Share

CHAPITRE 08

Une main caresse mes cheveux et me sort du sommeil, j’ouvre les yeux et maman me sourie :

- Coucou ma puce tu as une tête épouvantable mais, je ne te le dirais pas d’accord ?

Je sourie à ma mère :

- Ok maman

Elle jette un coup d’œil au réveil posé sur sa table de nuit :

- Il est 7h20 est-ce que tu veux aller à l’école ? Ou tu préfères rester à la maison ?

- Pourquoi est-ce que je voudrais rester Ă  la maison ?

- He bien généralement quand une fille de 17 ans viens dormir a côté de sa mère en pleine nuit c’est qu’elle ne vas pas bien .

Je m’assieds dans son gigantesque lit et me rend compte qu’elle est déjà habiller, coiffer et maquiller pour le boulot :

- Ouais on dirais que t’as raison, t’es une bonne mère pour quelqu’un qui m’as eu a 16 ans .

Elle pousse un soupir :

- Oui je sais je suis exceptionnel n’est-ce pas ? Et j’ai lu un livre intitulé « Bien connaître son ado quand on est une mère célibataire « quand tu avais 15 ans pour me préparer un peu.

Je la regarde et m’esclaffe :

- Est-ce que t’es sérieuse ?

- Quoi ? C’est pas une honte ! J’ai paniquer quand je me suis rendu compte que tu étais une ado moi, j’avais l’impression que sa serais compliquer vu la façon dont il parle de vous dans les films.

- Tu dis « nous » comme ci t’avais jamais étais ado maman je te rappel que t’es passer par cette case toi aussi.

- Oh t’inquiète je m’en souvient mais je voulais pas être comme mes parents qui se rendaient pas compte j’était une ado et non pas une adulte…que j’avais besoin d’eux et d’attention.

Je lui sourie et sent mes larmes monté, ne me demander pas pourquoi je suppose que je suis émotive a cause de ma soirée d’hier :

- Tu es la meilleure mère dont une fille puisse rêver maman .

- Et toi la meilleure des filles…est-ce que tu veux en parler ? Peut importe se que c’est je suis tu sais ?

Je sors du lit et m’étire :

- T’inquiète c’est pas bien méchant maman, je vais bien.

- Donc c’est ok ?

- C’est ok.

Elle tape dans ses mains et se lève :

- Paaaarfait donc va arranger ta tête et prépare toi pour les cours ou tu marches.

- Je penser que je pouvais rester a la maison ?

- Si tout est ok je ne vois pas pourquoi tu devrais rester la .

- Bon je retire ce que je viens de dire tu n’est pas la meilleure !

Je sors de sa chambre et me dirige vers la mienne pour me préparer et arranger ma tête qui d’après les dires de maman est affreuse .

En réalité tout n’est pas ok, je ne peux admettre le fait que Lucas me tromper et je ne peux supporter la trahison de celle que j’ai toujours considérer comme ma sœur mais je ne suis pas prête à le dire a maman.

Je sais que si elle l’apprend elle me posera un milliers de questions et pensera qu’elle n’as pas assurer dans son rôle de mère, d’une façon ou d’une autre elle se sentira responsable.

Je sais que je ne supporterais pas cette journée de cours, quand on apprend que les deux personne qui sont censée compter le plus pour vous (en dehors de votre famille ) se sont jouer de vous, je peux vous assurez que vous n’avez plus envie de voir personne.

Je n’imagine pas une journée de cours sans Lucas et encore moins une journée sans Emy.

Se qui me rend le plus malade ce n’est pas que Lucas ne veux plus de moi, je pense qu’on se forcés et que notre rupture aurais étais inévitable dans peu de temps, non, le plus dur est de savoir qu’il m’a sourie,embrasser et qu’il m’ai fait me sentir mal pour lui, je me suis remise en question et j’ai penser être le problème dans notre couple, j’essayer de faire des efforts et de le supporter alors même qu’il était insupportable, je pense que personne ne mérite ça mais je pense que si j’avais trouver Amanda Winsley a côté de lui je l’aurais supporter . Même si c’est sa cousine je me supporter mais Emy..

Le fait de voir celle que j’ai toujours considérer comme une sœur, comme un membre de ma famille me faire ça est pire que tout, je n’est pas beaucoup de monde autour de moi, j’ai une mère qui m’aime et Maria mais je n’est pas d’autre famille, Émilie étais celle a qui je disais tout, celle qui me connais par cœur et je pensais connaître moi aussi.

Le pire est de se rendre compte qu’en réalité personne ne m’aime comme il le prétend et que nous vivons dans un monde d’hypocrites, une personne peu être devant vous et vous sourires et une heure plus tard elle peu être en train d’embrasser votre petit copain.

Je me demande seulement comment elle a réussi a me sourire ? Comment elle a réussi a me cacher ça ?

Si elle a réussi a me cacher une pareil trahison je dois être en mesure de lui cacher ma souffrance, non ?

Comme Cooper me l’a dit hier je doit être forte et ne rien laisser paraître et même si j’ai du mal a l’admettre je pense que Mr bâtard de première a raison.

Je saisie un jean,un pull et me dirige vers ma salle de bain, je suis Zoey Nexfort et je ne vais pas rester a pleurer pour un garçon au caractère étrange, je vais me pomponner comme tout les jours sans en faire trop, je vais aller au lycée comme tout les jours sans changer mes habitudes, je vais être assidu en cours en bref ma vie ne va pas changer et je vais rester la même a une exception près : je ne vais pas entendre pas un « bb » qui me donne la gerbe .

J’ai peut être penser que j’étais forte mais je ne le suis pas !

Quand j’arrive au lycée ma seule envie et de faire demi tour et rentrer chez moi, dès que j’entre dans l’enceinte du lycée, je sens tous les regards braqués sur moi, je resserre mes mains autours de mon sac et me dirige vers ma salle de cours.

Blindell est une petite ville, et les rumeurs vont bon train, je ne suis pas de celles qui passent leurs temps a parler de la vie des autres mais je sais que la plupart des filles dans mon lycée le sont, je sais donc que tout les jeunes de la ville sont au courant de ce qui s’est passer hier soir .

Les filles ne m’aime généralement pas, je ne dirais pas que je suis leurs ennemie mais je suis très loin d’être leurs amies, je peux sentir leurs regards dans mon dos, je n’y prête pas forcément attention mais ils se font particulièrement insistant aujourd’hui.

Je trouve Maddy et Nina devant ma salle, j’ai cours de bio et elles ne participes pas a mon cours, elles sont donc la pour me parlé.

Quand Nina me voit elle m’entoure de ses bras :

- Je suis tellement désolé Zoey !

Je lui rend sont étreinte mais m’en défait rapidement, je ne veux pas craquer et les câlins on tendance a me faire pleurer plus que me donner du réconfort pas vous ? Je veux dire quand vous êtes triste et que quelqu’un viens vous faire un câlin vous n’avez pas terriblement envie de pleurer ?

Maddy s’avance :

- On est terriblement désoler vraiment on aurais jamais penser…

- C’est bon les filles vous pouviez pas savoir.

Je regardes mes deux amies et lis la culpabilité sur leurs visages :

- Ne me dites pas que..

- Je te jure Zoey elle nous a dit qu’elle te le dirais, que de toute façon tu n’aimer plus Lucas.

Je prend ma tête entre mes mains, je pense que je vis un cauchemars, je ne comprend pas pourquoi mon monde s’effondre, j’ai certainement du être une tueuse en série dans une autre vie, j’ai lu quelque part que quand on est mauvais dans une vie il est possible que sa se répercute dans une autre, je ne crois pas en la réincarnation mais c’est l’explication la plus logique que je trouve a la pagaille qu’est ma vie actuellement .

Je me remémore les parole de Cooper « soit forte, ne laisse rien transparaître « elles me donnent de la force parce que je sais que c’est mieux que de me morfondre, je me redresse et les regardes fixement :

- Si j’ai bien compris les filles, vous avais su que Émilie faisait ça avec mon petit copain derrière mon dos, mais ça ne vous a pas déranger ?

Nina me repond des larme déferlant sur ses joues :

- On pensaient qu’elle te le dirais, on pensaient pas que ça se passerais comme ça…tu nous a aussi cacher des choses Zoey t’a pas le droit de nous en vouloir à nous, c’était pas notre rôle de te le dire.

Je suis surprise par ces dernières paroles :

- Moi je vous est cacher des choses ? Est-ce que c’est l’hôpital qui se fou de la charité ?

- Tu tromper aussi Lucas avec le nouveau latino beau gosse, tu nous a fait croire que tu le détester je n’appelle pas ça de l’honnêteté.

Merde Cooper j’avais complètement oublier que j’étais censée avoir tromper Lucas et que sa faisait de moi une vicieuse aux yeux des autres, j’avais en effet dénigrer ouvertement Cooper et maintenant j’étais censée avoir étais avec lui en cachette :

- Cooper n’est la que depuis quelques jours, ce n’est pas une tromperie qui dur depuis longtemps .

Ok c’est pas très convaincant mais allez trouver mieux !

Je ne peux pas leurs dire qu’on faisait semblant ou alors bientôt Lucas l’apprendrais mais quand j’ai su qu’il me tromper je ne savais pas que c’était avec Émilie, si sa avais étais avec une autre j’aurais pu tout expliquer a mes amies, mais le destin en a décider autrement je devais passer pour une salope a leurs yeux :

- Oui et quelques jours t’ont apparemment suffit, on a jamais menti Maddy et moi, on étaient juste pas celles qui devais te le dire.

Les autres élèves entre en cours et Mme Fosters ma prof de bio qui ne supporte pas les retard :

- Ok les filles..la je dois aller en cours et je me sens pas vraiment ok pour parler de ça pour le moment je..je vous vois plus tard.

Je me dirige vers ma salle de cours en espérant pouvoir avoir une heure de tranquillité sans devoir supporter quelqu’un .

Quand j’entre dans la salle tout le monde est debout au fond, mon monde deviens fou mais le cour de Mme Foster ne change pas, si tout le monde est debout c’est qu’on a un projet, si on a un projet c’est qu’on devras travailler en binôme, si on travail en binôme c’est que je devrais supporter la présence de quelqu’un a côté de moi et travailler avec, ma vie est vraiment géniale .

Mme Fosters est ma prof de bio depuis la première et je la connais maintenant même si au début j’ai eu énormément de mal à la cerner , elle est jeune mais a réussi à s’affirmer mieux que pas mal d’anciens professeurs dans ce lycée , vous voulez savoir pourquoi ?

Parce qu’elle applique une seule règle qui régente toutes les autres :

La règle de la tolérance zéro , c’est-à-dire qu’elle ne tolère rien et s’en vente , elle donne des ordres nous les exécutons et si par malheur on ne le fait pas , on a le plaisir de l’accompagner chez le proviseur et de se coller au moins deux heures en plus chaque soir pendant une semaine , personne ne tient tête à Mme Fosters car c’est du suicide .

J’entre dans la classe et me place au fond a côté de tout les autres au moins personne ne me regarde puisqu’ils ont trop peur du projet qui va tomber et trop peur que les heures de colle s’abatte sur eux :

- Bien ! Vous êtes tous la c’est merveilleux ! Je vais vous appeler par binômes et vous viendrez vous installez sur la paillasse que je vous indiquerais, quand tout les binômes seront former je passerais devant chacuns des groupes et vous laisserez piocher un petit papier qui se trouve dans la boîte poser sur mon bureau.

Elle se saisie de la dite boîte à chaussures et reprend :

- Tous les projets sont d’une difficulté égale, ils ne pourront pas être négocier de même que votre binôme, vous le savez mais je tiens à le répéter, ce projet sera évalué dans un mois, et sera sur un coefficient 4, vous avez donc intérêt à vous arranger pour trouver un moment pour travailler avec votre camarade , les explications sont terminés , Brittany et Kyle paillasse 1.

Mme Fosters continue d’appeler les binômes , je ferme les yeux et prie silencieusement pour tomber sur Julien un garçon qui est intelligent et trop timide pour parler d’autres choses que de cours, j’entendais plusieurs personnes se plaindre :

- Et l’entraînement de football ?

Vous l’aurez deviné Mme Fosters ignore totalement la question de Kyle de même pour la question d’Amanda concernant les pom pom girl et un tas d’autres questions :

- Zoey et Cooper paillasse 7

Merdoum de merde ! De toute la classe il a fallut que je tombe sur lui ?! Je veux bien dire qu’il a était plutôt gentil hier mais c’était par pitié et je n’oublie pas ce qu’il a pu me dire précédemment , de plus rien qu’à son allure on peut savoir que Cooper Alvarez n’est pas une lumière à l’école, avec ses cheveux désordonnés et son air suffisant , on se rend vite compte que sa place et plus dans les rues des quartiers chauds que dans une salle de classe hors j’ai besoin d’une bonne note si je veux entrer dans la fac de mes rêves et je ne pourrais pas expliquer aux recruteurs mon deux en bio en me justifiant du fait que mon binôme était un bad boy latino.

Je traîne les pieds jusqu’à la table 7 qui se situe au milieu de la classe.

Je peux entendre quelques chuchotements qui parlent de Cooper et moi. Je capte les mots « parc « , »trompe » et « embrasse » en plus de nos deux prénoms je les ignore et fait mine de ne rien avoir entendu.

Cooper s’installe et sort ses affaires de son sac, j’en profite pour le regarder discrètement , il porte un pull gris moulant et un jean craquer aux genoux retrousser dans le bas il est :

- Mate pas trop Barbie ça pourrait t’éblouir.

Je roule des yeux :

- Tu es très loin d’être éblouissant Cooper .

- Comment s’est passé ta nuit ?

Je le fusille du regard, quand il m’a parlé de jouer le jeu face à Lucas il m’a dit que se serait une vengeance hors je m’étais retrouver face à Émilie sans y être prête, à présent je passe pour une garce qui à tromper son copain, se sera pire pour tous ces gens que j’ai trompé Lucas le capitaine de l’équipe de football avec le nouveau latino, plutôt que lui avec ma meilleure amie de toujours, je baisse la voix pour que personne ne m’entende :

- Tu savais que c’était Émilie n’est ce pas ?

- Oui je le savais pourquoi ?

J’encaisse le coup en réalité il n’a jamais était gentil, il savait se qu’il faisait, c’était un plan diabolique :

- Tu…si j’avais su que c’était elle j’aurais jamais fait ce que j’ai fais…tu savais que ma meilleure amie était là et tu m’as quand même embrassé .

Il se passe une main dans les cheveux , est-ce que Cooper le décontracté serait stresser ? Mme Fosters arrive devant notre table :

- Zoey tu pioches.

Je plonge ma main dans la boîte et en ressort un petit papier, je le déplie et lis à voix haute :

- DĂ©pendance

- Qu’est ce que tu babelle Barbie ? Tu sais pas lire non plus ?

- Mr Alvarez adressez vous correctement à votre binôme dans mon cours je vous prie ou je pourrais remplir un des billets bleu qui se trouve sur mon bureau et vous pourrez réfléchir a votre comportement pendant quelques heures .

- C’est ok madame je la taquine c’est tout .

Elle s’éloigne et il attrape le papier que je tiens toujours entre les doigts :

- Est-ce que c’est sérieux ?

- Oui très sérieux

- C’est complètement bizarre !

Il pose le papier sur la table et me regarde dans les yeux :

- Pour en revenir à ce que tu disais avant que cette prof folle intervienne avec ces bouts de papier, premièrement je ne savais pas que poitrine de cheval était ta meilleure amie avant-hier soir et ensuite je ne t’ai pas embrassé c’est toi qui l’as fais j’avais été très clair sur ça, je te prête ma main pas mes lèvres .

Je rougis en repensant à l’audace que j’avais pu avoir hier, j’avais vraiment embrassé Cooper, j’avais mis de la passion dans mon baiser et j’en avais honte à cette heure ci :

- C’est bon t’inquiète ta copine latino sexy n’en sera rien je ne lui dirais pas, c’était un baiser factis , il ne signifiait rien donc tu ne l’a pas trompé .

J’avais dis ça sans réfléchir dans un mécanisme de défense mais je regrettais aussitôt mes paroles :

- De qui est-ce que tu parles plastic girl ?

- De personne, oublie juste.

Il étend ses bras sur sa paillasse et s’appuie dessus pour pouvoir me regarder, il me fixe et ça me gène mais je ne lui montre pas et soutient son regard :

- Oh je vois c’était une stratégie pour savoir si je suis en couple. Il suffit de le demander tu sais ?

- C’était une stratégie pour rien du tout, ne prend pas tes rêves pour la réalité .

- Tu n’approches mes rêves ni de près ni de loin.

- Merci tu m’en vois satisfaite tu ne compose pas les miens non plus Mr play-boy qui se prend pas pour de la merde.

Ok je sais JE SAIS c’est un mensonge ! Mais comment est-ce qu’il pourrait le savoir ? La sonnerie retentit et Mme Fosters hurle :

- Le cours de bii sera à la bibliothèque au prochain cours, vous commencerez à avancer votre projet et vous aurez tout le matériels nécessaires à votre disposition ! Maintenant dehors !

J’enfourne mes affaires dans mon sac et Amanda débarque devant moi :

- Alors Nexfort ? Mon cousin t’a apparemment trompé ? Si tu veux mon avis ça ne m’étonne pas tu n’étais pas son type.

Je regarde Amanda, je la déteste, c’est une hypocrite et ses sourires sont aussi faux que ses seins qu’elle a refait l’année dernière et qu’elle exhibe de façon vulgaire :

- Merci mais je ne veux pas ton avis .

Elle jette un coup d’œil à mon voisin de table qui venait de se lever et de quitter la classe sans un regard pour nous :

- Et toi tu le trompe aussi à ce que j’ai entendu ? On voit que chez toi il n’y a pas de père pour que tu ose traîner avec le nouveau étranger ! Mais je n’aurais pas cru que Zoey Nexfort sortirait avec un garçon comme Cooper .

Je me lève de ma chaise en ignorant sa remarque blessante et me dirige vers la sortie mais elle insiste :

- En plus regarde, tu es quoi pour lui Zoey ? Un plan cul ? Il ne te soutient mĂŞme pas alors que tu es seule et sans amis autour de toi .

Je me tourne vers elle :

- Qu’est ce que tu me veux Amanda ?!

J’avais hausser le ton mais elle me met hors de moi , elle pris un air choqué :

- Ne t’énerve pas sur moi ! Je veux juste comprendre pourquoi tu as trompé mon cousin capitaine de l’équipe de football pour un latino qui se retrouvera très certainement sans emploi ni diplôme à l’âge adulte.

Je me prépare mentalement pour une dispute qui pourrait dégénéré en bagarre, je vais vivre ma première bagarre contre Amanda Winsley, je n’aime pas la violence mais je sens la colère monter de façon dangereuse en moi, je suis fatigué et triste il en faut peu pour me mettre en colère actuellement et cette pouf pousse le bouchon un peu trop loin :

- Laisse la tranquille Amanda d’accord ?

Je me tourne vers Chad qui me sourie :

- Oh et voilà maintenant le meilleur copain amoureux d’elle depuis l’enfance ! Plus cliché tu meurs ! Je ne veux rien faire à ta protégée Chad, elle est bête j’essaye juste de lui remettre les idées en place !

- Abstient toi, elle s’en sort très bien sans toi merci.

Amanda me lance un regard mauvais et s’en va sans un mot de plus :

- Merci Chad je crois que j’aurais fait n’importe quoi là.

Il marche à côté de moi et m’accompagne à travers les couloirs :

- C’est une imbécile tu ne devrais pas prêter attention à ce qu’elle raconte et évite de te battre avec elle c’est pas pour être méchant mais elle te battrait à plat couture !

- Qu’est ce qui te fais dire ça ? Je suis une fille forte et je sais me battre !

- Non tu ne sais pas te battre ! Mais tu es forte plus forte que pas mal de filles à l’intérieur . Concernant Lucas..je savais pas ce qui se passait Zoey sinon j’aurais fais quelques choses crois moi ! Je pensais vraiment que Lucas était dingue de toi.

Je sens une larme roulé sur ma joue, Chad n’est peut être pas le plus présent des amis mais il est le plus honnête que j’ai, ça fait du bien de savoir que quelqu’un ne m’a pas menti :

- Merci d’être là j’ai l’impression d’être totalement seule et sans ami aujourd’hui !

- Tu n’es pas seule je suis là et pas mal d’autres personnes te soutiennent ! Tout le monde est sous le choc de voir LE couple parfait volé en éclat mais garde espoir dans quelques jours sa ira mieux. Tu as Cooper aussi ?

Je rie de façon sarcastique :

- Couple parfait ! Si seulement ils savaient ! Non je n’ai pas Cooper. On est pas ensemble…

- Les gens ne savent pas, ils imaginent. Faut que tu me raconte ça alors .

On arrive devant ma salle , Chad me promet de rester avec moi ce midi et tous les autres midis si j’avais besoin, je rentrai donc dans mon cours d’histoire en sachant qu’il me reste un ami et en espérant comme il m’avait dit de le faire.

Related chapters

Latest chapter

DMCA.com Protection Status