Père à son insu

Père à son insu

Par:  Freetop812  En cours
Langue: French
goodnovel16goodnovel
0.0
Notes insuffisantes
19Chapitres
3.0KVues
Lire
Ajouter dans ma bibliothèque

Share:  

Report
Overview
Catalog
Laissez vos commentaires sur App

- Comment ça, il a été utilisé ? Je vous ai bien demandé de le garder et de n'en faire usage sous aucun prétexte !! - Toutes nos excuses Monsieur Martins, c'était une erreur de la part d'un de mes employés... Enzo était dépassé. En venant déposer une partie de sa précieuse semence dans cette clinique, il ne s'était jamais imaginé qu'ils auraient pu lui désobéir et l'utiliser. Maintenant, le voilà obligé d'aller à la recherche d'une jeune femme se promenant allègrement dans Manhattan avec son bébé dans le ventre sans se soucier des dangers qu'elle coure. Mais comme on le dit très souvent : «À quelque chose malheur est bon !»... Puisse mon histoire vous séduire !

Voir plus
Père à son insu Novels Online Free PDF Download

Latest chapter

Interesting books of the same period

To Readers

Bienvenue dans Goodnovel monde de fiction. Si vous aimez ce roman, ou si vous êtes un idéaliste espérant explorer un monde parfait, et que vous souhaitez également devenir un auteur de roman original en ligne pour augmenter vos revenus, vous pouvez rejoindre notre famille pour lire ou créer différents types de livres, tels que le roman d'amour, la lecture épique, le roman de loup-garou, le roman fantastique, le roman historique et ainsi de suite. Si vous êtes un lecteur, vous pouvez choisir des romans de haute qualité ici. Si vous êtes un auteur, vous pouvez obtenir plus d'inspiration des autres pour créer des œuvres plus brillantes. De plus, vos œuvres sur notre plateforme attireront plus d'attention et gagneront plus d'adimiration des lecteurs.

Commentaires
Pas de commentaire
19
Chapitre premier.
La brise fraîche de l'été et l'odeur des vacances sillonnaient doucement dans les rues de Manhattan. Les rues étaient plus animées que jamais et la circulation encore plus dense. Il fallait rouler au rythme de caméléon dans la horde de véhicule et cela bien sûr ne devrait pas plaire aux conducteurs surtout quand ils sont pressés. - Putain, que c'est chiant ! - Non mais, libérez le passage bordel! - Dégagez!!!... Telles étaient les exclamations de certains conducteurs comme si leurs cris allaient changer quelque chose dans l'allure. Pourtant, ils n'arrêtaient pas de chialer au vent et de klaxonner comme des furies donnant au passage des maux de tête à certains.Au bout d'un moment, la circulation fut libérée et les usagers de la route purent enfin circuler correctement. Parm
Read More
Chapitre deuxième
Le cœur battant, Sarah observait le gynécologue appliquer délicatement du gel sur son gros ventre. Dans quelques instants, elle sera enfin fixée. Elle saura si elle devrait acheter des robes ou des pantalons. Son regard se dirigea vers le petit écran devant elle qui affichait déjà le bébé qui grandissait en elle. Il était si petit mais elle pouvait distinguer sa tête, ses bras et ses jambes. Un sourire illumina son visage à cette vision et après quelques minutes d'observation, le gynécologue qui était une femme finit par dire. - Waouh, toutes mes félicitations mademoiselle ! Vous attendez un beau petit garçon. Le sourire de la jeune femme se fit encore plus large qu'elle même eut peur que les commissures de ses lèvres ne se déchirent. Ses yeux s'embuèrent de larmes et c'est dans un sanglot naissant q
Read More
Chapitre troisième
- Comment ça «il a été utilisé»? Je vous ai bien demandé de le garder et de n'en faire usage sous aucun prétexte !! - Toutes nos excuses Monsieur Martins, c'était une erreur de la part d'un de mes employés. - Erreur ?! répéta amèrement le jeune homme aux cheveux noirs. - Je suis vraiment désolé Monsieur, vraiment désolé, s'excusa une énième fois le directeur de la clinique mais c'était peine perdue. Enzo était déjà entré dans une colère noire et tout ce dont il avait envie, c'était de réduire en pâte le corps de l'homme en blouse blanche devant lui.  Comment avaient-ils pu oser faire cela malgré tout les avertissements qu'il leur avait fait ? Il était
Read More
Chapitre quatrième
Sarah ferma d'un coup le roman qu'elle était en train de lire après y avoir introduit un marque-page. Elle avait un creux et il lui fallait impérativement manger; hors de question de laisser son bébé affamé. Seulement, elle n'était pas d'humeur à faire la cuisine alors pour la première fois depuis son arrivée à Manhattan, elle allait manger dans un restaurant. Elle s'empara de son MacBook et se mit à la recherche de son bonheur. La jeune femme finit par dénicher un petit coin tranquille réputé pour faire une excellente cuisine.Sans tarder, elle alla prendre un bain et se vêtit d'une longue robe ovale qui lui allait comme un gant. Ensuite, elle rassembla ses cheveux en un chignon haut avant de se maquiller légèrement et d'attraper les clés de sa voiture.  Le trajet jusqu'au restaurant ne fut pas très long puisqu'i
Read More
Chapitre cinquième
Enzo foula le sol américain à la hâte et s'empressa de rejoindre sa voiture. Lui qui croyait ne plus y mettre pied avant un bon moment, le voici forcé de s'y pointer plus tôt que prévu. Il aurait voulu envoyer quelqu'un d'autre mais c'était impossible. L'affaire qui l'emmenait à Manhattan était de la plus haute importance et confidentialité.  Lorsque Taylor était revenu avec les informations sur la femme sur laquelle sa substance avait été utilisée, il avait été très surpris de constater qu'elle ne vivait pas en France mais plutôt à Manhattan. Elle n'avait que 25 ans et pourtant, elle voulait déjà avoir un enfant alors qu'elle était célibataire. Il n'arrivait pas à comprendre les motifs qui pouvaient emmener une si jeune personne à se faire inséminer et il comptait bien écla
Read More
Chapitre sixième
Enzo cru un moment que les yeux de la jeune femme allaient tomber de leurs orbites tellement ils étaient exorbités de stupeur.À deux reprises, elle avait ouvert la bouche comme pour dire quelque chose mais aucun son ne s'était dégagé de sa gorge.  - Je ne suis pas du genre à parler de ce qui ne me concerne pas alors n'ayez crainte quant à ce secret. - Co... Comment est-ce... Enfin je... Comment vous... finit-elle par bégayer. - C'est une longue histoire et vous n'avez pas idée de ce dans quoi vous vous êtes engagée. La rousse passa une main sur son ventre en fermant les yeux comme pour calmer les battements effrénés de son cœur.  - Nous devons parler Mademoiselle Hall et maintenant, continua le jeune homme en la fixant durement. - Je... Enf
Read More
Chapitre septième
Vous me voyez vraiment navré Sarah mais l'enfant qui grandit dans votre ventre est aussi le mien... La jeune femme n'en revenait pas. Non, ce n'était pas vrai, tout ça était un rêve ; un mauvais rêve. Elle avait acceptée qu'il y avait eue une erreur au niveau de son insémination mais elle ne pouvait accepter que le père de son fils était juste devant elle. Non, elle ne voulait pas ça ! Elle voulait d'une vie seule avec son enfant, était-ce trop demander ?Sarah porta une main fébrile sur son front où venait de naître un début de migraine et souffla bruyamment. Un soudain manque d'air venait de s'emparer de ses poumons et elle essaya de se lever pour sortir. Seulement, sa tentative échoua lorsqu'un vertige vint s'y mêler et c'est à demie consciente qu'elle se vit plonger vers le sol à vitesse fulgurante. 
Read More
Chapitre huitième
Enzo reposa son verre de Whisky sur la table et se laissa choir dans le fauteuil de son bureau. Un soupir las s'échappa d'entre ses lèvres puis il passa ses deux mains dans ses cheveux ébouriffés.    Deux semaines.   Celà faisait deux semaines qu'il s'était rendu chez Sarah. Deux semaines qu'il guettait un appel ou un quelconque signe de sa part. Il comprenait le fait qu'elle ait besoin de temps mais celà faisait déjà trop pour lui. Il fallait qu'elle se décide au plus vite sinon il risquerait de ne plus pouvoir tenir. Porter son enfant représentait beaucoup et elle semblait ne pas en avoir conscience.   Bien sûr puisqu'elle n'en avait pas conscience.   Il se devait de la protéger afin qu'elle accouche en toute sécurité et dans la plus grande discrétion. Cet enfant était un pion très important d'une histoire et bien avant sa conception, il était déjà co
Read More
Chapitre neuvième (Sarah Hall)
- Merci beaucoup.Je fermai la porte derrière le livreur de popcorn et je m’en allai vers le séjour. Ce soir, j’avais décidée de me faire une soirée Netflix; une façon de fêter mes six mois de grossesse. J’avais donc choisie le fameux film anglais qui se faisait appeler Twilight. La rumeur sur le succès de cette série de cinq saisons avait fait le tour et il me tardait de découvrir ce qui s'y trouvait. Ces derniers temps avaient été pleins de réflexions pour moi. Le visage du père de mon bébé n'avait cessé de me hanter mais je ne pouvais pas encore me décider à lui téléphoner. J’avais encore besoin de temps.Dis plutôt que tu essaies de fuir la réalité ! Me chuchota une petite voix dans ma tête.Non, je ne voulais pas fuir la réalité ou enfin...c’était ce dont j’essayais de me persuader. Je voulais seulement passer plus de temps seule avec mon bébé sans avoir à affronter un supposé père qui viendra tout le temps partager le bonheur maternel avec moi. M’asseyant confortablement dans
Read More
Chapitre dixième (Sarah Hall)
J’ouvris lentement les yeux sur un plafond blanc parcouru de lustres que je ne reconnaissais pas. Je clignai des yeux pour m’habituer à la forte luminosité et je posai une main sur ma tête d’où se dégageait un mal lancinant. Je me redressai dans le grand lit aux draps blancs dans lequel j’étais allongée et entrepris de me situer. J’étais dans une grande chambre dans des tons blancs et marrons foncés qui arborait un style luxueux. - Mais qu’est-ce que je fous ici?La chambre était très riche en texture et les murs étaient habillés de papier peint ainsi que de tapisseries et de divers tableaux. Le sol quant à lui était couvert d’un tapis de velours beige. Un fauteuil cosy était posé dans un coin de la chambre à côté d’une grande baie vitrée qui laissait filtrer la lumière du jour. Devant moi et donc le lit, une coiffeuse au mobilier en bois massif s’y trouvait avec un miroir de forme circulaire. Je contemplais presque hébétée la pièce en me demandant dans quel paradis j’étais tombée. P
Read More
DMCA.com Protection Status