Chapitre 2

Je me levais en pleine forme à 8h. Ma tante était déjà dans la cuisine et l'odeur du pain frais me mit l'eau à la bouche.

"Bonjour bonjour!m'accueillit Margot. Tu as bien dormi?

-Comme un bébé et toi?

-Très bien. Je suis allée acheter du pain. Il y a du beurre et de la confiture dans le réfrigérateur si tu veux.

-Merci."

J'ouvris le frigo et m'écriais horrifiée:

"Mais! On ne met pas le nutella dans le frigo! Assassin!

-Violette tu m'as fait peur!"

Je serrais le pauvre pot contre mon cœur pour le réchauffer.

"Désolée mais c'était un cas d'extrême urgence.

-Tu es folle..."

Je posais le nutella sur la table. Margot n'aimait pas cela alors il n'était qu'à moi. C'était tellement étrange. A la maison j'avais droit à en manger qu'après les autres et j'avais tout le temps droit à des remarques sur mon poids. Je n'étais pas grosse je le savais néanmoins leurs remarques ne me faisaient pas plaisir...

Nous nous assîmes pour prendre le petit déjeuner ensemble. Cela faisait très longtemps que je ne m'étais pas assise avec un membre de ma famille pour manger tranquillement... C'était peut être rien mais ce rien était très agréable et je sentais que ça allait me manquer une fois les vacances finies.

"Les autres dorment encore?demandais-je sur mes gardes.

-Oui. On les entend ronfler d'ici."

Je ris soulagée.

"Tu veux faire quoi aujourd'hui?me demanda ma tante.

-Je sais pas..."

Je n'étais pas sûre que Robert allait me laisser faire ce que je voulais...

"Tu ne veux pas retrouver tes petits amis?"

Parfois j'avais l'impression que Margot avait oubliée que j'avais grandi à sa manière de me parler. Ça ne m'énervait pas au contraire. C'était merveilleux que quelqu'un me considère comme un être dont il faut prendre soin.

"Eh bien ils m'ont donné rendez-vous à la piscine...

-Alors dépêche toi!

-Mais Robert...

-Il dort!me coupa Margot. Profite de ta jeunesse!"

Je lui souris de toutes mes dents aux anges. J'avalais vite ce qui restait de mon petit déjeuner avant de foncer dans ma chambre. Je mis mon maillot de bain en quatrième vitesse et sortais du bungalow une serviette sous le bras.

Sur la route vers la piscine je tombais sur Emma et les garçons. Lorenzo regardait partout comme s'il cherchait quelqu'un. Il fut le premier à me voir et me sourit de toutes ses dents. Il s'arrêta pour m'attendre ce qui attira le regard des autres.

"Violette!m'interpella Emma heureuse de me voir."

Je les rejoins en vitesse et fit la bise à tout le monde. Emma ne se contenta pas de ça. Elle me prit dans ses bras et me serra longtemps avec toute la force dont elle était capable. Son câlin me donna de la force. Elle me chuchota à l'oreille:

"Je suis tellement contente que tu ne sois pas enfermée..."

Tom me sourit aussi.

"On peut y aller les filles ou tu compte étouffer Vi Emma?"

Lorenzo tourna la tête vers lui avec violence.

"C'est moi qui l'appelle Vi. Trouve lui un autre surnom.

-Oh ça va le possessif!"

Tom rit avec légèreté et je décidais de ne pas relever.

Suite à cela notre groupe se remit en route vers la piscine. J'eus à peine le temps de poser mes affaires sur le transat que des bras musclés me soulevèrent du sol. Je criais de stupeur alors que Lorenzo s'approchait dangereusement de la piscine en me tenant dans ses bras. Je commençais à remuer redoutant ce qu'il allait faire mais c'était trop tard. Il se propulsa et l'eau froide nous recueillit avec violence. Je réussis à m'évader de ses bras et je remontais à la surface en vitesse. J'avais très froid. Lorenzo apparut à la surface avec un grand sourire.

"T'es vraiment un gamin!criais-je."

Il me sourit d'une telle manière... Son demi sourire avait beau être moqueur il était empli d'une tendresse et d'une pureté déroutante. Ses yeux brillaient de joie et je n'arrivais pas à être énervée contre lui. Je me mis à rire et il se joint à moi. Un peu plus loin je voyais Emma rire aussi. Maxime avait fait la même chose avec elle. Le reste des gars sauta aussi dans la piscine et se sont joins à nous.

Très vite nous fûmes rejoins par un groupe de filles de mon âge. Elles étaient quatre. Celle du groupe qui était la plus entreprenante avait de longs cheveux blonds encore plus fins que les miens. Elle était très belle. On aurait dit une poupée. Elle portait un maillot de bain qui ne cachait presque rien et avait une peau aussi blanche que le plâtre. Elle se cambra en regardant Lorenzo. Je la détestais déjà.

"Coucou Lorenzo...dit-elle d'une voix suave.

-Salut Camille."

Camille? Était-ce une coïncidence? La réplique de Lorenzo avait arraché une grimace de mécontentement à la fille en question. Il n'avait pas été froid juste... Inintéressé. Mais très vite son sourire aguicheur réapparut sur les lèvres de la blonde. Ses copines portaient aussi des vêtements qui couvrent peu et lançaient des regards conquérants aux garçons. Pas une seule fois elles regardèrent Emma ou moi.

"Vous venez ce soir à la fête de bienvenue?demanda Camille.

-Ouais. Vous aussi?demanda Lorenzo.

-Oui! J'espère que tu me réservera quelques danses...dit-elle en se mordant l'index.

-Euh je sais pas."

Lorenzo se tourna vers moi.

"Tu danseras Vi?

-Euh... Bien sûr.

-Super."

Camille retira son doigts de sa bouche frustrée et me lança un regard assassin. Elle n'abandonna pas pour autant. Elle fit valser ses cheveux et s'approcha de Lorenzo tel un lion qui s'approche de sa proie.

"C'est moi ou tu as pris du muscle?s'exclama-t-elle en lui touchant le torse."

Lorenzo retira ses mains avec douceur.

"Je pense pas.

-Moi si!déclara Maxime en embrassant ses biceps."

Il était vrai que Maxime était très musclé. Emma se moqua de lui ce qui le fit rire. Il l'attrapa par la taille et la coula. Quand ils remontèrent elle lui frappa le torse. Il bloqua ses bras et la noya encore une fois.

"T'avais qu'à pas te moquer."

Je souris touchée par la scène. Emma était magnifique même avec les cheveux dans tous les sens et mouillés. Camille se racla la gorge pour redevenir le centre d'attention.

"Bon on se retrouve ce soir alors...

-Ouais."

Elle lança un bisous à Lorenzo avant de partir. Les garçons voulurent aller dans les toboggans et nous y passâmes deux bonnes heures. A midi nous décidâmes de rentrer manger. Emma et moi fîmes une partie du chemin ensemble.

"Tu viens ce soir?me demanda-t-elle.

-Évidemment."

Il était hors de question que je rate cette fête. Je voulais m'amuser, passer autant de temps que possible avec mes nouveaux amis. J'avouerais que l'idée de voir Lorenzo danser avec Camille me poussait aussi à y aller. Je ne pouvais pas les laisser danser ensemble.

"Ça te dirait qu'on se prépare ensemble?me proposa Emma.

-Oui bonne idée."

Elle me dit le numéro de son bungalow et nous nous mîmes d'accord sur l'heure du rendez-vous. Avant de la quitter je lui dis:

"Emma, je voulais te le dire. Tu es magnifique. De l'intérieur comme de l'extérieur."

Mon amie rougit touchée.

"C'est très gentil mais pas du tout...

-Si si. Ne laisse personne te faire croire le contraire."

Je savais ce que c'était de ne pas avoir confiance en soit à cause de la critique des autres.

"Merci... Mais tu sais, je préférerais mille fois être courageuse et forte comme toi. Ça te rend encore plus magnifique."

Je restais sans mots. Moi courageuse? Je n'avais rien fait pour mériter ses mots. Emma me sourit avec douleur et tourna les talons.

Je retournais dans la bungalow de Margot le sourire jusqu'aux oreilles en repensant à notre sortie à la piscine. Je m'étais pas aussi bien amusée depuis... Depuis...

Margot accourut dans la salon dès qu'elle m'entendit rentrer. En me voyant sourire elle émit un autre bruit aigu puis m'arracha ma serviette pour la sécher et me lança:

"Raconte!"

Je m'assis dans un souffle.

"Je ne me suis jamais autant amusée de ma vie..."

Je fermais les yeux comme pour mettre pause à ma vie. Comme si je voulais que ces vacances ne s'arrêtent jamais.

"Tu étais avec tes amis de la veille?

-Oui. Emma est adorable! Je l'aime trop. Elle est tellement belle...

-Sûrement pas autant que toi.

-Mais si! Mille fois plus! Tu la verrais!"

Je me levais et commençais à me changer.

"Elle est tellement attentive... Elle est gentille, drôle... Je sais on se connaît que depuis hier mais je suis contente de l'avoir rencontrée.

-Et le garçon? Tu sais si tu l'aime?

-C'est pas tant ça le problème...

-Comment s'appelle-t-il?

-... Lorenzo...

-C'est un très jolie prénom."

Soudain la porte s'ouvrit avec fracas. Robert se tenait là de bonne humeur. Je savais pas qu'il était réveillé.

"T'es allée chercher le repas?me lança-t-il.

-Euh... Non pas encore...

-Alors qu'est-ce que t'attends? Tu veux qu'on meurt de faim?

-Mais j'ai pas d'argent...

-Tiens."

Il me lança deux billets de cinquante euros et me dit d'aller chercher des pizzas. Je prenais mes jambes à mon cou et fis ce qu'il m'avait demandée.

J'avais acheté six pizzas. Alors que j'allais m'asseoir pour manger, Robert m'envoya à l'accueille pour me plaindre que la télé ne marchait plus. Une fois de retour ils avaient tout mangé et Robert m'envoya jeter la poubelle en disant:

"Ça te fera du bien un peu de sport."

Je marchais vers les poubelles la tête haute le regard froid en me battant contre les larmes de colère. Ils n'en valaient pas la peine.

De retour dans le bungalow, je me posais dans ma chambre. Sur mon lit m'attendait une part de pizza intacte. Je souris. Margot...

L'heure de mon rendez-vous avec Emma arriva. J'allais voir Camille pour demander son autorisation.

"Je peux aller chez une amie?

-Tu as des amies toi?

-Oui...

-Vous allez faire quoi? Vous allez pas vous embrasser n'est-ce pas?

-Non.

-Heureusement! Je ne veux pas d'une lesbienne sous mon toit!

-...

-D'accord tu peux y aller mais avant je veux que tu lave toutes les assiettes et les couverts de cette boîte. C'est tellement sale ici!

-Mais il y a un lave vaisselle...

-Et tu réponds?s'exclama Camille.

-Non, non..."

Je me dépêchais de tout laver. Évidemment une fois que j'avais fini Camille me dit de laver le sol parce que je l'avais sali avec mes chaussures. Tant que j'y étais elle me dit de laver toute la maison. Je finis par être libre et je courais chez Emma. Elle m'ouvrit le sourire aux lèvres.

"Je suis désolée je suis en retard...

-T'inquiète on a encore le temps."

Elle se décalla pour me laisser entrer. Son bungalow était identique à celui de Margot ou de Robert. La seule différence était l'emplacement de sa terrasse. Sur son canapé elle avait étalé pleins de vêtements plus beaux les uns que les autres. Je les regardais avec un sourire de désir.

"On commence par toi?me demanda-t-elle."

Je sortis tout ce que j'avais de mon sac. Ce qui veut dire un jean noir et trois t-shirts plus habillés que mes autres vêtements. Je n'avais pas d'argent de poche. Camille me donnait de vieux vêtements à elle ou à ses fils et m'achetait que le strict nécessaire. Le jean noir elle avait été obligée de me l'acheter pour un enterrement. Quant aux t-shirts, ils étaient mes trésors. Je les avais achetés en secret avec de l'argent que j'avais gagné en babysitting. Je dis en cachette parce que Robert prenait l'argent que je gagnais en général. Il me disait que ça n'allait me servir à rien.

Une fois il avait trouvé un t-shirt assez sexy dans ma garde robe. Il m'avait forcée à le mettre devant lui puis il m'avait tirée dans le salon devant sa famille pour qu'ils se moquent de moi. Ensuite il m'avait arraché le t-shirt et m'avait forcée à marcher sans haut jusqu'à la poubelle qui était dans la rue pour le jeter devant lui. Il m'avait dit que ça ne servait à rien que je m'habille comme ça j'étais trop moche pour plaire à qui que ce soit de toute façon. J'avais tellement pleuré ce jour là...

Je n'avais pas trop l'habitude d'aller en soirée. Robert disait qu'il était hors de question que les policiers l'appelent comme quoi je suis bourrée alors il ne m'a jamais laissée y aller. De plus je n'avais jamais ressentit de besoin incontrôlable d'aller en soirée. Je préférais rester dans ma chambre. Quand je n'avais aucune tâche assigné par Camille à faire, je lisais. J'adorais m'évader, découvrir de nouveaux pays, m'attacher à des personnages, les voir évoluer... J'étais plus du genre à regarder les autres vivre qu'à profiter de ma propre vie. Mais cette fois c'était différent. Je pouvais le sentir sans savoir pourquoi.

"C'est tout?me demanda Emma surprise.

-Euh... Oui."

Elle examina mes vêtements avec intérêt.

"C'est jolie mais je voulais trop te voir en robe...

-Oh je... Je n'ai pas de robe...

-C'est pas grave."

Elle reporta son attention sur ses propres vêtements. Après quelques secondes de réflexion, elle sortit du t'as une petite robe violette. Elle me la tendit avec un grand sourire.

"Tiens mets ça!

-Je ne vais pas mettre ta robe...

-Oh que si! Et tu ne discute pas!dit-elle en riant."

Je me cachais dans une chambre pour me changer. J'avais un sourire débile scotché aux lèvres. Je sortis en Emma me regardant la bouche grande ouverte.

"Tu... Tu es magnifique!"

Elle m'applaudit en sautillant. On aurait dit une enfant. Je rougis et me regardais dans le miroir. J'en eus le souffle coupé. Je n'étais pas mal. De plus à mon plus grand soulagement, mes marques étaient bien cachées.

"C'est décidé tu vas porter ça!déclara Emma.

-Mais... Je ne peux pas c'est ta robe...

-Et alors? Justement je décide de qui la porte."

Je ris devant son entêtement.

"Mais cette robe est tellement mignonne c'est ton style elle t'irait beaucoup mieux qu'à moi.

-Tu rigole? On dirait qu'elle a été faite pour toi!"

Je n'arrivais pas à lui dire non. Je baissais donc la tête rouge de bonheur.

Ce fut le tour d'Emma. Lui choisir une tenue était beaucoup plus difficile qu'à moi. Tout lui allait! Elle essayait les tenues les unes après les autres et je la trouvais encore plus belle à chaque fois. Nous finîmes par nous mettre d'accord sur une jupe noire avec un haut blanc simple.

Nous nous rendîmes à la cour du château avec vingt minutes de retard. La pluspart des gars du groupe en avaient eu marre d'attendre et étaient allés danser. Seul Maxime, Tom et Lorenzo nous attendaient.

Camille était là aussi. Comme par hasard collée à Lorenzo qui ne lui accordait aucune importance. Elle parlait plus toute seule qu'autre chose. Quand ils nous virent Maxime et Tom s'écrièrent:

"Ah bah enfin!

-Tout ce temps pour être toujours aussi moches!ajouta Tom."

Emma lui tira la langue. Dès qu'il nous avait vues, Lorenzo avait planté son regard dans le miens tout sourire. Je lui souriais en retour. Camille s'en alla énervée mais les garçons ne parurent même pas s'en rendre compte.

"Tu es magnifique...me dit Lorenzo."

Je rougis. Il n'était pas mal non plus. Il avait fait un effort et avait troqué son short pour un jean simple. Il portait un t-shirt blanc et une veste sombre venait compléter le tout. Il était très beau....

Nous rejoignîmes les autres sur la piste de danse. La cours du château avait été réservée pour la fête des "jeunes". Il y avait ici tous les ados entre 17 et 20 ans. Les autres étaient sur la place principale du camping. Du métal était diffusé par d'énormes enceintes et de l'alcool coulait par terre.

Nous vîmes les amis de Lorenzo vers l'avant de l'attroupement et nous nous ajoutâmes à leur cercle pour danser. Les filles les plus proches de nous se relayaient autour des garçons et essayaient malgré la musique dynamique de danser collées à eux.

Nous avons beaucoup rit. Emma et moi nous moquions de Maxime qui dansait n'importe comment tout en sautillant dans tous les sens.

Soudain un slow se lança. Le décallage avec le morceau d'avant fut énorme. Les filles se jetèrent sur mes amis. Maxime avait trois filles sur les bras. Il souriait fière comme un coque. Cependant quand il vit Emma, il se débarrassa des filles assez violemment et l'invita à danser.

Un garçon que je ne connaissais pas s'avança vers moi quand soudain je pivotais sur moi même et me retrouvais dos à lui collée contre un torse. Je relevais les yeux et fut surprise de découvrir Lorenzo. Il me tenait fermement par la taille et fusillait quelqu'un du regard derrière moi.

Il reporta son attention sur moi et me sourit avec tendresse. Je lui rendais son sourire quoique surprise par son aplomb. Je posais ma tête sur son torse et nous dansâmes doucement. Je pouvais entendre son coeur qui battait irrégulièrement. Je fermais les yeux. J'étais tellement bien à ce moment précis. J'étais vraiment heureuse. Il avait posé sa tête sur le haut de mon crâne et je savais qu'il souriait. Je sentais des picotements partout où sa peau entra en contact avec la mienne. Même à travers mes vêtements les picotements étaient présents. Ressentait-il la même chose que moi? Je me suis prise à espérer. Mais qu'est-ce que je ressentais?

Je l'aimais. J'en étais plus que sûr.

Le morceau se fini mais je restais collée à Lorenzo. Il n'avait pas desserré son étreinte et me retenait avec force contre son torse. Nous Nous ne bougions plus à présent. Je me contentais de respirer son odeur. Il sentait très bon...

Le moment fut brisé par Tom qui nous bouscula. Lorenzo me regarda avec une froideur extrême.

"Tu peux pas faire attention?dit-il menaçant."

Mais Tom ne l'écouta pas. Il continua à danser dans tous les sens. Camille s'était entre temps frayé un chemin jusqu'à nous et renversa le contenu de son verre sur moi.

"Oh non!

-Oups...dit Camille faussement désolée."

Je la fusillais du regard. C'était la robe d'Emma...

Lorenzo n'hésita pas une seconde et retira sa veste pour la poser sur mes épaules. Camille le regarda choquée.

"Moi t'as pas voulu me la passer quand j'avais froid!s'exclama-t-elle outrée.

-T'es pas Vi."

Camille bouillonnait. Elle s'en alla rouge de honte quant à moi j'étais rouge aussi mais à cause de ce qu'Enzo avait dit. Une simple phrase avait eu le dont de me déstabiliser. Il fallait que je reprenne mes esprits...

Lorenzo ne m'avait pas quittée des yeux depuis que Tom nous avait bousculés. J'évitais ses yeux. Je n'osais pas le regarder.

"Regarde moi Vi...me demanda-t-il."

Il me fallut quelques secondes mais je finis par remonter mes yeux et à les ancrer dans les siens. Ils brillaient d'une lueur nouvelle. Je ne l'avais jamais vu espérer autant. Qu'esperait-il?

"J'ai des sentiments pour toi."

DMCA.com Protection Status