1 : La délicatesse.

{La délicatesse, de David Foekinos}

Semaine 12 - Jeudi

Ava mordillait son stylo, alors que ses doigts glissaient sur son clavier de tablette pour noter les choses importantes énoncées par son professeur. Ce cours de sociologie était centré sur la place des femmes dans la littérature jeunesse, tout était important pour son mémoire alors elle était ravie de savoir qu'elle pourrait demander quelques petites choses à Elizabeth quand elles se retrouveraient dans son bureau plus tard ou demain. Depuis qu'elle était venue une fois, elle y allait presque tout les jours, et cela faisait trois semaines que ça durait. Elle pouvait travailler paisiblement quand elle allait dans le bureau de son professeur, parce qu'elle n'avait pas d'imbécile pour chuchoter et la regarder autour d'elle, ou pour venir l'embêter. Ses camarades avaient passé un nouveau stade depuis environ une semaine, ils ne lançaient plus des vannes devant tout le monde, dans l'air, non, ils venaient lui parler pour la provoquer et la charrier maintenant, mais elle continuait de les ignorer. Elle gardait ses écouteurs entre les cours, vivait comme si ils n'étaient pas là, ne leur donnant pas d'importance. C'était le seul moyen pour qu'un jour ils s'arrêtent, si elle répondait, si elle argumentait, elle pouvait être sûre qu'ils seraient ravis et reviendraient à la charge. Alors elle passait la plupart de son temps hors cours dans le bureau de la brune, pour travailler à la table basse. Et quand Elizabeth venait, elles mangeaient ensemble, parlant de livres, de personnages, faisant passer des impressions, des idées, des moments de leurs vies entre les discussions. Ava s'était confiée à elle plus qu'à personne d'autres depuis son incarcération, bien qu'elle n'aie jamais parlé de cette partie de sa vie à sa professeure. Malgré tout, elle se sentait bien avec elle, à l'abris, au calme, elle pouvait être elle même sans être jugée et ça ça représentait le monde pour elle. Elle savait maintenant qu'elle était folle d'amour pour la brune, tout en sachant que rien n'arriverait jamais, parce que..et bien parce qu'elle était elle, qu'elle était une ex détenue, qu'elle était plus jeune et seulement étudiante, elle ne pourrait pas réellement intéresser son professeur. Cette dernière était pourtant engageante et flirtait facilement avec elle, et elle le faisait même très souvent, mais c'était comme si Ava ne le voyait pas, ce qui d'ailleurs commençait à déprimer Elizabeth. Alors à la fin du cours, elle lui fit signe de venir. Ava ramassa ses affaires et se rendit au bureau de sa professeur.

-Madame? Interrogea-t-elle en ajustant son sac sur son épaule.

-Attends. Réclama la brune en regardant les autres étudiants sortirent. Elles patientèrent, avant d'êtres seules. Comment vas tu? 

-Oh et bien, très bien. Assura Ava, étonnée par cette question. Et vous?

-Bien aussi. Sourit gentiment Elizabeth. Tu travailles ce soir?

-Oh et bien oui. Comme toujours. Je dois être au bar à vingt heure, mais j'aime le jeudi, je finis à quinze heure, alors ça me permet de lire un peu. Répondit la blonde, avec un sourire heureux. 

-Passeras tu par mon bureau alors? Proposa la brune. 

-Et bien en fait, j'avais pas prévu. Mais cependant, le cours que vous venez de donner m'intéresse énormément pour mon mémoire. Alors je me demandais, si vous étiez d'accord, bien sur, pour me donner le document que vous avez projeté. 

-Bien sur. Accepta Elizabeth. Donne moi une clé usb, je te le mettrais dessus, et te le donnerais quand tu viendras après tes cours. Sourit-elle, avec comme seul objectif de faire venir la blonde pour la voir plus. 

-Merci beaucoup. Soupira Ava, soulagée. Je sais pas ce que je ferais sans vous. Laissa-t-elle dire, avant de rougir. Enfin..je..

-J'ai compris. Sourit doucement la brune. Ava lui sourit  reconnaissante de ne pas la laisser s'embourber. Une clé usb? 

-Oh oui, pardon. Rougit de plus belle la blonde en attrapant son sac. Elle fouilla dedans un moment et attrapa sa clé. Euh..je..comment dire ça? Ma clé est un peu..rigolote? Vous moquez pas. 

Elizabeth hocha la tête et la blonde lui tendit une clé en silicone, en forme de livre marron sur lequel était écrit "Once upon a time". Elle regarda l'objet avant d'arquer un sourcil en regardant son étudiante, qui ne savait plus où se mettre. 

-Un livre de conte? S'amusa la brune. 

-Ne vous moquez pas. Marmonna Ava, ne sachant plus ou se mettre. 

-J'adore. Confia Elizabeth. La mienne est une couronne. J'ai même eu un talon fut un temps, avant qu'on me la vole. Admit-elle pour rassurer son étudiante. 

-J'ai aussi une coccinelle jaune. La voiture. Précisa la blonde avec un sourire timide. 

-Nous pourrions faire une collection à nous deux. S'amusa la brune. Elle jeta un oeil rapide à l'heure. Bien, je te mettrais les documents dessus et on se retrouve dans mon bureau tout à l'heure, là j'ai cours.

-Bien sur. À tout à l'heure madame. Accepta Ava.

Un dernier sourire, et les deux femmes se séparèrent, Ava allant à son cours d'après alors que la brune laissait entrer les élèves. Les deux pensant à plus tard, quand elles se retrouvèrent dans le bureau, quand elles seraient juste toutes les deux à se dévorer des yeux comme si ça ne voulait rien dire, et elles ne diraient rien sur ça, elles parleraient des cours, des livres, mais pas d'elles, surtout pas d'elles parce qu'elles ne savaient pas si elles avaient le droit au fond.

Semaine 13 - Vendredi

Ava avait attendu ce moment, tout autant qu'elle l'avait redouté. C'était les vacances le soir même. Elle allait enfin avoir du temps pour elle, mais elle allait aussi être loin de sa professeure préférée pour les deux semaines à venir. Et puis c'était les vacances de Noël, et elle allait encore passer les fêtes seule, comme toujours, elle aurait dû avoir l'habitude, mais pourtant elle n'avait pas du tout envie que ce moment arrive, elle n'avait pas encore envie d'être seule pour ça. Et pourtant dans deux minutes son cours d'histoire serait terminé, et elle serait en vacances. Enfin par rapport à l'université, parce qu'elle n'avait pas de vacances par rapport au bar, elle allait travailler tout les soirs sauf le mardi, et le dimanche -car le bar était fermé-comme tout le reste de l'année. Les devoirs donnés, ils quittèrent tous la salle, et évitant ses camarades, son sac sur le dos, les mains dans les poches de sa doudoune, Ava quitta le bâtiment, prête à partir pour rentrer chez elle. Mais devant le bâtiment des bureaux, elle s'arrêta fixant la porte. Elle hésita un moment, puis se décida à rentrer pour aller jusqu'au bureau de sa professeure. Devant celui ci, bien qu'elle avait la clé accrochée à son porte clé, elle se décida à frapper.

-Entrez. Répondit la voix chaude depuis l'intérieur.

Ava s'exécuta rapidement, refermant la porte derrière elle et fixa sa professeure dans les yeux. Elle remit correctement ses lunettes noires en voyant que la brune portait les mêmes et s'approcha du bureau sans la quitter du regard. 

-Bonjour madame. Souffla Ava, mal à l'aise.

-Bonjour Ava. Que fais tu là? Je pensais que tu partirais vite profiter des vacances. Sourit la brune.

-Vous savez moi les vacances c'est lire et travailler dans mon petit appart' toute seule. Alors en dehors du fait que je vais plus dormir, c'est pas forcément ce que j'attends le plus au monde. Remarqua la blonde, avec un léger sourire, pour dédramatiser la vérité de ses propos.

-Oh, vu comme ça c'est sûr. Souffla Elizabeth.

-Et vous vous ne partez pas en vacances? Demanda Ava.

-Non, je vais rester chez moi, seule avec des livres et des copies. Sourit doucement al brune. Tu voulais quelque chose? Reprit-elle.

-Vous remerciez. Fit sincèrement Ava, toujours debout devant le bureau. Autant pour les cours et le soutien avec mon sujet de mémoire, que pour l'aide que vous m'avez apportée en me laissant venir dans votre bureau au lieu d'affronter les autres en permanence. Je ne fais jamais rien pour les fêtes, mais je sais que c'est une période où on remercie les gens qui nous apporte de l'aide et du réconfort, et vous le fait pour moi, alors que vous n'êtes pas obligée. Vous pourriez seulement faire les cours et me laissez me débrouiller, mais vous êtes bien trop gentille et attentionnée pour ça. Alors merci, vraiment merci pour tout ce que vous faites. 

-C'est un plaisir, tu es une jeune femme étonnante et adorable, je passe toujours des moments précieux, et si tu peux te sentir mieux ainsi, c'est encore mieux. Assura Elizabeth avec un tendre sourire. Tu seras toujours la bienvenue, tant que tu ne perds pas tes clés. S'amusa-t-elle. 

-Je les garde précieusement. Promit la blonde en serrant le trousseau dans sa poche. Elles se fixèrent en silence, et puis Ava se sentit un peu gênée et baissa la tête. Enfin voilà, je vais rentrer, bonne vacances et joyeuses fêtes madame. Ajouta-t-elle. 

-À toi aussi Ava. Murmura Elizabeth.

La blonde sourit timidement, avant de lui tourner le dos, faisant voler sa queue de cheval blonde, et s'approcha de la porte. Alors qu'elle s'éloignait, Elizabeth la fixa sentant son coeur se pincer. Ava avait son numéro depuis sept semaines, sept, et rien. Pas un appel, pas un message, rien. Elles n'en avaient même jamais parlé. C'était comme si la brune n'avait jamais glissé sa carte avec le numéro dans le livre qu'elle avait prêté à Ava. La brune avait été jusqu'à épluché son livre quand elle l'avait récupéré pour vérifier qu'Ava n'avait pas remis la carte dedans, mais non. Au début ce fait l'avait fait sourire, Ava avait gardé la carte, elle finirait donc par la contacter, mais en fait non, après tant de semaines elle perdait espoir. Et pourtant au vu des longs jours à venir, elle voulait pouvoir avoir un contact avec Ava. Elle se rendait compte que pour les deux semaines de vacances elle ne voulait surtout pas avoir à penser à Ava sans pouvoir la voir. Elle allait avoir besoin d'être avec elle. Alors quand elle vit la porte s'ouvrir, elle oublia les règles et ses limites et se leva vivement.

-Ava! Appela-t-elle. La blonde se tourna vers elle en tenant la porte ouverte. Ferme la porte s'il te plait. Demanda-t-elle en se tenant au bureau, angoissée. 

-Heu..D'accord. Accepta la blonde en s'exécutant. Un problème?

-Je..Et là elle hésita, pouvait-elle seulement faire ça? Elle doutait, mais l'image d'Ava s'éloignant pour deux semaines resurgit, et toute hésitation fut effacée. Est ce que je peux t'inviter pour un diner au restaurant? 

Ava écarquilla les yeux, sa bouche s'ouvrant mais ne laissant sortir aucun son. Elle ne s'y attendait pas, elle en avait envie, l'avait rêvé, imaginé même, mais n'avait jamais pensé que ça arriverait réellement. C'était tellement courant un ou une étudiant qui tombait amoureux de son professeur, mais c'était tellement rare quand l'attirance et les sentiments étaient partagés. Alors elle bloqua quelques minutes, complètement immobile, et la brune l'observa, attendant une réaction, s'inquiétant de la possibilité qu'elle ne respirait plus. 

-Vous pouvez. Marmonna Ava. 

-Alors demain soir par exemple? Proposa la brune. 

-Oh euh non... Refusa la blonde, en se grattant nerveusement la peau sous l'oreille. Je ne peux pas. Je suis libre que le mardi soir. 

-Alors mardi soir? Je pourrais passer te chercher. Fit Elizabeth, sans se démonter. 

-Bien sur. Sourit doucement Ava. Ça me ferait très plaisir, mais vous savez où j'habite?

-Et bien, si je me souviens bien tu as mon numéro, envoi moi ton adresse par message d'ici mardi. Sourit la brune. 

-Je le ferais. Accepta Ava avant de poser la main sur la poignée. Est ce que vous m'avez donner votre numéro en tant que professeure ou en tant que..femme intéressée par moi? Hésita-t-elle, ne sachant pas trop comment formuler sa question. 

-Peut-être un peu des deux. J'espérais un message de toi, ça m'aurait permis de communiquer facilement avec toi ainsi. Que se soit pour les cours, ou plus personnel, ça m'aurait aller. Répondit sincèrement Elizabeth, toujours debout derrière son bureau. Mais tu n'as rien envoyé. Murmura-t-elle. 

-Non. J'ai rien envoyé. Reconnu la blonde. J'osais pas. Je savais pas si je pourrais gérer le fait d'être attirée par vous si je me permettais d'envoyer des messages avec vous et donc de me rapprocher un peu plus de vous. Expliqua-t-elle. 

Elizabeth sourit légèrement et ajusta ses lunettes en remettant une mèche brune derrière son oreille. 

-Alors tu m'envoies ton adresse et on se voit mardi soir? Proposa la brune. 

-Oui, on fait ça. À mardi. Termina la blonde.

Un dernier sourire et elle quitta le bureau de la brune. Elle sortit du bâtiment, alla jusqu'à son arrête de bus et mit ses écouteurs. Les premières notes arrivèrent et elle ne pu retenir son sourire en mettant ses mains dans ses poches. Elle avait un rencard avec la plus belle femme du monde. Elle avait rendez vous avec celle qu'elle aimait. Elle avait un diner romantique avec Elizabeth Wright. 

Semaine 14 - Mardi

Le rendez vous serait dans une heure, Ava avait envoyé son adresse à la brune la veille, et elles avaient échangé quelques messages. En cette journée, la blonde avait travaillé pour son cours de littérature, elle avait une rédaction à faire pour la rentrée et elle avait déjà écrit quatre pages, mais elle en était seulement à la moitié. Elle était dans une bonne lancée, mais c'était arrêtée pour se préparer. Elle était maintenant propre, dans sa serviette, mais ne savait pas quoi mettre. Elle attrapa son téléphone et alla de suite sur la conversation avec Elizabeth. 

#Quel est le style du restaurant?# Elle en tapa rapidement un second. #Je veux dire, est ce très chic ou simple ou décontracté?# Se rendant compte que ça pouvait paraitre bizarre et très intrusif, elle en ajouta un dernier. #Je ne sais pas comment m'habiller.#

Elle alla vers son armoire et enfila une petite culotte en coton blanc, elle ne coucherait pas avec sa professeure, par au premier rencard, alors elle se fichait de ses sous-vêtements. Alors qu'elle fixait encore son armoire, son téléphone vibra et elle l'attrapa. 

#Fais simple, ce n'est pas super chic, c'est plutôt...mignon.# 

#D'accord. Merci. À tout à l'heure.# Répondit alors Ava.

Elle se tourna de nouveau vers son armoire et attrapa un haut noir moulant avec des bretelles larges, un jean taille haute tout aussi noir, une paire de bottines à talons marron clair, tout comme sa ceinture. Elle ajouta à ça une chemise ouverte à motifs fleuri, chemise d'homme légère et colorée qu'elle aimait beaucoup, et qui colorait sa tenue. Elle attacha ses cheveux longs dans une queue de cheval haute, se maquilla légèrement dans sa petite salle de bain, et alla vérifier son reflet. Elle était jolie, même si elle portait ses lunettes dont elle n'était pas fan, elle était plutôt jolie. Elle espérait plaire à Elizabeth, et alors qu'elle pensait à ça la sonnerie de l'entrée la fit sursauter. Elle attrapa l'interphone.

*Oui?*

*C'est Elizabeth.* Lui fit la femme. 

*J'attrape sac et manteau et je descends.* Prévint Ava. 

Elle reposa le combiné, et alla attraper son sac en bandoulière et son manteau long et chaud noir pour l'enfiler. Une légère boule au ventre, elle descendit rapidement les étages et sur le porche de son immeuble elle réalisa qu'il pleuvait, et soupira profondément. 

-Besoin d'un parapluie? Proposa Elizabeth sur le côté, la surprenant, mais la faisant sourire. 

-Bonsoir. Sourit Ava. 

-Bonsoir. Viens, on va à ma voiture. Invita la brune. 

La plus jeune n'hésita pas et alla rapidement près d'elle pour se protéger sous le parapluie. Elles allèrent rapidement à la mercedes noire qui impressionna la blonde, et s'y installèrent, la brune prenant rapidement la route. Elles firent le chemin en silence, après avoir échangé des banalités pour savoir si elles allaient bien. Et finalement Elizabeth se gara devant un restaurant très simple, et toujours protégées par le parapluie elles se rendirent à l'intérieur du restaurant. Elizabeth donna son nom et les deux femmes furent guidées à une table dans la petite cour couverte. Les deux s'assirent face à face, retirant leurs manteaux, et Ava pu alors découvrir une belle robe élégante rouge avec un décolleté avantageux pour sa professeure. Cette dernière se mordit la lèvre quand elle vit la tenue simple mais avantageuse de la blonde qui essuya nonchalamment ses lunettes. 

-Tu es très jolie. Souffla Elizabeth. 

-Merci. Vous aussi. Sourit timidement Ava en remettant ses verres sur son nez. J'aurais aimé éviter les lunettes, mais sans je vois pas grand chose et je finis immanquablement par avoir une migraine. 

-Elles te vont très bien. Assura la brune en prenant le menu tendu par le serveur. Tu ne portes jamais de lentilles?

-Je ne peux pas. Répondit Ava gênée, en se plongeant dans le menu. Il me faut un traitement parce que j'ai les yeux trop secs pour ça, et du coup au final ça revient à..enfin..ouais, c'est cher quoi. Bégaya-t-elle mal à l'aise. 

-Je comprends. Si je n'avais pas eu une famille aisée, je n'aurais pas commencé à porter de lentilles, j'ai même arrêté quand je suis devenue indépendante financièrement, je pouvais pas me le permettre au début. Confia Elizabeth, dans l'espoir de faire comprendre à la jeune femme qu'elle se fichait de la différence d'argent entre elles. 

-Vous venez d'une famille aisée? Interrogea la blonde, en fermant son menu ayant fait son choix. 

-Oui. Sourit la brune en fermant son menu. Mon père dirige une université privée huppée, et ma mère est une neurochirurgienne réputée dans son domaine. Informa la brune, avant de fermer son menu, pour s'accouder face à la blonde, juste au moment où le serveur arrivait. 

-Avez vous fait votre choix? Demanda l'homme.

-Oui. Fit Elizabeth après avoir vu son rendez vous acquiescer. Une bouteille de Chardonnay tout d'abord, et ensuite une part de lasagnes aux légumes. 

-Et pour moi se sera des carbonara au saumon. Commanda Ava avec un léger sourire. 

-Bien je vous apporte ça au plus vite. Promis le serveur.

Il revint deux minutes après pour les servir en vin, alors qu'elles se regardaient droit dans les yeux. La brune gouta le vin, ce qui laissa le temps à Ava de souffler, la jeune femme étant vraiment nerveuse. Quand l'homme les laissa avec leur vin, elles trinquèrent et prirent une gorgée. 

-Vous savez déjà pour ma famille n'est ce pas? Demanda Ava. 

-Effectivement. Acquiesça la brune en faisant tourner son index sur le bord du verre. C'était dans ton dossier. Enfin, il est juste écrit orpheline.

-Ça résume toute mon enfance. Sourit tristement la blonde en prenant une gorgée de vin. 

-Être orpheline ne définit pas qui tu es. Assura Elizabeth avec un tendre sourire. Ni l'enfance que tu as eu, il y a forcément plus.

-Pas vraiment. Pendant que vous grandissiez dans une famille avec deux parents aisés, moi j'étais baladée entre les foyers et les familles d'accueil compliquées. Remarqua Ava. L'avantage c'est l'autonomie, la capacité à devenir indépendante rapidement, et surtout à apprendre à se protéger assez bien. Mais par contre, je ne sais pas bien faire confiance, et j'ai fais pas mal de bêtises. Admit-elle. Enfin vous le savez vous avez lu mon dossier. 

-Tu sais quand même que tout n'est pas écrit dans le dossier? Argua la brune. 

-Oui, mon contrôleur judiciaire m'avait dit qu'il serait marqué que j'avais été en prison, mais pas la raison de mon incarcération. Acquiesça Ava en prenant une gorgée de vin. Vous voulez probablement savoir et je comprends, mais avant pouvez vous me dire pourquoi vous m'avez invitée ce soir?

Elizabeth passa une main dans ses cheveux bruns, en s'accoudant à la table, continuant de triturer son verre. 

-Et bien, depuis la rentrée l'attirance que j'ai pour toi grandi à chaque fois que je te vois. Donner mon numéro n'a pas abouti. Et l'idée de ne pas te voir ni échanger avec toi pendant deux semaines m'a semblé...inconcevable. Expliqua-t-elle. Je ne veux surtout pas que tu fuis, ni que tu penses que je suis prétentieuse, mais je pense qu'il y a une attirance mutuelle, qu'un courant passe, un...quelque chose, qui me plaît énormément. Souffla-t-elle.

Ava avait les joues rougies, alors qu'elle évitait le regard de sa professeur, sentant son coeur battre à tout rompre. Elle n'est pas la seule à ressentir quelque chose. Sa professeur était attirée par elle. Et elle, et bien elle, elle était folle amoureuse de la brune, mais pour le moment elle n'assumera qu'une simple attirance. Le serveur posa les plats devant elles, et ce geste ramena la blonde à la réalité. Elle attendit d'être de nouveau seule pour reprendre la parole. 

-J'espère que vous serez toujours intéressée par moi après ça. Commença-t-elle en déglutissant douloureusement, étant mal à l'aise. J'ai été incarcérée pour vol. C'est une longue histoire. 

-J'ai tout mon temps. Je ne bouge pas. Assura Elizabeth en prenant une bouchée de lasagne. 

-J'avais dix sept ans quand j'ai fuis ma dernière famille d'accueil qui était violente. J'ai vécu un moment à la rue, et j'ai un peu volé pour me nourrir. J'en suis pas fière, mais j'avais pas d'autre moyen à l'époque. Expliqua la blonde. Bref, ça a duré plus d'un an, et puis j'ai rencontré une fille. Une superbe et gentille fille, Lily, qui était dans la même situation que moi. Elle avait connu la même enfance. Elle prit une bouchée de son plat. On a vécu dans la rue et dans une voiture volée pendant deux ans, on arrivait à gagner un peu d'argent entre des boulots trouvés, des missions d'aides et la manche. Oh c'est tellement nul de raconter ça à un premier rencard. Geignit-elle de désespoir. 

-Eh, je te jugerais pas pour ton passé. Assura la brune. 

Ava laissa un léger silence. 

-D'accord. Reprit-elle. Je venais d'avoir vingt ans, et Lily a fait un gros vol, des bijoux, et elle m'a enrolé dans son truc, sans que je sache. Elle avait mit un plan sur pied sans rien me dire, je ne savais pas que le sac que j'allais récupéré dans un casier d'une gare était des bijoux volés. Je l'ai découvert quand la police m'a arrêtée. Quelques mois plus tard j'étais jugée, et j'ai écopé de un an et deux mois de prison. Finit-elle. 

Elizabeth avala sa bouchée, laissant un autre silence qui angoissa Ava. 

-Et donc en sortant tu as mis un an et demi avant de reprendre tes études. Tu faisais quoi? Demanda la brune. 

Ava gloussa nerveusement en se rendant compte que sa professeure et rencard n'en avait rien à faire, elle voulait juste la connaitre. Pour la première fois depuis sa sortie de prison, une personne apprenait la vérité et ne la jugeait pas, ne changeait pas son regard sur elle. 

-J'avais deux boulots, et j'étais investie dans une association aussi. Répondit Ava. Oh et j'ai continué de lire énormément comme j'avais commencé en prison. 

-Et cette Lily tu l'as revue? Demanda Elizabeth. 

-Non, et il ne faudrait mieux pas, comme je n'ai pas pu prouver qu'elle était responsable du vol et pas moi, j'ai écopé d'une peine qui aurait dû être la sienne. Grogna Ava. Si je la trouve je vais exploser, je ne suis pas violente normalement mais là.. Bref, je ne veux pas parler d'aller avec vous. Parlez moi de vous. Sourit-elle à la brune. 

Et la soirée continua ainsi, les deux femmes en apprenant toujours plus sur l'autre et son histoire. Le repas terminée, elles reprirent leurs manteaux et leurs sacs, Elizabeth paya, la blonde la remerciant une bonne dizaine de fois. Elles reprirent la voiture, et la brune prit la route vers chez Ava. 

-Pourquoi tu ne pouvais me voir que ce soir? Demanda Elizabeth. 

-Je travaille tout les soirs, sauf le mardi. Et le dimanche le bar est fermé. Confia ma blonde. 

-Oh je comprends mieux. Sourit la brune en se garant devant l'immeuble de son rendez vous. Elles se fixèrent, puis la brune se pencha pour déposer un baiser au coin de ses lèvres. Alors, pourrais je te revoir dimanche peut-être? Ou avant, dans la journée si tu es d'accord.

Ava se tourna vers elle. 

-Je serais ravie de vous revoir. Mais je dois vous dire quelque chose avant. Précisa rapidement Ava. Voilà, mes études et mon travail, ça me prend beaucoup de temps, et j'ai pas le droit à l'erreur, en plus je ne veux pas échouer. C'est ma second chance et j'en aurais pas de troisième. Alors oui, je veux vous revoir, mais sachez que mon travail et mes études me prennent la majeure partie de mon temps.

-Je devrais pourvoir m'en accommoder, je connais bien l'importance des études et du travail. Assura Elizabeth avec un léger sourire. Je veux juste te revoir.

-Alors disons jeudi, en fin d'après midi, nous pourrions prendre un café. Proposa la blonde. 

-Parfait. Accepta la brune. 

-Bien, alors bonne soirée Elizabeth. Souffla Ava. 

Elles partagèrent un regard puis la blonde se tourna, ouvrant sa porte et sortant sous la pluie. La porte avait à peine claquer, que Elizabeth sortit à son tour, se fichant de la pluie elle contourna la voiture et vit Ava allant vers sa porte d'entrée.

-Ava! Appela-t-elle. 

Toujours sous la pluie, ses lunettes trempées, la blonde se tourna. Elle vit alors sa professeure venir rapidement vers elle, et attraper son visage en coupe pour poser ses lèvres sur les siennes. La blonde haleta, et prit quelques secondes avant de fermer les yeux et de lui rendre son baiser. C'était doux, tendre, une explosion de sensation dans chaque particule de leurs corps. C'était comme l'évidence, c'était le premier mais pas le dernier, elles s'embrasseraient encore et  encore, parce que les émotions ressenties valaient tout l'or du monde. Alors plusieurs baisers s'enchainèrent, et Ava osa glisser ses mains sur ses hanches, leurs corps se collant sous la pluie qui ne s'arrêtait plus.

-Vous choisissez un moment digne d'un roman d'amour. Nota Ava quand les lèvres se séparèrent, restant proches. 

-Peut-être que notre histoire sera alors écrite. Sourit la brune en relevant les lunettes de la jeune femme dans ses cheveux blonds pour voir ses yeux malgré la pluie qui ne cessait pas. 

Elles se fixèrent une seconde, oubliant la pluie à ce stade elles ne pouvaient pas être plus trempées, et elles s'embrassèrent à nouveau, comme une caresse, tout en délicatesse. 

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status