Les Arcanes d'Hemera Tome 2

Les Arcanes d'Hemera Tome 2

Par:  Elyna E.C.  Complété
Langue: French
goodnovel4goodnovel
0.0
Notes insuffisantes
25Chapitres
1.5KVues
Lire
Ajouter dans ma bibliothèque

Share:  

Report
Overview
Catalog
Laissez vos commentaires sur App

Depuis qu’Allyn a accepté d’intégrer les rangs de l’Organisation, sa vie n’a plus rien d’ordinaire.Son équipier est incernable, son colocataire fantôme refuse son aide et deux Anges Noirs l’ont dans le collimateur…Pourtant rien ne semble la décourager, pas même la recherche éprouvante d’une âme perdue lui donnant du fil à retordre.Ignorante des manigances qui se jouent et des dissimulations de son entourage, Allyn persiste dans la mission qu’elle s’est attribuée.Seulement s’il y a bien une leçon qu’elle aurait dû retenir, c’est que depuis son arrivée à l’Organisation, les choses ne se déroulent jamais comme prévu…

Voir plus
Les Arcanes d'Hemera Tome 2 Novels Online Free PDF Download

Latest chapter

Interesting books of the same period

To Readers

Bienvenue dans Goodnovel monde de fiction. Si vous aimez ce roman, ou si vous êtes un idéaliste espérant explorer un monde parfait, et que vous souhaitez également devenir un auteur de roman original en ligne pour augmenter vos revenus, vous pouvez rejoindre notre famille pour lire ou créer différents types de livres, tels que le roman d'amour, la lecture épique, le roman de loup-garou, le roman fantastique, le roman historique et ainsi de suite. Si vous êtes un lecteur, vous pouvez choisir des romans de haute qualité ici. Si vous êtes un auteur, vous pouvez obtenir plus d'inspiration des autres pour créer des œuvres plus brillantes. De plus, vos œuvres sur notre plateforme attireront plus d'attention et gagneront plus d'adimiration des lecteurs.

Commentaires
Pas de commentaire
25
L'Auteure + 1
Elyna E.C. est née à Paris en 1991. Les Arcanes d’Hemera est son premier roman, elle a consacré plus de quatre ans à son écriture. Pour mon loup, Hugo, le seul à savoir m’apaiser lorsque je vire en mode « Ouragan Harper », et pour ma kkouette,  mon Axel, Kévin. J’essaie de ne pas laisser mon imagination divaguer face à l’inconnu, convaincue que les hypothétiques poissons carnivores seront le cadet de mes soucis si je n’arrive pas à reprendre mon souffle rapidement. Je sens ma volonté diminuer à mesure que l’oxygène me manque, si bien que je remarque à peine la vague plus violente que les autres, suivie d’une for
Read More
2
— Bon ça suffit, dis-moi ce qui te perturbe.Ne m’attendant pas à me faire attaquer de front à une heure aussi matinale, je délaisse mon chocolat chaud et ma tartine beurrée pour plonger mon regard fatigué dans celui de ma meilleure amie attitrée.— Je vais bien, affirmé-je avec une telle conviction que je m’en serais persuadée moi-même si l’image révoltante de Lucius et la rouquine torturant une pauvre âme perdue ne revenait pas sans cesse me hanter depuis mon réveil.— À d’autres, répond Alice qui balaye sa crinière blonde en arrière pour éviter qu’elle ne tombe dans son Moka. Tu sais que je parviens toujours à mes fins, alors évitons la partie du « je vais bien / tu es sûre ? / oui / je n’y crois pas un instant / bon d’accord / alors raconte ! » et passons direct au plus intéressant : Hugo va bientôt arriver et je ne veux pas qu’il interrompe notre session commérage.— Il n’y a pas de session commérage qui tienne.Read More
3
Lorsque Lucas s’avachit sur la chaise vide en face de la mienne ce matin-là, il le fait avec si peu de délicatesse que j’en manque de renverser mon petit déjeuner sur mon plateau-repas.— Toi, on peut dire que tu as le chic pour choisir tes âmes perdues, lance-t-il en guise de préambule.Bien le bonjour à toi aussi.— Je présume que tu as fait connaissance avec Marion.— Cette femme est horrible.— Ravie que pour une fois on soit capable de s’entendre sur un point.Lucas fronce les sourcils et m’examine longuement avant de continuer :— Bref, j’ai tout autant envie de reprendre la lecture que de me couper une main, mais de toute manière ce n’est pas important pour le moment, car je pense avoir trouvé un souvenir intéressant.— Vraiment ? Déjà ?— Je lis vite, assure-t-il.Harper penche la tête sur le côté, sûrement dans l’espoir de déchiffrer mon expression blasée. Dé
Read More
4
Je lâche la main d’Harper dès notre arrivée. À notre grand soulagement, nous sommes cette fois-ci parvenus à bon port, ou du moins dans la Sphère. Je ne cherche pas à vérifier si mon équipier affiche son petit air supérieur face à cette constatation et lui emboîte le pas. S’il y a bien une chose que je dois admettre, c’est que c’est un soulagement de voir Lucas reprendre les rênes. Toute cette tension commençait à avoir raison de moi et le « cas Marion » n’est définitivement pas idéal pour débuter en tant que guide.La Sphère se trouve aujourd’hui dans la cour intérieure d’un énorme jardin décoré de buissons en forme de cygnes, de fontaines resplendissantes de propreté et de colonnes blanches entretenues avec soin, formant un péristyle autour d’une baie vitrée encadrée de rideaux pourpres. J’en serais restée bouche bée d’admiration si un détail particulièrement dérangeant n’avait pas attiré mon attention.— Sont-ils vivants ? chuchoté-je en me penchant vers Luca
Read More
5
— Comment ça tu n’en gardes aucun souvenir ? s’étonne Alice.— Je ne suis pas amnésique, la corrigé-je face au buffet à desserts, hésitant entre une mousse au chocolat faite maison et une tarte sablée framboise pistache. Je dis seulement que les images de cette mission sont encore trop chaotiques pour que je puisse en faire un résumé précis.— Mais tu n’as même pas été droguée ! D’ailleurs Lucas ne s’est pas gêné pour me le faire savoir. Quel pauvre type.— Je te rejoins sur ce dernier point, approuvé-je dans un sourire. Mais je ne saurais t’éclairer davantage sur le sujet. J’étais tellement… inutile. Une vraie demoiselle en détresse avec tout le stéréotype du boulet. Je crois que même lors de ma première mission, je n’ai pas été aussi inefficace.— Curieux…Nous prenons tout le temps qu’il nous faut devant les plateaux de fruits, car nous savons très bien que notre petit tête-à-tête prendra fin lorsqu’il nous faudra
Read More
6
Je me réveille ce matin avec une atroce boule au ventre qui ne me quitte pas du saut du lit jusqu’à la fin du petit déjeuner. Plusieurs éléments peuvent être en cause : je ne parviens pas à déterminer ce qui me ronge à ce point les nerfs. Serait-ce l’apparition prévisible de l’Ange Noir au crâne rasé dans un de mes ravissants cauchemars ? Une mauvaise digestion suite au gratin extrêmement calorique d’hier soir, ou encore savoir que Lucas et moi nous apprêtons à entamer notre quatrième aventure dans le monde merveilleux des souvenirs de Marion ?Ma main tremblote au-dessus de mon bol. Je suis obligée de poser ma cuillère sur mon plateau de peur d’en renverser à côté. Ce malaise persistant me paraît de très mauvais augure et pourtant j’essaie par-dessus tout de sourire bêtement lorsque Guillaume et Juliette me rejoignent à table, vêtus tout comme moi de leur combinaison de Singulier.— C’est reparti pour un tour ? lance-t-il allègrement.De t
Read More
7
J’émerge à une heure tardive. Ayant dans un premier temps envie de satisfaire mon estomac affamé, j’enfile les premiers vêtements qui me tombent sous la main à la suite d’une douche express, puis enchaîne directement avec la cafétéria. L’heure avancée de la matinée me permet de manger dans le calme. Mieux encore, l’absence de mes compagnons est un avantage, car je suis plus que disposée à compléter mon petit bout de papier concernant les souvenirs de Marion.« Quatrième souvenir : chalets de Noël / dédale infernal. Choisi par Harper. Moi : »Je mordille mon stylo avant d’ajouter quoi que ce soit. Je ne sais pas quoi penser de cette dernière mission. C’était angoissant, effectivement, mais d’une manière bien plus complexe que les fois précédentes. Quant à cet épisode avec le double de Lucas… Non mais, même dans mes cauchemars les plus tordus je n’ai jamais songé à un truc pareil.« Moi : trompée par sa duplicité ? »Après tout, le jumeau d
Read More
8
Lucas n’est pas à l’infirmerie quand je m’y présente à la fraîche le lendemain. Supposant à juste titre qu’il n’a pas désiré passer une seconde nuit dans ces locaux déprimants, je le retrouve à la cafétéria, à l’heure du déjeuner, assis entre Alice et Lily et faisant face à Juliette et Guillaume. J’ai beau savoir qu’il n’est pas à l’article de la mort, une fatigue intense se lit sur ses traits et chaque mouvement pour saisir un aliment semble solliciter toutes ses forces. Rien de bien extraordinaire, toutefois, quand on se souvient de la brutalité avec laquelle il s’est battu contre son jumeau. J’ai si peu l’habitude de l’admirer aussi diminué que cela ne fait qu’accroître ma compassion à son égard.Enzo et Roxanne nous rejoignent et la conversation dérive de la nouvelle coupe de cheveux de Zacchari, notre prof de yoga, à la mission de Juliette et Guillaume qui les a retenus jusqu’à une heure avancée de la nuit. Quand Enzo s’enquiert de l’état de santé de mon équipier – ce dont
Read More
9
Tout se passe excessivement vite. Harper referme si rapidement la porte que le premier chien à avoir bondi s’y écrase violemment. Nous apprécions le bruit causé par l’impact et le couinement qui en résulte ; toutefois nous sommes déjà loin et ne nous retournons pas quand la porte cède dans un vacarme ahurissant. Les couloirs se révèlent très peu pratiques pour une course poursuite. La largeur ne permettant pas à Harper et moi de courir au même niveau sans nous rentrer dedans, mon équipier se contente de me tenir de sa main libre – et de m’arracher la peau par la même occasion – pour me faire garder le rythme.Les grognements de chiens furieux et le martèlement de leurs pattes sur le sol résonnent dans l’espace restreint, alimentant la panique qui nous anime. Pour la première fois depuis le début de cette mission, je suis contente d’apercevoir une de ces fameuses portes. Nous l’avons cependant à peine refermée derrière nous que des griffes trop puissantes pour être réalistes
Read More
10
J’ai tellement dormi que je pourrais arracher mon plâtre et sauter à pieds joints sur mon matelas. J’avalerais bien un bœuf entier également, mais je doute que le moment soit propice pour commander un bon petit plat.— Bien dormi ? me lance une voix à laquelle j’étais loin de m’attendre.Ma tête s’incline afin de dévisager le charmant coach sportif assis sans le savoir à côté de mon colocataire.— Enzo ? dis-je face à cette apparition aussi imprévisible que déconcertante. Qu’est-ce que tu fais ici ?— Je sais que ce n’est pas dans mes habitudes de venir prendre directement des nouvelles à l’infirmerie, mais ça, c’est uniquement parce que tu passes ton temps à dormir.Enzo approche sa chaise de mon lit, puis détaille mon équipier endormi.— Il va bien ? s’informe-t-il, soucieux.Qui ne le serait pas à la vue de tout l’attirail médical disposé autour de Lucas ?— Apparemment il s’est
Read More
DMCA.com Protection Status