendre la peine d’esquisser une ébauche de contestation.— Comme tu voudras, allons-y ! Mais je te préviens, on ne s’arrêtera pas.— Compris ! répondit-elle, en peinant à contenir un sourire victorieux.Ils se dirigèrent ensemble vers la remise du jardin. Julien descendit le petit vélo mûre et corail dont la roue pendait au bout de son crochet, et ils prirent tous deux le chemin du parc Barbieux.Octobre avait commencé à repeindre la nature de petites touches mêlées de poire, de miel et de carmin. Un tapis de feuilles blondes fredonnait sous le
Read more
Chapitre 4 Un vrai cauchemar
Cette nuit-là, bouleversée par l’histoire terrifiante de William Presbee, la petite fille ne put trouver le sommeil. Elle gigota dans son lit, tentant de chasser de son esprit les scènes angoissantes que son imagination avait peintes au fil du récit. La carte du monde colorée sur le mur, qui l’avait tant de fois aidée à canaliser son attention et à adoucir son cœur, ne lui fut d’aucun secours.Elle se souvint que Julien lui conseillait souvent, quand elle peinait à s’endormir, de nourrir ses pensées de toutes les jolies choses qu’elle avait vécues récemment, et de toutes celles qu’elle aimerait vivre bientôt. Elle ferma donc les yeux pour aller fouiller dans le coffre inépuisable de ses souvenirs heureux.Elle visualisa le joli jardin derrière l’hôtel de ville, et son kiosque où Manon et elle aimaient admirer les danseurs de Tango qui se retrouvaient le dimanche après-midi.Puis, elle repensa à ce jour où elles étaient allées toutes les deux
Read more
Chapitre 5 Kuama
Le lendemain matin, Soline s’éveilla seule dans le grand lit. La persienne de la chambre parentale ne parvenait à contenir les rayons de soleil qui filtraient de toutes parts. Bien loin des tumultes de la nuit précédente, la petite fille avait le cœur en fête. Le dimanche était son jour favori. Manon et elle avaient pour habitude d’aller ensemble au marché sur la place de l’église, au bout de la rue. La fillette était à chaque fois subjuguée par les vives couleurs des étalages et par l’air, qui embaumait les parfums des poulets rôtis, du pain chaud, des pâtisseries et du poisson frais. L’endroit fredonnait la douce rengaine des bribes de conversations entremêlées.Elle était très fière de traverser les allées au bras de sa maman, qui connaissait tous les marchands et la plupart des habitants du quartier.Manon passa de longues minutes avec le primeur, monsieur Berthier. Elle lui raconta toute la poésie qu’avaient révélée les saveurs incroyables de la soupe
Read more
Chapitre 6 Jeudi sous la pluie
Plusieurs semaines passèrent. On s’enfonçait durablement dans la froideur maussade de l’automne. Un jeudi matin, en arrivant devant l’école, la petite fille constata que sa maman était une nouvelle fois plongée profondément dans ses pensées. Son regard était bien plus sombre que d’ordinaire. Depuis quelque temps, mère et fille s’étaient éloignées inexplicablement. Manon était distante et semblait tourmentée par quelque chose. Elle n’appelait plus que très rarement Soline et n’échangeait plus avec elle que des sourires mélancoliques.Elle aurait aimé lui demander une bonne fois pour toutes ce qui n’allait pas, mais elle n’osait pas. Dehors, de lourdes gouttes de pluie venaient percuter la carrosserie, sur le toit de la voiture. Cela faisait un tel vacarme à l’intérieur, qu’on aurait pu croire à un bombardement. À travers la vitre embuée de la portière arrière, on ne distinguait rien qu’une gigantesque toile grise et floue qui remuait confusément, découpée par les lumières
Read more
Chapitre 7 La poussière colorée
La pluie cessa. Mais une fraîcheur acérée avait imprégné l’air. Soline resta un long moment à se mordre les lèvres sur la petite marche de la porte d’entrée, grelottant les poings serrés à l’intérieur des poches de son manteau. Les muscles tendus de ses bras, et de son dos n’étaient plus que douleur. Elle examina méticuleusement chacune des rares voitures qui passaient dans la rue, dans l’espoir de voir apparaître ses parents.Le vent s’intensifia encore jusqu’à devenir insupportable. Elle n’eut d’autre choix que battre en retraite à l’arrière de la maison. Elle se souvint qu’habituellement, Julien ne verrouillait pas la porte de la remise, et courut donc y trouver refuge. En contournant la maison par la petite allée qui menait au jardin, elle jeta un coup d’œil furtif par la fenêtre, qui donnait dans le salon. Une immense masse sombre dévorait l’espace, découpée par la silhouette du grand bahut dressé comme un fantôme contre le mur au fond de la pièce.El
Read more
Chapitre 8 La grotte de Barbieux
La pleine lune, dirigée comme un projecteur droit sur la fenêtre de la chambre, diffusait dans toute la pièce une lugubre lumière cobalt. Soline, fatiguée, désespérée et perdue, était étendue sur le lit, la figure plongée dans l’oreiller. Elle ne parvenait plus à entendre les bruits ordinaires de la maison. Tout ce qui avait composé jusque-là son quotidien s’anéantissait progressivement sous l’effet d’une force mystique, une sorte de combustion instantanée. Elle se sentait comme piégée au beau milieu d’un incendie sans flamme. Sa vie tout entière brutalement lui échappait, soufflée par les vents d’automne. Ses parents semblaient avoir littéralement oublié son existence.L’épuisement et le chagrin qui la rongeaient l’avaient mise dans un étrange état. Elle n’aurait pas même su dire si elle était éveillée ou endormie. Elle sentait ses bras et ses jambes, mais était incapable de les bouger. Elle pouvait toujours respirer, mais remplir et vider ses poumons la faisait horribl
Read more
Chapitre 9 L’autre bout du monde
Tout à coup, l’univers se mit à convulser. Soline sentit son corps s’alourdir sous le poids d’une force irrésistible. Elle et la femme qui l’avait enlevée furent ballottées, charriées par de vives secousses. La puissance qui s’en dégageait l’empêchait même d’ouvrir la bouche pour crier. L’opacité était totale. Tout autour d’elles, une matière à la texture indéfinissable se fit oppressante, élastique, collante. Elle avait l’impression de glisser dans un conduit visqueux. Un crissement sourd envahissait tout l’espace. Il était ponctué de craquements abjects, comme des broiements d’os.Puis peu à peu, la lumière se mit à filtrer. Et la matière s’écarta. Et le crissement fut étouffé, pour cesser complètement. Elles finirent par s’extirper de l’obscurité. Mais la situation n’en fut pas plus paisible pour autant.Elle eut tout juste le temps de frotter ses lunettes avec sa manche et de sonder les environs du regard. Elle vit juste derrière, une falaise immense,
Read more
Chapitre 10 La route du pensionnat
Le convoi s’enfonça dans une nuit épaisse. La torche du cocher suffisait à peine à produire une bulle de lumière autour d’eux. On naviguait au cœur d’un océan de vide. Il était évident qu’Alfred connaissait l’itinéraire sur le bout des doigts et avançait aveugle, conduit par sa mémoire comme un train sur ses rails.L’équipage accompagnait les mouvements de la charrette qui tanguait, sursautait, s’écroulait en butant contre les pierres incrustées dans le chemin. L’air était glacial. Soline considéra ses deux codétenus.Une jeune fille blonde, très gracieuse – qui devait avoir douze, peut-être treize ans – se tenait en face d’elle, transie dans sa robe cannelle, les mains, longues et délicates, posées sur les jambes. Elle regardait le sol en tremblant de désespoir et d’asthénie.À côté d’elle était assis un garçon qui avait très probablement, comme elle, une dizaine d’années. En se tournant vers lui, elle s’aperçut qu’il l’
Read more
DMCA.com Protection Status